« Fête de Pâques » ou Fête de la Pâque » (Gérard Colombat)

 

Fete de paques ou fete de la paque

Bible animée

 

Remis à jour en Avril 2015

Barre de separation

Scène de crucifixion

Scène de crucifixion

Barre de separation

Dans le monde de la Francophonie, le mot « Pâque » se décline selon deux modes, c’est à dire écrit avec ou sans un « s » terminal.

La résurrection de Jésus-Christ constituant la spécificité la plus remarquable du Christianisme, ce chapitre nécessiterait au moins plusieurs semaines de travail de ma part mais l’actualité ne m’a pas permis d’en envisager la rédaction à temps.

Il s’agit donc pour l’instant d’une simple approche succincte afin de mettre en garde les croyants une fois de plus contre les leurres et autres mascarades relevant d’une entreprise de falsification générale dont Rome est bien sûr en grande partie responsable.

"Joyeuses Pâques"?

« Joyeuses Pâques »?

Sources: http://galvirpho.free.fr/patrikblog/uploaded_images/joyeuses-paques-757151.jpg

Que signifie donc l’expression « populaire » « Joyeuses Pâques »?

Ce chapitre important mériterait donc un développement que je ne suis pas en mesure d’assurer avant le « Week-end Pascal » 2011.

œufs de Pâque

« œufs de Pâques »

Sources: http://www.momesdazur.com/images2/paques%20oeufs.jpg

La recherche d’œufs de Pâques dans le jardin est une « tradition » parmi beaucoup d’autres que l’on inculque « traditionnellement » dans la tête de nos enfants… Cela fait partie du lavage de cerveaux collectif visant à conduire un maximum d’âmes en enfer selon l’Agenda et le Plan Occultes de Satan assisté de ses sertviteurs de plus en plus nombreux…

"Lapins de Pâques"

« Lapins de Pâques »

Sources: http://malcontenta.blog.lemonde.fr/files/2010/04/lapin-de-paques-1.1270231937.jpg

On associe même l’œuf au lapin…

logo du magazine Playboy

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Logo_Playboy.jpg

deux symboles de fertilité d’origine Babylonienne!

Est-il de souligner le pourquoi du lapin présent dans le logo du magazine Playboy?

Une « recherche » du terme « pâques » écrit avec un « s » ne donne aucun résultat sur une Bible Canonique, c’est à dire constituée des 66 Livres reconnus comme tels.

Une recherche du mot « pâque » donne deux traductions ou interprétations Bibliques possibles:

La référence Strong n° 6453 mentionne:

LSG – pâque: 49 occurrences

pâque = « passer outre, épargner »

1) pâque:

1a) sacrifice de la pâque
1b) animal victime de la pâque
1c) fête de la pâque

et la référence Strong n° 3957:

Pâque: 29 occurrences

1) le sacrifice pascal (que le peuple avait coutume d’offrir en souvenir de sa délivrance d’Egypte)

2) l’agneau pascal, agneau que les Israélites avaient coutume de tuer et manger le quatorzième jour du mois de Nisan (le premier mois de leur année) en mémoire du jour où leurs pères, se préparant à partir d’Egypte, furent appelés par Dieu à tuer et manger un agneau et à asperger les montants de leur portes avec le sang, afin que l’ange destructeur, voyant le sang, passe au dessus de leurs demeures; Christ crucifié est semblable à l’agneau pascal sacrifié.

3) le souper pascal

4) la fête pascale, la fête de la Pâque, s’étendant du 14ème au 20ème jour du mois de Nisan

On relève donc 78 occurrences sur l’ensemble des Ecritures avec deux types de référence suivant la nomenclature Strong.

La passion de Jésus-Christ aurait eu lieu le vendredi 15 nissan de l’An 30 après… J.C.

On peut lire sur le lien wiki qui suit:

http://fr.wikipedia.org/wiki/7_avril

An 30 : Correspondant dans le calendrier hébreu au vendredi 15 nissan, jour de Pessa’h, c’est l’une des dates le plus souvent avancées pour la flagellation, la condamnation à mort et la crucifixion de Jésus de Nazareth.

Signe du zodiaque : 18e jour du signe astrologique du Bélier.

J’ai intentionnellement écrit le chapitre sur le sacrifice du pélican en lien avec celui du bélier pour illustrer ce chapitre.

Ce vendredi 15 nissan de l’An 30 correspond à « notre » 7 Avril sur le calendrier Grégorien, une date particulière en 2011…

Secousse sismique de magnitude 7.4 le 7.4.2011 au Japon

Secousse sismique de magnitude 7.4 le 7.4. 2011 au Japon

Sources: http://img.scoop.it/PclDVQiVf9Le5SFOb0Avezl72eJkfbmt4t8yenImKBU8NzMXDbey6A_oozMjJETc

En effet, comme je pouvais m’y attendre ce jour-là, une réplique sismique de magnitude 7.4 a frappé l’archipel Nippon à la date du 7 Avril, c’est à dire un 7.4!

Un « pur » hasard bien sûr!

Cette date lue selon le standard US inversé donne 4.7 qu’un Francophone assimile à un 4 Juillet, c’est à dire la fête nationale US établie en 1776, un nombre clé dans le cadre de cette page… nous y reviendrons!

En effectuant une recherche identique sur une Bible Anglaise comme la KJV 1611, on ne trouve qu’un seul mot désignant « Pâque » et non « Pâques » à savoir le terme « Passover » signifiant « passer par dessus » ou « passer au-dessus ».

«  [...] Vous répondrez: C’est le sacrifice de Pâque en l’honneur de l’Eternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d’Israël en Egypte, lorsqu’il frappa l’Egypte et qu’il sauva nos maisons. Le peuple s’inclina et adora. (Exode  12:27)

«  [...] That ye shall say, It is the sacrifice of the LORD’S passover, who passed over the houses of the children of Israel in Egypt, when he smote the Egyptians, and delivered our houses. And the people bowed the head and worshipped. (Exodus 12/27)

 

ange de la mort

  »ange de la mort » survolant une étoile dite « de David »  Eglise St Antonin  Cologne — Décembre 2006 

— Document personnel — Gérard Colombat — Pas de copyright — Gérard Colombat 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Le mot « Passover » désigne en effet le passage de l’ange exterminateur, l’ange de la mort frappant lees premiers nés Egyptiens et épargnant ceux du peuple Hébreu encore en esclavage, épargné par la présence de sang d’un agneau sacrifié répandu sur les linteaux de porte.

 

 

Hopital de Sharm-el-Cheikh

Hopital de Sharm-el-Cheikh

Sources: http://static.guim.co.uk/sys-images/Guardian/Pix/pictures/2011/4/13/1302724118363/hosni-mubarak-hospital-007.jpg

http://www.linternaute.com/actualite/depeche/photos/22/741320/818574/photo2.shtml

 

 

Il faut donc consacrer une attention toute particulière à ce qui se passe en Egypte, « libérée » du joug du président Moubarack et bien observer les « signaux » qui accompagnent ces changements qui s’opèrent dans le Maghreb.

7 Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis.
8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés.
Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. (Jean 10/7-9)

Ce signe du sang de l’agneau de la pâque déposé sur les linteaux de portes d’entrée préfigurait le sacrifice de Jésus-Christ, l’agneau Pascal dont le sang a coulé sur le bois de la croix en signe de salut de ceux qui ont placé leur foi en LUI.

«  [...] C’est par la foi qu’il immola la Pâque et fit l’aspersion du sang, afin que l’exterminateur ne touche pas aux premiers-nés des Israélites. (Hébreux11:28)

«  [...] Through faith he kept the passover, and the sprinkling of blood, lest he that destroyed the firstborn should touch them. (Hebrews 11:28)

La référence Strong n° 3645 indique:

LSG – exterminateur: 1 occurrence

1) détruire

On ne relève qu’une seule occurrence de ce mot « exterminateur » sur l’ensemble des Ecritures.

Déesse Babylonienne "Ishtar"

Déesse Babylonienne « Ishtar »

Sources: http://farm1.static.flickr.com/36/123814081_ebaaa68103.jpg

Et en ce qui concerne le mot « Pâques » écrit avec un « s », il se traduit par « Easter » en Anglais, un terme qui se distingue de « Passover » et qui désigne « Ishtar », une déesse Babylonienne

Déesse Babylonienne "Ishtar"

Déesse Babylonienne « Ishtar »

Sources: http://a31.idata.over-blog.com/205×300/1/29/38/44/ishtar.jpg

représentée parfois portant une torche illuminatrice…

Statue de la Liberté dans la rade de New York

Statue de la Liberté dans la rade de New York

Sources: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6d/Liberty-statue-from-front2.jpg

dont la représentation la plus connue se trouve dans le port de New-York sous l’appellation « Liberty »…

Bien entendu…

Original de la statue de la Liberté

Original de la statue la Liberté dans le jardin du Luxembourg

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  Juin 2010 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

il serait cependant extrêmement fâcheux…

Statue de la Liberté sur la Seine

 Statue de la Liberté sur la Seine 

 Document personnel  Gérard Colombat  3/04/2008 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  3/04/2008 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

d’oublier les origines et les versions « originales » « traditionnelles » de cette déesse, une « Grande Prostituée »,

Film "le jour d'après"

Vue extraite du film « Le jour d’après« 

Raz de marée contre la statue de la liberté dans le port de New York

- TM and (C) 2004 20th Century Fox -

sans compter les versions cinématographiques de type cataclysmiques…

Réplique de la statue à Ishinomaki dans la préfecture de Miyagi

Réplique de la statue à Ishinomaki dans la préfecture de Miyagi après le tsunami du 11/03/11.

Sources: http://www.20minutes.fr/diaporama/1512-24-0-0-Tsunami-au-Japon-un-air-de-deja-vu.php

qui en annonçaient d’autres, mais en « live » cette fois-ci, comme dans le cas de l’archipel Nippon, le 11 Mars 2011!

Déesse Babylonienne « Ishtar »

Sources: http://rocbo.lautre.net/sas/articles/histoire/ishtar.png

On peut aussi la trouver ailleurs à Paris, comme le musée du Louvre.

Célébrez le Sauveur ressuscité

Célébrez le Sauveur ressuscité

Site « chrétien » anglo-saxon

Sources: http://www.tbnwebstore.org/Easter.asp

A l’image de ces œufs de « Easter » lovés dans la hampe du « T » sur une bannière de site dit « chrétien », (se reporter au chapitre sur les « T-shirts »), on peut apprécier la dérive Babylonienne…

Moai_Rano_raraku_s dans Partages et Enseignements

Moai Rano raraku

Ile de Pâques

Sources: http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a2/Moai_Rano_raraku.jpg

Parmi d’autres prémices, on peut citer l’île de Pâques frappée par un séisme qui a détruit plus de 1.500 000 maisons au Chili en 2010…

Moai Rano raraku  Ile de Pâques

L’île est connue pour ses statues énigmatiques…

Statues de l'Ile de Pâques

Statues de l’Ile de Pâques

Sources: http://www.wikistrike.com/article-les-moai-ile-de-paques-67817447.html

avec la découverte récente…

Statues de l'Ile de Pâques

Sources: http://www.wikistrike.com/article-les-moai-ile-de-paques-67817447.html

qu’elles possédaient un corps!

Bien sûr, « l’île de Pâques » ou « Easter Island » en traduction anglo-saxonne, est liée à « Ishtar » et non un ange exterminateur œuvrant en Egypte!

Le lien Wiki qui suit mentionne:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Île_de_Pâques

Le nom de l’île est dû au Hollandais Jakob Roggeveen qui y accosta avec trois navires au cours d’une expédition pour le compte de la Société commerciale des Indes occidentales. Il la découvrit en effet le dimanche de Pâques 1722 et l’appela Paasch-Eyland (île de Pâques). Un des participants à l’expédition était le Mecklenbourgeois Carl Friedrich Behrens dont le rapport publié à Leipzig orienta l’attention de l’Europe vers cette région à peine connue du Pacifique.

Je me suis abstenu à l’époque du séisme Chilien de faire la remarque suivante:

 

 

Easter_Island_map-fr.svg

Ile de Pâques

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Easter_Island_map-fr.svg

 

 

«  [...] Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon(Apocalypse 9/11)

Sans être un féru d’Histoire de France, je pense que mes compatriotes seraient tous capables de reconnaître le bicorne (à deux cornes donc) d’un certain Napoléon Bonaparte, un nom voilant à peine celui d’un destructeur, à savoir comme son nom l’indique, Apollyon, l’ange venu de l’abîme auquel j’ai souvent fait référence au cours des années qui ont suivi les évènements du 9/11, c’est à dire « Le nine« /eleven comme on pourrait le prononcer et l’écrire en Franglais.

En français, « Ishtar » (à l’origine du mot anglais « Easter ») est traduit par « Astarté« .

(1 Rois 11:5) «  [...] Salomon alla après Astarté, divinité des Sidoniens, et après Milcom, l’abomination des Ammonites.
(1 Rois 11:33) «  [...] Et cela, parce qu’ils m’ont abandonné, et se sont prosternés devant Astarté, divinité des Sidoniens, devant Kemosch, dieu de Moab, et devant Milcom, dieu des fils d’Ammon, et parce qu’ils n’ont point marché dans mes voies pour faire ce qui est droit à mes yeux et pour observer mes lois et mes ordonnances, comme l’a fait David, père de Salomon.
(1 Rois 15:13) «  [...] Et même il enleva la dignité de reine à Maaca, sa mère, parce qu’elle avait fait une idole pour Astarté. Asa abattit son idole, et la brûla au torrent de Cédron.
(1 Rois 16:33) «  [...] et il fit une idole d’Astarté. Achab fit plus encore que tous les rois d’Israël qui avaient été avant lui, pour irriter l’Eternel, le Dieu d’Israël.
(1 Rois 18:19) «  [...] Fais maintenant rassembler tout Israël auprès de moi, à la montagne du Carmel, et aussi les quatre cent cinquante prophètes de Baal et les quatre cents prophètes d’Astarté qui mangent à la table de Jézabel.
(2 Rois 13:6) «  [...] Mais ils ne se détournèrent point des péchés de la maison de Jéroboam, qui avait fait pécher Israël; ils s’y livrèrent aussi, et même l’idole d’Astarté était debout à Samarie.
(2 Rois 17:16) «  [...] Ils abandonnèrent tous les commandements de l’Eternel, leur Dieu, ils se firent deux veaux en métal fondu, ils fabriquèrent des idoles d’Astarté, ils se prosternèrent devant toute l’armée des cieux, et ils servirent Baal.
(2 Rois 21:3) «  [...] Il rebâtit les hauts lieux qu’Ezéchias, son père, avait détruits, il éleva des autels à Baal, il fit une idole d’Astarté, comme avait fait Achab, roi d’Israël, et il se prosterna devant toute l’armée des cieux et la servit.
(2 Rois 21:7) «  [...] Il mit l’idole d’Astarté, qu’il avait faite, dans la maison de laquelle l’Eternel avait dit à David et à Salomon, son fils: C’est dans cette maison, et c’est dans Jérusalem, que j’ai choisie parmi toutes les tribus d’Israël, que je veux à toujours placer mon nom.
(2 Rois 23:4) «  [...] Le roi ordonna à Hilkija, le souverain sacrificateur, aux sacrificateurs du second ordre, et à ceux qui gardaient le seuil, de sortir du temple de l’Eternel tous les ustensiles qui avaient été faits pour Baal, pour Astarté, et pour toute l’armée des cieux; et il les brûla hors de Jérusalem, dans les champs du Cédron, et en fit porter la poussière à Béthel.
(2 Rois 23:6) «  [...] Il sortit de la maison de l’Eternel l’idole d’Astarté, qu’il transporta hors de Jérusalem vers le torrent de Cédron; il la brûla au torrent de Cédron et la réduisit en poussière, et il en jeta la poussière sur les sépulcres des enfants du peuple.
(2 Rois 23:7) «  [...] Il abattit les maisons des prostitués qui étaient dans la maison de l’Eternel, et où les femmes tissaient des tentes pour Astarté.
(2 Rois 23:13) «  [...] Le roi souilla les hauts lieux qui étaient en face de Jérusalem, sur la droite de la montagne de perdition, et que Salomon, roi d’Israël, avait bâtis à Astarté, l’abomination des Sidoniens, à Kemosch, l’abomination de Moab, et à Milcom, l’abomination des fils d’Ammon.
(2 Chroniques 15:16) «  [...] Le roi Asa enleva même à Maaca, sa mère, la dignité de reine, parce qu’elle avait fait une idole pour Astarté. Asa abattit son idole, qu’il réduisit en poussière, et la brûla au torrent de Cédron.
(2 Chroniques 33:3) «  [...] Il rebâtit les hauts lieux qu’Ezéchias, son père, avait renversés; il éleva des autels aux Baals, il fit des idoles d’Astarté, et il se prosterna devant toute l’armée des cieux et la servit.
(Esaïe 17:8) «  [...] Il ne regardera plus vers les autels, Ouvrage de ses mains, Et il ne contemplera plus ce que ses doigts ont fabriqué, Les idoles d’Astarté et les statues du soleil.
(Esaïe 27:9) «  [...] Ainsi le crime de Jacob a été expié, Et voici le fruit du pardon de son péché: L’Eternel a rendu toutes les pierres des autels Pareilles à des pierres de chaux réduites en poussière; Les idoles d’Astarté et les statues du soleil ne se relèveront plus.
(Jérémie 17:2) «  [...] Comme ils pensent à leurs enfants, ainsi pensent-ils à leurs autels Et à leurs idoles d’Astarté près des arbres verts, Sur les collines élevées.
(Michée 5:14) «  [...] -) J’exterminerai du milieu de toi tes idoles d’Astarté, Et je détruirai tes villes.

La référence Strong n° 842

LSG – idoles 21 occurrences, Astarté 16 occurrences, pieu sacré 3 occurrences; 40 occurrences en tout.

Astarté:

1) déesse Babylonienne de la fortune et du bonheur

1a) les divinités
1b) leurs images
1c) arbres sacrés ou pieux près d’un autel

Ces arbres sacrés peuvent être assimilés aux sapins de Noël et les pieux aux obélisques, c’est à dire le « pénis » de Baal.

 

 

Capitole à Washington

Capitole à Washington

Sources: http://taragona.eu/images/Washington-DC.jpg

Basilique St Pierre avec son obélisque et son sapin au Vatican

Basilique St Pierre avec son obélisque et son sapin au Vatican

Sources: http://www.mondoramas.com/uploads/voyage/med/pt48035.jpg

Sur le plan occulte, le dôme de la basilique St Pierre à Rome ou celui du Capitole à Washington figurent le sein et la matrice de Vénus ensemencée par les obélisques dressés à proximité.

1. Babylone – Ishtar, la « deesse de la lune »
2. Catholicisme – « Vierge Marie » ou « Reine des cieux »
3. Chine – Shingmoo
4. Druides – Virgo Paritura
5. Egypte – Isis
6. Les païens à Ephèse – Diane
7. Etrusques – Nutria
8. Allemagne – Hertha
9. Grèce – Aphrodite/Ceres
10. Inde – Isi/Indrani
11. Hébreux – Ashtaroth (« Reine des cieux »)
12. Rome – Venus/Fortuna
13. Sumeriens – Nana…

Liste non exhaustive bien sûr mais à titre anecdotique, les Français peuvent comprendre d’où vient la véritable origine du terme « nana »…

La Bible, en aucune manière, n’évoque l’idée qu’il y aurait une « fête » de Pâques, et en dehors d’une tradition humaine, encore moins l’idée que l’on pourrait se sentir autorisés à cacher des œufs, présenter des paniers remplis d’œufs ou vendre à profusion des lapins en chocolat ou en sucre comme en regorgent les vitrines de tous les commerces impliqués…

17:1 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.
2 C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à la débauche, et c’est du vin de sa débauche que les habitants de la terre se sont enivrés.
3 Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.
4 Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution.
Sur son front était écrit un nom, un mystèreBabylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre.
6 Je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement.
7 L’ange me dit: Pourquoi t’étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes.
8 La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. - (Apocalypse17/1-8)

Ce ne sont que des reminiscences liées à la Fertilité et la Mythologie pratiquées depuis le temps de la présence des anges déchus à Babylone, bien avant que Jésus-Christ ne naisse et que l’on retrouve sous l’appellation « Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre » dans l’Apocalypse de Jean, c’est à dire la Révélation Johannique. Par fertilité il faut aussi intégrer la notion de renaissance et de Printemps par extension naturelle!

Pour être plus clair et plus expéditif, il s’agit de pratiques occultes…

«  [...] Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge(Jean 8/44)

«  [...] Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière(2 Corinth. 11/13-14)

«  [...] Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera(1 Pierre 5/8)

Ishtar, sous le nom de Sémiramis, était la femme de Nemrod, un prototype d’antechrist/Antichrist, régnant à Babylone et par conséquent lié à Babel et aux anges déchus puisqu’il était un géant, une de leurs progénitures engendrée par le truchement de leurs « commerces sexuels » avec des filles d’hommes.

«  [...] C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que l’Eternel confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que l’Eternel les dispersa sur la face de toute la terre. (Genèse 11/9)

Toutes les religions contrefaites ont Babylone pour origine sous l’action perverse des déchus.

Le jour de fête dédié à Ishtar était celui du Printemps, c’est à dire celui de la réincarnation de la déesse « Nature » que l’on représentait sortant d’un œuf géant tombé du ciel, le long de l’Euphrate.

Selon la légende, l’heureux « élu » qui trouverait cet œuf pour la délivrer faisait l’objet d’une bénédiction spéciale… d’où la superstition actuelle du bonheur associé à la découverte d’un œuf par les enfants.

Je « prie » donc le lecteur de bien garder en mémoire que la V.I.P.ère Benoît XVI… « Benedikt » XVI, le « Serpentecôtiste à sornettes » avait donné sa première « Benediktion » « urbi et orbi » à l’occasion de son anniversaire et du Dimanche de la « Fête » de « Pâques », le 16 Avril 2005, une journée qui se terminait à la 2520e heure de l’année!

De son côté, Nemrod, c’est à dire Satan/Baal/Moloch/Marduck/Tammuz…, le premier rebelle, « grand prêtre » de la religion à mystère, était adoré sous la forme divinisée du Dieu soleil, ce que rappellent toutes les auréoles dorées placées derrière la tête des saints par exemple, c’est à dire les « idoles » qui constituent le Panthéon du Catholicisme.

La « religion » Catholique a été l’une des dernières à relayer ce culte solaire et ces pratiques infernales avec sa diffusion à travers le monde entier!

L’imputation faite à Saddam Hussein d’être lié aux attentats du WTC et la guerre en Irak qui s’en est suivie est une étape majeure sur l’Agenda occulte qui prépare l’Avènement de l’ »Antechrist »/Antichrist…

La pyramide/tour de Babel, une terrasse/observatoire des étoiles, c’est à dire du calendrier stellaire, présente sur le billet vert rappelle cette approche qui devrait être perçue comme une évidence.

Le mot « étoile » se traduit par « Star » en Anglais comme nul ne pourrait l’ignorer et « Stern » en Allemand…

La Déesse de la Fertilité en Allemagne a été vénérée au cours des âges sous plusieurs noms comme:

Ostare, Ostara, Ostern, Eostra, Eostre, Eostur, Eastra, Eastur, Austron, Ausos…

« Pâques » à l’heure actuelle se traduit par Ostern en Suisse Allémanique par exemple.

Tout comme la « fête » de Noël associée à un faux Père céleste, l’existence de la « fête » de Pâques remonte à la fin du… XIXe siècle. Satan étant aussi le maître du commerce, ces deux « fêtes » genèrent des revenus importants dans le monde Judéo-chrétien.

Cette « fête » est donc traditionnelle, cultuelle, culturelle.. mais certainement pas Scripturaire!

Selon une certaine « tradition » en Allemagne les œufs de Pâques sont pondus par des lapins de Pâques… en souvenir de la déesse Ostara qui avait trouvé un  oiseau affamé mourrant de froid dans la neige en traversant une forêt. Elle avait alors décidé de le métamorphoser en lièvre car il est plus facile à un lièvre de se nourrir en hiver.

Oeufs décorés Ukrainiens

Oeufs décorés Ukrainiens

Sources: http://www.france-cei.com/catalog/images/oeufs_ukrainiens_uk4.jpg

La décoration des œufs est un signe de reconnaissance et de gratitude envers la déesse Ostara qui avait opéré cette métamorphose.

La naissance « virginale » miraculeuse de Thammuz après la mort de son père Nemrod est une des légendes créées par Sémiramis/Ishtar, la première Grande Prostituée dont Rome a récupéré le concept avec son culte d’une « Vierge » Marie » et d’une « Immaculée Conception » céleste puisqu’aussi « Reine des cieux ».

Le temps du carême pratiqué dans le Catholicisme sous la houlette de Rome, s’étend sur une période de 40 jours, c’est à dire sur celui des pleureuses payées du temps de Babylone pour pleurer la mort de Thammuz, fils de Sémiramis/Ishtar à l’âge de 40 ans, et né un 25 Décembre… de façon miraculeuse comme nous l’avons déjà vu.

«  [...] Et il me conduisit à l’entrée de la porte de la maison de l’Eternel, du côté du septentrion. Et voici, il y avait là des femmes assises, qui pleuraient Thammuz(Ezechiel 8:14)

Il s’agissait alors pour ces pleureuses professionnelles de consacrer une journée de pleurs pour chaque année vécue par Thammuz et de lui assurer une vie paradisiaque, c’est à dire liée à Isis comme la terminaison « Isiaque » le rappelle encore de nos jours en relation avec les mystères Pythagoriciens.

Lors de sa captivité à Babylone, le peuple Juif avait défilé sous la porte d’Ishtar en signe d’humiliation à Babylone.

Porte d'Ishtar au Pergamum Museum de Berlin

Porte d’Ishtar au Pergamum Museum de Berlin

Sources: http://puertadeishtar.files.wordpress.com/2008/05/ishtar_gate_at_berlin_museum.jpg

Cette porte est à présent reconstituée à Berlin, quelques années avant l’arrivée d’Hitler au pouvoir, dans le musée de Pergame, c’est à dire là où se trouve à présent le trône de Satan dont le mausolée de Lénine est une copie.

«  [...] Il leur répondit: Une génération méchante et adultère demande un miracle; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui du prophète Jonas. (Matthieu 12:39)

«  [...] Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. (Matthieu 12:40)

«  [...] Car, de même que Jonas fut un signe pour les Ninivites, de même le Fils de l’homme en sera un pour cette génération.  (Luc 11:30)

«  [...] Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre. (Jean 20:1)

Trois jours et trois nuits cumulent 72 heures.

Cela prouve que la passion a eu lieu un Jeudi et non un vendredi, jour dédié à Venus… Venus dans lequel on retrouve le mot anglais « sun » écrit à l’envers qui désigne le « soleil ».

Le Dimanche ou « sunday » de Pâques est un jour de culte solaire, qui conclut le Week-end Pascal, selon un rite païen et un Agenda occulte.

31 Alors il commença à leur apprendre qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu’il soit mis à mort, et qu’il ressuscite trois jours après.
32 Il leur disait ces choses ouvertement. Et Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre.
33 Mais Jésus, se retournant et regardant ses disciples, réprimanda Pierre, et dit: Arrière de moi, Satan! car tu ne conçois pas les choses de Dieu, tu n’as que des pensées humaines. (Marc 8/31-33)

«  [...] et dirent: Seigneur, nous nous souvenons que cet imposteur a dit, quand il vivait encore: Après trois jours je ressusciterai. (Matthieu 27:63)

trois jours et trois nuits

«  [...] Celui-ci a dit: Je puis détruire le temple de Dieu, et le rebâtir en trois jours(Matthieu 26:61)
«  [...] en disant: Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix! (Matthieu 27:40)

«  [...] qui se moqueront de lui, cracheront sur lui, le battront de verges, et le feront mourir; et, trois jours après, il ressuscitera. (Marc 10:34)
«  [...] Nous l’avons entendu dire: Je détruirai ce temple fait de main d’homme, et en trois jours j’en bâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d’homme. (Marc14:58)
«  [...] Les passants l’injuriaient, et secouaient la tête, en disant: Hé! toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours(Marc 15:29)

«  [...] Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras! Mais il parlait du temple de son corps. C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Ecriture et à la parole que Jésus avait dite. (Jean( 2/19-21)

Les promesses faites par Jésus avaient été tenues!

Toutes les fêtes instituées par L’Eternel sont consignées dans le chapitre 23 du Lévitique.

23:1 L’Eternel parla à Moïse, et dit:
2 Parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras: Les fêtes de l’Eternel, que vous publierez, seront de saintes convocations. Voici quelles sont mes fêtes.
3 On travaillera six jours; mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos: il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucun ouvrage: c’est le sabbat de l’Eternel, dans toutes vos demeures.
4 Voici les fêtes de l’Eternel, les saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés.
5 Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l’Eternel.
6 Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain en l’honneur de l’Eternel; vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain. (Levitique23/1-6)

Selon les premiers versets, on y trouve la fête de la Pâque mais nulle part une fête de « Pâques » ou une fête de la résurrection de Jésus-Christ!

 

Barre de separation

«  [...] Il vaudrait mieux pour lui qu’on mette à son cou une pierre de moulin et qu’on le jette dans la mer, que s’il scandalisait un de ces petits. (Luc 17:2)

La pierre qui fermait le tombeau de Jésus était une pierre ronde, à la forme d’une meule, une pierre de moulin que l’on pouvait facilement faire rouler pour ouvrir ou fermer un sépulcre.

Le pape François Ier en couverture du "Rolling Stone"

Le pape François Ier en couverture du « Rolling Stone »

Février 2014

«  [...] Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre. Elle courut vers Simon Pierre et vers l’autre disciple que Jésus aimait, et leur dit: Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l’ont mis. (Jean 20/1-2)

Cette notion de pierre qui roule n’est pas franchement décrite par Jean dans son Evangile, mais pour ce qui concerne les trois autres disciples,

«  [...] Celui qui creuse une fosse y tombe, Et la pierre revient sur celui qui la roule(Proverbes 26:27)

«  [...] et le déposa dans un sépulcre neuf, qu’il s’était fait tailler dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l’entrée du sépulcre, et il s’en alla. (Matthieu27:60)

«  [...] Et voici, il y eut un grand tremblement de terre; car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre, et s’assit dessus. (Matthieu 28:2)

«  [...] Et Joseph, ayant acheté un linceul, descendit Jésus de la croix, l’enveloppa du linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc. Puis il roula une pierre à l’entrée du sépulcre. (Marc 15:46)

«  [...] Elles disaient entre elles: Qui nous roulera la pierre loin de l’entrée du sépulcre? Et, levant les yeux, elles aperçurent que la pierre, qui était très grande, avait été roulée(Marc 16/3-4)

«  [...] Elles trouvèrent que la pierre avait été roulée de devant le sépulcre; (Luc 24:2)

on ne pourrait en douter!

«  [...] And laid it in his own new tomb, which he had hewn out in the rock: and he rolled a great stone to the door of the sepulchre, and departed. (Mt 27:60)

«  [...] And, behold, there was a great earthquake: for the angel of the Lord descended from heaven, and came and rolled back the stone from the door, and sat upon it.(Mt 28:2)

«  [...] And he bought fine linen, and took him down, and wrapped him in the linen, and laid him in a sepulchre which was hewn out of a rock, and rolled a stone unto the door of the sepulchre. (Mr 15:46)

«  [...] And they said among themselves, Who shall roll us away the stone from the door of the sepulchre? And when they looked, they saw that the stone was rolled away: for it was very great. (Mr 16/3-4)

«  [...] And they found the stone rolled away from the sepulchre. (Lu 24:2)

Cette pierre qui roule pourrait être traduit par « Rolling Stone » en Anglais…

Mick Jaeger, le leader des Rolling Stones, un groupe « pop« , a chanté sa sympathie pour le Diable, « son frère » comme il l’avait nommé!

Barre de separation

A propos de crucifixion…

"Piss Christ"

« Piss Christ »

A. Serrano est l’auteur de cette « œuvre » d’art c’est à dire la photo d’un crucifix plongée dans un flacon rempli de son urine…

C’est l’une des « œuvres » présentées dans le cadre d’une expo à Avignon, la cité des papes…

J’ai d’abord pensé à m’en servir comme introduction puis par dégoût, j’ai hésité à la charger…

Mais après tout, je dénonce ce genre de faits à longueur d’année et selon une approche eschatologique, cette « œuvre » parle d’elle-même et je ne peux la passer sous silence!

Film"La Passion"

Scène extraite du Film « La PASSION » de Mel Gibson

[http://www.thepassionofthechrist.com/splash.htm DR ©Icon Productions]

Dans un genre différent, on avait eu droit à une autre époque au film infâme « La Passion » réalisé par le sataniste Mel Gibson dont on parle à présent…

Mel Gibson dans ses œuvres...

Mel Gibson dans ses œuvres…

surtout à la rubrique des faits divers  et autres scandales Hollywoodiens.

Pour rappel le mot « Hollywood » ou « bois de houx » dont est fait la baguette « magique » des sorciers s’écrit avec deux « l » alors que « Holy wood » ou « bois saint » n’en comporte qu’un!

Barre de separation

clou la passion

« Le terme de « clou » est un des équivalents du nom de « Satan » pour les « initiés » de haut grade chez les Mormons, les Maçons et autres groupes occultes. Le mot « clou » au singulier n’existe pas dans le Nouveau Testament et les chapitres consacrés à la Passion n’y font aucune référence.

Accompagnant la sortie de son film « La Passion », le très Catholique Mel Gibson avait tiré de susbstantiels profits avec la vente d’objets promotionnels comme ce clou pendentif…

A l’heure où ces lignes sont rédigées,

Simcha Jacobovici tenant l'un des clous et auteur d'un film documentaire "les clous de la croix"   présenté à l'université de Tel-Aviv le 6 Avril 2011

Sources: http://www.standeyo.com/NEWS/11_Pics_of_Day/110413.pic.of.day.html (Baz Ratner / Reuters)

Simcha Jacobovici tenant l’un des clous et auteur d’un film documentaire « les clous de la croix »

présenté à l’université de Tel-Aviv le 6 Avril 2011

on annonce aux chrétiens que les clous ayant servi à crucifier Jésus

Professeur Israel Hershkovitz présentant les deux clous

Professeur Israel Hershkovitz présentant les deux clous

Sources: http://www.haaretz.com/polopoly_fs/1.355534!/image/1002024062.jpg_gen/derivatives/landscape_468/1002024062.jpg

"les clous de la croix"

« les clous de la croix »…

Sources: http://www.standeyo.com/NEWS/11_Pics_of_Day/110413.pic.of.day.html (Baz Ratner / Reuters)

auraient été retrouvés dans une tombe, celle de Caïphe le souverain sacrificateur réunie à celle de son fils, vieille d’environ 2000 ans à Jérusalem.

57 Ceux qui avaient saisi Jésus l’emmenèrent chez le souverain sacrificateur Caïphe, où les scribes et les anciens étaient assemblés.
58 Pierre le suivit de loin jusqu’à la cour du souverain sacrificateur, y entra, et s’assit avec les serviteurs, pour voir comment cela finirait.
59 Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient quelque faux témoignage contre Jésus, suffisant pour le faire mourir.
60 Mais ils n’en trouvèrent point, quoique plusieurs faux témoins se soient présentés. Enfin, il en vint deux, qui dirent:
61 Celui-ci a dit: Je puis détruire le temple de Dieu, et le rebâtir en trois jours.
62 Le souverain sacrificateur se leva, et lui dit: Ne réponds-tu rien? Qu’est-ce que ces hommes déposent contre toi?
63 Jésus garda le silence. Et le souverain sacrificateur, prenant la parole, lui dit: Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu.
64 Jésus lui répondit: Tu l’as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel.
65 Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, disant: Il a blasphémé! Qu’avons-nous encore besoin de témoins? Voici, vous venez d’entendre son blasphème. Que vous en semble?
66 Ils répondirent: Il mérite la mort.
67 Là-dessus, ils lui crachèrent au visage, et lui donnèrent des coups de poing et des soufflets en disant:
68 Christ, prophétise; dis-nous qui t’a frappé.
69 Cependant, Pierre était assis dehors dans la cour. Une servante s’approcha de lui, et dit: Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen.
70 Mais il le nia devant tous, disant: Je ne sais ce que tu veux dire.
71 Comme il se dirigeait vers la porte, une autre servante le vit, et dit à ceux qui se trouvaient là; Celui-ci était aussi avec Jésus de Nazareth.
72 Il le nia de nouveau, avec serment: Je ne connais pas cet homme.
73 Peu après, ceux qui étaient là, s’étant approchés, dirent à Pierre: Certainement tu es aussi de ces gens-là, car ton langage te fait reconnaître.
74 Alors il se mit à faire des imprécations et à jurer: Je ne connais pas cet homme. Aussitôt le coq chanta.
75 Et Pierre se souvint de la parole que Jésus avait dite: Avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. Et étant sorti, il pleura amèrement.
27:1 Dès que le matin fut venu, tous les principaux sacrificateurs et les anciens du peuple tinrent conseil contre Jésus, pour le faire mourir.
2 Après l’avoir lié, ils l’emmenèrent, et le livrèrent à Ponce Pilate, le gouverneur. (Matthieu 26/57-75 et 27/1-2)

Les deux clous en fer ont été découverts à Jérusalem il y a 20 ans lorsque des archéologues ont mis au jour une tombe familiale qui serait celle de Caïphe, le Grand prêtre du Temple juif devant lequel Jésus avait comparu avant d’être livré aux autorités romaines. Un des clous a été collecté dans un des douze coffres en pierre retrouvés dans le caveau. Le deuxième clou se trouvait par terre dans le tombeau.

tablettes_metal_scellees_1

Codex en métal

Sources: http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-1371290/70-metal-books-Jordan-cave-change-view-Biblical-history.html

Et que dire de ces 70 plaques de métal, datant du premier siècle de l’Ere Chrétienne, des codex authentifiés comme telles suite à une analyse métallurgique,

grotte en Jordanie où auraient été retrouvés les codex métalliques

Grotte en Jordanie où auraient été retrouvés les codex métalliques

Sources: http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-1371290/70-metal-books-Jordan-cave-change-view-Biblical-history.html

retrouvées dans une grotte en Jordanie, sur un lieu réputé pour être le lieu de refuge de Juifs lors de persécutions,

Codex en métal

Codex en métal

Sources: http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-1371290/70-metal-books-Jordan-cave-change-view-Biblical-history.html

dont on dit que les sceaux seraient ôtés de main d’homme alors que SEUL, comme l’atteste l’Apocalypse Johannique,

 

 

Vitrail de l'Apocalypse (Détail) — Cathédrale de Clermont-Ferrand

 

Le Christ et le Livre aux 7 sceaux

Détail du vitrail de l’Apocalypse

Cathédrale de Clermont-Ferrand

Exécuté en 1981 par Alain Makaraviez et Edwige Walmé

 

 

SEUL JESUS-CHRIST est jugé digne de le faire!

5:1 Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux.
2 Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte: Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux?
3 Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder.
4 Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder.
5 Et l’un des vieillards me dit: Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.
6 Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un Agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.
7 Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône.
8 Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’Agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints.
9 Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation;
10 tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.
11 Je regardai et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône, des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. (Apocalypse 5/1-11)

The lost tomb of Jesus

« La prétendue tombe de Jésus et de Sa famille »

Sources: http://www.jesusfamilytomb.com/

Et toujours en matière d’explorations archéologiques, on nous avait déjà fait le « coup » de la tombe de Jésus…

Conférence à New York:  Thème: "La tombe de Jésus et sa famille"

Conférence à New-York en Février 2007

Thème: « La tombe de Jésus et sa famille »

avec une promotion assurée par le réalisateur James Cameron, déjà célèbre avec le record de fréquentation de son film « Titanic« ,

Affiche du film "Avatar" de James Cameron

Affiche du film « Avatar » de James Cameron

dont le film « Avatar » prépare façon Blue Beam, le terrain de l’homme impie, du Fils de perdition investissant le corps d’une créature en apparence humaine pour en prendre possession.

Film le tombeau

En début de Minénaire, on avait eu aussi droit au  film « Le tombeau » dont le scénario se résume à la découverte du corps de Jésus-Christ dans son tombeau.

Barre de separation

Portrait de Blaise Pascal

Portrait de Blaise Pascal

A bien des reprises, j’ai rappelé le point suivant:

…//…

Le Dimanche de Pâques 2001, le premier du IIIe Millénaire se terminait à la 2520e heure de l’année et par conséquent du IIIe Millénaire. Cette « fête » de « Pâque(s) », de manière exceptionnelle était commune à la « fête de Pâques » Catholique et à la fête de la Pâque Juive.

Cette 2520e heure était d’autre part la dernière de la Semaine Pascale faisant de ce Dimanche de Pâques 2001 un jour particulier.

Blaise Pascal avait connu sa nuit de feu un 23/11 et à 23:11, au cours de cette 2520e heure, le IIIe Millénaire cumulait exactement 151151 minutes!

…//…

Pour rappel:

Jésus-Christ = 151

et son opposé

Abaddon/Apollyon = 151

C’est en fin de correction de ce chapitre et pendant la 2520e heure de l’année 2011 que je recopie cette remarque, avec ce « signe Pascal »…

Barre de separation

— Chapelle du saint-sacrement - Cathédrale Notre Dame de l'Assomption - Clermont-Ferrand —

 Chapelle du saint-sacrement – Cathédrale Notre Dame de l’Assomption – Clermont-Ferrand 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

A propos de prostitution, la falsification des Ecritures par Rome est renforcée par le pouvoir du Verbe, c’est à dire dans le cas présent par la langue Française.

Une lumière rouge signale les « hôtels » de passe où se tiennent les prostituées tout comme une lumière rouge ferait croire que L’Eternel demeure dans un tabernacle placé sur un… « autel« !

— Chapelle en abside - Cathédrale Notre Dame de l'Assomption - Clermont-Ferrand —

 Chapelle en abside – Cathédrale Notre Dame de l’Assomption – Clermont-Ferrand 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

La résurrection de Jésus est souvent occultée par l’omniprésence de la croix qui constitue avant tout un signe de torture et de mort tandis que le culte de la Reine des cieux Babylonienne domine dans le Catholicisme et Léclipse

«  [...] Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneraspoint devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements. (Exode 20/4-6)

Et que dire de l’interdit Biblique selon La Parole de L’Eternel de tailler des images et édifier des statues…

«  [...] Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. Il leur dit encore; Vous rejetez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition « . (Marc 7/8-9)

«  [...] annulant ainsi la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie. Et vous faites beaucoup d’autres choses semblables « . (Marc 7/13)

remplacé par le commandement de Rome d’honorer le Dimanche, jour du soleil, selon la tradition des hommes

Barre de separation

Andres Serrano devant son "œuvre" "Piss Christ"

Andres Serrano devant son « œuvre », « Piss Christ », une photographie « d’art »…

lors d’une première vandalisation antérieure à celle de l’expo d’Avignon, en Australie en 1997. ©AFP

Sources: http://www.france-info.com/culture-medias-art-et-spectacle-2011-04-17-deux-oeuvres-dont-piss-christ-detruites-dans-un-musee-d-avignon-530599-36-40.html

A l’heure où je corrige ces lignes, j’apprends que l’ »œuvre » de Andres Serrano a été vandalisée à coups de marteau et de pioche… à Avignon.

Barre de separation

Œufs et lapins à profusion dans le hall d'une église Evangélique...

Œufs et lapins à profusion dans le hall d’une église Evangélique…  Berne 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  Mars 2012 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Barre de separation

Annexes

Oeuf reptilien Illuminati

Oeuf reptilien Illuminati

Lectures complémentaires:

Barre de separation

Extrait du chapitre: Apocalypse 12

La Pâque (« Pessah »)

La Pâque (ou Pessah »): signifie « passage », faisant allusion au « passage de l’Eternel » pour un jugement sur l’Egypte, tandis qu’Israël a été épargné à cause du sang placé pur les linteaux et les poteaux de leur maison, selon l’ordre de l’Eternel (Ex 12).

Pâque fut un événement extraordinaire pour Israël: libération de l’esclavage par une intervention miraculeuse de Dieu et vie nouvelle de liberté sous la conduite du Seigneur, mais le signe distinctif de cette protection divine était « le sang de l’Agneau couvrant le peuple »: symbole prophétique du rachat et de la délivrance.

- Près de 20 siècles plus tard, en l’an 33 de notre ère et le jour même de la célébration de la Pâque, s’accomplissait exactement le sens prophétique de cette fête: Jésus (dont le nom hébreu est « Yéchoua »), l’Agneau de Dieu, était mis à mort sur une croix à Jérusalem… à l’heure même où, dans le Temple, était mis à mort l’Agneau Pascal du souvenir, pour chaque famille qui allait célébrer le « Séder », le repas de la Pâque!… Sa mort marquait la libération de tous ceux qui, l’ayant reconnu comme « l’Envoyé de Dieu », le « Messie » annoncé par les prophètes, ont compris que « son sang » les purifiait en les libérant de leurs péchés!… N’est-ce pas ce que le prophète Isaïe avait annoncé dans le 5 3e chapitre:  » [...] semblable à un agneauqu’on mène à la boucherie … le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur  »LUI« … « IL«  a été frappé pour les péchés de mon peuple… « IL«  a porté les péchés de beaucoup d’hommeset  »IL«  a intercédé pour les coupables… » (Esaïe 53: 5, 7, 8 et 12).

- Aussi, pensant à cette similitude entre la sortie d’Égypte et la mort du Messie, l’Apôtre Simon Pierre s’écriait:  » [...] vous avez été rachetés par le Sang précieux de Christ (en hébreu: Mashiah = Messie), comme d’un Agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde et manifesté à la fin des temps… » (1 Pierre 1/19 à 20); d’ailleurs, n’est-ce pas ce que le Talmud dit aussi: « Israël fut délivré de l’Egypte en « Nissan » (allusion à la Pâque qui a lieu en Nissan, 1er mois de l’année); c’est aussi en Nissan qu’Il sera racheté! (R.H 11 a = relevé sur Talmud de A. Cohen, page 419).

- La vraie libération de nos péchés ne peut se faire en essayant de se réformer ou se corriger, ce sont de vains efforts et nous sommes esclaves de nos péchés ! Mais c’est le « Sang Précieux » de Yéchoua Amachiah (Jésus-Christ) l’Agneau de Dieu qui nous délivre parfaitement car, « sans effusion de sang il n’y a pas de pardon » dit l’Ecriture, et Dieu lui-même, prévoyant la mort expiatoire du Messie à Golgotha, a dit prophétiquement à Moïse ces paroles saisissantes de réalisme:  » [...] Le principe vital de la chair fit dans le Sang et MOI je vous l’ai accordé sur l’autel pour procurer l’expiation, à vos personnes, car c’est le Sang qui fait expiation pour la personne!… » (Lévitique 17/11 – Version Zadok Kahn – Rabbinat Français).

- C’était une « vie nouvelle » qui commençait pour Israël, comme c’est aussi une « vie nouvelle »; un « recommencement », une « nouvelle naissance » pour celui qui accepte sa libération dans ce Sang rédempteur. Voilà pourquoi Dieu a précisé à Israël: « Ce mois-ci (celui de Pâque) sera pour vous le premier des mois de l’année » (Exode  12/1 à 2)… mais alors pourquoi, en flagrante contradiction avec la Parole de Dieu, le Judaïsme, célèbre-t-il comme premier mois de l’année, celui qui en est le 7e?, (1) faisant passer la fête des trompettes à la tête, et l’appelant même « Roch Achana » (tête de l’année), déréglant ainsi tout le plan de Dieu avec une inconscience étonnante!

Barre de separation

 

 

Répliques recto-verso du Saint Suaire   Eglise Saint Sulpice à Paris

Répliques recto-verso du Saint Suaire

Eglise Saint Sulpice à Paris

— Document personnel — pas de copyright — Paris — Avril 2006 —

image suaire 3D

 

 

Suaire en 3D

 

Face du Suaire en 3D

 

 

L’animation montre un effet

de zoom 3D effectué

par le VP8 analyser à partir

de l’image 2D du suaire

 

flèche rouge Le saint Suaire de Turin

 

Visage suaire saisi en rotation 3D animée par rapport à l'original

Visage suaire saisi en rotation 3D animée par rapport à l’original

Jésus-Christ

 

flèche rouge Nouvelles découvertes sur saint Suaire de Turin

Les deux Babylones de A. Hislop

Les deux Babylones de A. Hislop

« Les deux Babylones » de A. Hislop: pages 81 à 86

Livre disponible sous format PDF  exemplaire vignette adobe PDF en cliquant sur ce lien

 

 

Venons-en maintenant à la fête de Pâques. Que veut dire le mot de Easter lui-même? Ce n’est pas un nom chrétien: il porte en lui-même son origine Chaldéenne. Pâques (en anglais Easter) n’est pas autre chose que Astarté, l’un des titres de Beltis, la reine des cieux, dont le nom, tel que le prononçaient autrefois les Ninivites, est évidemment identique à celui qui est usité aujourd’hui en Angleterre. Ce nom, tel que Layard l’a retrouvé sur les monuments Assyriens, est « Ishtar ».

Le culte de Bel et d’Astarté fut introduit de très bonne heure en Grande-Bretagne avec les Druides, « prêtres des Bocages ». Quelques personnes se sont imaginées que le culte des Druides fut introduit pour la première fois par les Phéniciens, qui, plusieurs siècles avant l’ère chrétienne, exploitaient les mines d’étain des Cornouailles. Mais on a trouvé des traces incontestables de ce culte dans certaines parties des îles de la Grande-Bretagne où les Phéniciens n’ont jamais pénétré, et il a partout laissé des traces ineffaçables de la profonde impression qu’il doit avoir exercée sur les esprits des premiers Bretons.

Le premier Mai est encore appelé « Beltane » dans l’almanach anglais; et il y a encore aujourd’hui des coutumes anglaises qui ont persisté et qui prouvent combien le culte de Bel ou de Moloch (car les deux noms appartenaient au même dieu) avait été observé même dans le nord de l’Angleterre. « La feue Lady Baird de Fern Tower, dans le comté de Perth, dit un écrivain très versé dans les antiquités anglaises, m’a raconté que, chaque année, à Beltane, (ou le premier Mai) un certain nombre d’hommes et de femmes se réunissent près d’un ancien cercle de pierres druidiques dans sa propriété près de Crieff. Ils allument un feu au milieu, chacun met un morceau de gâteau d’avoine dans un chapeau de berger: puis tous s’asseyent, et, les yeux bandés, prennent un morceau. Un de ces morceaux a été noirci à l’avance et celui qui le prend doit sauter à travers le feu au milieu du cercle et payer une redevance. C’est au fond un reste de l’ancien culte de Baal: la personne
sur laquelle le sort tombait était brûlée en sacrifice.

C’est ce que représente ce passage à travers le feu, et le paiement de l’amende rachète la victime. » Si on adorait ainsi Baal en Bretagne, on croira sans peine que sa compagne Astarté était aussi adorée par les anciens Anglais, et que c’est du nom d’Astarté, qui à Ninive
s’appelait Ishtar, que les solennités religieuses d’avril, comme on les célèbre actuellement, sont appelées en Angleterre du nom d’Easter, ce mois étant appelé par les anciens païens anglais, Easter-monath. – La fête dont nous parle l’histoire de l’Église sous le nom d’Easter (Pâques) aux IIIe et IVe siècles, était une fête toute différente de celle qu’on observe aujourd’hui dans l’Église Romaine, et à cette époque, elle n’était connue par aucun nom se rapprochant d’Easter.

On l’appelait Pascha, ou Pâques, et bien qu’elle ne fût pas une institution apostolique, elle était observée de fort bonne heure par bien des chrétiens déclarés en souvenir de la mort et
de la résurrection du Christ. Cette fête s’accordait à l’origine avec l’époque de la Pâque juive où le Christ fut sacrifié; vers la fin du IIe siècle, du temps de Tertullien, on croyait que c’était le 23 mars.

Cette fête n’était nullement une fête idolâtre, et n’était précédée d’aucun carême. « Il faut savoir, dit le moine Cassien de Marseille, écrivant au Ve siècle et comparant l’Église primitive avec celle de son époque, que l’observation des 40 jours n’existait pas, aussi longtemps que la pureté de cette église demeura intacte. »

D’où venait donc cette observation? Les 40 jours de jeûne du carême étaient directement empruntés aux adorateurs de la déesse Babylonienne. Le jeûne de 40 jours au printemps de l’année est encore observé par les Yezidis ou adorateurs païens du diable dans le Kourdistan, qui l’ont emprunté à leurs anciens maîtres les Babyloniens.
Les païens du Mexique célébraient la même coutume. Humboldt, en effet, nous donne les détails suivants sur les usages des Mexicains: « Trois jours après l’équinoxe du printemps commençait un jeûne solennel de 40 jours en l’honneur du soleil. » – Il en était de même en Égypte comme on peut le voir en consultant Wilkinson. – Ce jeûne égyptien de 40 jours, nous dit Landseer dans ses recherches Sabéennes, était expressément pratiqué en souvenir d’Adonis ou Osiris, le grand dieu médiateur.

Le rapt de Proserpine paraît avoir été célébré de la même manière, car Julius Firmicus nous apprend que pendant 40 jours on se lamentait sur Proserpine, et Arnobe nous dit que le jeûne observé par les païens, et appelé Castus, ou la fête sacrée, passait chez les chrétiens de son temps, pour avoir été à l’origine une imitation du long jeûne de Gérés, alors que pendant bien des jours elle refusa toute nourriture, à cause de sa profonde douleur (violentia moeroris),
c’est-à-dire à cause de la perte de sa fille Proserpine, qui lui fut enlevée par pluton, dieu de l’enfer.

Comme les histoires de Bacchus, d’Adonis et de Proserpine, distinctes à l’origine, se confondirent plus tard, de telle sorte que Bacchus fut appelé Liber et sa femme Ariadne, Libéra, nom qui était l’un de ceux de Proserpine, il est fort probable que les 40 jours de jeûne du carême eurent plus tard rapport à toutes les deux.

Chez les païens, ce jeûne paraît avoir été le préliminaire indispensable de la grande fête annuelle célébrée en souvenir de la mort et de la résurrection de Tammuz, par des larmes, puis par des réjouissances. – Dans bien des pays cette mort était célébrée beaucoup plus tard que la fête chrétienne; en Palestine et en Assyrie, c’était au mois de juin, aussi disait-on de ce mois: c’est le mois de Tammuz; en Égypte, vers le milieu de mai, et en Angleterre, dans le mois d’avril.

Afin de gagner les païens à un christianisme nominal, Rome poursuivant sa tactique habituelle, s’arrangea pour fondre ensemble les fêtes païennes et les fêtes chrétiennes, et par un
ajustement compliqué mais habile de son calendrier, elle n’eut pas de peine en général à faire que le christianisme et le paganisme ne se donnassent la main sur cette question comme sur beaucoup d’autres.

Celui qui servit à faire cet amalgame fut Denys-le-Petit auquel nous devons aussi, comme l’ont démontré des chronologistes modernes, d’avoir reculé de quatre années au-delà de sa véritable date, la date de l’ère chrétienne, ou de la naissance du Christ lui-même. Le fit-il par ignorance ou volontairement? On peut le discuter, mais il est hors de doute que la naissance du Seigneur Jésus fut placée quelques années plus tard qu’elle n’a eu réellement lieu. Ce changement dans le calendrier à propos de Pâques eut les plus désastreuses conséquences.
Il fit entrer dans l’Église la plus grossière corruption et la superstition la plus vile au sujet de l’abstinence du carême. Lisez seulement les atrocités commémorées pendant le jeûne sacré, ou le carême païen tel qu’il est décrit par Arnobe ou Clément d’Alexandrie, et certainement vous rougirez pour le christianisme de ceux qui dans la pleine connaissance de ces abominations, « sont allés demander du secours à l’Égypte » pour secouer la dévotion languissante de l’Église dégénérée, et n’ont pas trouvé de meilleur moyen pour la réveiller, que d’emprunter à une source si dépravée les absurdités et les abominations que les premiers écrivains chrétiens
avaient livrées au mépris.

C’était un mauvais signe que des chrétiens pussent jamais songer à introduire l’abstinence païenne du carême, cela prouvait la profondeur de leur dégradation, et c’était aussi la cause d’un grand mal; cela menait inévitablement à une dégradation encore plus profonde. À l’origine, même à Rome, on ne connaissait pas le carême avec les orgies du carnaval qui le précédaient; et même lorsqu’on crut qu’il était nécessaire de jeûner avant la Pâque chrétienne, ce fut insensiblement qu’on se conforma au rite païen.
On ne voit pas trop combien de temps durait le jeûne dans l’Église Romaine avant le concile de Nicée; mais ce qu’on sait d’une manière certaine, c’est que bien longtemps après ce concile, il ne durait pas plus de trois semaines.
Voici ce que dit Socrate écrivant sur ce sujet, vers 450 après J.-C.: « Ceux qui habitent la grande cité de Rome jeûnent avant Pâques pendant trois semaines excepté le samedi et le jour du Seigneur. »

Mais à la fin lorsque le culte d’Astarté gagna la prépondérance, on prit des mesures pour faire observer le jeûne Chaldéen de six semaines ou 40 jours dans tout l’empire romain d’Occident. La voie fut préparée par un concile tenu à Aurélia à l’époque de Hormisdas évêque de Rome, vers l’année 519, qui décréta que le carême serait solennellement observé avant Pâques.

Ce fut certainement avec l’intention de faire exécuter ce décret que le calendrier fut
peu d’années après modifié par Denys. Mais il ne pouvait pas être observé d’un seul coup. Vers la fin du VIe siècle, la première tentative décisive fut faite pour faire respecter le nouveau calendrier. Cet essai se fit en Bretagne; mais il y rencontra une vigoureuse résistance. La différence, quant à l’époque, de la Pâque chrétienne telle qu’elle était observée en Bretagne par les chrétiens indigènes, et de la Pâque païenne imposée à Rome lorsqu’on l’établit, était d’un mois entier; et ce ne fut que par violence et effusion de sang qu’on put à la fin remplacer par la fête de la déesse anglo-saxonne ou chaldéenne celle qu’on observait en l’honneur de Christ. Voilà l’histoire d’Easter. Les coutumes populaires qui caractérisent encore l’époque où on la célèbre confirment amplement le témoignage de l’histoire sur son caractère Babylonien. Les galettes chaudes marquées d’une croix le Vendredi Saint, et les oeufs coloriés de Pâques, figuraient dans les rites chaldéens, exactement comme aujourd’hui. Les galettes connues aussi par leur même nom de buns étaient en usage  dans le culte de la reine des cieux, la déesse Easter, aux jours même de Cécrops, fondateur d’Athènes, c’est-à-dire vers 1500 avant l’ère chrétienne. « Une espèce de pain sacré, dit Bryant, qu’on avait l’habitude d’offrir aux
dieux, était d’une haute antiquité et s’appelait boun. »

Diogène Laerce, parlant de cette offrande faite par Empédocle, décrit les différents éléments dont elle était composée, et ajoute: Il offrit un des gâteaux sacrés appelés boun, qui étaient faits de fleur de farine et de miel. Le prophète Jérémie fait remarquer ce genre
d’offrandes quand il dit: « Les enfants apportaient du bois, les pères allumaient le feu, et les femmes pétrissaient la pâte pour offrir des gâteaux à la reine des cieux » (Jérémie VII, 18). Aujourd’hui à la fête d’Astarté, on n’offre pas des gâteaux chauds en forme de croix, on les mange, mais cela ne laisse aucun doute sur leur origine. L’origine des oeufs de Pâques est tout à fait aussi claire. Les anciens Druides portaient un oeuf comme emblème sacré de leur ordre.

Dans les Dionysiaques, ou mystères de Bacchus, tels qu’on les célébrait à Athènes, la consécration d’un oeuf formait une partie de la cérémonie nocturne. Les fables hindoues chantent leur oeuf du monde et lui donnent une couleur dorée. Les Japonais disent que leur oeuf sacré était d’airain. En Chine aujourd’hui, on emploie dans les fêtes sacrées des oeufs teints ou peints absolument comme en Angleterre.

Autrefois les oeufs étaient en usage dans les rites religieux des Égyptiens et des Grecs, et on les suspendait dans les temples pour des cérémonies mystiques.
On peut distinctement suivre la trace de l’usage de ces oeufs depuis l’Égypte jusqu’aux bords de l’Euphrate.
Les poètes classiques sont remplis de la fable de l’oeuf mystique des Babyloniens et voici l’histoire qu’en fait l’égyptien Hyginus, le savant secrétaire de la Bibliothèque Palatine à Rome, à l’époque d’Auguste, homme habile dans toute la sagesse de sa patrie: « On dit qu’un oeuf de dimensions extraordinaires tomba du ciel dans l’Euphrate. Les poissons le poussèrent au rivage, là les colombes vinrent se fixer dessus, le couvèrent, et Vénus en sortit bientôt: elle fut appelée la déesse Syrienne » c’est-à-dire Astarté. De là vint l’emploi de l’oeuf comme symbole d’Astarté ou Easter, et, c’est pour cela que dans l’île de Chypre, l’un des sièges favoris du culte de Vénus ou d’Astarté, l’oeuf était représenté comme étant d’une grosseur extraordinaire.

Le sens caché de cet oeuf mystique d’Astarté, sous l’un de ses aspects (car il avait une double signification) se rapportait à l’arche pendant l’époque du déluge, dans laquelle la race humaine était renfermée, comme le poulet est renfermé dans l’oeuf avant son éclosion. Si on demandait comment l’idée a pu venir à l’esprit humain d’employer un moyen si extraordinaire pour un pareil dessein, voici ma réponse: l’oeuf sacré du paganisme, comme je l’ai déjà indiqué (p. 161) était bien connu sous le nom d’oeuf du monde, c’est-à-dire l’oeuf dans lequel était renfermé le monde entier. Or, le monde a deux sens différents: il signifie ou bien la terre matérielle, ou les habitants de la terre. Le dernier sens de ce mot se trouve dans la Genèse: « La terre
entière n’avait qu’un même langage et qu’une même parole » (Genèse XI, 1), c’est-à-dire tous les habitants de la terre. Si donc le monde est renfermé dans un oeuf et flotte sur les eaux, il n’est pas difficile de croire, quelle que soit l’origine de l’idée d’un oeuf, que l’oeuf flottant ainsi sur la surface de la mer universelle, soit simplement la famille de Noé contenant dans son sein le monde entier. – Voici dès lors l’application du mot oeuf à l’arche: le mot hébreu pour oeuf est Baitz, ou au féminin, (car le mot a les deux genres) Baitza, qui en chaldéen et en phénicien devient Baith ou Baitha. Ce mot dans ces deux langues, est aussi employé
d’ordinaire pour désigner une maison. L’oeuf flottant sur les eaux qui contenait le monde, c’était la maison flottant sur les eaux du déluge, renfermant dans son sein les éléments du monde nouveau. L’oeuf tombant du ciel se rapporte évidemment à l’arche préparée par le commandement formel de Noé; et la même chose semble clairement impliquée dans l’histoire égyptienne de l’oeuf du monde qui, dit-on, était sorti de la bouche du grand dieu. Voilà donc une des deux significations de l’oeuf mystique.

Cependant, comme tout ce qui était bon ou utile à l’humanité était représenté par les mystères chaldéens et provenait à quelques égards de la déesse Babylonienne, de même la plus grande bénédiction pour la race humaine que l’arche contenait dans son sein, était Astarté, la grande civilisatrice, la grande bienfaitrice du monde. Quoique la reine déifiée que représentait Astarté n’eût d’existence que quelques siècles après le déluge, cependant, grâce à la doctrine de la métempsycose, fermement établie à Babylone, il était facile de faire croire à ses partisans que dans une précédente incarnation, elle avait vécu dans le monde antédiluvien, et qu’elle avait traversé le déluge pour y échapper.

Or, l’Église Romaine adopta cet oeuf mystique d’Astarté et le consacra comme un symbole de la résurrection du Christ. Une formule de prière fut même désignée pour être faite à ce sujet par le pape Paul V, qui faisait ainsi prier à Pâques ses superstitieux partisans: « Bénis, ô Dieu, nous t’en supplions, cette création qui est la tienne ces oeufs qui sont l’oeuvre de tes mains afin qu’ils deviennent une nourriture fortifiante pour tes serviteurs, qui les mangent en souvenir de notre Seigneur Jésus-Christ. »

– Outre l’oeuf mystique, il y avait aussi un autre emblème d’Easter, la déesse reine de Babylone; c’était la Rimmon ou la grenade. Elle est fréquemment représentée sur les anciennes médailles avec une grenade à la main, et la maison de Rimmon, dans laquelle le roi de Damas, le maître de Naaman le Syrien, célébrait son culte, était aussi, selon toute apparence, le temple d’Astarté, où cette déesse était publiquement adorée avec une grenade. La grenade est un fruit rempli de graines; aussi a-t-on supposé qu’on l’employait comme l’emblème de ce vaisseau dans lequel
étaient conservés les germes de la création nouvelle, par lesquels le monde devait recevoir une nouvelle semence de l’homme et de l’animal, lorsque le déluge aurait achevé son oeuvre de
dévastation. Mais en allant plus au fond, on trouve que Rimmon ou la grenade se
rapporte à quelque chose d’entièrement différent. Astarté ou Cybèle était aussi appelée
Idaia Mater, et la montagne sacrée de Phrygie, fameuse par la célébration des
mystères de cette déesse, était appelée mont Ida, c’est-à-dire en Chaldéen, langue
sacrée de ces mystères, le mont de la science. Idaia Mater, signifie donc la mère de la
Science, en d’autres termes, notre mère Ève, qui la première convoita la connaissance
du bien et du mal, et l’acheta si chèrement pour elle-même et pour ses enfants. Astarté,
comme il est bien facile de le prouver, était adorée non seulement comme incarnation
de l’Esprit de Dieu, mais aussi comme la mère de l’humanité. Aussi quand la mère des
dieux et de la science était représenté avec la grenade à la main invitant ceux
qui gravissaient la montagne sacrée à l’initiation de ses mystères, peut-on douter de la
signification de ce fruit? Elle se rapporte évidemment à son caractère présumé; il doit
être le fruit de l’arbre de la connaissance, « le fruit de cet arbre dont le goût mortel
amena dans le monde la mort et tous nos malheurs ».

La connaissance à laquelle on admettait les sectateurs de la déesse du mont Ida était
précisément de la même espèce que celle qu’Ève obtint en mangeant le fruit défendu,
connaissance pratique de tout ce qui était moralement mal et hideux. Quant à Astarté,
à cet égard, les hommes étaient accoutumés à regarder leur grande bienfaitrice comme
obtenant pour eux la connaissance, et les bénédictions en rapport avec cette connaissance qu’ils auraient en vain attendues de Celui qui est le Père des lumières, et de qui procède tout bien ou tout don parfait. La papauté inspire le même sentiment à l’égard de la déesse romaine, la reine des cieux, et entraîne ses sectateurs à considérer la faute d’Ève de la même manière que le faisait le paganisme. Dans le canon de la messe le service le plus solennel du missel romain, on trouve l’expression suivante, dans l’apostrophe à la faute de nos premiers parents: « O beata culpa, quas talem meruisti Redemptorem42! » Ô faute bénie, qui nous a procuré un tel Rédempteur. – L’idée contenue dans ces paroles est entièrement païenne. Voici à quoi elles reviennent: « Grâces soient rendues à Ève, dont la faute nous a obtenu le glorieux Sauveur. » – Il est vrai que l’idée contenue dans ces mots se trouve identiquement dans les écrits d’Augustin; mais c’est une idée entièrement opposée à l’esprit de l’Évangile, qui fait le péché d’autant plus coupable qu’il a fallu une telle rançon pour nous délivrer de sa malédiction épouvantable. Augustin avait bien des sentiments païens qu’il ne dépouilla jamais complètement. Il est étrange qu’un homme sérieux, éclairé comme Merle d’Aubigné ne voie aucun mal dans ce langage! Comme Rome entretient les mêmes sentiments que le paganisme, elle a adopté les mêmes symboles selon qu’elle le jugeait opportun. En Angleterre et dans beaucoup de pays de l’Europe, on ne trouve pas de grenades; et cependant même en Angleterre, on cherche à entretenir la superstition de la grenade. Au lieu de la grenade, on a l’orange; c’est ainsi que les papistes d’Irlande unissent à Pâques les oranges et les oeufs: c’est ainsi que dans cette cérémonie vaine et prétentieuse où l’évêque Gillis d’Edimbourg il y a quelques années, lava les pieds à douze Irlandais en haillons, il offrit à chacun d’eux une orange et deux oeufs.

Or, cet usage de l’orange comme symbole du fruit « de l’arbre mystérieux de l’épreuve » en Éden, n’est pas, il faut le remarquer, d’invention nouvelle; il date des temps les plus reculés de l’antiquité classique. Les jardins des Hespérides de l’Occident étaient exactement, d’après tous ceux qui ont étudié le sujet, la contrepartie du paradis d’Éden dans l’Orient. La description de ces jardins sacrés situés dans les îles de l’Atlantique, le long de la côte d’Afrique, montre que leur site légendaire correspond parfaitement au Cap-Vert ou aux Îles Canaries, ou à d’autres de ce groupe, et que le fruit doré de l’arbre sacré, gardé avec un soin si jaloux, n’était
autre que l’orange.

Or, que le lecteur remarque ceci: d’après l’histoire du paganisme, il n’y avait point de serpent dans le jardin de délices de ces îles bénies, pour entraîner l’humanité à violer ses devoirs envers son grand bienfaiteur, et à manger le fruit de l’arbre sacré qu’il s’était réservé comme pierre de touche de son obéissance. Non: au contraire, c’était le serpent, le symbole du diable, le principe du mal, l’ennemi de l’homme, qui empêchait l’homme de manger du précieux fruit, qui le gardait soigneusement, qui ne permettait pas d’y toucher. Hercule, l’une des formes du Messie païen, non le primitif Hercule, mais l’Hercule Grec, ému de la condition malheureuse de l’homme tua, ou soumit le serpent, l’être envieux qui refusait à l’humanité l’usage de ce qui lui était si utile, pour que l’homme fût à la fois sage et heureux, et lui accorda ainsi ce fruit qui aurait été à jamais hors de son atteinte. Ici donc, Dieu et le démon ont changé de rôles. Jéhovah, qui défendait à l’homme de manger de l’arbre de la connaissance, est symbolisé par le serpent, et tenu pour un être malveillant et égoïste, tandis que celui qui arracha l’homme au joug de Jéhovah, et lui donna le fruit de l’arbre défendu, en d’autres termes Satan, sous le nom d’Hercule, est célébré comme le généreux libérateur de la race humaine.
Quel mystère d’iniquité que celui-là! Or, c’est là ce que renferme l’orange sacrée d’Easter.

 

 

Les deux Babylones de A. Hislop: pages 81 à 86

Livre disponible sous format PDF  exemplaire vignette adobe PDF en cliquant sur ce lien

Note du webmaster:

j’avais, dans le cadre de mon édito prophétique N°2, évoqué Proserpine, la 2e  »statue de la Liberté »

…//…

 

Proserpine - Statue de la "Liberté"

Proserpine – Statue de la « Liberté »

Sur cette photo, la statue de Proserpine a été déposée du sommet du Dôme du Capitole, calqué sur St Pierre de Rome, pour être restaurée.

Proserpine, ancienne déesse Gréco-romaine du blé, devenue celle du psychisme et de l’âme est, par son statut, propriétaire de l’ensemble de l’installation qu’elle couronne, à savoir le Capitole où se tient le Congrès des Etats-Unis.

Elle a été rebaptisée « Statue de la Liberté » (au sens US de « Freedom » et non de « Liberty » apparenté aux mots Français « Libertin(e)(s) » ou « libertinage ») liés à la « Liberté » sexuelle.

Selon la Mythologie Grecque, issue de la présence des déchus à Babylone, les demi-dieux de l’Antiquité, Proserpine avait été enlevée par Hades, le fils de Saturne, et elle règne… depuis son mariage avec lui, revêtue du titre de « Reine » consort au royaume des Ombres, c’est à dire en d’autres mots, sur le monde souterrain des Enfers. Mais ce que l’on sait moins, ou plutôt ignore chez beaucoup de citoyens Américains, c’est qu’elle détient aussi le statut d’ »Immaculée Conception » depuis le Vesiècle.

…//…

Elle est cogérante des enfers pendant six mois de l’année, elle y règne pendant la période automnale et hivernale, période pendant laquelle les présidents Américains sont élus.

 

Barre de separation

— Pleine lune plongée dans la pénombre avant d'être totalement éclipsée - Jérusalem —

 Eclipse de lune en phase finale vue depuis le mur Occidental – Jérusalem 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  15 Juin 2011 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

La Fête des Trompettes et l’Enlèvement.

Le plan de Dieu pour l’humanité, les fêtes juives, les signes qui précèdent le retour très proche de Jésus, et l’enlèvement de tous ceux qui seront prêts.

— Première phase d'éclipse totale de lune - Jérusalem —

Première phase d'éclipse totale de lune vue depuis le mur Occidental - Jérusalem

Première phase d'éclipse totale de lune vue depuis le mur Occidental - Jérusalem

Première phase d'éclipse totale de lune vue depuis le mur Occidental - Jérusalem

 Première phase d’éclipse totale de lune vue depuis le mur Occidental – Jérusalem 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  15 Juin 2011 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement en Haute résolution

Les éclipses lunaires et solaires se produisent lors d’évènements clés dans l’histoire d’Israël et semblent indiquer les actions de Dieu avec la nation Juive et les nations païennes. En l’an 2014, se sont produites deux éclipses totales de lune qui correspondent à des Fêtes de l’Eternel. La première s’est produite le jour de la Pâque juive (14 Nisan), et la deuxième le jour de la Fête des Tabernacles (15 Tishri).

Eclipses et lunes de sang en 2011, 2015 et 2018/19

Eclipses et lunes de sang en 2011, 2015 et 2018/19

Sources: http://www.jesusonmymind.com/services

Ce même phénomène se reproduira en l’an 2015 : deux éclipses totales de lune, le jour de la Pâque et le jour de la Fête des Tabernacles. Six éclipses se produiront entre le 25 Septembre 2014 et le 13 Septembre 2015. Quand quatre éclipses totales de lune se suivent deux années de suite, les astronomes appellent cela une « tétrade. »

Le terme « tétrade » vient du mot « tétras » en grec et signifie un multiple de quatre.

carré bleu de paragraphe À Pâques le 15 avril 2014, il y a eu une éclipse lunaire.
carré bleu de paragraphe À la fête des Tabernacles le 8 Octobre 2014, il y a eu une éclipse lunaire.
carré bleu de paragraphe À Pâques le 4 avril 2015, il y aura une éclipse lunaire.
carré bleu de paragraphe À la fête des Tabernacles le 28 Septembre 2015, il y aura une éclipse lunaire.

Les tétrades associées aux fêtes juives sont extrêmement rares: une ou deux par siècle au maximum, plusieurs siècles pouvant se passer sans aucune tétrade associée au fêtes juives. Depuis l’an 1 de notre ère, sept tétrades semblables seulement se sont produites, dont deux au XX° siècle. Après 2014-2015, il ne se produira plus aucune autre tétrade associée au fêtes juives au cours du XXI° siècle.

Le Pasteur Biltz remarqua aussi qu’au cours du XX° siècle, il s’était produit deux tétrades associées aux mêmes fêtes juives. A chaque fois, elles étaient en relation avec un événement important concernant la nation d’Israël ou le peuple Juif. La première tétrade se produisit en 1949-1950, juste après l’indépendance de l’Etat d’Israël, et la seconde en 1967-1968, au moment où Jérusalem a été reconquise par les Juifs.

Il y a eu une seule tétrade associée aux mêmes fêtes juives au 15° siècle, en 1493-1494, un an après l’expulsion des Juifs de l’Espagne, et après la découverte de l’Amérique, en 1492 par Christophe Colomb.

Il n’y a eu aucune tétrade associée aux fêtes juives au cours des 16°, 17°, 18° et 19° siècles. Il y eu une tétrade au cours du 15e siècle, mais elle n’est pas tombée sur des jours saints juifs.
Mais ce n’est pas tout !

Le Pasteur Biltz remarqua également qu’il devait se produire deux éclipses de soleil en 2015 : la première, une éclipse totale, se produira le premier jour du mois de Nisan, c’est-à-dire le premier jour de l’année religieuse, et la seconde, une éclipse partielle, le premier jour du mois de Tishri, c’est-à-dire la fête de Roch Hachana ou le premier jour de l’année civile juive.

Le premier jour du mois de Nisan est un grand jour sacré pour le peuple juif, puisque le 1er Nisan est le début de leur calendrier religieux, la Pâques tombant deux semaines plus tard. Le 1er Nisan est également la même date, dans le calendrier juif, où Moïse a mis en place le tabernacle dans le désert et où la gloire de Dieu est tombée sur le tabernacle.

Tout cela en 2015 ! Est-il possible qu’il s’agisse d’une pure coïncidence ?

Ce qui rend cette tétrade particulièrement intéressante est le fait qu’elle arrivera précisément sur des jours saints juifs. La NASA a confirmé qu’il n’y aura pas d’autres tétrades ce siècle.

Non, il n’est pas possible que toute une série de « coïncidences » cumulées soient le produit du pur hasard !

On a donc le schéma suivant :

carré bleu de paragraphe 15 Nisan 5774 (15 avril 2014) : éclipse totale de lune, Fête de la Pâque.

carré bleu de paragraphe 14 Tishri 5775 (8 oct. 2014) : éclipse totale de lune, Fête des Tabernacles.

carré bleu de paragraphe 29 Adar 5775 (20 mars 2015) : éclipse totale de soleil, juste avant le début de l’année religieuse.

carré bleu de paragraphe 15 Nisan 5775 (4 avril 2015) : éclipse totale de lune, Fête de la Pâque.

carré bleu de paragraphe 29 Elul 5775 (13 sept. 2015) : éclipse partielle de soleil, juste avant le début de l’année civile.

carré bleu de paragraphe 15 Tishri 5776 (28 sept. 2015) : éclipse totale de lune, Fête des Tabernacles.

2015 : Une année vraiment spéciale.

Il faut noter aussi que l’année 2015 est la dernière année sabbatique d’un cycle de 49 ans. Cette année sabbatique précède immédiatement l’année jubilaire, qui est proclamée tous les 50 ans. Cette année jubilaire doit justement être proclamée le jour du Yom Kippur 2015.

Autre remarque:

Contre toute attente, en sortie de guerre et de persécution contre les Juifs, l’Etat d’Israël a été créé un 14 Mai 1948…

1948 ou 19-48?

Lune rousse

Lune rousse

Sources:http://www.churchofgod-usa.org/index.php?news&nid=126

«  [...] Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, (Apocalypse 6:12)

«  [...] Le quatrième ange sonna de la trompette. Et le tiers du soleil fut frappé, ainsi que le tiers de la lune, et le tiers des étoiles, afin que le tiers en soit obscurci; le jour perdit un tiers de sa clarté, et la nuit de même. (Apocalypse 8:12)

«  [...] Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. (Apocalypse 12:1)

«  [...] La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’Agneau est son flambeau. (Apocalypse 21:23)

Quatre lunes rousses ont été visibles sur la période 1949-1950…

Puis à nouveau, 19 années plus tard sur la période 1967-1968… (avec Jérusalem devenue capitale de l’Etat Hébreu avec la guerre des 6 jours…)

et à nouveau, 48 ans plus tard sur la période 2014-2015…

19+48 = 67

Barre de separation

 

 

Document: Bible annotée

 

 

Les mots: avant la fête de Pâque ne renferment qu’une indication
vague de la date du dernier souper (v. 2) que Jésus fit avec ses
disciples, et par conséquent de sa mort, qui eut lieu le lendemain.

Comme nous abordons, avec le ch. 13, le récit de la Passion du
Sauveur, c’est ici le lieu de donner une vue d’ensemble de cette
question chronologique, l’une des plus obscures que soulève l’histoire
évangélique.

La tradition unanime désigne le vendredi comme le jour
où Jésus mourut. L’incertitude commence quand il s’agit de
déterminer les relations de cet événement avec la Pâque juive et de
fixer le jour du mois où il eut lieu. Les uns, se fondant sur les
données, à leurs yeux inattaquables, des synoptiques, disent que
Jésus prit le dernier repas avec ses disciples le soir du 14 Nisan, à
l’heure où tous les Juifs mangeaient l’agneau pascal, et qu’il mourut
sur la croix le 15 Nisan le grand jour de la fête de Pâque.

Les autres, s’appuyant sur des indications du quatrième évangile qui ne leur
paraissent pas susceptibles d’être détournées de leur sens premier et
naturel, estiment que le dernier repas eut lieu le soir du 13 Nisan et
que Jésus est mort le 14. La discussion remonte aux premiers siècles.
Elle fut compliquée, des l’origine, par une polémique d’ordre
liturgique entre les Eglises d’Occident et celles d’Asie Mineure,
connue sous le nom de dispute pascale. (Voir introduction, p. 39.)
Nous ne reviendrons pas sur cette dispute, car, de l’avis même des
défenseurs de la chronologie des synoptiques, elle ne fournit pas
d’argument péremptoire pour décider à quelle date Jean s’est arrêté
dans son évangile. Ce débat divise les savants les plus compétents.
Olshausen, Tholuck, Wieseler, Ebrard, Hengstenberg, Riggenbach,
Lange, MM. Luthardt, Keil, Zahn se prononcent pour le 14-15 Nisan,
et estiment généralement pouvoir accorder avec cette date les
données du quatrième évangile. La date du 13-l4 Nisan est adoptée
par de Wette, Lücke, Bleek, Néander, Meyer, MM. Weiss,
Beyschlag, Godet, Chastand.

1 – En faveur de la date du 14-15 Nisan, on invoque les passages
suivants: \\#Matthieu 26:17\\ « Le premier jour des pains sans levain (14
Nisan), les disciples s’approchèrent de Jésus, en disant: Ou veux-tu
que nous te préparions le repas de la Pâque? » \\#Marc 14:12\\. « Et le
premier jour des pains sans levain, quand on immolait la Pâque, ses
disciples lui disent: Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs
pour que tu manges la Pâque? » \\#Luc 22:7\\. « Or, le jour des pains
sans levain arriva, dans lequel devait être immolée la Pâque. » Il ne
peut y avoir aucune hésitation sur la date, clairement indiquée par
ces passages. Or les données des synoptiques ont une valeur très
grande à cause des rapports du premier évangile avec l’apôtre dont il
porte le nom, et de Marc avec l’apôtre Pierre. Du reste, les
indications fournies par les trois premiers évangélistes ne sont pas
des opinions individuelles: elles représentent la croyance de l’Eglise
entière jusque vers l’an 80. Elles ont de plus pour elles leur
vraisemblance. Le dernier repas que Jésus prit avec ses disciples fut
le repas pascal des Juifs. Cela ressort du récit des préparatifs dans les
synoptiques et d’une parole telle que celle-ci: « J’ai ardemment désiré
de manger cette Pâque avec vous avant que je souffre. »
(\\#Luc 22: 15\\.)

Or Jésus ne pouvait prendre le repas pascal qu’à l’heure où tout Israël
le prenait, le soir du 14 Nisan (commencement du 15). Les
ordonnances de la loi étaient formelles. (\\#Exode 12: 6 \\ et suiv.,
\\#Levitique 23:5, 6; Nombres 28:16-18, Deutéronome 16:2, 3\\.)

L’agneau pascal devait être immolé dans le temple, et l’on ne procédait pas à ce sacrifice
avant le jour fixé. Admettant pour ces raisons, que Jésus a mangé la
Pâque le 14 Nisan et est mort le 15, les interprètes et les historiens
qui reconnaissent l’authenticité du quatrième évangile ou du moins
attribuent quelque valeur à ses données historiques, sont obligés
d’accuser l’évangéliste d’une erreur, imputable à « une préoccupation
dogmatique: il fait mettre Jésus en croix le 14 Nisan, à l’heure même
où l’on immolait l’agneau pascal, parce qu’il voit un rapprochement à
faire entre les deux actes. » (Stapfer.)

Ou bien, pour maintenir l’exactitude de ses données chronologiques, ils doivent chercher à les
interpréter de telle sorte qu’elles fixent, aussi bien que celles des
synoptiques, le dernier repas de Jésus au 14 Nisan.

2 – Ceci nous amène à faire un rapide examen des passages de notre
évangile, desquels on peut déduire la date que Jean assignait au
dernier souper. 12: 1. « Six jours avant la Pâque Jésus arriva à
Béthanie. » Cette arrivée ne put avoir lieu le samedi, car Jésus n’aurait
pas fait un jour de sabbat le voyage de Jéricho à Béthanie. Elle doit
être fixée au vendredi soir. Or, en comptant six jours depuis ce
vendredi, Jean place au jeudi le commencement de la Pâque; ce jeudi
était donc, pour lui comme pour les premiers évangélistes, le 14
Nisan. Voici le défaut de ce raisonnement: rien ne démontre que Jean
ait compté le vendredi comme le premier des six Jours qu’il indique.
Le contraire est aussi probable, car Jésus arrive sans doute vers le
soir à Béthanie, et le sabbat commençait pour les Juifs le vendredi au
coucher du soleil. Le passage invoqué ne tranche la question ni dans
un sens ni dans l’autre. 13:1. Avant la fête de Pâque… Est-il naturel
que Jean désigne ainsi la soirée du 14-15 Nisan, le moment du repas
pascal, principal acte de la fête! C’est en vain que l’on cite
\\#Nombres 28:16 \\ et suiv., \\#Levitique 23:5 \\ et suiv.; où la fête des pains sans
levain semble ne commencer que le lendemain 16 Nisan. Dans ces
passages mêmes, le 14 est appelé la Pâque, et d’ailleurs on mangeait
des pains sans levain au repas pascal. (\\#Exode 12: 8; Josué 5:10, 11\\ et
\\#Matthieu 26:17\\ (voir la note) mettent hors de doute que la fête de
Pâque commençait pour les Juifs avec la soirée du l4 Nisan. (13:29).
Judas n’aurait pu « acheter ce dont on avait besoin pour la fête » dans
cette soirée du 14, où toutes les familles étaient assemblées dans
leurs demeures autour de l’agneau pascal. Les partisans du 14 Nisan
répondent que, si nous étions au 13 Nisan, toute la journée du
lendemain resterait pour ces emplettes et l’idée ne viendrait pas aux
disciples que Jésus pût envoyer Judas les faire sur l’heure même.
18:28. « Ils n’entrèrent point eux-mêmes dans le prétoire, afin de ne
pas se souiller et de pouvoir manger la Pâque. » Ce passage est décisif
aux yeux de la plupart des interprètes. Les Juifs n’avaient pas encore
mangé l’agneau pascal; ils s’apprêtaient à le manger le soir de ce
jour. Ce jour était donc, d’après notre évangile, le 14 Nisan. Ceux qui
le contestent sont obligés de donner à l’expression « manger la
Pâque, » le sens indéterminé de célébrer la fête de Pâque. Cette
interprétation est peu probable, malgré les arguments spécieux dont
on essaie de l’appuyer. \\#Jean 19:14, 31\\. « C’était la préparation de la
Pâque, ce jour de sabbat était un grand jour. »

Le terme de « préparation », n’est pas seulement la désignation usuelle du vendredi
veille du sabbat (\\#Marc 15: 42\\), puisque l’évangéliste ajoute
expressément « de la Pâque; » de plus, si le sabbat du lendemain était
« un grand jour, » c’est qu’il coïncidait cette année-là avec le premier
jour des pains sans levain, 15 Nisan.

L’interprétation naturelle de tous ces passages de notre évangile nous oblige donc à admettre que, d’après lui, Jésus a pris son dernier repas avec ses disciples le soir du
13 Nisan et est mort le 14 Nisan. Cette donnée constitue-t-elle une
erreur? Nullement. Elle nous parait beaucoup plus vraisemblable que
celle des synoptiques. La nuit du 14 au 15 Nisan avait tous les
caractères d’un sabbat solennel. (\\#Exode 12: 16.\\) Le Talmud confirme
cette indication de la loi et mentionne parmi les actes défendus le
port des armes, les séances de tribunal, le prononcé d’une sentence et
les exécutions.

D’après \\#Exode 12: 22; Deutéronome 16: 5-7\\, on ne pouvait
quitter sa demeure ni, en tous cas, sortir de la ville pendant la nuit du
repas pascal. Or Judas ne doute pas que Jésus ne se rende cette nuit-
là, selon sa coutume, en Gethsémané; la troupe qu’il y conduit est
composée de serviteurs du sanhédrin qu’accompagnent même les
sacrificateurs et des pharisiens, le sanhédrin s’assemble, délibère et
prononce un jugement, peu avant le crucifiement, Simon de Cyrène
revient des champs, où il avait travaillé, selon toute probabilité, Jésus
est crucifié, il est vrai, par des soldats romains, mais les chefs juifs
font toutes sortes de démarches peu compatibles avec la célébration
de la fête. Si nous étions le premier et grand jour de la fête de Pâque,
leur conduite formerait un contraste étrange avec les scrupules du roi
Hérode Agrippa, qui n’ose juger et exécuter Pierre pendant la fête.
(\\#Actes 12: 3, 4\\.) Eux, qui firent si souvent à Jésus un crime de
violer le sabbat, auraient ainsi oublié toutes les prescriptions de la loi
qui assimilait le grand jour de Pâque à un sabbat. Le fanatisme ne
peut expliquer une telle attitude; ils n’en sont du reste pas tellement
dominés, puisqu’ils évitent d’entrer dans le prétoire (18: 28), réserve
qui n’était pas de nature à disposer Pilate en leur faveur.

Ajoutons enfin qu’après la mort de Jésus, Joseph d’Arimathée achète un linceul
(\\#Marc 15: 46\\), et que les femmes renoncent à embaumer Jésus,
parce que le sabbat approche. (\\#Luc 23: 56\\.) Tous ces faits
semblent prouver que le jour de la mort de Jésus n’était pas un, jour
de fête. Or la plupart d’entre eux sont rapportés par le récit des
synoptiques; ceux-ci contredisent ainsi la date qu’ils assignent eux-
mêmes aux événements.

L’erreur qu’ils ont commise, sans en avoir conscience, s’explique par
le fait que dans ce dernier souper avec ses disciples Jésus avait tenu à
manger avec eux la Pâque (\\#Luc 22: 15\\) et qu’il s’était conformé au
rituel de la cérémonie juive. La tradition admit pour cette raison que
le repas avait eu lieu au jour fixé par la loi. Elle perdit de vue que
Jésus avait anticipé la célébration de la Pâque, circonstance
secondaire dont le souvenir put fort bien s’effacer.

Que des narrations nées spontanément des besoins de la prédication et dont
l’exactitude chronologique était le moindre souci, aient commis une
erreur d’un jour en plaçant au 14 et au 15 Nisan des événements qui
s’étaient accomplis le 13, et le 14, cela n’est nullement inadmissible.
Nos deux premiers évangiles n’ont-ils pas placé le repas de Béthanie
« deux jours » avant la Pâque » (\\#Marc 14: 1-9; Matthieu 26: 6\\, note.)

Si leurs rédacteurs et leurs premiers lecteurs ne se sont pas fait les
objections que nous avons exposées ci-dessus, c’est qu’ils attribuaient
au fanatisme ces violations de la loi commises par les autorités
sacerdotales et y voyaient une aggravation du crime dont elles
s’étaient rendues coupables en tuant le Messie.

L’erreur de Jean, au contraire, ne saurait être expliquée. Un défaut de mémoire est
inadmissible de la part du disciple qui avait suivi les événements
avec un calme courage et qui en demeure le principal témoin. Et l’on
ne saurait sans injustice l’accuser d’avoir volontairement antidaté la
mort de Jésus pour obéir à des préoccupations dogmatiques. Lui seul,
au contraire, avait l’autorité nécessaire pour corriger la tradition qui
s’était établie. S’il ne la rectifie pas en termes plus exprès, c’est
qu’une telle rectification ne s’accordait pas avec le caractère de sa
narration. Il lui suffisait, par les détails de celle-ci, de replacer les
faits à leur vraie date. Objectera-t-on à cette date que Jésus ne
pouvait se séparer de son peuple et déroger à la coutume établie par
la loi en célébrant le repas pascal la veille du jour fixé? Mais celui
qui se proclamait « le Seigneur du sabbat » ne pouvait-il se permettre
cette légère infraction au rituel pascal, au moment surtout où il allait
lui substituer un rite nouveau? Il était du reste excommunié ainsi que
ses disciples, les sacrificateurs auraient refusé d’immoler pour lui un
agneau dans le temple. Il était obligé de célébrer cette Pâque d’une
manière indépendante: c’est ce qui le conduisit à l’anticiper. Cette
anticipation n’est elle pas indiquée dans le message qu’il envoie au
propriétaire de la chambre haute? « Mon temps est proche; que je
fasse la Pâque chez toi avec mes disciples. » (\\#Matthieu 26: 18\\.)
(Comme le remarque M. Godet, « la seule relation satisfaisante à
établir entre ces deux propositions est celle-ci: il faut que je me hâte,
car demain ce sera trop tard; je ne serai plus là, fais donc en sorte
que je puisse manger immédiatement la Pâque chez toi (verbe au
présent). »

Le disciple bien-aimé nous fait lire dans le coeur de son Maître, il
peint en quatre traits les circonstances extérieures et intérieures au
milieu desquelles Jésus s’abaissa jusqu’à laver les pieds de ses
disciples. Premier trait: Jésus allait accomplir cet acte sachant que
son heure était venue, cette heure solennelle, suprême, dont notre
évangile parle si Souvent. (\\#Jean 7: 30; 8: 20; 12: 23\\.) Jésus savait
que cette heure était celle de ses souffrances et de sa mort; mais il
savait aussi que ce sombre défilé le faisait passer de ce monde au
Père. Second trait: cette pensée si douce de quitter ce monde agité et
hostile pour rentrer dans le sein de l’amour éternel, était inséparable
d’une autre pensée, celle qu’il allait quitter les siens ses chers
disciples, qu’il avait toujours aimés, auxquels il avait donné tant de
preuves de cet amour. Or, sachant qu’il les laissait dans le monde où
ils étaient, exposés à tant de dangers et de souffrances, il les aima
jusqu’à la fin (\\#Marc 13: 13\\), ou mieux: au plus haut degré (Weiss).
M. Godet traduit: « Il acheva de leur témoigner tout son amour. » Et il
va leur en donner le témoignage le plus émouvant. Chaque disciple
de Jésus peut aussi recueillir dans son coeur cette parole comme une
précieuse promesse que son Sauveur l’aimera jusqu’à la fin.

 

Barre de separation

Occurrences du mot « Pâque » sur l’ensemble des Ecritures

(Exode 12:11 «  [...] Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Eternel.
(Exode   12:21 «  [...] Moïse appela tous les anciens d’Israël, et leur dit: Allez prendre du bétail pour vos familles, et immolez la Pâque.
(Exode  12:27 «  [...] Vous répondrez: C’est le sacrifice de Pâque en l’honneur de l’Eternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d’Israël en Egypte, lorsqu’il frappa l’Egypte et qu’il sauva nos maisons. Le peuple s’inclina et adora.
(Exode  12:43 «  [...] L’Eternel dit à Moïse et à Aaron: Voici une ordonnance au sujet de la Pâque: Aucun étranger n’en mangera.
(Exode  12:47 «  [...] Toute l’assemblée d’Israël fera la Pâque.
(Exode  12:48 «  [...] Si un étranger en séjour chez toi veut faire la Pâque de l’Eternel, tout homme de sa maison devra être circoncis; alors il s’approchera pour la faire, et il sera comme l’indigène; mais aucun incirconcis n’en mangera.
(Exode 34:25 «  [...] Tu n’offriras point avec du pain levé le sang de la victime immolée en mon honneur; et le sacrifice de la fête de Pâque ne sera point gardé pendant la nuit jusqu’au matin.
(Levitique 23:5 «  [...] Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l’Eternel.
(Nombres 9:2 «  [...] Il dit: Que les enfants d’Israël célèbrent la Pâque au temps fixé.
(Nombres 9:4 «  [...] Moïse parla aux enfants d’Israël, afin qu’ils célèbrent la Pâque.
(Nombres 9:5 «  [...] Et ils célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois, entre les deux soirs, dans le désert du Sinaï; les enfants d’Israël se conformèrent à tous les ordres que l’Eternel avait donnés à Moïse.
(Nombres 9:6 «  [...] Il y eut des hommes qui, se trouvant impurs à cause d’un mort, ne pouvaient pas célébrer la Pâque ce jour-là. Ils se présentèrent le même jour devant Moïse et Aaron;
(Nombres 9:10 «  [...] Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur: Si quelqu’un d’entre vous ou de vos descendants est impur à cause d’un mort, ou est en voyage dans le lointain, il célébrera la Pâque en l’honneur de l’Eternel.
(Nombres 9:12 «  [...] Ils n’en laisseront rien jusqu’au matin, et ils n’en briseront aucun os. Ils la célébreront selon toutes les ordonnances de la Pâque.
(Nombres 9:13 «  [...] Si celui qui est pur et qui n’est pas en voyage s’abstient de célébrer la Pâque, celui-là sera retranché de son peuple; parce qu’il n’a pas présenté l’offrande de l’Eternel au temps fixé, cet homme-là portera la peine de son péché.
(Nombres 9:14 «  [...] Si un étranger en séjour chez vous célèbre la Pâque de l’Eternel, il se conformera aux lois et aux ordonnances de la Pâque. Il y aura une même loi parmi vous, pour l’étranger comme pour l’indigène.
(Nombres 28:16 «  [...] Le premier mois, le quatorzième jour du mois, ce sera la Pâque de l’Eternel.
(Nombres 33:3 «  [...] Ils partirent de Ramsès le premier mois, le quinzième jour du premier mois. Le lendemain de la Pâque, les enfants d’Israël sortirent la main levée, à la vue de tous les Egyptiens.
(Deutéronome 16:1 «  [...] Observe le mois des épis, et célèbre la Pâque en l’honneur de l’Eternel, ton Dieu; car c’est dans le mois des épis que l’Eternel, ton Dieu, t’a fait sortir d’Egypte, pendant la nuit.
(Deutéronome 16:2 «  [...] Tu sacrifieras la Pâque à l’Eternel, ton Dieu, tes victimes de menu et de gros bétail, dans le lieu que l’Eternel choisira pour y faire résider son nom.
(Deutéronome 16:5 «  [...] Tu ne pourras point sacrifier la Pâque dans l’un quelconque des lieux que l’Eternel, ton Dieu, te donne pour demeure;
(Deutéronome 16:6 «  [...] mais c’est dans le lieu que choisira l’Eternel, ton Dieu, pour y faire résider son nom, que tu sacrifieras la Pâque, le soir, au coucher du soleil, à l’époque de ta sortie d’Egypte.
(Josué 5:10 «  [...] Les enfants d’Israël campèrent à Guilgal; et ils célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du mois, sur le soir, dans les plaines de Jéricho.
(Josué 5:11 «  [...] Ils mangèrent du blé du pays le lendemain de la Pâque, des pains sans levain et du grain rôti; ils en mangèrent ce même jour.
(Josué 5:12 «  [...] La manne cessa le lendemain de la Pâque, quand ils mangèrent du blé du pays; les enfants d’Israël n’eurent plus de manne, et ils mangèrent des produits du pays de Canaan cette année-là.
(2 Rois 23:21 «  [...] Le roi donna cet ordre à tout le peuple: Célébrez la Pâque en l’honneur de l’Eternel, votre Dieu, comme il est écrit dans ce livre de l’alliance.
(2 Rois 23:22 «  [...] Aucune Pâque pareille à celle-ci n’avait été célébrée depuis le temps où les juges jugeaient Israël et pendant tous les jours des rois d’Israël et des rois de Juda.
(2 Rois 23:23 «  [...] Ce fut la dix-huitième année du roi Josias qu’on célébra cette Pâque en l’honneur de l’Eternel à Jérusalem.
(2 Chroniques 30:1 «  [...] Ezéchias envoya des messagers dans tout Israël et Juda, et il écrivit aussi des lettres à Ephraïm et à Manassé, pour qu’ils viennent à la maison de l’Eternel à Jérusalem célébrer la Pâque en l’honneur de l’Eternel, le Dieu d’Israël.
(2 Chroniques 30:2 «  [...] Le roi, ses chefs, et toute l’assemblée avaient tenu conseil à Jérusalem, afin que la Pâque soit célébrée au second mois;
(2 Chroniques 30:5 «  [...] ils décidèrent de faire une publication dans tout Israël, depuis Beer-Schéba jusqu’à Dan, pour que l’on vienne à Jérusalem célébrer la Pâqueen l’honneur de l’Eternel, le Dieu d’Israël. Car elle n’était plus célébrée par la multitude comme il est écrit.
(2 Chroniques 30:15 «  [...] Ils immolèrent ensuite la Pâque le quatorzième jour du second mois. Les sacrificateurs et les Lévites, saisis de confusion, s’étaient sanctifiés, et ils offrirent des holocaustes dans la maison de l’Eternel.
(2 Chroniques 30:17 «  [...] Comme il y avait dans l’assemblée beaucoup de gens qui ne s’étaient pas sanctifiés, les Lévites se chargèrent d’immoler les victimes de la Pâque pour tous ceux qui n’étaient pas purs, afin de les consacrer à l’Eternel.
(2 Chroniques 30:18 «  [...] Car une grande partie du peuple, beaucoup de ceux d’Ephraïm, de Manassé, d’Issacar et de Zabulon, ne s’étaient pas purifiés, et ils mangèrent la Pâque sans se conformer à ce qui est écrit. Mais Ezéchias pria pour eux, en disant: Veuille l’Eternel, qui est bon,
(2 Chroniques 35:1 «  [...] Josias célébra la Pâque en l’honneur de l’Eternel à Jérusalem, et l’on immola la Pâque le quatorzième jour du premier mois.
(2 Chroniques 35:6 «  [...] Immolez la Pâque, sanctifiez-vous, et préparez-la pour vos frères, en vous conformant à la parole de l’Eternel prononcée par Moïse.
(2 Chroniques 35:7 «  [...] Josias donna aux gens du peuple, à tous ceux qui se trouvaient là, des agneaux et des chevreaux au nombre de trente mille, le tout pour la Pâque, et trois mille boeufs; cela fut pris sur les biens du roi.
(2 Chroniques 35:8 «  [...] Ses chefs firent de bon gré un présent au peuple, aux sacrificateurs et aux Lévites. Hilkija, Zacharie, et Jehiel, princes de la maison de Dieu, donnèrent aux sacrificateurs pour la Pâque deux mille six cents agneaux et trois cents boeufs.
(2 Chroniques 35:9 «  [...] Conania, Schemaeja et Nethaneel, ses frères, Haschabia, Jeïel et Jozabad, chefs des Lévites, donnèrent aux Lévites pour la Pâque cinq mille agneaux et cinq cents boeufs.
(2 Chroniques 35:11 «  [...] Ils immolèrent la Pâque; les sacrificateurs répandirent le sang qu’ils recevaient de la main des Lévites, et les Lévites dépouillèrent les victimes.
(2 Chroniques 35:13 «  [...] Ils firent cuire la Pâque au feu, selon l’ordonnance, et ils firent cuire les choses saintes dans des chaudières, des chaudrons et des poêles; et ils s’empressèrent de les distribuer à tout le peuple.
(2 Chroniques 35:16 «  [...] Ainsi fut organisé ce jour-là tout le service de l’Eternel pour faire la Pâque et pour offrir des holocaustes sur l’autel de l’Eternel, d’après l’ordre du roi Josias.
(2 Chroniques 35:17 «  [...] Les enfants d’Israël qui se trouvaient là célébrèrent la Pâque en ce temps et la fête des pains sans levain pendant sept jours.
(2 Chroniques 35:18 «  [...] Aucune Pâque pareille à celle-là n’avait été célébrée en Israël depuis les jours de Samuel le prophète; et aucun des rois d’Israël n’avait célébré une Pâque pareille à celle que célébrèrent Josias, les sacrificateurs et les Lévites, tout Juda et Israël qui s’y trouvaient, et les habitants de Jérusalem.
(2 Chroniques 35:19 «  [...] Ce fut la dix-huitième année du règne de Josias que cette Pâque fut célébrée.
(Esdras 6:19 «  [...] Les fils de la captivité célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois.
(Esdras 6:20 «  [...] Les sacrificateurs et les Lévites s’étaient purifiés de concert, tous étaient purs; ils immolèrent la Pâque pour tous les fils de la captivité, pour leurs frères les sacrificateurs, et pour eux-mêmes.
(Esdras 6:21 «  [...] Les enfants d’Israël revenus de la captivité mangèrent la Pâque, avec tous ceux qui s’étaient éloignés de l’impureté des nations du pays et qui se joignirent à eux pour chercher l’Eternel, le Dieu d’Israël.
(Ezechiel 45:21 «  [...] Le quatorzième jour du premier mois, vous aurez la Pâque. La fête durera sept jours; on mangera des pains sans levain.
(Matthieu26:2 «  [...] Vous savez que la Pâque a lieu dans deux jours, et que le Fils de l’homme sera livré pour être crucifié.
(Matthieu 26:17 «  [...] Le premier jour des pains sans levain, les disciples s’adressèrent à Jésus, pour lui dire: Où veux-tu que nous te préparions le repas de la Pâque?
(Matthieu 26:18 «  [...] Il répondit: Allez à la ville chez un tel, et vous lui direz: Le maître dit: Mon temps est proche; je ferai chez toi la Pâque avec mes disciples.
(Matthieu 26:19 «  [...] Les disciples firent ce que Jésus leur avait ordonné, et ils préparèrent la Pâque.
(Marc 14:1 «  [...] La fête de Pâque et des pains sans levain devait avoir lieu deux jours après. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir.
(Marc 14:12 «  [...] Le premier jour des pains sans levain, où l’on immolait la Pâque, les disciples de Jésus lui dirent: Où veux-tu que nous allions te préparer la Pâque?
(Marc 14:14 «  [...] Où qu’il entre, dites au maître de la maison: Le maître dit: Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples?
(Marc 14:15 «  [...] Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée et toute prête: c’est là que vous nous préparerez la Pâque.
(Marc 14:16 «  [...] Les disciples partirent, arrivèrent à la ville, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit; et ils préparèrent la Pâque.
(Luc 2:41 «  [...] Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque.
(Luc 22:1 «  [...] La fête des pains sans levain, appelée la Pâque, approchait.
(Luc 22:7 «  [...] Le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la Pâque, arriva,
(Luc 22:8 «  [...] et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant: Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions.
(Luc 22:11 «  [...] et vous direz au maître de la maison: Le maître te dit: Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples?
(Luc 22:12 «  [...] Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée: c’est là que vous préparerez la Pâque.
(Luc 22:13 «  [...] Ils partirent, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit; et ils préparèrent la Pâque.
(Luc 22:15 «  [...] Il leur dit: J’ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir;
(Jean 2:13 «  [...] La Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem.
(Jean 2:23 «  [...] Pendant que Jésus était à Jérusalem, à la fête de Pâque, plusieurs crurent en son nom, voyant les miracles qu’il faisait.
(Jean 6:4 «  [...] Or, la Pâque, la fête des Juifs était proche.
(Jean 11:55 «  [...] La Pâque des Juifs était proche. Et beaucoup de gens du pays montèrent à Jérusalem avant la Pâque, pour se purifier.
(Jean 12:1 «  [...] Six jours avant la Pâque, Jésus arriva à Béthanie, où était Lazare, qu’il avait ressuscité des morts.
(Jean 13:1 «  [...] Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux.
(Jean 18:28 «  [...] Ils conduisirent Jésus de chez Caïphe au prétoire: c’était le matin. Ils n’entrèrent point eux-mêmes dans le prétoire, afin de ne pas se souiller, et de pouvoir manger la Pâque.
(Jean 18:39 «  [...] Mais, comme c’est parmi vous une coutume que je vous relâche quelqu’un à la fête de Pâque, voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs?
(Jean 19:14 «  [...] C’était la préparation de la Pâque, et environ la sixième heure. -Pilate dit aux Juifs: Voici votre roi.
(Actes 12:4 «  [...] Après l’avoir saisi et jeté en prison, il le mit sous la garde de quatre escouades de quatre soldats chacune, avec l’intention de le faire comparaître devant le peuple après la Pâque.
(1 Corint. 5:7 «  [...] Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.
(Hébreux 11:28 «  [...] C’est par la foi qu’il immola la Pâque et fit l’aspersion du sang, afin que l’exterminateur ne touche pas aux premiers-nés des Israélites.

 

Barre de separation

Pénitent ôtant sa couronne...

Pénitent ôtant sa couronne…

http://www.20minutes.fr/societe/diaporama-78-photo-874134-24-heures-images

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

En attendant de tenir audience au musée Grévin à partir de jeudi 2 avril après-midi, (Jeudi Saint...)  le personnage de cire du pape François a été dévoilé vers 10h au pied de Notre-Dame de Paris

En attendant de tenir audience au musée Grévin à partir de jeudi 2 avril après-midi, (Jeudi Saint…)

le personnage de cire du pape François a été dévoilé vers 10h au pied de Notre-Dame de Paris

en présence de l’archiprêtre et recteur de la cathédrale, Monseigneur Patrick Jacquin.

http://www.20minutes.fr/societe/diaporama-78-photo-873918-24-heures-images

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Barre de separation

Bouton

retour au sommaire

Tradition, culture et infiltrations démoniaques Halloween: un exemple… (Deuxième partie)

Tradition, culture et infiltrations démoniaques

Halloween: un exemple…

(Deuxième partie)

Masque de Satan

Maître d’œuvre: Satan!

Barre de separation

Halloween,

fête du Prince des ténèbres

Déguisement Halloween

Articles Américains

  Halloween-mania à Cool Springs dans le Tenessee

Depuis le début des années 90, les chrétiens Evangéliques américains sont accusés par leurs concitoyens de diaboliser Halloween. Mais ne serait-il pas plus juste d’admettre que ce sont plutôt les lobbyistes du marketing qui diabolisent sans vergogne notre société? nous sommes donc à notre tour qualifiés d’intolérants, fanatiques, extrémistes et fondamentalistes mais cependant nous ne pouvons accepter l’inacceptable surtout lorsque les victimes toutes désignées sont nos enfants qui ne peuvent qu’être ignorants des vérités occultes que véhiculent ces traditions générées au nom du Prince de ce monde. Le mot « tradition » en alphanumérisation Grecque vaut 666.

 » […] Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes(Mr 7/8)

En 1999, le chiffre d’affaire généré par la fête d’Halloween a dépassé pour la première fois, en France, celui des fêtes de Noël! Cette fête païenne que l’on tente de « christianiser » avec la fête de la Toussaint et que l’on croit importée des Etats-Unis est d’origine Celtique en fait. (Le mot Halloween vient de « All Hallow’s Eve« : veille de la Toussaint et avant veille du jour des morts.).

L’Eglise catholique enseigne encore de nos jours que les vivants peuvent interférer dans le devenir des morts et des défunts en priant pour eux et en adoucissant leur sort au Purgatoire, un lieu intermédiaire entre enfer et paradis, une pure invention falsificatrice du Catholicisme, une doctrine de démons comme le nomment les Ecritures.

En l’an 609 ou 610, avec la date du 13 mai, le pape Boniface IV avait dédié le Panthéon Romain à « la Vierge Marie » et à tous les martyrs chrétiens. (se reporter au chapitre sur le nombre 3168 pour comprendre l’importance parodique de cette date du 13 Mai qui fût aussi celle de l’attentat contre le pape Jean Paul II à Rome en 1981).

Ce culte idolâtre et en abomination à L’Eternel a vu sa meilleure validation avec les apparitions mariales de Fatima, une des salles de cinéma de Satan qui est à l’origine de cette mascarade, un chef d’œuvre de séduction élaboré sur 2000 ans de Christianisme.

En 835, le pape Grégoire IV avait décidé de transférer cette date au 1er Novembre en y ajoutant tous les saints. Le 1er Novembre devenait ainsi par récupération papale la fête de tous les saints, la Toussaint donc.

Les Celtes croyaient au Purgatoire et à la nécessite de racheter des âmes errantes avec des sacrifices et des privations. A la fin des années 1800, il y avait même une sorte de messe de minuit au cours de la nuit du 31/10 au 1er/11 dans les églises Catholiques Romaines ou les fermes où résidaient des Catholiques. Le seul fait de mettre le feu à une botte de paille et de la projeter dans les airs avec une fourche permettait pendant le temps de chute de celle ci à des âmes de s’échapper du Purgatoire et de migrer vers le paradis! L’Eglise Luthérienne a placé sa réforme à partir d’un 31 octobre en réaction contre le despotisme et les dérives dogmatiques du Vatican.

Il s’agit d’un véritable fait de société où les adultes s’impliquent tout autant que nos chères têtes blondes. De surcroît, la Toussaint n’est en rien Biblique, bien au contraire puisque les Ecritures condamnent sans détours toute forme de fête, de culte ou de communication avec les morts. La fête de la Toussaint et du jour des morts le lendemain fût en fait au départ créée pour « récupérer » la fête des morts Celtique. Le pape Grégoire III l’avait fait déplacer pour qu’elle soit immédiatement après la fête de Samain. Curieusement, les non-croyants ont adopté cette fête rituelle comme un exutoire et une opportunité pour afficher leur rébellion contre ce qu’ils considèrent comme les derniers survivances d’une religion désuète et surannée: le Christianisme.

Ce rejet est symptomatique du mal à vivre plutôt qu’un mal de vivre, de ceux qui font semblant de méconnaître la parcelle que Dieu a déposée dans leur conscience et la cognition intime qu’ils ont qu’un Créateur est à l’origine de tout.

Dés la fin du mois de septembre 2000, des commerces exhibaient des banderoles racoleuses du style « tout pour Halloween« . Une fête qui ne dure qu’un soir et une nuit outre-Atlantique s’étale pendant plusieurs semaines dans notre pays, avant et après la seule nuit qui devrait être logiquement prise en compte, et ce pour des raisons purement mercantiles associées à de l’ignorance et de façon plus subtilement occulte à la volonté de déchristianiser la société par des lobbyistes à la solde du Malin.

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, fête et Nouvel an sur l’agenda des Satanistes, le monde des morts s’immisce dans celui des vivants, L’Au-delà est à portée de main, on en rit histoire d’oublier que la mort est incontournable jusqu’à preuve du contraire pour ceux qui croient à l’immortalité scientifique. Le mois de novembre annonce l’hiver, la perte de tonus, d’énergie vitale intrinsèquement liée au raccourcissement des jours au profit des nuits. Le faux hasard a voulu que le réajustement à l’horaire d’hiver rallonge d’une heure cette nuit de la fête des démons en 1999, — « année démoniaque » par excellence pour les disciples du Malin — car il faut bien appeler la nature spirituelle de ces rites par ce qu’elle est réellement. (Depuis Mars 1976, avec l’institution des horaires d’été et d’hiver par le président Giscard D’Estaing, nous vivons avec une ou deux heures d’avance sur la course du soleil. Pour en comprendre les implications, comme nous l’avons déjà vuen début de chapitre, se reporter aux chapitres consacrés aux nombres 151 et 153.).

En l’an 2000, ce changement d’horaire s’opérait pendant le week-end du samedi 28/dimanche 29 octobre tout aussi propice pour fêter Halloweenavec un peu d’avance chez les enfants en congés scolaires depuis la veille. Pour certains d’entre-eux, il s’agit d’une véritable semaine de festivités. Une façon comme une autre de prouver que l’heure des leurres est plus qu’un jeu de mots apparent dans notre langue. « Esprit » se dit « Spirit » en anglais et « rite » s’y ajoute pour former « spirituel ». Le renversement qu’opère le Diable qui sait se déguiser en « ange de lumière » au point de se faire admettre auprès de ceux qu’il trompe comme étant le porteur de lumière, alias « Lucifer« , arrive à maturité dans tous les domaines.

Le calendrier du Malin comporte plusieurs dates mais Halloween demeure la plus importante.

 

Tradition, culture et infiltrations démoniaques  Halloween: un exemple...  (Deuxième partie) dans Réveil flerouge 1) 2 février: premiers frémissements du printemps ressentis dans les entrailles de « la Mère terre« , c’est à dire Gaïa pour les adeptes du Nouvel Age.

flerouge dans Réveil 2) 21 mars: équinoxe de printemps. La lumière à égalité avec la nuit l’emporte peu à peu en force et sera victorieuse sur le Dieu cornu.

flerouge 3) 1er mai: ou nuit de Walpurgis. Récupéré par le Communisme que l’on croit athée à tord alors qu’il est Satanique dans son essence. Karl Marx qui avait voulu se venger de son Créateur était un Sataniste pratiquant.

flerouge 4) 22 juin: Solstice d’été. le soleil victorieux, symbole de fertilité, est sacralisé.

flerouge 5) 1er août: les sorcières-prêtresses apportent des offrandes aux dieux pour célébrer les récoltes.

flerouge 6) 21 septembre: Equinoxe d’automne. La force du dieu cornu croît et celle de la déesse décroît.

flerouge 7) 31 octobre: fête de Samain ou plus communément fête d’Halloween. Le plus puissant et le plus important des sabbats. Le grand prêtre commence un règne de 6 mois. Il est investi par le dieu cornu, le Diable lui-même (possession démoniaque). Cette période est considérée par les Satanistes comme étant le jour où les mondes s’interpénètrent et qu’il est le moment le plus opportun pour utiliser les pouvoirs occultes. Le dieu cornu est en fait Satan et cette fête n’existe que pour sa glorification personnelle.

 

En tenant compte que le Malin et ses déchus s’emploient à parodier les Ecritures en en inversant systématiquement les symboles, il était très difficile pour un chrétien de voir une véritable déferlante d’enfants et d’adultes mêlés et rivalisant de laideur, les accessoires étant de plus en plus élaborés pour se grimer et s’enlaidir à souhait, envahir les rues le Samedi 28 Octobre 2000 pour se rendre à des parties organisées pour se souhaiter un « joyeux Halloween« ! Mais en cette fin d’après midi du 28, à 18 heures (=3 x 6), s’écoulait aussi sur le calendrier indexé de l’Adversaire la 666e heure du mois d’octobre! de quoi ricaner et se réjouir dans leurs rangs de détourner tant d’âmes. Que l’année soit bissextile ou non, l’horaire d’été dure 217 jours, c’est à dire [(6x6x6) + 1] depuis deux ans.

Des magasins et parfois des supermarchés faisaient une promotion d’une semaine diabolique comme par exemple les boutiques « Yves Rocher ».

trinité diabolique

 

Y. Rocher version 2000…

Il est plus que déroutant de voir un slogan du style « soyez le plus laid » accolé sur un panneau listant tous les produits sous la rubrique « soins de beauté » ou « soins du visage »!!! Les autres slogans publicitaires « entrez si vous l’osez« , « l’enfer de l’enfer« , « démoniaque – 30% sur tout le magasin« , « la semaine diabolique« … j’en passe et des pires, sur fond de flammes et de silhouettes cornues associées à l’emploi de deux couleurs dominantes, l’orange et le noir dégueulent des vitrines où sont exposés des « filtres ensorcelants » et autres tatouages dont les vendeuses affairées à leurs caisses ignorent très certainement les véritables origines. (le trident visible en fond d’image par exemple fait allusion à une relation sexuelle par les trois orifices d’une femme… trois têtes sur un corps confondu unique révèlent une opération de type [3 x 6] sur cette entité tricéphale à savoir 3 dents (du trident) x 6 cornes). L’addition des 36 premiers nombres donnant 666, une autre lecture peut être faite:

trident + 6 cornes = 3 • 6 ou 3 têtes + 6 cornes = 3 • 6

En 2001, les magasins « Yves Rocher » ont affiché Halloween à partir du Lundi 22 Octobre. Comme on peut le constater sur les clichés suivants, tout tourne autour du Diable:

 

Halloween chez Yves Rocher 4

 

Halloween chez Yves Rocher 3

Slogans d’une vitrine Y. Rocher version 2001

« Laissez-vous envoûter jusqu’au 31 Octobre… »

« Des prix diablement tentants« 

« Maquillage diabolique« 

« Entrez pour tenter le diable jusqu’au 31 Octobre… »

 

 

 

Halloween chez Yves Rocher 2

 

Halloween chez Yves Rocher 1

Eléments d’une vitrine Y. Rocher version 2001

« Tentation du DIABLE« … Le « sang pour sang » à la place du 100% appartient au domaine du verbe et Dieu est le Verbe.

Le sang versé sur la croix par Jésus, le Verbe incarné, est un signe d’alliance, de protection, de rédemption et un retour à la sphère Agape de l’Amour du Père avec la promesse de la Vie Eternelle.

 » […] Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, (1:12) lesquels sont nés, (1:13) non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. (Jean 1/1-14).

 

 

Halloween Y Rocher

Maquillage diabolique…

une vitrine Y. Rocher version 2002

Mais les adultes ne sont pas les seuls concernés et de voir des enfants adopter ce culte pour le morbide et le blasphème ne peut que rendre pessimiste sur le devenir de la prochaine génération.

Dans l’Ancien Testament, l’un des sens de « corne » s’applique à des puissances ennemis des croyants et au chef de celles ci, l’Antéchrist annoncé pour les temps de la fin (et non la fin des temps)..

 » […] Je vis cette corne faire la guerre aux saints, et l’emporter sur eux,(Da 7/21)

 » […] Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume. Un autre s’élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois. (Da 7/24)

Dans le Nouveau Testament, ces cornes sont complices de l’Antéchrist et détruisent Rome qui lui a donné le pouvoir et le trône.

 » […] Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. (Apoc. 17/12)

 » […] Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. (Apoc. 17/16)

flecjaun et à propos du mot « corne« :

Mascotte bancaire diabolique

Documents extraits du chapitre:

Logos bancaire diabolique

 

noter l’accent grave rouge au-dessus du mot « CORNER« 
à titre d’exemple « grave » en anglais signifie « tombe« , un signe de mort donc et tout est écrit en anglais autour de ce mot: Bank, Card, Center, Mastercard…

 

Mascotte bancaire diabolique

 

Le petite corne rouge apposée « discrètement » mais tout aussi « distinctement » sur le mot « Corner » prouve que même un organisme ou une institution d’aspect on ne peut plus sérieux puisqu’il s’agit d’une banque Suisse en l’occurrence, ne peut laisser subsister le moindre doute quant à l’intention première de mettre en scène le Malin officiellement et de manière occulte… A l’internaute de se faire son idée en se reportant au chapitre consacré à la carte bancaire intitulé: Satan et son menu à la carte….

« On ne croit plus » au Diable… alors pourquoi se gêner! C’est l’une de ses plus grandes ruses du Malin de laisser « croire » qu’il n’existe pas en effet. A notre époque où le virtuel gagne chaque jour, concrètement du terrain, cette ignorance risque de virer en farce fatale d’ici peu pour ceux qui n’auront pas confié leur vie sous la protection du Sauveur, Jésus-Christ, Le Nom Unique!

Reprenons…

Le noir était la couleur d’attribution vestimentaire des sorcier(e)s et l’orange celui des chandelles constituées de graisse provenant de sacrifices parfois… humains.

On retrouve ces deux couleurs dominantes dans le logo d’orange:

logos orange de France Télécom

« ALLO » est dans « Halloween » et cette couleur orange qui révèle les séquences « OR » et « ANGE » dans notre langue a fait l’objet d’une campagne publicitaire du forfait « OLA« ..

« orange » est contenu dans la séquence de la marque « ORANGINA« . Bien entendu, la célèbre boisson gazeuse n’échappe pas à la mode et on la retrouve au milieu de la vitrine sur l’image qui suit.

vitrine Halloween

le plus grave concerne l’avenir de… l’humanité entière. En effet, en 2000, la semaine diabolique du 23 au 31 n’en n’est pas une puisque non seulement elle compte 8 jours ouvrables mais elle est de plus coupée par le week-end du 28/29. Un chrétien instruit du contenu des Ecritures connaît parfaitement l’existence d’une autre semaine diabolique, la 70e semaine dont parle Daniel dans l’Ancien Testament et Jean dans son Apocalypse en fin de Nouveau Testament. (Pour visionner un panorama de cette 69 + 1 semaines, se reporter aux synoptiques suivants: synoptique 1synoptique 3synoptique 4…) Seule différence de taille, cette semaine selon les multiples indications Bibliques est un temps de tribulation comme jamais l’humanité n’en a connu ou n’en connaîtra.

 » […] Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés.(Matthieu 24/21-22).

La grande tribulation s’étendra sur une période de 7 ans, ou 2 x 42 mois de 30 jours ou 1260 + 1290 jours, la Bible étant extrêmement précise à ce sujet.

 » […] Heureux celui qui attendra, et qui arrivera jusqu’à mille trois cent trente-cinq jours! nous précise même Daniel (12/12)

bien avant que Jésus-Christ, Notre Sauveur ne naisse! Halloween était plusieurs siècles avant Jésus-Christ, la fête de Samain ou Saman(ouSamhan, Samhain), un nom qui cache à peine celui de Satan, le dieu Aryen des morts, la plus importante du calendrier (lunaire) Celtique. Elle s’est ensuite transmise chez les voisins, Ecossais ou Irlandais qui l’ont, par le truchement des émigrations, implantée dés le début du XIXe siècle aux Etats-Unis comme faisant partie de leur patrimoine culturel. Cette fête… ce festival pour être plus exact se tenait une veille plutôt que le jour même car elle obéissait à un calendrier néopaïen lunaire. On y pratiquait toutes sortes de rites car cette nuit était considérée comme plus particulièrement propice à la divination en observant des cendres dans une coquille de noix ou des pommes flottant dans l’eau d’un chaudron, on scrutait l’avenir dans des miroirs de sorcière. Cette nuit était la plus favorable pour invoquer le Diable afin d’obtenir des faveurs concernant la santé, la chance, un mariage…

Les messes noires ont pour but de parodier le culte Catholique. Associés à ces pratiques, les fantômes et les sorcières qui soit dit en passant fêtaient et fêtent encore de nos jours leur Nouvel An à cette occasion, symbolisaient l’interpénétration du monde des morts avec celui des vivants en compagnie du bestiaire animal traditionnellement représentatif comme les chouettes, les chats et autres chauve-souris. Si des chats noirs sont loués pour deux semaines actuellement, certains paysans avaient l’habitude de partager la paille de la couche de leurs animaux pour éviter le rapt, la mutilation, l’étouffement puis finalement l’incinération de quelques spécimens à des fins sacrificatoires. Ceux qui offraient des animaux étaient assurés de connaître la prospérité pendant l’année à venir… on épouvantait et maudissait ceux qui s’y opposaient. Il n’était pas bon de mécontenter les esprits errants que l’on pouvait apaiser avec un sacrifice, remplacé à présent par les chandelles pour éclairer leur chemin et leur fournir un peu de chaleur. Le changement de saison quant à lui révélait intrinsèquement pour les initiés une déchirure spatio temporelle. Tous les morts de l’année échue étaient conduits par Samain.

Cette nouvelle religion puisqu’elle relie — « religare » signifiant « relier » en latin — le monde des morts à celui des vivants, s’est enrichie de pratiques et de termes qui s’imposent comme une tradition de nos jours. La signification originale des « us et coutumes » ou « U.S. et coutumes » en l’occurrence, se perd par dégénérescence phonologique et incompréhension de termes étrangers. Halloween avait été bannie des fêtes populaires américaines jusqu’en 1845 par les Pilgrims mais la déferlante d’immigrants Irlandais rétablit la coutume.

Les costumes rappellent tout simplement celui des druides toujours d’actualité avec la panoplie d’habits sacerdotaux utilisés par le clergé pour officier. Le navet, et parfois un crâne humain, utilisé à l’origine par les druides et autres prêtres sacrificateurs a été remplacé par la citrouille évidée dont le cours a connu une hausse inattendue sur les marchés concernés en France (30% soit 10 000 tonnes). La chandelle placée à l’intérieur était un signe de reconnaissance de ceux qui voulaient protéger ainsi leur foyer et témoigner de leur sympathie pour les satanistes et éviter ainsi leur courroux. « citrouille » se dit « pumpkin » en anglais. (Le groupe pop, « the pumpkins » connu depuis 10 ans sur la scène internationale a fait sa tournée d’adieu à Paris pendant les derniers jours d’octobre). ce mot commence par « citro » en français (comme citron) et la fin du mot « rouille » nous rappelle que ce qui est « en fer«  rouille!

La Bible ne manque pas d’y faire référence avec des sens différents:

 » […] Quand la famine, la peste, la rouille et la nielle, les sauterelles d’une espèce ou d’une autre, seront dans le pays, quand l’ennemi assiégera ton peuple dans son pays, dans ses portes, quand il y aura des fléaux ou des maladies quelconques; (2 Ch 6:28) et (1 rois 8:37)

 » […] C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: Malheur à la ville sanguinaire, chaudière pleine de rouille, et dont la rouille ne se détache pas! Tires-en les morceaux les uns après les autres, sans recourir au sort.(Eze 24:6)

 » […] Puis mets la chaudière vide sur les charbons, afin qu’elle s’échauffe, que son airain devienne brûlant, que sa souillure se fonde au dedans, et que sa rouille se consume. Les efforts sont inutiles, la rouille dont elle est pleine ne se détache pas; la rouille ne s’en ira que par le feu.(Eze 24:11-12)

 » […] Je vous ai frappés par la rouille et par la nielle; Vos nombreux jardins, vos vignes, vos figuiers et vos oliviers Ont été dévorés par les sauterelles. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel. (Am 4:9)

 » […] je vous ai frappés par la rouille et par la nielle, et par la grêle; J’ai frappé tout le travail de vos mains. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel. (Hag 2:17)

 » […] Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; (MT6:19)

 » […] mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. (MT 6:20)

 » […] Votre or et votre argent sont rouillés; et leur rouille s’élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos chairs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours!(Jas 5:3)

Le mot « rouille » revêt plusieurs sens dans les Ecritures:

 

• jaunisse, rouille, blé qui sèche ;

1) chose roussie ou flétrie, séchée

2) flétrissure (de récoltes)

 

• rouille, scories, nourriture, le manger, manger, un mets, rouille ;

1) action de manger

1a) dans un sens élargi: corrosion

2) ce qui est mangé, aliment, nourriture

2a) nourriture de l’âme, à la fois ce qui la rafraîchit et ce qui la nourrit

• venin , rouille

1) poison (d’un animal), venin

1a) venin des serpents qui est dans leur bouche

1b) utilisé pour ceux qui insultent et calomnient, ce en quoi ils blessent les autres

2) la rouille

 

 

et pour ce qui est de la trouille, les hommes ne sauront où se cacher le jour de la Colère Divine, le Jour de l’Eternel qui comprend cette période de tribulations terribles.

 » […] Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’agneau; 17 car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister? (Apocalypse 6/16-17).

« Jack O’Lantern » ivrogne patenté est condamnéà errer pour l’Eternité (une reprise du thème du Juif errant en quelque sorte) dans les Ténèbres, sa mauvaise conduite lui ayant valu d’être privé d’accès au Paradis ou même en enfer, après avoir berné le Diable. Mais peut-on berner le Diable, le père du mensonge qui a plusieurs millénaires d’avance en ruse, filouterie et surtout connaissance des Ecritures par rapport aux pauvres mortels que nous sommes? Certainement pas. Même l’archange Michel, chef des armées célestes n’a pas osé le contrer:

 » […] Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit: que le Seigneur te réprime! (Jude 1:9)

(notons au passage parmi les faux hasards de fin de deuxième Millénaire que le 29 septembre 2000, fête de la « Saint Michel » pour les Catholiques, tombait un vendredi, veille du shabbat Juif et Nouvel an 5761 selon le calendrier hébraïque. « Michel » = « qui est comme Dieu« , est aussi le premier des archanges, l’ange gardien des Israélites). depuis ce jour, les troubles ont commencé avec ce qu’il faut bien appeler une guerre entre les Palestiniens et l’Etat Hébreu.

Jusqu’en 1996, la fête d’Halloween ne concernait que quelques lieux fréquentés par des noctambules américains en exil dans notre capitale. Depuis cette date, cette fête nous a été parachutée comme une opération de marketing élaborée pour combler le déficit de consommation entre la rentrée des classes en septembre et les fêtes de Noël à partir de la mi-novembre. Jésus-Christ avait déjà chassé les marchands du temple à son époque. Rien de nouveau sous le soleil. France Télécom en 1997 avait par exemple profité de cette opportunité pour lancer sa campagne « OLAWEEN » illustrée de citrouilles explicites pour appuyer la vente de forfaits. En 1998 (= 3 x 666), d’autres « marques » exploitent le filon et les grandes surfaces amplifient le phénomène de pénétration dans l’hexagone en consacrant des rayons entiers à l’art de s’enlaidir à outrance. Le vulgaire et la laideur sont plus accessibles que la beauté, moins coûteux à la conception et de toute façon, incomparablement plus générateurs de profits. Peu importe d’autre part que pendant presque deux semaines, les articles des fêtes de Noël cohabitent avec ce bric à brac macabre de cimetière et d’accessoires hémoglobinés. (masques qui suintent du sang, morts-vivants remplaçant les nains de jardin, bougies gore, costumes de sorcières, grimoires… ).

 

sorcière et balai

en balai

 

paquet cadeau

emballé

Les sorcières sont représentées sur les affiches en train de voler « en balai« . et « en balai » sonne à l’oreille comme « emballé » et tout ce qui sort d’un magasin en général est « emballé« , les fêtes de Noël représentant un summum en la matière en fin d’année!. et que ce soit pour le « Père Noël » parodiant le Père céleste ou les sorcières ou bien les démons, ils volent et rappellent ce que les Ecritures nomment les Puissances de l’air.

 » […] Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. (Eph 6:12)

Comme l’avaient prophétisé les Ecritures, le « mal » devient « bien » et le « bien » est appelé « mal« .

flechred Mais n’y aurait-il pas le signe avant-coureur de l’arrivée d’un sauveur céleste, style « Maitreya: Christ cosmique » à la sauce New Agienne… chargé d’un arsenal technologique, une verroterie type miroir aux alouettes digne des colons blancs d’antan sur le contient Africain?. Le culte du dieu cargo prendrait finalement tout son sens dans notre société de plus en plus tournée vers le tribalisme et ce, sous toutes ses formes. Sauvagerie, nudité, idolâtrie, rites et vocabulaire tribal, sorcellerie, croyances antiques, culte des ancêtres, de la nature…

 » […] Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume(Isa 5/20)

Pourquoi fêter la mort et les ténèbres à une époque où la lumière naturelle diminue?

 » […] La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres(1 Jean 1/5)

 » […] vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres(1 Th 5/5)

 » […] Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres(2 Co 6/14)

 » […] La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière.(Ro13/12)

 » […] Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière(1 Pe 2/9)

Le but ultime du Malin est de nous faire croire au néant après la mort et d’occulter le rôle salvateur de Jésus-Christ.

 » […] Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. . (Jean 12/46)

 » […] et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs ˜uvres étaient mauvaises.(Jean 3/19)

Définition Biblique des termes « Lumière » et « ténèbres »

1) lumière

1a) la lumière

1a1) émise par une lampe

1a2) lumière céleste telle celle qui enveloppe les anges lorsqu’ils apparaissent sur la terre

1b) toute chose qui émet une lumière

1b1) une étoile

1b2) le feu, parce qu’il est lumière et donne de la lumière

1b3) une lampe ou un flambeau

1c) lumineux, brillant

1c1) d’une lampe

2) métaph.

2a) Dieu est lumière car la lumière est extrêmement délicate, subtile, pure, brillante

2b) la vérité et sa connaissance, avec la pureté spirituelle qui lui est associée

2c) ce qui est exposé à la vue de tous, ouvertement, publiquement

2d) la raison, l’esprit

2d1) le pouvoir de compréhension, la vérité morale et spirituelle

——————

1) ténèbres

1a) de l’obscurité de la nuit

1b) de la vue obscurcie ou cécité

2) métaph.

2a) de l’ignorance concernant les choses divines, devoirs humains, ce qui accompagne l’impiété et l’immoralité, avec toute la misère que ceci implique en enfer

2b) les personnes dans lesquelles l’obscurité devient visible et les dirige

 

Le jugement annoncé stipule que le jour de l’Eternel sera un jour de ténèbres par opposition à la lumière.

 » […] Malheur à ceux qui désirent le jour de l’Éternel! Qu’attendez-vous du jour de l’Éternel? Il sera ténèbres et non lumière.(Am5/18)

 » […] Le jour de l’Éternel n’est-il pas ténèbres et non lumière? N’est-il pas obscur et sans éclat(Am 5/20)

 » […] (5:28) et en sortiront(5:29) Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. . (Jean 5/29)

Pour le chrétien confirmé, Halloween représente l’Antithèse de tout ce que représente Jésus-Christ. La mort opposée à la Vie, la laideur plutôt que la beauté…

Les sabbats Sataniques où le Malin est célébré et adoré est une insulte au Sabbat institué par Dieu pour Lui rendre honneur. Et en ce qui concerne le culte et la glorification de Satan, Halloween est la fête la plus importante. Les faits et ce que nous montre la rue de nos jours le confirment.

Cette intrusion soudaine des morts dans le monde des vivants est une parodie de la promesse de résurrection et de l’Enlèvement faite par Jésus-Christ qui parmi Ses nombreuses promesses nous a assuré le salut et la métamorphose des corps devenus incorruptibles et sans tâche. L’incursion de ces mort-vivants corrompus et décomposés est une remise en question de ces promesses.

 » […] Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, 52* en un instant, en un clin œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. (1 Cor. 15/51-52).

« Halloween  », le film du scénariste Kevin Williamson à qui l’on « doit » la série « scream I » et « scream II » et du réalisateur Steve Miner auteur de « vendredi 13 » et ses suites, « II et III » avait ouvert la voie pour appâter les enfants qui sont les plus intéressés par ce style de production interdite aux moins de douze ans. Le fruit défendu est toujours le meilleur.

citrouil

Halloween est une fête religieuse mais non chrétienne. Bref, un chrétien ne peut en aucun cas participer à cette célébration néopaïenne car nous ne sommes pas de ce monde mais dans ce monde.

Halloween demeure le jour le plus sacré pour les sorciers et autres occultistes.

Halloween demeure le jour le plus propice pour ceux-ci pour promouvoir les sciences occultes.

Halloween demeure le jour le plus favorable pour pratiquer la divination, le spiritisme…

Halloween est réputé pour être le seul jour de l’année favorable pour invoquer l’aide du Malin, une véritable porte du temps ouverte sur l’au-delà, comme une faille ou une brèche vers l’abîme.

Halloween demeure le jour le plus propice pour mêler les chrétiens avec les païens en les impliquant presqu’à leur insu dans des pratiques occultes.

Incontestablement, Halloween est la fête la plus distinctement blasphématoire pendant laquelle le Malin peut se moquer ouvertement de Dieu et ridiculiser le message chrétien.

Si dans les temps anciens, des sacrifices humains étaient pratiqués en guise d’offrandes, cette pratique n’a point cessé et de nombreuses disparitions d’être humains en général et d’enfants plus particulièrement, en sont la conséquence directe.

Toute pratique occulte est interdite par les Ecritures:

 » […] Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel; (Deutéronome 18/10-12).

 » […] Ne vous tournez point vers ceux qui évoquent les esprits, ni vers les devins; ne les recherchez point, de peur de vous souiller avec eux. Je suis l’Éternel, votre Dieu. (Lévitique 19/31).

La sorcellerie n’est pas un sujet de plaisanterie et ne peut être pratiquée sans conséquences graves pour l’état spirituel du pratiquant. Par le côté ludique et festif, la fête d’Halloween est de plus en plus assimilée à une farce pour enfants, un passage obligé pour exorciser les peurs ancestrales inscrites dans nos gênes et qu’il faut exorciser de la sorte. On estime qu’il y a 680 000 sorciers et sorcières au Royaume Uni et deux fois plus aux USA.

Les masques d’extra terrestres, aliens et autres entités Hollywoodiennes condamnent ceux qui les portent car associés au culte de l’armée des cieux, les Raéliens avec leur religion soucoupiste constituant l’exemple le plus connu:

 » […] Il bâtit des autels à toute l’armée des cieux dans les deux parvis de la maison de l’Éternel. Il fit passer ses fils par le feu dans la vallée des fils de Hinnom; il observait les nuages et les serpents pour en tirer des pronostics, il s’adonnait à la magie, et il établit des gens qui évoquaient les esprits et qui prédisaient l’avenir. Il fit de plus en plus ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, afin de l’irriter. (2 Chroniques 33/5-6).

Croire que les morts errent en liberté et fréquentent notre monde dans une dimension parallèle (donc déconnectée du nôtre par définition) est une hérésie, en phase avec la doctrine de la réincarnation qui est absolument incompatible avec la nécessite d’un salut externe à l’être humain gagné sur la croix.

 » […] Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s’écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. D’ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. Le riche dit: je te prie donc, père Abraham, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j’ai cinq frères. C’est pour qu’il leur atteste ces choses, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu’ils les écoutent. Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit: S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu’un des morts ressusciterait. (Luc 16/19-31).

A titre documentaire, on ne peut qu’être atterré par les véritables entreprises de démonisation de la société et non plus de déchristianisation ou de sape systématique des valeurs qui ont constitué les bases de la morale Judéo-chrétienne. Si le diable n’existe pas, pourquoi lui réserver une telle audience et accepter son omniprésence dans notre quotidien au point que selon l’expression « consacrée » ce qui est « d’enfer » est « super ». A bien y réfléchir, qu’y a t-il de tentant à vivre en enfer ou connaître l’enfer de l’enfer ».

chairple

Avec chair de poule, c’est Halloween toute l’année,

affirment les éditeurs de la collection…

Ce type de littérature nauséabonde est destinée aux enfants, aux très jeunes enfants même. On leur y explique comment mettre en place des invitations ultra-terrifiantes pour organiser une Halloween partyun lieu où Dracula a installé un caveau. Quelques têtes de chapitres en disent long sur le caractère et les intentions des auteurs.. Le choix des victimes, comment faire céder tes parents, Es-tu un Halloweenien d’enfer? une définition du Diable y est donnée, avec le schéma explicatif au cas où l’enfant n’aurait pas tout compris certainement…:

diable: mode d'emploi

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement plus lisible

Diable: ou le mode d’emploi pour les enfants!

DIABLE (infernal et tellement craquant):

Ah! un bon petit diable, ça met tout de suite de l’ambiance dans une soirée de Halloween! pourquoi ne choisirais-tu pas ce déguisement? il est très simple à réaliser. Il te faut un collant rouge et un haut (genre sous-pull) noir. Evidemment, plus tu voudras ressembler à un diablotin, plus tu devras faire preuve d’imagination. Par dessus ton sous-pull noir, mets par exemple une cape rouge. Derrière laisse dépasser de ton collant une queue en crépon tressé…//… Et les cornes (in-dis-pen-sables)? Deux longs triangles peints en rouge et découpés dans du carton feront l’affaire…//… enfin l’accessoire qui tue: découpe une fourche dans du carton. Et n’oublie pas un petit carnet et un petit crayon pour que tes invités signent un pacte avec le diable… ça ne se refuse pas!

 

halsonne

Cette sonnette transformée et proposée dans l’ouvrage est d’actualité. Ce n’est plus de l’éducation mais de l’éducastration, spirituelle qui plus est! Au hasard des pages de la nouvelle publication 2001:

A la page 16, on propose à l’enfant un QCM; Il est minuit quand le téléphone sonne.

Tu vas répondre en espérant que c’est le Diable.

2…//…

A la page 21, on y apprend que c’est un Français, Philippe Cahen, un fabricant de déguisements et de masques, qui a eu l’idée de réintroduire cette fête en France.

A la page 23, on est surpris de lire qu’un chirurgien psychopathe, les chauve-souris suceuses de sang, les crapauds vénéneux, les araignées anthropophages, les morts vivants des ténèbres, les gnomes maléfiques, les squelettes visqueux et l’homme citrouille tout droit venu de l’enfer sont des personnages adorables!

 

hhalpanc1

 

 

halpanc2

 

A la page 36, quelques affichettes…

Le jour où l’Eglise sera enlevée, la détresse sera grande et les événements se précipiteront avec le temps de la grande illusion puis celui de la désillusion.

Le Malin pourra alors imposer sa loi et imposer ses normes. Les hommes demanderont la mort mais ne l’auront pas!

flecjaun Faire passer le Diable pour un être sympa et « craquant » est une escroquerie intellectuelle et ce type de révisionnisme est spirituellement mortel. Ce qu’une génération accepte, la suivante l’embrasse. Des écoles de sorcellerie se sont constituées aux Etats Unis et la demande est forte chez des adolescents pour être initiés àla sorcellerie et même au Satanisme le plus authentique.

Harry Potter affiche du film

Sources: http://www.multimania.com/gryffondorcom/poster2.jpg

A titre d’illustration, les livres « Harry Potter«  traitent de la sorcellerie et y initient les enfants. Chaque livre représente une année d’étude en école de sorcellerie et chaque volume constitue une élévation dans la connaissance de l’occultisme. Les parents de « Harry Potter« , sorciers de leur état, alors qu’il était encore un bébé, ont été tués par Voldemort pendant la nuit Bonfire plus connue au Royaume Uni sous le nom de Guy Fawkes Night, ou Coel Coeth le 5 Novembre, liée à la fête d’Halloween. En mangeant une croûte de pain sec avant d’aller se coucher àHalloween provoquait selon certaines croyances la réalisation d’un vœu. La sortie du film se fera le 5 Novembre 2001 dans ce pays. Un hasard bien sûr! On remarque le mot Français « mort » inclus dans ce nom anglais qui devient totalement Français dés que deux espaces sont incrémentés dans ce nom « Vol de mort« . Voldemort ayant vainement tenté de tuer l’enfant lui a laissé une marque en forme d’éclair ou de rune comme en arboraient les SS. cette marque est un signe d’honneur sur le front de Harry Potter, comme un signe avant coureur de la Bête et de sa marque. Les lexiques sur le Net comme par exemple http://www.multimania.com/gryffondorcom/le_film.htm ajoutent quelques définitions supplémentaires sur ce nom:

Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom: Une des manières qu’ont les sorciers qui n’osent pas prononcer le nom de Voldemort.

Vous-Savez-Qui : c’est un des noms que donnent les sorciers qui n’osent pas prononcer le nom de Voldemort.

J.K. Rowling, l’auteur de ces aventures, une Ecossaise qui a enseigné le Français, a déclaré a une journaliste du London Times : « Ces livres aident les enfants à comprendre que ce faible et débile Fils de Dieu n’est qu’une plaisanterie qui a encore la vie dure, et qu’il sera humilié, anéanti, lorsque viendra le déluge de feu« .

En dépit de ses milliards, au Jour du Jugement devant le trône de Celui qu’elle traite de débile, cette servante du Malin, une sorcière qui fait semblant de ne pas en être une, ne pourra pas verser de pots de vin ni émettre de regrets. Il sera trop tard car à ce stade d’endurcissement et d’arrogance, la pénitence à moins d’un miracle n’est pas à portée de cœur!.

——————

Il sera, au nom de la liberté et des droits de l’individu, bientôt plus possible de dire du mal d’un Hitler sous prétexte qu’il ne peut se défendre…

——————

Glossaire:

« trick or treat » ou en Français « malédiction ou présent« .

« Halloween« , vient de « All Hallow’s Eve« : veille de la fête de « tous les saints » la Toussaint selon l’agenda Catholique Romain (Babylonien donc) et non Biblique.

barrecit

 Documents

logo point final vox dei infos voxdei

France: Quelques lettres types pour résister et ne plus subir Halloween
(http://www.info-sectes.org/haloween/ecole2)
date: 2005-10-27

 

Vous ne voulez plus subir Halloween? Agissez!

Ces pages sont d?di?es aux parents qui ne veulent pas voir leurs enfants ?tre mis « sous influence » ?O l’occasion d’Halloween, et en cons?quence d?sirent « AGIR » pour marginaliser cette mascarade, voire la faire dispara?htre.
Appel contre Halloween
Commerçants
Directrices d’école
Halloween à l’école (lettre type, argumentaire)
Autre lettre type contre Halloween à l’école
Journal Halloween express (tracts du CPDH à distribuer)
Maires & autres élus
Arguments
Ils ont dit…

Plusieurs des lettres types de cette rubrique sont proposées par le site Non à Halloween

 

 

Document extrait du site:http://www.avenement.org/halloween/infos.htm

Le succès fulgurant d’Halloween, depuis sa réimportation en France dans le sillage de grandes marques commerciales, n’en finit pas de provoquer l’agacement des Eglises prêtes à vouer aux gémonies cette fête païenne qui rejette dans l’ombre la fête chrétienne de la Toussaint. La fête celtique d’Halloween, qui met en scène le retour des morts parmi les vivants, est célébré le 31 octobre, veille de la Toussaint, la « fête de tous les saints ». La première est aussi religieuse que la seconde, souligne l’évêque de Clermont-Ferrand (centre), Mgr Hippolyte Simon, dans un texte rédigé pour son bulletin diocésain et communiqué à l’AFP. Mais « les Français d’aujourd’hui dans leur majorité ne savent pas reconnaître comme religieux ces rites qu’ils prennent tout simplement pour du folklore« . L’évêque, qui avait déjà évoqué la question dans un livre publié en 1999 sous le titre « vers une France païenne?« , relève le paradoxe : alors qu’au nom de la laïcité, « on n’imagine pas qu’une institutrice conduise sa classe dans une église pour lui faire découvrir un vitrail relatif à la Toussaint », de nombreuses écoles se sont mises à fêter Halloween.

L’agacement est le même du côté des protestants. Interrogé par l’AFP, le pasteur Jean-Arnold de Clermont, président de la fédération protestante, fait part de sa « surprise considérable«  de voir l’Education nationale « s’engouffrer » derrière Halloween « pour en faire sans aucun discernement une fête d’école qui joue un peu sur la peur, un peu sur l’extraordinaire, un peu sur le surnaturel ». « je ne pense pas que les enseignants aient l’intention de développer le paganisme, mais je les soupçonne d’inculture, ce qui est aussi grave« , relève-t-il. L’évêque de Clermont-Ferrand et la fédération protestante s’étaient déjà retrouvés le 13 octobre pour déplorer la disparition, à la demande de la France, de la référence à « l’héritage religieux » de l’Europe dans le préambule de la charte des droits de l’Homme de l’union européenne. « Nous ne cessons de dire que lorsqu’on se coupe de cet héritage, on n’arrive plus à interpréter sa propre culture« , martèle le pasteur de Clermont. Pour Mgr Hippolyte Simon, l’heure n’est cependant pas à la croisade anti-Halloween : « on ne s’oppose pas à un raz de marée« . Mais « il convient d’expliquer aux enfants les significations et les enjeux de cette fête« , et « de leur expliquer en même temps comment l’Eglise nous a libérés des peurs et des fantasmes » qu’elle tente d’exorciser. « Halloween et la Toussaint sont aux antipodes l’une de l’autre« , souligne-t-il : « pour l’une, la mort est une fatalité, on peut seulement la tourner en dérision. Mais à la fin, ce sont les squelettes qui ont le dernier mot« , tandis que pour l’autre, la mort est « un passage »A la suite du Christ ressuscité, nous sommes en route vers la cité sainte où nous attend la foule immense de ceux que le Seigneur a sanctifiés« . (yahoo.fr)

 

Document datant d’Octobre 2000

La société « MARS Alimentaire », qui commercialise  les produits  » Mars « ,  » Bounty « ,  » M&M’s « , et autres confiseries, vient de lancer une campagne Halloween au caractère satanique évident (voir descriptif ci-dessous). Au-delà des publicités commerciales déjà fort discutables dont nous sommes abreuvés, c’est un genre de  » pacte  » avec Satan qui est ainsi proposé aux enfants.

Copie du carton diffusé sous blister avec les produits  » Mars « ,  » Bounty « ,  » M&M’s  » et  » Twix  » — Description :

Au verso:

 » Collectionne les 6 cartes de « Démon Officiel » que tu trouveras dans tes sachets de confiseries chocolatées préférées. 6 bonnes raisons pour dévoiler ton coté démon ! Le savais-tu ? A la fête d’Halloween, tous les monstres et lutins réclament des confiseries à leurs voisins. Si ces derniers refusent, ils leur jettent des mauvais sorts. A ton tour : –  Confectionne un déguisement effrayant –   Colle ta photo dans le cadre. – Inscris tes nom, prénom, surnom démoniaque au devant. – Applique ta signature d’enfer. –   Alerte tes voisins de ta venue. –   Te voilà Démon Officiel 2000 prêt pour ta collec. de confisailles.

Au dos:

Carte de DEMON OFFICIEL 2000 je fais partie des Démons de la fête d’Halloween 2000 et je m’engage à faire et à dire plein, plein de choses monstrueuses.

Nom:

Prénom:

Surnom démoniaque:

Signature d’enfer:

Lu et approuvé par le maître des démons.

Signé  Lou cifer

Parle le langage des horreurs pour réussir ta collec’ de confisailles ! nous voilà le 31 octobre, jour de la fête d’Halloween. C’est le moment de partir à la collec’ de Confisailles. Maintenant que tu es Démon Officiel, c’est facile ! Apprends le langage des horreurs et dévoile ton coté démon.

Suivent 4  » formules incantatoires  » en  » vieux  » français

 

 

logo point final vox dei infos voxdei

Pénétration de l’occulte: Une prêtresse de l’Eglise de Satan raconte ce que représente Halloween -


NDLR: Ce document émane d’une sataniste. Inutile de m’envoyer vos messages outrés sur la « glorification de satan ». Pour ceux qui ne pratiquent pas la politique de l’autruche: à l’attaaaaque des forteresses du malin ! Cet après-midi, une enseignante m’a fait part de son dégoût pour cette fête, et malgré cela elle devait préparer un document audio-visuel pour ses collégiens. Je l’ai encouragée à résister et ça a été l’occasion de parler du problème. Soyons présents sur le terrain !


Halloween est la période traditionnelle où les portes obscures du royaume des ténèbres, de la mort et du surnaturel sont grandes ouvertes. Les démons et les esprits sont libres de régner pour une nuit, cabriolant, nous invitant à les rejoindre dans leurs rondes et nous révélant des brides d’avenir. En tant qu’enfant ,ayant été attiré par des passions plus sinistre, je me suis toujours réjouie de la peur et du merveilleux suscités par l’Halloween. Elle offre même aux personnes les plus mondaines l’occasion de pouvoir goûter à la perfidie pour une nuit. Ils ont la chance de pouvoir danser avec le Diable, soit en tremblant, trébuchant et chancelant de nervosité dans les bras du Prince ténébreux, ou en partageant fièrement avec audace et langueur des excès lascifs et de la terreur d’autrui en cette nuit maudite et magique. Notre fils, Xerxes, est né le 1er novembre, qui se trouve être le Jour des Morts dans les cultures latines, et est un moment de communion et de retrouvailles avec les ancêtres défunts depuis longtemps. Nous avons célébré l’anniversaire de Xerxes sur l’heure de minuit les trois dernières Halloweens. Et ensuite notre Grand prêtre, mon amour et mon Maître, est mort la nuit du 29 octobre 1997, soit trois jours avant le quatrième anniversaire de Xerxes. Bien que cela ait été douloureux pour Xerxes et moi-même ces deux dernières années, il semble approprié que le D. LaVey soit mort lorsqu’il l’a été, au moment où la barrière entre la vie et la mort n’est plus qu’un mince fil. En une telle nuit, tout peut arriver.
Défier la foi aveugle tout en demeurant ouverte aux innombrables possibilités : voilà pourquoi je suis fière de porter le Baphomet. Ceci est l’un des éléments principaux cristallisés par la philosophie de Anton LaVey en ce que nous appelons le satanisme. Je n’ai pas à être un « vrai fidèle » pour entretenir de folles fantaisies. Je suis en mesure d’apprécier le pouvoir de la peur, de la sensualité et du rituel sans abandonner pour cela ma raison. Dans le satanisme, ces deux éléments sont essentiellement le même. La sexualité et l’intelligence, la religion et la logique, l’imagination et la science, l’illusion et la réalité, les faits et la fiction : tous ces éléments s’entremêlent pour former d’intrigants modèles. Les satanistes plongent tête première dans cet univers de possibilités, se réjouissant davantage de la complexité de la vérité que du confort d’un mensonge. La stimulation par la complexité nous est tout simplement délectable : ce va- et -vient entre les extrêmes nous amène inévitablement à un équilibre. Voilà l’essence de la vie. L’inertie mène à la stagnation.
Anton LaVey n’a jamais prétendu posséder réponse à tout. Son désir, en fin de compte, était d’encourager les gens à ne jamais cesser de questionner, de s’investir dans les jouissances de la vie et se dépasser constamment. Nous sommes constamment à la recherche de défis, et passons notre vie entière à frôler la ligne rouge. Ce qui perturbe les autres, les inquiète ou les menace, est vivifiant pour nous.
La peur et le changement nous mettent au défi. La perte du D. LaVey il y a deux ans de cela fut un grand défi pour nous tous, mais nous avons utilisé cette perte pour concentrer d’avantage nos idéaux et pour être encore plus tenaces dans notre détermination. Anton LaVey vit toujours : lorsque nous rions, lorsque nous jouons de la musique, ou que nous nous amusons avec nos enfants, lorsque nous atteignons nos objectifs personnels et que nous nous accouplons lascivement avec nos amants. D’après ces deux dernières années, je peux constater que le satanisme est bien vivant et que l’avenir de l’Église de Satan est certain. Nous demeurerons cette cabale souterraine composée d’hérétiques que Anton LaVey a formée en 1966. Nous continuerons de partager notre connaissance intacte et notre force avec ces individus, appartenant au Diable, qui les recherche avec patience, persistance et sincérité. Nous enseignerons à nos enfants comment étreindre la vie sans honte ni réserves. Nous ne les endoctrinerons pas, refusant de substituer une tradition aveugle pour une autre. La société a bien vu récemment à quel point les jeunes deviennent fâchés et amers lorsqu’ils découvrent que ceux en position d’autorité leur ont mentis. Nous offrirons une voie distincte pour répondre aux observations et aux expressions de chaque enfant, une connaissance éclairée de la justice et, encore plus important, nous encouragerons la compréhension des peurs et des déficiences humaines, et comment les utiliser à leur propre avantage.
Oui, les démons m’ont effectivement offert un clair aperçu de l’avenir en cette nuit maudite. J’aperçois la lumière briller avidement dans les yeux de mon fils tandis qu’il danse gaiement dans son costume de pirate. Je peux voir les petits monstres, les sorcières et les vampires enfin libres d’errer dans les rues sans restrictions. J’entrevois la raison, la science et la fantaisie faire éclater la fade léthargie des philosophies défuntes. J’aperçois les satanistes du monde entier se réunissant en petits groupes en cette nuit et dans les Halloween d’ici 500 ans, pour lever leurs verres aux légions infernales, aux révolutionnaires, aux artisans de mythes, aux infidèles et aux réprouvés, et à la santé de Anton LaVey — longue vie à notre Grand prêtre !


Grande prêtresse Blanche Barton (Église de Satan)
(B. Barton) ajouté le 12/10/2002

 

 

logo point final vox dei infos voxdei

A DIFFUSER LARGEMENT SVP – A DIFFUSER LARGEMENT SVP – A DIFFUSER LARGEMENT SVP


Halloween est une fête nocive pour l’imaginaire des enfants
(Le Temps. ch)


Depuis le milieu des années 1990, la fête de Halloween s’est acclimatée sous nos latitudes. Pur produit commercial importé des Etats-Unis et artificiellement planté en Europe, Halloween et son cortège de citrouilles et de sorcières ont rencontré un succès fulgurant, avec une large bénédiction sociale. Quelques protestations critiques se sont élevées ici ou là, provenant essentiellement d’ecclésiastiques chagrins, mais elles ont été étouffées par le joyeux brouhaha des squelettes en folie. Aujourd’hui, un jeune philosophe et critique littéraire français s’insurge contre cet impérialisme des potirons qui a balayé les chrysanthèmes de la Toussaint. Il vient de publier un livre* dérangeant et décapant sur Halloween, qui lui vaudra certainement quelques malédictions de cucurbitacées courroucées.


Le Temps: Damien Le Guay, vous écrivez: «La Toussaint se meurt; vive les citrouilles et la fête des squelettes.» Pourquoi une telle animosité à l’égard de Halloween, fête qui semble somme toute assez inoffensive? 
Damien Le Guay: Je n’éprouve aucune animosité à l’égard de Halloween, et je n’ai aucune intention de tuer des citrouilles ni de mettre en prison des sorcières. Mon propos se veut polémique et ironique, il est un appel à la réflexion sur les enjeux de cette fête qui apparaît comme un symptôme de certains dérèglements de nos sociétés contemporaines.


– Dans votre livre, vous regrettez le fait que Halloween soit en train de supplanter la Toussaint. Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer cela? 
– Je ne regrette rien, je constate. Je ne défends pas la Toussaint, je regarde la nocivité de Halloween. Cela dit, en termes de calendrier, il y a un effet de recouvrement de la Toussaint par Halloween, comme un navire qui serait submergé par une énorme vague. Cela est dû au battage médiatique qui est très fort, à de puissantes opérations marketing, relayées par l’école et d’autres institutions, comme la poste en France qui a créé un timbre spécial à l’effigie de la citrouille de Halloween. Cet effet est tel qu’en France, certains enfants ne parlent plus des vacances de la Toussaint, mais de celles de Halloween.


– Vous estimez que Halloween est une fête nocive. Pourquoi? 
– Je ne dis pas qu’elle est novice, je dis qu’elle comporte des éléments de nocivité dissimulés. Cette fête a des conséquences sur l’imaginaire des enfants. Premièrement, elle donne l’idée que l’univers est régi par des forces occultes contre lesquelles l’enfant ne peut rien, et que tout est décidé par avance. Dans cet univers où règne la fatalité, l’homme n’est qu’un jouet ballotté par des entités tutélaires magiques. Il est difficile de faire comprendre aux enfants qu’ils sont libres, libres d’agir et de prendre en main leur vie.
Ensuite, Halloween dénature l’apprentissage indispensable de la mort. Elle lui enlève son caractère tragique, lui confère un anonymat et en fait un objet d’amusement. Halloween invite à prendre la mort au second degré. Or, les enfants ont un travail imaginaire important à faire pour juguler leurs angoisses existentielles. Mais plus on est dans l’anonymat et dans le second degré, plus on prolonge ce que l’historien Philippe Ariès appelle la «mort interdite». Par ailleurs, n’oublions pas que Halloween véhicule des éléments religieux liés au culte de Samhain pratiqué par les Celtes et donc aux anciennes religions primitives. Dès lors, même si on en parle au deuxième degré et qu’on affirme ne pas y croire, la puissance spirituelle de la magie reste active.
Quant à la Toussaint, elle propose un type d’apprentissage de la mort diamétralement opposé. Elle donne à la mort un visage, qui peut être celui de proches décédés ou des saints, et elle offre à l’enfant la possibilité de s’inscrire dans une histoire des vivants et des morts qui le concerne. On devrait créer un «principe de précaution imaginaire», de même qu’on applique un principe de précaution alimentaire en abattant des millions de vaches dites «folles».


– N’est-il pas dangereux de vouloir ainsi régenter l’imaginaire des enfants? 
– Il n’est pas question de remettre en cause la nature de l’imaginaire des enfants, qui a toujours été peuplé de monstres et de fées, mais de protéger la qualité de cet imaginaire. Aujourd’hui, la frontière entre l’imaginaire et le réel est floue. Halloween flatte le sentiment de toute-puissance de l’enfant au lieu de le canaliser. Il lui laisse croire qu’il peut jeter un sort à l’adulte qui lui refuse des bonbons. Nous ne sommes plus ici dans la logique du don, mais dans celle du chantage. Nous savons, avec Bruno Bettelheim, que l’imaginaire est nécessaire aux enfants pour canaliser leurs angoisses. Je m’interroge sur la capacité qu’a l’enfant, flatté par Halloween, de bien faire la part des choses. Ne sommes-nous pas en train de gommer, de plus en plus, cette frontière indispensable entre l’imaginaire et le réel? Ce flottement des frontières, Freud le nommait «l’inquiétante étrangeté».


– La fête de Halloween ne dure qu’un jour. Est-ce suffisant pour flatter durablement ce sentiment de toute-puissance? 
– Elle ne dure qu’un jour, certes, mais elle est préparée depuis un mois. Il y a la fête en tant que telle, et puis il y a tout ce qui l’annonce. Avec Halloween, nous sommes dans un univers de sorcellerie et de magie, qu’on retrouve dans tous les feuilletons américains regardés par nos enfants, comme Buffy, Charmed ou Dark Angels. Halloween, de ce point de vue-là, est un élément symptomatique de cet univers de néo-paganisme ambiant.


– Vous critiquez l’insertion d’une nouvelle fête dans le calendrier. Quel mal à cela? 
– Depuis un peu plus d’une dizaine d’années, on assiste à la greffe sur notre calendrier d’un nombre incalculable de fêtes qui ne fêtent rien. On fête tout pour oublier le vide. Il s’agit d’une fuite en avant. Cette sociabilisation à outrance participe de ce que Bernanos nommait «une conspiration contre la vie intérieure». Comme l’alcool, ces réjouissances artificielles sont une façon de quitter le réel plutôt que de chercher à le comprendre, de fuir le concret plutôt que de le prendre à bras-le-corps.


– Halloween serait-elle plus nocive en Europe qu’aux Etats-Unis, où elle est fêtée depuis plus d’un siècle? 
– Comparaison n’est pas raison. Les configurations religieuses d’un côté ou de l’autre de l’Atlantique ne sont pas du tout les mêmes. Aux Etats-Unis, contrairement à ce qui se passe en Europe, la religion a droit de cité, elle n’est pas reléguée dans le seul espace privé. La stratégie de la dérision n’y est pas du même ordre et ne pourrait pas s’appliquer à la religion chrétienne.


Damien Le Guay, «La face cachée de Halloween», Cerf, 162 p.

 

 

 

 

Pénétration de l’occulte: Halloween, « une religiosité chimiquement instable et socialement dangereuse » - rapporté par «nicolas»


Entretien avec Damien Leguay, par Samuel Pruvot — 18 octobre 2002 —


Halloween, avec son cortège de sorcières, de citrouilles et de morts-vivants, a désormais pignon sur rue dans notre calendrier festif. Cette invasion indolore du territoire de la Toussaint, soutenue par les commerçants et les maîtresses d’école, semble faire l’unanimité. Quelques irréductibles résistent cependant à la séduction au nom du bon sens, comme Damien Le Guay, critique littéraire de France catholique. Sont-ils des mauvais-coucheurs ces chrétiens qui voient d’un mauvais oeil cette floraison automnale de celto-paganisme ?


Damien Le Guay, est-il opportun de partir en croisade contre le phénomène Halloween? Le triomphe d’Halloween peut sembler de peu d’importance. Et il l’est, d’une certaine façon. De quoi s’agit-il ? D’une fête, venue d’ailleurs, et qui vient s’ajouter à d’autres fêtes pour la plus grande joie de nos enfants… Cependant, il faut y regarder de plus près et ne pas se laisser tromper par de fausses apparences. Dans ce livre, soucieux de regarder le concret et l’épaisseur des choses, j’entends mettre en évidence les enjeux de cette fête, partir de ce que nous voyons pour donner à penser. De toute évidence, la fête d’Halloween dissimule ses emprunts. L’agitation festive cache ce qui est promu en sous-main. Je ne défends pas, dans ce livre, la Toussaint – comme si nous étions sur un marché aux religions. J’essaye de réfléchir à ce qui nous est arrivé et aux raisons pour lesquelles Halloween s’est ainsi vautrée dans notre calendrier en si peu de temps.


Quel est le danger de ces sorcières qui peuplent nos vitrines? Il ne s’agit pas, pour moi, de douter du rôle formateur des fées, des magiciens et des sorcières qui peuplent l’imaginaire des enfants et leur permettent, comme l’a montré Bruno Bettelheim, de canaliser leurs peurs et de domestiquer leur sentiment de toute puissance. Tous les enfants, ceux d’hier et d’aujourd’hui, ont eu besoin d’en passer par la fée Carabosse et le grand méchant loup. Cependant, aujourd’hui, cet univers des sorciers est d’un autre ordre. Des feuilletons américains comme Charmed, Buffy, Dark Angel, les feuilletons regardés par nos enfants, agissent sur les consciences enfantines de manière à les persuader que des forces occultes gouvernent le monde, que des puissances « maléfiques » agissent ici et maintenant et que les hommes ne sont que « des jouets » aux mains des sorciers. Halloween est un élément, un élément parmi d’autres, de ces croyances-là. De leur côté, les adultes ne croient-ils pas, avec les horoscopes, qu’ils sont « gouvernés » par les étoiles et la conjonction des unes avec les autres ?


Trop de religieux chasse le religieux? Nous assistons à un éclatement du religieux. Il se fragmente, n’est souvent plus tenu, s’éparpille, prend des formes variées. Le père Verlinde, lors des conférences de Carême, a montré les ravages du « nouvel âge » et des croyances en des forces impersonnelles. J’essaie, de mon côté, de repérer, avec Halloween et l’univers dont il est l’emblème, le retour de croyances religieuses primitives. Halloween, de ce point de vue-là, est un OGM religieux. Un religieux (le christianisme) complexe, subtil, fin, faisant appel à la raison et en résonance avec l’humanisme est remplacé, pour partie, par un religieux pauvre symboliquement et dangereux spirituellement. J’essaie de penser ce déclin d’une structure religieuse avec le déclin du politique – décrit, entre autres, par Pierre Manent et Alain Finkielkraut. Tocqueville voyait dans la religion un contre-poids indispensable à l’égalitarisme démocratique. Cette montée en puissance d’une religiosité anarchique est inquiétante. Je crois qu’un mode religieux chimiquement instable constitue un danger pour la démocratie.


Peut-on comparer le vieux paganisme celte avec le bricolage de nos contemporains? Vous avez raison de penser que la fête d’Halloween prend sa source dans la vieille fête de Samhain, fête celte durant laquelle les esprits sortaient de terre et menaçaient les humains. Les druides, de maison en maison, demandaient, en échange d’une protection, un don. Un don pour une protection ; « un bonbon ou un sort ». Vous voyez bien que la structure est commune. Quant au bricolage religieux de nos contemporains il est, me semble-t-il, en affinité de pensée avec ce néo-paganisme dont nous parlons. Relevons différentes similitudes. Le refus de l’unité d’abord. Le paganisme suppose plusieurs dieux ; nous assistons, aujourd’hui, à une atomisation du social, la multiplication des groupes de pression et le communautarisme. Le refus de la transcendance est un autre point de rapprochement. Le paganisme promeut des divinités qui agissent ici, autour de nous. Ce divin-là n’ouvre pas sur un au-delà. Il reste attaché à la terre. Dans l’ordre du politique, on assiste à un refus du collectif au profit d’un individualisme de plus en plus arrogant. Il y a enfin (troisième similitude) l’idolâtrie. De nos jours, il y a une idolâtrie de la marchandise relayée par la tyrannie des marques et de la publicité – ce n’est pas pour rien qu’Halloween est promue par des « marques ». Nous en revenons toujours à cette opposition aux veaux d’or et cette défense du Dieu des hauteurs de la montagne qui en appelle à la gratuité.


Le calendrier chrétien est-il le vestige d’un âge révolu? On peut le craindre. Ce calendrier est en passe de devenir un simple décor et les références chrétiennes un langage étranger. Et cette situation nouvelle rend la culture (celle de Bach, Rembrandt ou Dostoïevski) incompréhensible à la plupart de nos contemporains. Si le sous-jacent fait défaut, comment comprendre la tragédie ou la joie de cette culture des anciens pétrie de christianisme ? Ajoutons à cela un certain désir de nos contemporains d’échapper aux rigueurs du christianisme. Ils préfèrent une religiosité plus servile, plus malléable, avec laquelle il est plus facile de faire des arrangements. Pour ceux-là, la norme et la loi du monothéisme passent pour insupportables. Quels compromis faire avec un seul Dieu qui sollicite la conscience de chacun?


La symbolique véhiculée par Halloween est-elle incompatible avec la culture chrétienne? En profondeur, il y a antinomie. Le néo-paganisme, avec ses rites, ses sorcières et ses cultes, implique une certaine « métaphysique » de la fatalité. « Nous n’y pouvons rien. C’est ainsi. » Le christianisme, lui, qui vient évangéliser le vieux fond de paganisme de tout un chacun, en appelle toujours à la liberté des individus. L’enjeu implicite est de taille : sommes-nous soumis à des forces anonymes ou libres d’aimer un Dieu personnel ? Kafka déjà, opposait les masses « modernes » en débandade qui marchent sans se voir, sans se parler, qui marchent pour marcher et s’agiter et vont vers l’abîme au « peuple de la Bible » qui lui, rassemblé, relié par une loi, s’avance vers l’avenir.


La mort, omniprésente dans cette fête, n’est-elle pas le signe d’une angoisse existentielle? Avec Halloween, la mort est prise au second degré. Elle n’est pas réelle. Elle entre dans l’imaginaire des jeunes comme objet de fête. Or, c’est à l’éducation qu’il revient normalement d’intégrer la mort comme un élément de limitation. Mgr Simon raconte à ce propos une anecdote symptomatique de ce décalage entre la réalité et l’imaginaire halloweenesque. Des enfants déguisés en cadavres et en sorcières déambulent dans la rue et croisent un corbillard, un vrai, suivi d’un cortège. Les enfants alors, tout à leur fête, se mettent à suivre le cortège en chahutant. Comment imaginer qu’un enterrement puisse échapper à cette fête entraînante ? Vous voyez bien que le risque est grand, à trop flatter un certain imaginaire, de ne plus intégrer la mort, de la laisser en lisière de nos vies et de ne diminuer en rien l’angoisse existentielle de tout un chacun. Freud évoquait, à juste titre, cette « inquiétante étrangeté » qui gomme les frontières entre la réalité et l’imaginaire et nous fait perdre nos points de repère habituels. Cette « inquiétante étrangeté » ne s’est-elle pas généralisée avec le retour de ce néo-paganisme ?


En critiquant l’imaginaire d’Halloween, n’avez-vous pas l’impression de jouer au père fouettard? Il est de notre devoir, au risque de passer pour un « père fouettard », de faire réfléchir aux enjeux de nos fêtes – quand celles-ci pervertissent une certaine idée de la liberté humaine. Pourquoi faudrait-il accepter qu’Halloween fasse de la mort une dérision et des forces occultes des puissances qui conditionnent notre présent ? Pourquoi ? Et ce d’autant plus que nous sommes à proximité de la Toussaint. D’un côté, avec Halloween, vous avez une mort anonyme ; de l’autre, avec la Toussaint, vous avez le visage d’hommes éminents qui nous aident à mieux nous inscrire dans une histoire de sainteté. L’imaginaire d’Halloween flatte le sentiment de toute puissance des enfants : la Toussaint, elle, nous met en communion avec tous les hommes (vivants et morts) soucieux d’être meilleurs les uns avec les autres, les uns pour les autres.


Que pensez-vous de l’attitude complice de l’Education nationale vis-à-vis d’Halloween? Indéniablement les maîtresses d’école ont tout fait pour promouvoir cette fête. Et si nous considérons que cette fête est d’une manière ou d’une autre religieuse, d’une religion certes dégradée, abâtardie, mais d’une religion quand même, nous ne pouvons que constater une flagrante entorse au principe de la laïcité. L’Education Nationale, incapable de déceler la nature religieuse d’une fête, refuse la religion à l’école par la porte mais laisse entrer des sorcières par les fenêtres. On en arrive à cette situation pour le moins paradoxale:

Timbre Halloween Français

la République Française fait un timbre en l’honneur d’Halloween mais ne donne pas aux enfants les moyens de comprendre un tableau religieux de Poussin. France Télécom organise une grande fête aux citrouilles et lance, ainsi, Halloween ; plus personne, à l’école, n’explique le sens des fêtes de Noël ou de Pâques.


La fête, dans son aspect folklorique et commercial, est-elle condamnable ?Rien n’est condamnable mais rien, non plus, n’est innocent. Depuis une quinzaine d’années, beaucoup de fêtes artificielles se sont glissées dans notre calendrier. Philippe Murray attribue cette nouveauté au « parti festif » qui tendrait à imposer un certain amusement forcé. Déjà Bernanos, en son temps, s’insurgeait à l’idée de « gaver d’optimisme un monde désespéré ». Toutes ces fêtes tendent à nous gaver d’un optimisme de convenance, vide de sens et plein de réjouissances creuses. Alors, quand la confiance diminue et le désarroi augmente, la fête, sorte de sédatif social, prend de plus en plus d’importance. Il faut combler le vide, le remplir ! Aujourd’hui, par une sorte de dérive, les fêtes se célèbrent elles-mêmes. Que fêtons-nous ? Rien. Tout est prétexte, tout est occasion pourvu que l’ennui disparaisse. Cette festivité tyrannique est, d’une certaine manière, une conspiration contre la vie intérieure. Faut-il avoir, ainsi, peur de se retrouver seul avec soi-même ou, au contraire, oser prendre le risque de la belle solitude ?


Propos recueillis par Samuel Pruvot, à paraître dans France Catholique n° 2853 du 25 octobre 2002, 60, rue de Fontenay 92350 Le Plessis-Robinson.

Damien Le Guay, «La face cachée de Halloween», Cerf, 162 p., 13 euros.

L’auteur est disponible pour toute interview au 06 15 15 01 78 – Attachée de presse Laurence Vandame : 01 44 18 12 05.

logo point final vox dei infos voxdei

Pénétration de l’occulte: Position des chrétiens évangéliques face à la fête occulte d’Halloween


L’origine historique
300 ans avant J.-C., une société secrète de druides tenait sous son emprise le monde celte du vieux continent, y compris les Gaulois. Chaque année, le 31 octobre, ceux-ci célébraient en l’honneur de leur divinité païenne Samhain, un festival de la mort. C’était la nuit où Samhain revenait avec les esprits des morts. Ces derniers devaient être apaisés, c’est pourquoi il fallait traiter avec eux.
A ce moment-là, les druides exécutaient des rituels dans lesquels un chaudron symbolisait l’abondance de la déesse. Ils avaient alors coutume d’allumer de grands feux dans le but d’éloigner tous les mauvais esprits et d’apaiser les puissances surnaturelles qui contrôlaient les processus de la nature.
Des prêtres se déplaçaient de maison en maison et distribuaient le « feu sacré » qui assurait la protection du foyer, en réclamant des offrandes pour leur dieu, exigeant parfois des sacrifices humains. En cas de refus, ils proféraient des malédictions de mort sur cette maison, d’où le « Trick or Treat », « Présent ou malédiction », ou pour être plus clair : « Une offrande, sinon la malédiction. »
Les Romains, après avoir conquis la Grande-Bretagne, ajoutèrent aux traditions celtes des rites issus d’une de leurs propres fêtes de la moisson, qui avait lieu le 1er novembre en l’honneur de Pomone, déesse étrusque annexée par la religion romaine, nymphe des fruits et des fleurs.
En 308, l’empereur romain Constantin apaisa la population des territoires païens nouvellement conquis en leur accordant le droit de conserver leur ancien rite du jour de Samhain. Il changea la date du prédécesseur chrétien d’Halloween, soit la Toussaint des catholiques romains en la fixant au 1er novembre alors qu’à l’origine, elle était célébrée en mai. Le panthéon de Rome, un temple construit pour adorer une multitude de dieux, fut converti en église. Pendant que les chrétiens célébraient leurs saints disparus, les païens dédiaient la nuit précédente à leur « seigneur de la mort ».
En 840, le pape Grégoire IV instaure la Toussaint, déclarant que le 1er novembre et la veille (le 31 octobre), les morts seraient célébrés. D’où le mot de Halloween (« Allhallowmas » en Celte), contraction de: « All Hallow » (tout ce qui est saint) et de « Even » (la veille). Les origines de Halloween sont donc complètement païennes, puisqu’il s’agit de célébrer les esprits des morts.
Plus récemment, les immigrants européens, et plus particulièrement les Irlandais (qui, poussés par une terrible famine, partirent s’établir en Amérique), introduisent leurs coutumes en Amérique dont la fête des morts avec Samhain. A la fin du 19ème siècle, leurs coutumes étaient devenues célèbres. C’était l’occasion de renverser des cabinets extérieurs, d’infliger des dommages aux propriétés et de se permettre des fourberies qui n’auraient pas été tolérées à d’autres moments de l’année.


Une fête prisée dans les milieux occultes
Aujourd’hui, dans le monde entier, Halloween est la fête la plus importante pour les satanistes. La date du 31 octobre pour fêter Halloween n’est pas une coïncidence. Ce jour est l’un des quatre plus importants sabbats de sorcières, les quatre jours « cross-quarter » du calendrier celtique.
Le premier, le 2 février, populairement connu comme le jour du « ground-hog » en l’honneur de Brigit, la déesse païenne de la guérison.
Le deuxième, un jour férié de mai nommé Beltane, signalait le temps des plantations pour les sorcières. Ce jour-là, les druides exécutaient des rites magiques, pour favoriser la croissance des récoltes.
Le troisième, un festival des récoltes en août en l’honneur du dieu soleil, commémorait celui qui brille, Lugh. Ces trois premiers jours « cross-quarter » marquaient le passage des saisons, le temps de planter et le temps de récolter, de même que le temps de la mort et de la résurrection de la terre.
Le dernier, Samhain, marquait l’arrivée de l’hiver. A ce moment-là, les anciens druides exécutaient des rituels dans lesquels un chaudron symbolisait l’abondance de la déesse. On disait que c’était un temps de « betwixt and between », une saison sacrée empreinte de superstition et de conjurations spirites.
Ce jour est aussi le nouvel an du calendrier des sorciers. Le « World Book Encyclopedia » affirme que c’est le commencement de tout ce qui est « Cold, dark and dead » (froid, obscur et mort). Le 31 octobre est devenu un prologue pour amener à accepter l’occulte, Halloween étant en quelque sorte devenu le jour du diable, rituellement reconnu par certains adorateurs de Satan et certains groupes occultes (notamment aux USA, et de plus en plus en Europe). Les satanistes pratiquent des sacrifices humains, cette nuit-là, aux Etats-Unis et en Australie.
Pour les personnes ayant des pouvoirs « psychiques », les voyants et ceux qui se disent visionnaires, la période de Hallowen est la plus occupée de l’année. Les éditeurs de livres sur des sujets classés entre astrologie et sorcellerie indiquent une forte augmentation des ventes. Salem, une ville du Massachusetts, siège de la sorcellerie américaine, célèbre maintenant un « événement hanté », lors d’Halloween, pour prolonger sa saison touristique d’été. Le 31 octobre, c’est le bal de l’horreur et du plaisir : enfants comme adultes craquent tous pour cette vaste fête où tous les excès sont permis. La devise : « sexe, gore et rock’n'roll ».

L’origine des citrouilles de Halloween
Pour éclairer leur chemin en allant de maison en maison, les prêtres celtes portaient des navets évidés et découpés en forme de visage, où brûlait une bougie faite avec de la graisse humaine de sacrifices précédents. Ces navets représentaient l’esprit qui allait rendre leurs malédictions efficaces.
Au 18ème et 19ème siècle, quand cette coutume est arrivée aux Etats-Unis, les navets ont été remplacés par des citrouilles. Le nom donné à l’esprit qui habitait dans la citrouille était: « Jock » qui est devenu « Jack qui habite dans la lanterne », d’où le nom de « Jack-o-Lantern », tiré d’un conte dans lequel un homme célèbre, nommé Jack, fut chassé à la fois du ciel et de l’enfer. Contraint d’errer sur terre comme un esprit, le diable pour le consoler lui aurait donné un charbon ardent tiré de la fournaise, que Jack mit dans une rave évidée pour éclairer son chemin dans la nuit.
A noter que les couleurs orange et noire rappellent la lumière et les ténèbres, et peuvent être aussi reliées à l’occulte. Elles étaient en rapport avec les messes commémoratives pour les morts, qui avaient lieu en novembre. Les bougies en cire d’abeille, habituellement de couleur écrue, étaient oranges lors de la cérémonie et les cercueils du cérémonial étaient couverts de draps noirs.


Quelques liens entre Halloween et l’occultisme
Les costumes d’Halloween sont issus de l’idée des druides celtiques qui prétendent que les participants au cérémonial devaient porter des têtes d’animaux et leurs peaux, afin d’acquérir la force de la bête qu’ils représentaient.
« Trick or treat » est tiré de la tradition irlandaise, selon laquelle un homme conduisait une procession pour prélever des contributions chez les fermiers, de peur que leurs récoltes ne soient endommagées par les démons.
« Dunking for apples » venait d’une ancienne pratique pour connaître l’avenir, liée à Pomone, nymphe des fruits et des fleurs. Le participant, qui réussissait à attraper entre ses dents une pomme se trouvant dans un tonneau plein d’eau, pouvait espérer une romance, couronnée de succès, avec l’être aimé de son choix.
Des chats représentaient des humains incarnés, des esprits malveillants ou des « amis intimes » des sorcières.
Les noisettes étaient utilisées dans la divination romanesque. Une partie de ce qu’on mange, lors de Halloween, contenait des objets, mis à l’intérieur des aliments, comme moyen de dire la bonne aventure.
Les masques ont, traditionnellement, été des moyens animistes pour se protéger d’une manière superstitieuse des esprits mauvais ou pour que celui qui le porte puisse changer de personnalité, afin de communiquer avec le monde des esprits.
Il faudrait aussi ajouter à cette liste l’opportunité de vivre, l’espace d’une folle nuit (dite « bal de l’horreur et du plaisir »), toutes les perversions et braver tous les interdits.

CE QUE DIT LA BIBLE
« Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là.
Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien,
d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.
Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel ; et c’est à cause de ces abominations que l’Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi.
Tu seras entièrement à l’Eternel, ton Dieu.
Car ces nations que tu chasseras écoutent les astrologues et les devins ; mais à toi, l’Eternel, ton Dieu, ne le permet pas
« . Deutéronome 18.9-14
Cette Parole tirée de l’ancienne alliance est également valable pour la nouvelle alliance. Dieu est le Dieu des vivants, Il apporte la Vie éternelle par Son seul sacrifice sur la Croix de Golgotha. Les puissances des ténèbres ont été vaincues et Satan n’a plus aucun pouvoir sur ceux qu’Il a racheté par cette oeuvre merveilleuse de rédemption.
Satan est un trompeur. Il est le dieu de la mort, celui qui a permis l’entrée du péché originelle dans le monde (Genèse 3.13: « Et l’Eternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit: Le serpent m’a séduite, et j’en ai mangé« ). Il agit toujours de la même façon: il prend une forme « charmante » et « séduisante » afin de vous tromper et de manière à mener le plus de personnes possible à la perdition.
La célébration d’Halloween est une tromperie : En effet, son symbolisme inclut les démons, les fantômes, les sorcières, la mort, l’obscurité, les squelettes, la crainte et la terreur. En tant que croyant et voulant obéir à la Parole de Dieu, nous ne pouvons que vous exhorter à prendre votre position de fils de Dieu et à refuser toutes pratiques liées à Halloween. Laissez-vous conduire par l’Esprit de Vie, qui dit que « Tu seras entièrement à l’Eternel« . Consacrez-vous à Son service et non pas à celui d’oeuvres de mort.
Il est écrit dans Apocalypse 18, verset 4 : « Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux…« .


Nous ne voulons pas être partie prenante de ces événements et des liens en relation avec ces oeuvres de mort. Non, nous voulons porter une odeur de Vie, car ce sont les promesses qu’a faites notre Dieu Sauveur dans Sa Parole.
______________________

Principales sources :
- « Satanism – The Seduction of America’s Youth » de Bob Larson. Traduction : C. Voumard et P.-A. Perrin
- Article « Halloween », CD Rom, Microsoft Encarta, 94
- Revue « La classe Maternelle » n° 62, octobre 97
- Article « Pomone », dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Larousse 91
- Revue « Réponse à Tout » par Magali Pacary, octobre 99
- Magazine chrétien « Shadrack »
- Article de Christian Willi – L’Evènement 11/1998 et VSD 11/1998
(Daniel P.) ajouté le 19-10-2003

 

Liens:

http://bibleetdecouvertes.free.fr/textes/hallowen.htm

http://perso.wanadoo.fr/jean-noel.degain

(importante collection de cartes postales dédiées à Halloween de l’époque Victorienne.

 

halloween

L’imminence de l’enlèvement (Bible et Nombres)

L'imminence de l'enlèvement de l'Eglise

Dernière mise à jour: Mai 2014

Barre de separation

Enlèvement de l'Eglise

Enlèvement de l’Eglise

 » […] Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé; de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra(Matthieu 24/38-42).

 

 

Barre de separation

 

enlèvement de l'Eglise

 

…//…Nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles « .

(1 Thess. 4/15-18)

 

(illustration de la jacquette de la vidéo du docteur Pierre Gilbert consacrée à L’Enlèvement de l’Église)

Table des matières 

Avant propos

Message aux veilleurs-éveilleurs

Introduction: Le Pré-millénarisme

Le premier Retour de Jésus-Christ et enlèvement de l’Eglise: une promesse Biblique

Définitions de l’enlèvement

Chronologie

Tableau des deux retours de Jésus-Christ

Premier Jugement des chrétiens au tribunal de Christ

La distinction entre l’Eglise et Israël

Avènement d’un personnage  » hors normes  »:  » l’Antechrist-Antichrist  »

L’Eglise, les Nations, Israël et la Grande Tribulation

L’Eglise et la Grande Tribulation

Les Nations et la Grande Tribulation

Israël et la Grande Tribulation

La bataille d’Harmaguédon

Deuxième Retour de Jésus-Christ

Edification 

Quelles sont les conditions à respecter pour participer à l’Enlèvement et échapper à la tribulation à venir?

Attitude du croyant:

Attitude de l’incroyant

Preuves Scripturaires en faveur d’un enlèvement prétribulationiste

Autres points de vue de conception

L’Amillénarisme

Le Post-Millénarisme

Prophéties accomplies ou en voie d’accomplissement concernant uniquement notre génération (Mise à jour octobre 2000)

Cinq chapitres complémentaires

Exhortations et mises en garde pour notre temps

Annexes

«  Le silence du Ciel  » ou «  Le silence des anges « :

Calcul possible du «  Jour  » de l’entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem

Documents

 

 

Barre de separation

 

 

 

L'imminence de l'enlèvement (Bible et Nombres) dans Partages et Enseignements croix3 

Jésus-Christ par Son sacrifice sur la croix nous a sauvés.

Elle est notre passage clouté.

jcprie dans Partages et Enseignements

Il a versé Son sang pour nous.

Il est notre vaisseau sanguin

Avant propos

Message aux veilleurs-éveilleurs

Un nombre de plus en plus important de faux-prophètes avancent des dates, Millénaire oblige, parfois définies au Jour près, pour annoncer le Retour de Jésus-Christ. En fait, il s’agit d’avantage d’un « numerus clausus » qu’une date précise, un « nombre compté » d’élus prédestinés selon les Desseins du Père qui conditionne la consommation des temps (du Comp(u)ter?) et le premier Retour de Notre Seigneur. Plusieurs versets expriment cette notion de base dont un en Apocalypse:

«  […] Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu. Ils crièrent d’une voix forte, en disant: Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre? Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu’à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux. (Apoc. 6/9-11).

Les versets qui suivent s’adressent donc aux veilleurs-éveilleurs puisqu’il s’agit de comprendre la notion de veille dans les Ecritures.

«  […] Car mille ans sont, à tes yeux, Comme le jour d’hier, quand il n’est plus, et comme une veille de la nuit. (Psaume 90/4).

1 jour = 1000 ans = 1 veille de la nuit

 

«  […] Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. (2 Pierre3/8).

(Explication du retard qui donne lieu aux doutes des moqueurs et principale instruction donnée aux croyants. Dieu est patient, parce qu’il est éternel.)

1 jour = 1000 ans

 

«  […] Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table, et s’approchera pour les servir. Qu’il arrive à la deuxième ou à la troisième veille, heureux ces serviteurs, s’il les trouve veillant! (Luc 12/37-38).

(Le bonheur de ces serviteurs vigilants et fidèles est marqué par un acte de condescendance et d’amour inouï parmi les hommes. (Lu 17/7-9.) Cette position de serviteur que le Seigneur avait prise durant sa vie sur la terre (# Jn 13/4; Mt 20/28; Php 2/7), il la prendra encore quand il viendra élever les siens jusqu’à sa gloire et les rendre semblables à lui dans l’éternité. « Cette promesse de les servir est la plus honorable et la plus grande de toutes. C’est ainsi que l’Epoux recevra ses amis au jour solennel des noces.)

Le nombre suggéré est donc situé entre 2000 et 3000 jours…

 

«  […] Au milieu de la nuit, on cria: voici l’époux, allez à sa rencontre! (Matthieu 25/6).

(Ce cri se fait entendre au milieu de la nuit, c’est-à-dire à l’heure la plus inattendue.). Le milieu de la nuit est plus précis puisqu’il y a 4 veilles par nuit:

- 1ere veille: 18-21h

- 2e veille: 21-24h

- 3e veille: 00-03h

- 4e veille: 03-06h

 

Jésus revient donc après 2 veilles soit 2000 ans.

 

«  […] Lors donc qu’il eut appris que Lazare était malade, il resta deux jours encore dans le lieu où il était, et il dit ensuite aux disciples: Retournons en Judée. Les disciples lui dirent: Rabbi, les Juifs tout récemment cherchaient à te lapider, et tu retournes en Judée! Jésus répondit: N’y a-t-il pas douze heures au jour? Si quelqu’un marche pendant le jour, il ne bronche point, parce qu’il voit la lumière de ce monde; mais, si quelqu’un marche pendant la nuit, il bronche, parce que la lumière n’est pas en lui. Après ces paroles, il leur dit: Lazare, notre ami, dort; mais je vais le réveiller. (Jean 11/6-11).

Jésus resta deux jours encore, 2000 ans donc, ce qui correspond aux 2000 ans de Grâce ou « temps de l’Eglise« .

La parabole du bon samaritain nous délivre une information supplémentaire corroborant les déductions exposées précédemment:

«  […] Jésus reprit la parole, et dit: Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s’en allèrent, le laissant à demi mort. Un sacrificateur, qui par hasard descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre. Un Lévite, qui arriva aussi dans ce lieu, l’ayant vu, passa outre. Mais un Samaritain, qui voyageait, étant venu là, fut ému de compassion lorsqu’il le vit. Il s’approcha, et banda ses plaies, en y versant de l’huile et du vin; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui. Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l’hôte, et dit: Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour. (Luc 10/30-35).

Les 2 deniers correspondent à 2 jours de salaire, 2000 ans donc.

 

Définition du mot « denier » selon les références Strong

Denier: (Angl. denarius) = « contenant dix »

1) Une pièce romaine en argent à l’époque du Nouveau Testament. Son nom vient de ce que sa valeur était de dix « as », d’un poids d’environ 4 grammes.

Principale monnaie de l’empire Romain, il semble, d’après la parabole des travailleurs de la vigne qu’elle représentait une journée de salaire. (#MT 20:2-13|)

Un denier, un peu moins d’un franc, parait avoir été alors le prix de la journée d’un ouvrier. Il faut bien remarquer que ce salaire avait été convenu entre le maître et les ouvriers.

(MT 20:2) «  […] Il convint avec eux d’un denier par jour, et il les envoya à sa vigne.

(MT 20:9)  » […] Ceux de la onzième heure vinrent, et reçurent chacun un denier.

(MT 20:10)  » […] Les premiers vinrent ensuite, croyant recevoir davantage; mais ils reçurent aussi chacun un denier.

 

anibar17

Le Pré-millénarisme

Cette conception est la plus répandue et la plus Bibliquement acceptable à quelques nuances près pour les détails et la chronologie supposée de certains évènements. Elle est cependant décriée, avouons le, par certains exégètes… cette conception Pré-millénariste s’appuie sur des points particuliers facilement illustrés par les versets Bibliques qui suivent:

 » […] sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière(2 Pierre 1/20).

 » […] Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, (2 Tim. 3/16).

Par sécurité, les Ecritures doivent donc être prises au sens strictement littéral et au premier degré. Un mot selon son contexte peut revêtir plusieurs sens, sens figuré compris.

Plus de 300 versets (voir la liste des principaux) concernent implicitement le Retour de Jésus-Christ dans le Nouveau Testament soit environ une occurrence de 1 sur 26, 26 étant le nombre des lettres de notre alphabet et l’équivalent alphanumérique du mot «  DIEU  » en Hébreu.

En guise de résumé des signes avant-coureurs de l’Enlèvement, les caractéristiques concernant l’époque à laquelle il aura lieu, sont abondamment décrites par Paul dans sa deuxième épître à Timothée:

 » […] Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là. Il en est parmi eux qui s’introduisent dans les maisons, et qui captivent des femmes d’un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce, apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité. De même que Jannès et Jambrès s’opposèrent à Moïse, de même ces hommes s’opposent à la vérité, étant corrompus d’entendement, réprouvés en ce qui concerne la foi. Mais ils ne feront pas de plus grands progrès; car leur folie sera manifeste pour tous, comme le fut celle de ces deux hommes(2 Tim. 3/1-13).

La parabole des dix vierges s’applique à ce que signifie l’attente de l’Enlèvement par les chrétiens:

 » […] Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: voici l’époux, allez à sa rencontre! alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. Les sages répondirent: Non; il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure. (Matthieu 25/1-13).

 

 

 

 

Résurection et enlèvement des morts

 

source et auteur:: www.duncanlong.com

 

 

 

 

Le premier Retour de Jésus-Christ et enlèvement de l’Eglise: une promesse Biblique

L’enlèvement de l’Eglise constitue à lui seul une promesse Biblique sans équivoque ou symbolisation possible. C’est en partie l’essence du Christianisme qui serait à mettre en cause en niant cette évidence textuelle. Il faut en effet prendre en compte l’espérance suscitée par la compréhension littérale de versets comme ceux qui suivent:

 » […] Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin(Jean 14/2-4)

 » […] Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur(1 Jean 3/2).

Les Ecritures ne peuvent être changées d’un iota et sont infaillibles. Contester l’un de ces deux points, c’est donner libre cours à toute forme de doctrine démoniaque même si elle n’en revêt point les apparences. C’est aussi se placer sous une malédiction et devenir anathème au sens Biblique et non Papal comme l’annonce sans détours les derniers versets bibliques en Apocalypse, le dernier livre du Livre:

 » […] je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.(Apocalypse 22/18-19)

ce livre, d’autre part, est le seul à commencer par une bénédiction:

 » […] Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites! Car le temps est proche(Apocalypse 1/3)

et se termine par cette promesse:

 » […] Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus! (Apocalypse 22/20).

Enlèvement de l'Eglise

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Sources: http://www.raptureready.com/wallpaper/vwp8b.jpg

 

Cette espérance dans le retour du Seigneur pour nous ravir vers un Ciel où règnent la justice et l’amour ne peut que nous stimuler et nous encourager à persévérer dans notre témoignage malgré les railleries pour certains d’entre nous ou les persécutions prochaines pour d’autres.

Notre témoignage demeurera comme une preuve incontournable et irréfutable, après notre enlèvement et provoquera la conversion de nouveaux croyants qui se souviendront de nos mises en garde lorsque l’Antéchrist paraîtra.

Cet événement planétaire majeur qui de surcroît concerne notre génération, a n’en pas douter si l’on considère les signes annonciateurs, est devenu objet de dérision ou plus grave, d’oubli complet. J’ai moi-même fait dernièrement l’objet d’attaques virulentes émaillées d’insultes par un prétendu «  frère en Christ  » qui m’accusait de parler en nom et place de Satan, alors que je soutenais la bonne interprétation des Ecritures au sujet d’un premier Retour de Jésus-Christ dans les nuées pour enlever Son Eglise, et non un retour unique, une ruse donc selon ce « frère » afin de démobiliser les chrétiens par une fausse espérance, une tromperie au sujet d’un mythe que les prophètes n’avaient jamais mentionné dans l’Ancien Testament. Un Evènement mondial d’une telle ampleur, affirmait-il, ne pouvait être ignoré des anciens prophètes de l’Ancien Testament. Et pour cause, puisque l’Ancien Testament concerne «  Israël et les juifs  » et non «  l’Eglise  » mentionnée dans le Nouveau Testament. l’Ancien Testament annonce d’ailleurs une seule venue du Messie en deux étapes, au jour près pour la première, et non deux puisque les Juifs attendent encore «  Leur  » Messie. .

L’appel et l’élection de l’Eglise constituent en effet un mystère:

 » […] C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots(Ephésiens 3/3).

cette «  mauvaise foi  » devant l’évidence m’avait profondément interloqué d’où ma réaction et la rédaction de ce chapitre en complément de ceux qui concernent les signes annonciateurs de l’imminence du retour de Notre Seigneur Jésus-Christ, le retour des juifs en Israël constituant l’un des signes les plus visibles. Non seulement le compte à rebours est enclenché mais l’Ennemi sait que son temps est compté (et non calculé comme le sera son nom) et on assiste à une débauche précipitée de moyens pour discréditer toutes les approches et commentaires dédiés à ce sujet sur lequel seuls, semble t-il, se penchent les chrétiens véritables, Bible en main.

Les railleries des moqueurs à propos de ces choses annoncées d’avance ont été prophétisées pour les derniers jours que nous vivons:

 » […] sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant: Où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création « . (Pie. 3/3-4)

Il est même fait allusion à Enoch, le premier être humain à être enlevé auprès du Seigneur, à l’âge de 365 ans, 365 un nombre clé d’une année calendaire et l’unique occurrence sur l’ensemble des Ecritures.

 » […] C’est aussi pour eux qu’Énoch, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes: voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les impies parmi eux de tous les actes d’impiété qu’ils ont commis et de toutes les paroles injurieuses qu’ont proférées contre lui des pécheurs impies. Ce sont des gens qui murmurent, qui se plaignent de leur sort, qui marchent selon leurs convoitises, qui ont à la bouche des paroles hautaines, qui admirent les personnes par motif d’intérêt. Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des choses annoncées d’avance par les apôtres de notre Seigneur-Jésus Christ. Ils vous disaient qu’au dernier temps il y aurait des moqueurs, marchant selon leurs convoitises impies; ce sont ceux qui provoquent des divisions, hommes sensuels, n’ayant pas l’esprit. Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-Esprit, maintenez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle « . (Jude 1 /14-2)

— A titre anecdotique, Il était possible selon les Ecritures et dés l’Ancien Testament, et les paroles mêmes de Jésus-Christ, de prévoir au Jour près son entrée sur un ânon, comme Messie véritable d’Israël, à Jérusalem.  » […] Sois transportée d’allégresse, fille de Sion! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! voici, ton roi vient à toi; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, Sur un âne, le petit d’une ânesse. (Zac 9/9) (voir annexe en fin de page). Le mot «  an  » est dans «  âne(sse)(s)  » dont on relève 151 occurrences sur l’Ensemble des Ecritures (136 versets dont 144 en 130 versets pour l’Ancien Testament) (consulter la liste des versets extraits de la Bible Louis Segond pour vérification). Selon une de mes tables numériques, la séquence «  an  » correspond au nombre 365 et le temps de gestation d’une ânesse est de … 365 jours. Une année bissextile comprend 366 jours mais nous savons qu’un jour complet manque dans notre calendrier. Les 24 vieillards cités en Apocalypse nous rappellent cette vérité quotidiennement affichée sur nos horloges. C’est par discernement que les mages ont vu et suivi une étoile.

Le bonnet d’âne a été inventé par l’Adversaire et sa perversité pour «  tenter  » de nous rendre ignorants et nous éloigner de ces vérités décriées et pour cause! Pas étonnant que cet animal, corvéable à merci, écrasé sous des fardeaux sans nom, soit de surcroît devenu un symbole d’asservissement éhonté et principalement parmi les laissés pour compte!… Il m’a fallu plus d’une quarantaine d’années pour comprendre l’amour d’abord inexplicable, presque insensé que j’avais pour cet animal, pratiquement en voie de disparition à une époque dans notre pays. Passons! —

Certains prêchent un autre Evangile, en substitution de la doctrine fondamentale, en vue de préparer le Royaume sur terre pour que Jésus-Christ puisse descendre et régner!!!

L’Evangile original a déjà été annoncé aux morts:

 » […] Car l’Évangile a été aussi annoncé aux morts, afin que, après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l’Esprit  ». (1Pierre 4:6)

avant qu’un jour prochain, les cieux réservent une surprise aux hommes de la terre après l’Enlèvement avec la proclamation d’un Évangile éternel:

 » […] je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple  ». (Apocalypse 14:6)

Cette doctrine de démon concernant la constitution d’un Royaume terrestre, pseudo Christianisé, où régnerait une paix imposée dans le cadre d’une résolution des conflits par une réunification mondiale, le Nouvel Ordre Mondial annoncé par Georges Bush au moment de la guerre du Golfe en 1991, puis repris par les GorbatchevJean Paul II et autres V.I.P.ères comme Benoît XVI parmi tant d’autres faux prophètes patentés, est devenue presque dogmatique dans l’esprit des Chrétiens qui se disent «  pratiquants  » parce qu’ils assistent à la messe deux heures par semaine et retournent à leur vie mondaine pendant les 166 heures restantes. La nuance se tient dans la compréhension du mot «  paix  » et l’appréhension du fossé idéologique qui sépare intrinsèquement les «  pacifiques  » des «  pacifistes  ».

Non seulement ces fausses doctrines égarent les chrétiens peu enclins à les vérifier dans les Ecritures mais risquent d’en leurrer un certain «  nombre  » pendant les temps de confusion et de séduction qui se profilent au point de reconnaître dans l’Antéchrist annoncé, un autre  » Christ Sauveur  » qui se fera passer pour Jésus et tentera de régner avant Lui et à Sa place, avec le «  nombre 666  » pour sceau d’allégeance que les prophètes-Channellers du New Age annoncent comme sceau de bénédiction et d’illumination Luciférienne, l’ange «  porteur de lumière  », lumière qui n’est pas celle des nations, c’est à dire Jésus-Christ. Ceci constitue la finalité du Plan de Satan, le Rebelle qui n’a cessé d’œuvrer en conséquences.

C’est à ce titre qu’il vaut mieux écrire le nom de «  Jésus-Christ  » dans sa totalité et non «  Jésus  » ou «  Christ  » séparément lorsque c’est possible, car tout comme «  Jésus-Bar  » cité dans les Ecritures n’était pas le «  Jésus  » des Evangiles, le «  Christ  » et non «  Le Christ  » est abondamment cité est pris en référence par les Nouvelles religions mondialistes qui s’inscrivent dans un mouvement œcuménique qui aboutira inéluctablement à l’Apostasie généralisée, Eglise Catholique Romaine en tête! Si cette dernière demeure en dehors du Conseil Oecuménique International, c’est pour pouvoir au moment voulu la réunir sous son giron et se décréter pontificalement chef de l’Eglise Mondiale Réunifiée, celle de l’Antéchrist, le faux messie donc.

 

 

 

enlèvement de l'Eglise

 

 

C’est bien sûr dans le Nouveau Testament que ce mystère de l’Enlèvement est suggéré, littéralement évoqué, confirmé et ce, à plusieurs reprises:

 » […] voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité « . (1 Cor. 15/51-53).

 

Résurection et enlèvement des morts

 

…et les morts en Christ ressusciteront premièrement.

(1 Thess. 4/15-18)

 

Résurection et enlèvement des morts

 

source et auteur:: www.duncanlong.com

 

 

 » […] voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles « . (1 Thess. 4/15-18)

 

 

Le "Paradis" photographié par le télescope Hubble

Sources: http://img.moonbuggy.org/heaven-photographed-by-hubble-telescope

Le ciel d’où viendra la Jérusalem céleste, où pourront cohabiter plus de 60 milliards d’individus, soit 10 fois la population mondiale actuelle, est notre destination finale et Eternelle. Nous ne sommes que des pèlerins, avec une vocation céleste,

 » […] c’est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste « . (hébreux 3/1)

en transit sur une terre de plus en plus hostile au message Evangélique.

 » […] Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ!  ». (Ephésiens1/3).

ce n’est pas au Jour J, ni à l’Heure H ou même à la Minute M mais à la Seconde S que l’Enlèvement surviendra. Des centaines de millions d’individus, des enfants en majorité on peut le supposer, disparaÓtront de la surface du globe, de nuit donc pour certains et de jour pour les autres. Le monde, à défaut d’avoir pu entendre la voix de l’archange et le son d’une trompette, prendra «  un coup de vieux  ». Les vêtements seront laissés sur place comme les linges du suaire dans le tombeau de Jésus. Le Saint Suaire nous rappelle ce fait et cette métamorphose. Pour certains exégètes, un chaos indescriptible s’ensuivra avec une multitude de catastrophes dont Hollywood aime nous gaver. Pour ma part, je pense plutôt que Dieu étant Omnipotent, il lui est possible de faire disparaître par exemple un pilote dans la cabine d’un avion tout en laissant aux commandes un copilote non converti et témoin pour la génération future de nouveaux croyants constituant la grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue (Apocalypse 7/9) qui seront sauvés pendant les temps de l’annonce du Royaume depuis les cieux (ceux de la grâce actuels étant terminés à partir de l’Enlèvement de l’Eglise) et de la tribulation sur terre mais à travers le martyre pour beaucoup. La volonté de Dieu est que tous les hommes soient sauvés.

 » […] Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui(Jean 3/16-17).

 

 

Eglise St Elie à Tchernobyl

Elisée et Elie

 Eglise St Elie  Ville de Tchernobyl (Ukraine) —

 Document personnel  Gérard Colombat  21/02/2008 

— Pas de copyright à la condition unique d’indiquer la source de cette page —

Aucune catastrophe n’a été constatée lors des Enlèvements célestes comme ceux d’Enoch (en secret) ou d’Elie (devant son disciple Elisée).

Une inquiétude proche de la peur panique pour les uns, l’effroi et l’épouvante pour d’autres, s’emparera des plus sensés et des hommes de bonne volonté qui n’auront pas pris au sérieux la Vérité annonçant le Salut par Jésus-Christ, Le Nom Unique donné aux hommes pour être rachetés et sauvés et ce gratuitement. Ils auront en mémoire les bibliothèques d’images de scènes d’horreur constituées à leur insu par les heures passées dans les salles de spectacle à visionner des scénarii construits à partir de toutes sortes de cataclysmes Harmaguédoniens. Le Malin aura toute latitude pour mettre en place son festival dont Cannes nous donne une mesure pervertie chaque année en mai et ses «  effets spéciaux  », les «   puissances d’égarement  » citées dans le Nouveau testament (2 Th 2/11). De plus, la présence du Saint-Esprit tout en demeurant sur terre, se fera plus discrète. Quelque chose qui ressemblerait à ce que les victimes de la Shoa ont nommé «  Le silence du Ciel  » ou «  Le silence des anges  » (voir annexe). A ce sujet si Silence il y a eu, l’océan dans une autre sphère, constitué par la mer de leurs larmes a permis à d’autres de s’y aventurer et de connaître, se croyant seuls, abandonnés et perdus sans terre d’accostage en vue, le chagrin de leur vie. La même incompréhension d’abord, puis l’ineffable devant la Miséricorde divine accrochée au ciel, celui qui nous attend avec d’autres demeures où d’autres demeurent.

Le rôle majeur du Chrétien est d’être un témoin fidèle et d’annoncer cette bonne Nouvelle.

C’est aussi au ciel, où nos noms sont inscrits, que nous pouvons amasser nos seuls trésors inviolables.

 

 

Résurection et enlèvement des morts

 

sources: http://www.momentin.com

« …//… La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres ». (Apoc. 20:13)

 

Définitions de l’Enlèvement:

Le transfert dû à l’Enlèvement est combiné à une métamorphose et mérite une étude sémantique un peu plus approfondie:

1) transfert: vient d’un lieu vers un autre

2) changement

2a) de choses instituées ou établies

 

Selon les commentaires de L. Bonnet et A. Schrœder:

cette ascension des rachetés vivant encore sur la terre au retour du Seigneur, suppose la transmutation de leurs corps, déjà glorifiés (#1 Corint. 15:51, 52), et affranchis par là même des lois physiques de la pesanteur, tel qu’était le corps de Christ lors de son ascension. (Comp. #Philip. 3:21) cette transformation, par laquelle le corps mortel et corruptible sera revêtu d’immortalité et d’incorruptibilité, sera, pour les vivants, de même nature que la résurrection glorieuse pour les morts en Christ. (Comp. #2 Corinth 5:4) quand l’apôtre dit:  » au-devant du Seigneur, en l’air, » il ne veut point dire que là sera le lieu où ils resteront avec le Seigneur, mais seulement qu’ils s’élèveront au-devant de lui, s’uniront à lui, d’une manière visible, pour se rendre avec lui dans le séjour de sa gloire. (Vers. 18, note.)

 

 

 » […] Quand ils furent sortis de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe, et l’eunuque ne le vit plus. Tandis que, joyeux, il poursuivait sa route, Philippe se trouva dans Azot, d’où il alla jusqu’à Césarée, en évangélisant toutes les villes par lesquelles il passait. « . (Actes 8/39-40)

Dans ce cas, il s’agit du mot bien connu des chrétiens vivant dans l’attente du retour de Notre Seigneur et de l’Enlèvement: «  harpazo  » (har-pad’-zo) qui signifie:

1 – saisir, enlever de force

2 – réclamer ardemment pour soi-même,

3 – arracher

 

selon les commentaires de L. Bonnet et A. Schrœder 

ce mot «  enleva Philippe  » (comp. # 2 Corinth 12:24I Timothée 4:17, où se trouve le. même verbe) semble indiquer que Philippe disparut par un miracle (comp. #1Ro 18:12), ce qu’on pourrait conclure aussi du v. 40 (il fut trouvé). Toutefois, comme rien dans le récit n’indique quel pourrait être le but d’un tel miracle, on est tenté de voir là, avec Olshausen, Lange, Meyer, le simple fait que, par un mouvement de l’Esprit, Philippe s’éloigna brusquement et s en alla dans une autre contrée où il avait à poursuivre son œuvre (v. 40), tandis que, de son côté, l’Ethiopien continua son voyage. L’eunuque ne le vit plus, non que Philippe fût tout à coup devenu invisible, comme le pensent quelques interprètes, mais simplement parce que (car) il continuait son chemin plein de joie et que Philippe ne lui était plus nécessaire. Il s’en retournait seul dans son pays, où il ne devait trouver, au sein des ténèbres du paganisme, aucun secours humain, où des persécutions peut-être l’attendaient; mais il était rempli d’une sainte joie, car il venait de trouver son Sauveur et, en lui, la vie éternelle.

 

 

- préférer, choisir, aimer

1) prendre pour soi, préférer, choisir

2) choisir par vote, élire pour une fonction

 » […] comme la discorde allait croissant, le tribun craignant que Paul ne fût mis en pièces par ces gens, fit descendre les soldats pour l’enlever du milieu d’eux et le conduire à la forteresse« . (Actes 23/10) » […] je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu’au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait). et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le paradis, et qu’il entendit des paroles ineffables qu’il n’est pas permis à un homme d’exprimer  ». (2 Cor. 12/2-4)

 

 

Selon les commentaires de L. Bonnet et A. Schrœder

 

Nouvelle désignation de ce que l’apôtre (v. 2) a appelé le troisième ciel. La Bible parle souvent de plusieurs cieux, et nomme même  » les cieux des cieux » comme les lieux les plus élevés du monde invisible, ceux où Dieu (qui, sans doute, est présent partout) se révèle le plus immédiatement, ce que l’Ecriture appelle encore: voir, contempler Dieu. Telle est la pensée que Paul veut exprimer ici, pensée qu’il rend ensuite par le mot de paradis. Ces deux termes s’expliquent l’un l’autre, car ici il est de toute évidence qu’ils sont synonymes. C’est donc sans le moindre fondement que plusieurs interprètes font une distinction entre ces deux expressions et prêtent ici à l’apôtre une part des rêveries rabbiniques selon lesquelles il y aurait jusqu’à sept cieux divers. Pourquoi alors s’arrêterait-il au troisième, puisqu’il s’agit, dans son cas, d’une vision divine? L’Ecriture, il est vrai, ne parle nulle part de trois cieux distincts; mais peut-être Paul a-t-il dans la pensée:

1 - le ciel éthéré (# Luc 9:58),

2 - le ciel sidéral (# Marc 13:25), et

3 - le ciel spirituelséjour des bienheureux. (# Marc 12:25)

Quoi qu’il en soit, ce dernier est bien ce qu’il entend par le terme de paradis. (Comp. Sur ce mot # Luc23:43, note. ) C’est donc à tort que plusieurs exégètes voient dans notre passage deux lieux différents, l’un désigné comme troisième ciel, l’autre comme paradis. Ils se fondent sur la répétition de ce que raconte l’apôtre. (Vers. 2 et 3. ) Mais cette raison n’est pas décisive. Par cette répétition, Paul voulait donner une impression forte et solennelle de ce qu’il y avait de grand et de mystérieux dans le fait qu’il raconte. L’action n’est pas double, mais unique, exprimée, aux v. 2 et 4, par le même verbe fut ravi.

Gr.  » Des paroles (et des choses, le mot grec a les deux sens) qui ne peuvent se dire, » ou  » n’ont pas été dites, » ineffables, inexprimables, et qu’il n’est pas permis à un homme d’exprimer, soit parce que ces choses sont trop mystérieuses, trop saintes, soit parce que les langues humaines ne le comportent pas. S’il en est ainsi, quel profit l’apôtre lui-même retira-t-il de sa vision? Il en conserva l’impression, le souvenir, elle lui révéla, d’une manière immédiate, les réalités et les gloires du monde invisible, sa foi put en recevoir une force infinie. Toute communication directe avec le ciel, comme la glorification momentanée du Sauveur lui-même (Matthieu ch. 17), est une prophétie, un gage, un avant-goût de l’état qui sera un jour le partage permanent des enfants de Dieu. Si donc l’apôtre ne trouve maintenant ni pensées, ni paroles qui puissent contenir, et moins encore exprimer ce dont il a reçu l’impression, il aura pour cela des pensées et des paroles lorsque, purifié de tout péché, affranchi de tout esclavage, il sera glorifié corps et âme, et qu’en un mot son être tout entier sera approprié à la vie du ciel. Jusqu’alors, le souvenir qu’il rappelle ici l’élève sans cesse vers ces régions de la gloire éternelle, il combat tout ce qui la lui obscurcit, tout ce qui l’en éloigne, et ses efforts ne sont pas vains. Il pouvait être bien important et salutaire à un homme appelé à une activité extérieure si extraordinaire, d’avoir fait des expériences qui le ramenaient puissamment au dedans et l’élevaient au-dessus des choses visibles. Il courait moins le danger de se perdre au dehors, dans ses travaux et ses peines, quand le souvenir des moments les plus solennels de sa vie le rappelait dans la communion la plus intime avec son Dieu.

 

 

 

dernière occurrence du mot «  rencontre « :

- rencontrer;

1) aller à la rencontre, rencontrer quelqu’un

 » […] que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin. Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin? « . (Jean 14/1-6)

L’Enlèvement se produisant subrepticement et instantanément aux quatre coins de la terre, se fera de jour et/ou de nuit comme le montre trois versets extraits d’un chapitre parmi d’autres, prouvant à la volée que la rotondité de la terre était connue…

 » […] je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée; de deux femmes qui moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée. De deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé(Luc 17/34-36).

Les chrétiens sont des Citoyens des Cieux:

 » […] Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses « . (Phil. 3/20-21)

L’enlèvement à l’improviste de l’Eglise lors du premier retour de Jésus-Christ dans les nuées se caractérise donc par sa soudaineté, son imprévisibilité, tout en ne pouvant être inattendu pour ceux qui se tiennent prêts à tout instant tout en persévérant dans leur témoignage malgré les railleries.

 » […] Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme(Mat 24/27).

 » […] Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche(Mat24/32).

 » […] maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas(Mat 24/50-51).

 » […] Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée(2 Pierre 3/8-10).

 » […] en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés(1 Cor. 15/52).

 » […] voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son oeuvre (Apoc. 22/12).

Ajouté à cette soudaineté, nous savons depuis Son ascension, 40 jours après sa résurrection, qu’il reviendra en personne, avec un corps de gloire et qu’il sera visible…

 » […] Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu’il s’en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent: Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel(Actes 1/9-11).

Chronologie

Pour une meilleure visualisation des temps de l’Eglise en général et à ceux de la Fin tribulation incluse plus particulièrement, se reporter aux trois synoptiques.

Synoptique de la Tribulation (avertissement: l’évènement-clé qui sert de point de départ pour calculer la première période des temps de la Tribulation et non de la «  Grande  » Tribulation pourrait-être:

- l’Enlèvement de l’Eglise,

- La signature d’une alliance exceptionnelle (les traités de paix s’accumulant au fil des années) de l’Antéchrist avec Israël. Etc.

Synoptique de la Tribulation II (détail; des fléaux)

Synoptique de la Fin des temps (avertissement: Il est délicat et risqué de positionner l’Enlèvement de l’Eglise car aucune datation n’est possible et la visualisation de l’Evènement inciterait à le situer dans le temps. l’Enlèvement de l’Eglise est donc représenté avant la Septaine avec une option en début des temps de la Tribulation qui contredit l’ensemble de ce chapitre. — Certains exégètes avancent en effet que L’Eglise doit subir les persécutions comme l’ont été les Juifs en Europe avant la déclaration de guerre de 39 par Hitler. D’autre part, les chrétiens, alliant sagesse et discernement grâce au travail du Saint-Esprit (évoquée en Apoc. 13/18) sont supposés à être les seuls à ne pas se laisser séduire par l’Antéchrist, homme de paix providentiel, et à pouvoir mettre en garde les hommes] — Ces temps peuvent être en effet un temps de prospérité pour les non-croyants jusqu’aux temps de La Grande Tribulation qui commencent après la rupture de traité avec Israël, la destruction du Vatican, et au moment où Satan et ses anges déchus sont chassés du ciel, après le combat contre les armées célestes sous la conduite de l’Archange Michel. La «  Grande  » Tribulation concerne de toute façon la deuxième moitié de la Septaine de Daniel et l’Eglise ne peut être témoin de ces temps d’abomination. ).

 

Option I

• Premier retour de Jésus-Christ dans les nuées sans toucher terre.

• Comparution des chrétiens devant le tribunal de Jésus-Christ

• Montée en puissance immédiate de 10 royautés dominantes antichrétiennes et antisémites…

———————————

Option II

• Montée en puissance de 10 royautés dominantes antichrétiennes et antisémites.

• Premier retour de Jésus-Christ dans les nuées sans toucher terre.

• Comparution des chrétiens devant le tribunal de Jésus-Christ.

———————————

• Apparition possible de l’Antéchrist

• ces 10 rois délèguent leur autorité à l’Antéchrist

• Apparition de toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers…

• L’Antéchrist promet la paix et conclut en ce sens une alliance avec Israël.

• Période de tribulations pour Israël et les nations, s’étendant sur 7 ans, la «  Septaine  » prophétisée par le prophète Daniel dans l’Ancien Testament.

• Au bout de 1260 jours après la signature du traité de paix avec Israël, l’Antéchrist rompt la paix et son alliance avec Israël.

• L’Antéchrist s’installe à Jérusalem et s’y fait adorer comme Dieu. Israël comprend son erreur.

• Bataille d’Harmaguédon

• Deuxième Retour de Jésus-Christ sur terre.

• Etablissement du Royaume de 1000 ans avec Jésus-Christ pour Roi qui règne avec Son Eglise, objet de l’Enlèvement.

Option III

• Premier retour de Jésus-Christ dans les nuées sans toucher terre.

• Comparution des chrétiens devant le tribunal de Jésus-Christ.

• L’Enlèvement est peu à peu oublié comme étant un événement lié à des civilisations extra-terrestres ou autre scénario parodiant les Ecritures pour en masquer la signification profonde excepté les croyants laissés sur terre pour ne pas avoir tenu compte desavertissements Bibliques, ayant mené une vie charnelle et non spirituelle. Une relative prospérité assortie d’une paix mondiale fragile font croire à l’instauration d’un Nouvel ordre mondial possible, l’humanité étant parvenue par elle-même à une certaine maturité sans l’aide de Dieu… alors que les Ecritures annoncent clairement que la paix ne sera jamais possible sur terre sans la venue de Jésus-Christ, le Véritable Prince de Paix. Ce calme d’un prétendu Age d’or précédera la tempête

… L’érosion de cette fausse paix entraînant un chaos économique. Une révolution économique sera nécessaire comme la disparition de l’argent cash au profit de systèmes électroniques de flux monétaires pour que chaque citoyen du monde puisse acheter ou vendre.

Le monde cherchera alors un leader charismatique à la tête de l’OTAN reconnue comme étant la force armée universelle en charge du maintien de la paix «  à tout prix  ».

———————————

• Montée en puissance de 10 royautés dominantes antichrétiennes et antisémites…

Eglise St Elie à Kiev

Départ d’Elie sur son char de feu en présence d’Elisée

 Icône - Eglise St Elie - Kiev - (Ukraine) —

 Document personnel  Février 2008  Pas de copyright 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

 

Tableau concernant les deux Retours

de

Jésus Christ

 

Premier Retour

de

Jésus Christ

et

enlèvement de l’Eglise

Deuxième Retour

de

Jésus Christ

 

enlèvement de l'Eglise

 

sources: http://www.pleinsfeux.com

 

Retour en Gloire de Jésus-Christ

 

- Annoncé seulement dans le Nouveau Testament

- annoncé dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament

- Survient avant les temps de la Tribulation

- survient au moins sept ans

(1260 j + 1335 j incompressibles) après les temps de la Tribulation

- Son Retour survient soudainement, imprévisible, à l’improviste

- Son Retour peut être calculé à quelques jours près en fin de période de Tribulation. La présence des armées encerclant Israël et Jérusalem plus particulièrement est un des signes les plus prophétiques quant à ce retour. 200 millions de soldats: du jamais vu, une «  première  » et aussi une «  dernière  » dans le genre.

 

enlèvement de l'Eglise

 

source et auteur: http://www.duncanlong.com

 

 

Retour en Gloire de Jésus-Christ

 

sources: http://www.momentin.com

 

- Jésus-Christ vient chercher en secret Son Eglise qui vient à Sa rencontre sur les nuées, au même instant, de jour pour certains et de nuit pour les autres.

- Sa venue est publique et tout œil le verra. La terre est plongée dans les ténèbres

- Jésus-Christ vient discrètement.

- Jésus-Christ vient dans la Gloire et la Puissance comme il est impossible de concevoir.

- survient avant le Jour de la colère de l’Eternel

- survient après le Jour de la colère de l’Eternel

- Les croyants qui constituent «  L’Eglise  » montent à la rencontre de Jésus Christ dans les nuées

- Jésus Christ descend sur terre et pose le pied sur le mont des oliviers à la rencontre des croyants qui l’attendent.

- Jésus Christ revient seul

- Jésus Christ revient accompagné par les anges qui constituent l’armée céleste et Son Eglise

- Concerne seulement ceux qui sont sauvés

- concerne à la fois ceux qui sont sauvés et ceux qui ne peuvent l’être

- Seuls Les croyants sont concernés

- Les croyants et les non-croyants sont concernés

- Ravissement de l’Eglise vers des demeures célestes inconnues.

- Etablissement d’un Royaume terrestre pendant 1000 ans.

- Le corps des croyants est métamorphosé

- Les êtres humains sont séparés en deux groupes distincts: les brebis d’un côté et les boucs de l’autre.

- Pas de jugement des chrétiens enlevés en rapport avec le péché

- Jugement final en rapport avec le péché

- Pas d’établissement d’une justice divine instantanée sur terre.

- Etablissement d’une justice divine universelle instantanée sur terre.

 

 

Premier Jugement des chrétiens au tribunal de Christ

Les chrétiens enlevés auront à rendre compte de leurs paroles, de leurs pensées et de leurs actes devant le tribunal de Christ.

 » […] Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps(2 Cor. 5/10).

 » […] Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère? puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu(Romains 14/10).

Les chrétiens devront rendre compte individuellement de l’usage qu’ils auront fait des dons que Dieu le leur aura accordés.

 » […] Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même(Rom. 14/12).

 » […] Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions(Ephésiens 2/10).

ce jugement est à différencier du «  jugement  » dit «  dernier  », celui qui surviendra après le deuxième retour de Jésus-Christ. Ceux qui devront paraître devant le trône blanc seront irrémédiablement condamnés pour l’Eternité car ils n’auront pas d’Avocat, c’est à dire Jésus-Christ pour les défendre devant l’Accusateur.

Aucune oeuvre si bonne soit-elle, ne peut sauver un homme. Car c’est seulement par la Grâce que l’homme peut l’être.

 » […] Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie(Ephésiens 2/8-9).

 » […] selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’œuvre de chacun sera manifestée; (3:13) car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révélera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun. Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu(1 Cor 3/10-15).

En Conclusion du jugement, des couronnes incorruptibles, de joie, de vie, de gloire, de justice seront distribuées. Cette distinction discriminante est présente tout au long des deux Testaments.

 

2 La distinction entre l’Eglise et Israël

Avant l’incarnation de Jésus-Christ sur terre, le monde était constitué de deux catégories d’êtres humains: les Juifs d’un côté et les païens dans l’autre.

Après l’Ascension du Christ et l’effusion de l’Esprit Saint à la Pentecôte, il existe trois catégories d’êtres humains: les Juifs, les païens (ou Gentils) et l’Eglise. Cela implique donc trois niveaux d’application des prophéties Bibliques.

Dieu avait d’abord conçu des bénédictions pour Israël et uniquement Israël. Jésus en était le Messie qu’il lui destinait, un Juif donc, mais parce qu’Il est aussi omniscient, Il savait qu’Il serait rejeté par la majorité de Son peuple. L’Eglise représente une option pour les Juifs et les païens (ou Gentils): une nouvelle naissance et une nouvelle alliance depuis la Pentecôte et jusqu’à l’Enlèvement de celle-ci. Un autre Plan, un mystère totalement ignoré des prophètes de l’Ancien Testament, fût dévoilé par l’Esprit Saint à Paul. Il s’agissait de l’Existence de «  l’Eglise  » dont l’existence s’étendrait pendant un temps de grâce tout aussi inconnu des prophètes de l’Ancien Testament, depuis la crucifixion de Jésus jusqu’à son premier retour prévu pour l’Enlèvement et uniquement l’Enlèvement de celle-ci. «  L’Eglise  » est aussi appelée «  l’Epouse  » promise pour les Noces de l’Agneau. Israël conserve cependant son rôle momentanément éclipsé par l’Eglise qui ne peut la supplanter comme le prêchent certains exégètes ou l’Islam à une autre échelle. Dans le cadre de cette théologie erratique de substitution apparaissent des doctrines de démons où l’homme peu à peu est divinisé. Promesse est faite alors de l’instauration du Royaume sans la présence de Jésus-Christ en conformité avec le premier mensonge d’Eden:

 » […] mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. (Ge 3:5).

L’Eglise

Israël

 

- «  Corps de Christ  » (Juifs ou gentils nés de nouveau) constitué de tous les chrétiens du monde

 

 

- Nationbannière des nations, à qui Dieu a fait des promesses territoriales

 

- Attend la venue de Jésus-Christ sur les nuées pour y être enlevée et échapper à la Tribulation à venir

 

 

- attend Son Messie pour réintégrer sa position à la tête des nations

 

L’Eglise est l’épouse, qui attend la venue de Jésus-Christ, l’époux.

 

 

Israël attend la venue de Jésus-Christ, son Roi.

 

- Régnera avec Jésus-Christ sur terre

 

- Réintégrera sa place à la tête des nations pendant le règne de 1000 ans de Jésus-Christ sur terre

 

 

Les chrétiens ont pour devoir d’aspirer à assister à la venue de Jésus-Christ afin d’être enlevés le plus tôt possible:

 » […] Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, (Tite 2/11-13).

cette injonction faite aux croyants est confirmée par:

 » […] Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement(2 Tim. 4/8).

 

Avènement d’un personnage  » hors normes  »:  » l’Antéchrist-Antichrist  »

Consulter les chapitres dédiés:

Portrait robot de l’Antéchrist

 

L’Eglise, les Nations, Israël et la Grande Tribulation

L’Eglise et la Grande Tribulation

L’Eglise ne connaîtra pas la Grande Tribulation et ses abominations. De nombreux versets indiquent la soudaineté de l’Enlèvement en mois d’une seconde. Cette caractéristique vient en opposition avec le fait qu’il faut plus de temps pour engager une guerre.

Les 18 derniers chapitres de l’Apocalypse décrivent ce qui doit arriver dans la suite//après cela, c’est à dire l’enlèvement de l’Eglise:

 » […] après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais entendue, comme le son d’une trompette, et qui me parlait, dit: Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis(Apoc. 4/1).

Le «  Monte ici  » est en relation avec l’Enlèvement de l’Eglise qui monte à la rencontre de Jésus-Christ sur les nuées.

Ce verset est un calque de deux autres tirés du Nouveau Testament bien sûr:

 » […] Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur(1 Thess. 4/16-17).

Un signal, une voix, une trompette… sont mentionnés, leur séquence de déroulement étant respectée de surcroît. L’Eglise est «  l’Epouse bien-aimée «  et Jean, rédacteur de l’Apocalypse, était le disciple que Jésus préférait. Sur l’ensemble des Ecritures, dans la version Louis Segond, c’est à dire uniquement dans le Nouveau Testament car il n’existe pas dans l’Ancien, le mot «  église(s » apparaît 108 fois en l’espace de 105 versets, dont 18 au cours des 3 premiers chapitres de l’Apocalypse et une seule et dernière fois dans le 22e et dernier clôturant celle-ci. (voir la liste des occurrences du mot «  église(s« )La disparition de ce mot «  Eglise(s » à partir de ce «  Monte ici  » pendant (3 x 6=) 18 chapitres décrivant le règne de l’Antéchrist et la grande Tribulation , est intrinsèquement révélateur et en aucun cas fortuit. Les chapitres 4 et 5 décrivent l’environnement céleste de l’Eglise qui n’est plus sur terre.

L’Eglise n’est pas destinée non plus à connaître la colère de Dieu:

 » […] A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère(Rom. 5/9).

 » […] et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir(1 Thess. 1/10).

 » […] Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ, qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui(1 Thess. 5/9-10).

La «  grande tribulation  » ou «  temps d’angoisse pour Jacob  » ne peut concerner qu’Israël car Jacob est fils d’Isaac, petit-fils d’Abraham, et père des 12 patriarches des tribus d’Israël.

Concernant la Fin des temps et pour répondre à leurs questions, Jésus s’adressait à ses apôtres, des juifs, inquiets à propos du sort du temple, de Jérusalem et d’Israël, leur patrie. Ses discours eschatologiques ne concernent donc pas l’Eglise.

Les versets du prophète Daniel (qui ignorait l’existence de l’Eglise) concernant le temple et les temps comptés de la tribulation:

 » […] Des troupes se présenteront sur son ordre; elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, elles feront cesser le sacrifice perpétuel, et dresseront l’abomination du dévastateur(Daniel 11/31)

 » […] Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours. Heureux celui qui attendra, et qui arrivera jusqu’à mille trois cent trente-cinq jours! (Daniel 12/11).

sont rappelés et confirmés dans l’évangile de Matthieu:

 » […] c’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention! – alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes; que celui qui sera sur le toit ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison; et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là! Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat. Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés(Matthieu 24/15-22).

La Judée, le sabbat s’appliquent bien évidemment et exclusivement à Israël.

La référence 3/10 dans le livre de Malachie, le dernier de l’Ancien Testament est exceptionnel car c’est le seul où Dieu demande à l’homme de le mettre à l’épreuve.

A noter que ce Malachie n’a rien à voir avec le moine Irlandais Malachie auteur des « Prophéties des papes« …

 » […] Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Éternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.

La référence 3/10 dans le livre de l’Apocalypse, le dernier du Nouveau Testament mentionne une épreuve dont est soustraite l’Eglise:

 » […] Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre.

Si la délivrance nous est promise, c’est bien de la Tribulation et d’une condamnation qu’il s’agit et non d’un temps d’épreuves ou de châtiments justifiés pour nous purifier en premier:

 » […] Mais quand nous sommes jugés, nous sommes châtiés par le Seigneur, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde. (1 Cor 11/32).

La discorde, les divisions et autres querelles de «  clocher  » intestines dans les Eglises Evangéliques sont symptomatiques de cette période pré-tribulationniste.

 » […] Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche(Luc 21/28).

et 8 versets plus tard:

 » […] Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme(Luc21/36).

Les hommes qui se convertiront pour devenir chrétiens pendant la Tribulation passeront pour la plupart par des épreuves sans nom et le martyre. Ils ne seront donc pas «  gardés  » et en si petit nombre qu’ils ne peuvent être enlevés en fin de tribulation, à Harmaguédon, lorsque Jésus-Christ pose le pied sur le mont des oliviers pour sauver Israël. La conception du Post-Millénarisme citée en fin de chapitre est donc insoutenable par simple déduction et bon sens.

C’est seulement l’absence de l’Eglise et ce qu’elle représente qui permet l’apparition de l’Antéchrist. En effet, la présence de l’Eglise sur terre comme témoignage vivant de l’Esprit Saint ne peut cohabiter avec l’abomination (à venir) à Jérusalem. Après le départ de l’Eglise, le Saint-Esprit subsiste bien sûr pour permettre que des incroyants qui conserveront le souvenir du témoignage des chrétiens constituant l’Eglise (à présent enlevée) échappent aux puissances d’égarement par amour de la Vérité et naissent de nouveau:

 » […] que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous? et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. Car le mystère de l’iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés(2 Thess. 2/3-11).

«  ce « , puis «  celui  » qui retient ne peut être Dieu car Dieu ne peut disparaître. La disparition de l’Eglise, c’est à dire de l’ensemble des chrétiens véritables équivaut à des centaines de millions d’individus dans tous les pays et ce, à tous les niveaux de la société. Il suffit d’imaginer un instant ce que pourrait être l’explosion de la corruption, du harcèlement, de l’illégalité, de l’injustice, de l’immoralité, des intrigues,… qui ne manqueraient pas de survenir dans une administration par exemple d’où disparaîtraient subitement tous les employés consciencieux, fidèles, justes, honnêtes, zélés, non envieux… sans compter le partage ou plutôt le pillage de tous les biens (ayant appartenu aux chrétiens) soudainement abandonnés sur terre.

L’abomination atteindra un tel degré, qu’il est impossible à Dieu de laisser les siens, c’est à dire Son Eglise, (constituée principalement de chrétiens qui ont cru sans voir), assister à son apparition.

 

Les Nations et la Grande Tribulation

Les nations en rébellion totale se ligueront contre Israël, «  pierre d’achoppement  » des nations. L’apogée de ce soulèvement sera brusquement écrasé au cours de la Bataille d’Harmaguédon, au moment où Israël se croira définitivement perdu devant le nombre et la puissance déployée par ses ennemis. L’intervention divine et le jugement de Dieu est un châtiment comparable au déluge du temps de Noé.

 » […] Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme(Mat. 24/37-39).

Jésus-Christ deviendra le Roi des rois en exercice à la tête de toutes les nations assujetties, comme annoncé dans:

• L’Ancien Testament:

 » […] Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement(Dan 2/44)

 » […] Ainsi a parlé le Seigneur, l’Éternel: voici: je lèverai ma main vers les nations, je dresserai ma bannière vers les peuples; et ils ramèneront tes fils entre leurs bras, ils porteront tes filles sur les épaules. Des rois seront tes nourriciers, et leurs princesses tes nourrices; ils se prosterneront devant toi la face contre terre, et ils lécheront la poussière de tes pieds, et tu sauras que je suis l’Éternel, et que ceux qui espèrent en moi ne seront point confus(Esaïe 49/22-23).

• Le Nouveau Testament:

 » […] Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin(Luc 1/32-33).

 » […] Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient: Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ; et il régnera aux siècles des siècles(Apoc 11/15).

 » […] Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans(Apoc. 20. 6).

Israël et la Grande Tribulation

selon le Plan de Dieu, Israël doit être purifié par la grande Tribulation et amené à la repentance pour ne pas avoir su reconnaître Leur Messie.

 » […] Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né(Zacharie 12/10).

 » […] Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c’est qu’une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que la totalité des païens soit entrée. Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit: Le libérateur viendra de Sion, et il détournera de Jacob les impiétés; et ce sera mon alliance avec eux, Lorsque j’ôterai leurs péchés. En ce qui concerne l’Évangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais en ce qui concerne l’élection, ils sont aimés à cause de leurs pères. Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel. (Rom. 11/25-29).

après ces temps de détresse, «  le temps d’angoisse de Jacob « , considérés comme un temps de purification, vécus par les Juifs et mérités selon le Jugement (non des hommes mais dans les desseins de Dieu) divin à leur égard, un tiers seulement de la population d’Israël survivra à la Grande Tribulation. Conséquence directe de la Tribulation, la Restauration d’Israël, Lumière des nations et de sa mission première suivra.

5 La bataille d’Harmaguédon

La Bataille d’Harmaguédon est associée à la Fin de notre temps et non des temps à juste titre. Elle se situera au Nord d’Haïfa, à proximité de Jérusalem dans la plaine de Meggiddo. Cette concentration de 200 millions de soldats est unique dans l’histoire de l’humanité. C’est le deuxième retour de Jésus-Christ qui pose le pied sur le mont des oliviers et sauve Israël in extremis. Si Dieu n’avait pas décidé de raccourcir cette période tragique pour l’humanité, il n’y aurait aucun survivant. Cette notion de disparition de l’humanité ne pouvait même pas être concevable par les hommes pendant presque deux Millénaires jusqu’à ce que les premières bombes atomiques explosent sur Nagasaki et Hiroshima en 1945.

 

 

Retour en Gloire de Jésus-Christ

 

sources: http://www.momentin.com

 

6 Deuxième Retour de Jésus-Christ

De nombreux croyants auront fui dans les montagnes ou à Pétra, la cille troglodyte bien connue près de la frontière Israélo-Jordanienne.

Un tremblement de terre se produira sur le mont des oliviers où Jésus-Christ posera les pieds. La précision des versets qui suivent prouve bien qu’il existe deux sortes de retours de Jésus-Christ: l’un pour l’Enlèvement de l’Eglise puis au moins sept ans après, l’autre, pour mettre un terme à la bataille d’Harmaguédon et au règne de l’Antéchrist et de son allié, le faux prophète, premiers humains à connaître «  l’étang de feu et de soufre « , c’est à dire l’enfer.

 » […] Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme(Mat. 24/27).

 » […] voici, le jour de l’Éternel arrive, et tes dépouilles seront partagées au milieu de toi. Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem; La ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées; La moitié de la ville ira en captivité, Mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. L’Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, et il se formera une très grande vallée: Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, et une moitié vers le midi. Vous fuirez alors dans la vallée de mes montagnes, Car la vallée des montagnes s’étendra jusqu’à Atzel; Vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre, au temps d’Ozias, roi de Juda. Et l’Éternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui. En ce jour-là, il n’y aura point de lumière; Il y aura du froid et de la glace. Ce sera un jour unique, connu de l’Éternel, et qui ne sera ni jour ni nuit; Mais vers le soir la lumière paraîtra. En ce jour-là, des eaux vives sortiront de Jérusalem, et couleront moitié vers la mer orientale, Moitié vers la mer occidentale; Il en sera ainsi été et hiver. L’Éternel sera roi de toute la terre; en ce jour-là, l’Éternel sera le seul Éternel, et son nom sera le seul nom(Zacharie 14/1-9).

 » […] voici, le jour de l’Éternel arrive, Jour cruel, jour de colère et d’ardente fureur, Qui réduira la terre en solitude, et en exterminera les pécheurs. Car les étoiles des cieux et leurs astres Ne feront plus briller leur lumière, Le soleil s’obscurcira dès son lever, et la lune ne fera plus luire sa clarté(Esaïe 13/9-10).

 » […] Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n’est lui-même; et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d’une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel: Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands. Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre. Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.

Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps. Et je vis des trônes; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection. Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre; leur nombre est comme le sable de la mer. Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu(Apoc. 19/10 à 20/15).

 

 

Edification:

quelles sont les conditions à respecter pour participer à l’Enlèvement et échapper à la tribulation à venir?

Attitude du croyant:

button20 Etre né de nouveau:

 » […] Jésus lui répondit: en vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu(Jean 3/3).

 » […] Ne t’étonne pas que je taie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau(Jean 3/7).

 » […] Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles(2 Cor 5/17).

 

• «  Se convertir  » revêt de nombreux sens comme suit:

 

• selon les références Bibliques de Strong:

se retourner, se convertir, retourner, sen retourner, ramener, revenir, passer, conversion, se détourner ;

1) d’une façon transitoire

1a) se tourner vers

1a1) vers l’adoration du vrai Dieu

1b) retourner, revenir, ramener

1b1) à l’amour et l’obéissance de Dieu

1b2) à l’amour pour les enfants

1b3) à l’amour de la sagesse et de la justice

2) d’une façon non transitoire

2a) se tourner sur soi-même

2b) se détourner

2c) retourner, revenir

 

 

 » […] Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait(Romains 12/2).

 » […] à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. C’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain; car nous sommes membres les uns des autres. Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, et ne donnez pas accès au diable. Que celui qui dérobait ne dérobe plus; mais plutôt qu’il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin. Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent. N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous(Ephésiens 4/23-31).

 » […] Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité(1 Cor 5/7-8).

 » […] Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’œuvre de chacun sera manifestée; (3:13) car le jour la fera connaître, parce qu’elle se rÈvÈlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun. Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu(1 Cor 3/11-15).

 

 

jesussky

 

 

button20 Etre «  en Christ  »:

 » […] Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement(1 Cor. 15/21-23).

 » […] Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire(Col. 3/1-4).

 

button20 Etre repentant:

 » […] Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également(Luc 13/3).

 » […] Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui; et vous, qui avez vu cela, vous ne vous êtes pas ensuite repentis pour croire en lui(Mat 21/32).

 » […] et il leur dit: ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem(Luc 24/46-47).

 » […] Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, (Actes 17/30).

 

le terme «  repentir  » n’existe même plus dans les dictionnaires classiques:

 

 

• selon les références Bibliques de Strong:

- se retourner, se convertir, retourner, sen retourner, ramener, revenir, passer, conversion, se détourner ;

1) d’une façon transitoire

1a) se tourner vers

1a1) vers l’adoration du vrai Dieu

1b) retourner, revenir, ramener

1b1) à l’amour et l’obéissance de Dieu

1b2) à l’amour pour les enfants

1b3) à l’amour de la sagesse et de la justice

2) d’une façon non transitoire

2a) se tourner sur soi-même

2b) se détourner

2c) retourner, revenir

 

 

 

button20 Avoir reçu le Saint-Esprit:

 » […] Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes(1 Cor 3/16-17).

 

button20 Etre fidèle dans le témoignage:

 » […] De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’Évangile de vivre de l’Évangile(1Co 9/14).

 » […] Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde(Mat. 28/18-20).

 

button20 se maintenir au service de Dieu:

 » […] ils écoutaient ces choses, et Jésus ajouta une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem, et qu’on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître. Il dit donc: Un homme de haute naissance sen alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité royale, et revenir ensuite. Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit: Faites-les valoir jusqu’à ce que je revienne(Luc 19/11-13).

 

button20 Persévérer dans la sanctification:

 » […] Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur(1 Jean 3/2-3).

 » […] c’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix(2 Pierre 3/14).

 

button20 Etre vigilant:

 » […] veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure(Mat 25/13).

 » […] veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin; craignez qu’il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine. Ce que je vous dis, je le dis à tous: veillez (Marc 13/35-37).

Etre sobre:

 » […] Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste; car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre(Luc 21/34-35).

button20 Prier et méditer

 » […] La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière(1 Pierre 4/7).

Vivre dans l’attente de l’Enlèvement:

 » […] J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement(2 Tim. 4/7-8).

Etre parmi les vainqueurs:

 » […] Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d’un grand nombre de témoins(1 Tim 6/12).

 » […] que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu(Apoc. 2/7)

 » […] que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises: celui qui vaincra n’aura pas à souffrir la seconde mort(Apocalypse 2/11)

 » […] que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit(Apocalypse 2/17)

 » […] A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes oeuvres, je donnerai autorité sur les nations(Apocalypse 2/26)

 » […] celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges(Apoc. 3/5)

 » […] celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau(Apocalypse 3/12)

 » […] celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. (Apocalypse 3/21)

 » […] quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera(Apocalypse 11/7)

 » […] ils combattront contre l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. (Apocalypse 17/14)

 » […] celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils(Apocalypse 21/7)

 

Attitude de l’incroyant:

La terreur que devront connaître les hommes pendant la Grande Tribulation est indicible et hors de concept:

 » […] en ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d’eux(Apocalypse 9/6)

 » […] Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les oeuvres qu’elle renferme sera consumée. Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront! (2 Pierre 3/10-12).

- Il faudra ne pas être du nombre des railleurs et des moqueurs:

 » […] Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des choses annoncées d’avance par les apôtres de notre Seigneur-Jésus Christ. Ils vous disaient qu’au dernier temps il y aurait des moqueurs, marchant selon leurs convoitises impies; (Jude 1/17-18).

 » […] afin que vous vous souveniez des choses annoncées d’avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur, (3:3) enseigné par vos apôtres, sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant: où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création(2 Pierre 3/2-4).

- se tourner vers Jésus-Christ.

 

Preuves Scripturaires en faveur d’un enlèvement prétribulationiste

button23 Le Jour et encore moins l’heure de la première venue du Seigneur dans les nuées pour y accueillir Son Eglise/Epouse est inconnu de Lui-même. ( » […] Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure.) (Mat. 25/13)

button23 Le Jour de la seconde venue du Seigneur sur le mont des oliviers survient très exactement selon les différentes indications Bibliques de durée de temps – 3 ans et demie, un temps – deux temps et la moitié d’un temps – 42 mois, – c’est à dire – 1260 jours – après la profanation du temple à Jérusalem par l’Antéchrist, au milieu de la Tribulation.

button23 L’Enlèvement est une espérance et une consolation.

button23 L’Enlèvement est une promesse :  » […] que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je men serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. (Jean 14 /2-3)

button23 Les chrétiens seront gardés de l’heure de tentation, une Epreuve comme jamais l’humanité n’en n’a connu.  » […] Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. (Apocalypse 3/10).

Ce verset à propos d’une épreuve se situe dans le dernier livre du Nouveau Testament. La même référence dans Malachie, le dernier livre de l’Ancien Testament est le seul où c’est Dieu lui-même, l’Éternel des armées, qui propose à l’homme de Le mettre à l’épreuve! –  » […] Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Éternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. (Mal 3/10). On y parle des cieux…

button23 Les chrétiens sauvés et enlevés, revêtus de fin lin, blanc et pur(Apoc 19/8) se réjouissent dans les cieux aux côtés du Seigneur.

button23 S’ils descendent du ciel aux côtés de Leur Seigneur, c’est qu’ils y étaient auparavant en Sa compagnie.

button23 Les injonctions « Monte ici » et « Montez ici! » que Dieu adresse à Jean le disciple préféré et aux deux témoins qui ont été assassinés, évoquées en (Apoc. 4:1) et (Apoc. 11:12) prouvent que l’échelle de Jacob fonctionne aussi pour les hommes, en correspondance avec le ravissement et la métamorphose des chrétiens, un mystère évoqué par Paul.

button23 La métamorphose des chrétiens ne leur permettra plus de peupler la terre au moment du Règne de 1000 ans de Jésus-Christ. Ce sont donc bien les sauvés du temps de l’annonce du Royaume et non du temps de Grâce que nous vivons encore actuellement jusqu’à l’Enlèvement, qui peupleront la planète.

button23 Aucun rassemblement ne se fait avant l’Enlèvement des chrétiens à la rencontre du Seigneur dans les nuées alors que les anges en opèrent un pour séparer les méchants des justes (Mat. 13/40). Une distinction est donc faite entre les sauvés avant la tribulation et ceux qui le sont après.

button23 Un enlèvement en un clin d’œil est incompatible avec un tri entre les brebis et les boucs après rassemblement, une séparation qui concerne donc les sauvés au moment de la fin de la tribulation et de la seconde venue en Gloire de Jésus-Christ pour vaincre l’Antéchrist et le faux prophète et les expédier dans l’étang de soufre et de feu.

button23Toujours en (Apocalypse 4:1)  » […] si une porte était ouverte dans le ciel, c’est une preuve qu’elle avait été fermée pendant un temps comme du temps de Noé où c’est Dieu Lui-même qui a fermé la porte de l’arche. (Ge 7/16).

button23 Des couronnes ont été distribuées aux saints, ressuscités donc…

button23 Les chrétiens constituent l’Eglise véritable et non celle de Rome. Les 19 derniers chapitres sur les 22 que compte l’Apocalypse n’y font plus référence alors qu’elle est mentionnée 22 fois dans les 3 premiers.

button23  » […] Le mystère de l’iniquité agissant déjà, pour que l’Impie (L’Antéchrist donc, l’homme de péché) apparaisse, il faut que Celui qui le retient encore ait disparu(2Th2/7)

button23 Croire que les saints puissent être placés sous coupe de Satan  » […] à qui il a été donné autorité pendant les temps comptés de la Tribulation, c’est contester et annuler le caractère définitivement victorieux de Jésus-Christ à la croix!

 

elie_elisee_s

Gravure: illustration Gustave Doré (1832-1883)

Elie enlevé sur un char de feu

A noter que cette illustration de Gustave Doré…

Eglise St Elie à Tchernobyl

Départ d’Elie sur son char en présence d’Elisée

 Eglise St Elie Ville de Tchernobyl (Ukraine) —

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  21/02/2008 

 

 

a été reprise sur le fronton de l’église St Elie en cours de restauration dans la zone interdite de Tchernobyl

Départ d'Elie sur son char en présence d'Elisée

Départ d’Elie sur son char en présence d’Elisée

button23 Des justes comme NoéHénochLot… ont été (prévenus parfois), épargnés et gardés. Hénoch a été enlevé comme le prophète Elie.

button23 Les noces se font au ciel puis le festin a lieu sur terre.

button23 La tribulation est :

- un temps d’épreuves et de purification préparant Israël à sa Restauration et sa place privilégiée dans le Plan de Dieu et le Millénaire de règne de Jésus-Christ.  » […] 144 000 évangélisateurs seront d’origine Juive.

- un temps de Loi et non plus de Grâce comme encore à présent. Ce temps de la Grâce était totalement inconnu des prophètes de l’Ancien Testament.

 

boutcar Quelques autres points de vue de conception:

• L’Amillénarisme

L’Amillénarisme suppose que l’Apocalypse en particulier est symbolique est permet des interprétations différentes voire même contradictoires selon les temps, les lieux et les hommes.

• Le Post-Millénarisme

Le Post-Millénarisme stipule que le règne de Jésus-Christ aura lieu après et non avant le Millénium. Ce Millénium aurait été préparé par l’Eglise afin de permettre le retour de Jésus-Christ… Théorie tout à fait inacceptable si l’on se réfère à la totalité des indications apportées par tous les versets Bibliques s’y rapportant.

 

rapture

 

 

Prophéties accomplies ou en voie d’accomplissement concernant uniquement notre génération

 

 

Prophéties

 

 

Référence Biblique

 

Le bien devient mal et le Mal est appelé bien. 2 Timothée 3/1-3
Accroissement du nombre des faux-Christs Matthieu 24/4-5
Accroissement du nombre des faux-prophètes Matthieu 24/24
Accroissement du nombre des fausses religions et autres hérésies Matthieu 24/24
Retour des religions païennes, de l’occultisme et des pratiques Satanistes et autres profanations I Timothée 4/1
Accroissement (parfois exponentiel avec les start-ups du net pour exemple) de la prospérité et des richesses. Le luxe se vend de mieux en mieux. Jacques 5/3
Possibilité de mettre volontairement l’Euphrate à sec (à partir des barrages Turquie). Euphrate à sec (naturellement à cause de a sécheresse et du détournement d’une partie des eaux en amont en Turquie). Apocalypse 16/12-14
La dégradation écologique s’accentue de jour en jour, sur le plan mondial, pays riches ou pauvres confondus, et ce de manière irréversible. Apocalypse 11/18
Accroissement exponentiel du nombre des tremblements de terre Apocalypse 6/12-15
 

L'Etat d'Israël est né

— « State of Israel is born/L’Etat d’Israël est né »  Jérusalem 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  16 Juin 2011 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Renaissance d’Israël (les bourgeons du figuier) Matthieu 24/32-34
Renaissance de la langue Hébraïque Sophonie 3/9
Renaissance du Saint Empire Romain (CEE puis UE et Club de Rome avec le Marché commun pour origine politico-économique). Daniel 2/20-44
Israël refleurit et gagne sur les déserts (Neguev, Jéricho…). Esaïe 27/6
Israël ouvert au monde sans murs et sans portes. Ezechiel 38/11
Retour massif des juifs en Israël Ezechiel 37/21
Retour des juifs Éthiopiens (72 000) en Israël Sophonie 3/10
Jérusalem reconstruite dans 9 directions. Jérémie 31/38-40
Projet de reconstruction du temple à Jérusalem. Esaïe 2/2 et 3
Formation des Prêtres et Lévites pour pratiquer le culte dans le temple Ezechiel 43/14-19
Les parfums sont reconstitués par process chimique alors que les plantes d’origine ont disparu de la surface du globe
La race des vaches rousses étant reconstituée, leur sacrifice est possible. Nombres 19
Israël entouré de nations arabes hostiles Psaumes 83/4-8
« Autoroute » militaire construite en Asie en direction du Moyen-Orient Apocalypse 9/14; 15; et 16/12-14
Armée chinoise bientôt forte de 200 000 000 d’hommes (dont 70 000 000 de jeunes hommes — soit 1/3 — qui ne peuvent se marier faute de pouvoir trouver une épouse en raison de la politique de dénatalisation massive). Apocalypse 9/14; 16
Course mondiale aux armements Matthieu 24/6-7 et Joël 3/9
Armes nouvelles, armes de l’ombre (H.A.A.R.P.), armes de Fin des temps avec destruction de la planète possible. Luc 21/26
Puissance militaire des Soviétiques et invasion d’Israël possible par les hordes Moscovites (Gog et Magog). Ezechiel 38/1-12
Globalisation Mondiale et préparation d’un Nouvel Ordre Mondial Daniel 7/14

Apocalypse 13/7

Disparition du cash, BIOCHIPAGE de tous les citoyens du monde et CONTROLE ECONOMIQUEde l’humanité reposant sur un nombre clé: 666 Apocalypse 13/15-18
MARQUE mondiale imposée aux hommes comme signe d’allégeance à un Dictateur Unique assisté d’un gourou chef de propagande (Tandem Hitler/Himmler en pire) Apocalypse 13/18
Les pestes frappent un quart de l’humanité Apocalypse 6/8
Famine mondiale (orchestrée). Apocalypse 6/5-6 et Matthieu 24/7
Fausse Église Apostate et idolâtre en formation à l’échelon mondial (Eglise Catholique Romaine et Œcuménisme). Apocalypse 17
Antisémitisme croissant à l’échelon mondial. Matthieu 24/9-10
MONDOVISION et Communications mondiales (Lady DI). Apocalypse 11/9-10
La Connaissance augmente de manière exponentielle (codes Bibliques ou avec Interneten particulier). Daniel 12/4
Eléments en fusion (bombes nucléaires). Luc 21/26 et 1 Pierre 3/10-12
Signe céleste prodigieux Apocalypse 12
Défaite de l’Irak (guerre du Golfe). Jérémie 50/1 et 51/27
Reconstruction de la Babylone originelle (par Saddam Hussein qui se prend pour Nabuchodonosor II). Esaïe 13/13/1,6,19,

Chapitres complémentaires sur ce site:

 

fleanime Un faux enlèvement? première partie:

fleanimeUn faux enlèvement? deuxième partie:

fleanimeUn faux enlèvement? troisième partie:

 

flecjaun Un autre regard sur l’enlèvement

 

fleched Clin œil sur l’enlèvement

 

Exhortations et mises en garde:

 

 

  butalert

Exhortations et mises en garde

 

- éprouvez les esprits

 » [. . .] Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde. (1 Jean 4/1-3).

 

 

- prenez garde

 » [. . .] Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d’eux. Car de tels hommes ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre; et, par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les c??urs des simples. (Romains 16/17-18)

 

 

- reprends-les sévèrement

 » [. . .] Ce témoignage est vrai. C’est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu’ils aient une foi saine, et qu’ils ne s’attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d’hommes qui se détournent de la vérité. (Tite 1/13-14).

 

 

- vous éloigner

 » [. . .] nous vous recommandons, frères, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les instructions que vous avez reçues de nous. (2 Thess. 3/6)

 

 

- ne prenez point part

 » [. . .] Examinez ce qui est agréable au Seigneur; et ne prenez point part aux ??uvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les.(Ephésiens 5/10-11)

 

 

- Éloigne-toi

 » [. . .] ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là. (2 Timothée 3/5)

 

 

- ne le recevez pas

 » [. . .] Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut! car celui qui lui dit: Salut! participe à ses mauvaises œuvres (2 Jean 10-11).

 

 

- n’ayez point de communication

 » [. . .] Et si quelqu’un n’obéit pas à ce que nous disons par cette lettre, notez-le, et n’ayez point de communication avec lui, afin qu’il éprouve de la honte. (2 Théssaloniciens 3/14)

 

 

- Eloigne de toi

 » [. . .] Eloigne de toi, après un premier et un second avertissement, celui qui provoque des divisions, sachant qu’un homme de cette espèce est perverti, et qu’il pèche, en se condamnant lui-même. (Tite 3/10-11)

 

 

- Sortez du milieu d’eux

 » [. . .] C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. (2 Cor. 6/17)

 

 

- combattre pour la foi

 » [. . .] Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ. (Jude 1/3-4)

 

 

 

 

Barre de separation

 

 

Annexes

 

 

 

• Calcul possible du «  Jour  » de l’entrée triomphale de Jésus dans Jérusalem

Une seule fois en effet, au cours de sa vie terrestre, Jésus-Christ a accepté d’être considéré comme Roi et Messie et d’être acclamé de la sorte, au moment de son entrée triomphale à Jérusalem sur un ânon.

«  [. . .] Après avoir ainsi parlé, Jésus marcha devant la foule, pour monter à Jérusalem. Lorsqu’il approcha de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne appelée montagne des oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples, en disant : Allez au village qui est en face ; quand vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s’est jamais assis ; détachez-le, et amenez-le. Si quelqu’un vous demande : Pourquoi le détachez-vous ? vous lui répondrez : Le Seigneur en a besoin. Ceux qui étaient envoyés allèrent, et trouvèrent les choses comme Jésus leur avait dit. Comme ils détachaient l’ânon, ses maîtres leur dirent : Pourquoi détachez-vous l’ânon ? Ils répondirent : Le Seigneur en a besoin. Et ils amenèrent à Jésus l’ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et firent monter Jésus. Quand il fut en marche, les gens étendirent leurs vêtements sur le chemin. Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des oliviers, toute la multitude des disciples, saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus. Ils disaient : Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel, et gloire dans les lieux très hauts ! Quelques pharisiens, du milieu de la foule, dirent à Jésus : Maître, reprends tes disciples. Et il répondit : Je vous le dis, s’ils se taisent, les pierres crieront ! Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, et dit : Si toi aussi, au moins en ce jour qui t’est donnétu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix ! Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. Il viendra sur toi des jours où tes ennemis t’environneront de tranchées, t’enfermeront, et te serreront de toutes parts ; ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas connu le temps où tu as été visitée  ».

Ces deux extraits soulignés par mes soins, prouvent que les Pharisiens auxquels Jésus fait allusion sont soumis à des puissances d’aveuglement pour ne pas avoir su «  calculer  » l’arrivée et la visite de leur Prince-Messie (ou Messie-Roi) au Jour fixé par les Ecritures ! — A propos du mot «  calculer  », le terme «  compter  » est à mettre en relation directe avec le mot américain «  computer  » qui ne compte qu’une lettre supplémentaire et qui signifie «  calculateur  » — . Pour resituer l’exactitude des prophéties messianiques dans le temps, Daniel retranscrivant ce que lui avait annoncé l’ange, avait prédit dans sa prophétie des 70 semaines avec 3000 ans d’avance, la venue d’un Prince-Messie :

«  [. . .] Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu’à l’Oint, au Conducteuril y a sept semaines ; dans soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux. Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n’aura pas de successeur. Le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu’au terme de la guerre. Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu’à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur « . (Daniel 9/25-27).

Il suffit de convertir ces 70 «  semaines d’années  » de Daniel en jours à partir de la date mentionnée par Néhémie concernant le décret du roi Artaxerxès de faire reconstruire la ville de Jérusalem :

«  [. . .] Au mois de Nisan, la vingtième année du roi Artaxerxès, comme le vin était devant lui, je pris le vin et je l’offris au roi. Jamais je n’avais paru triste en sa présence. . Le roi me dit : Pourquoi as-tu mauvais visage ? Tu n’es pourtant pas malade ; ce ne peut être qu’un chagrin de cœur. Je fus saisi d’une grande crainte, et je répondis au roi : Que le roi vive Eternellement ! Comment n’aurais-je pas mauvais visage, lorsque la ville où sont les sépulcres de mes pères est détruite et que ses portes sont consumées par le feu ? et le roi me dit : que demandes-tu ? je priai le Dieu des cieux, et je répondis au roi : Si le roi le trouve bon, et si ton serviteur lui est agréable, envoie-moi en Juda, vers la ville des sépulcres de mes pères, pour que je la rebâtisse. Le roi, auprès duquel la reine était assise, me dit alors : Combien ton voyage durera-t-il, et quand seras-tu de retour ? Il plut au roi de me laisser partir, et je lui fixai un temps. Puis je dis au roi : Si le roi le trouve bon, qu’on me donne des lettres pour les gouverneurs de l’autre côté du fleuve, afin qu’ils me laissent passer et entrer en Juda, et une lettre pour Asaph, garde forestier du roi, afin qu’il me fournisse du bois de charpente pour les portes de la citadelle près de la maison, pour la muraille de la ville, et pour la maison que j’occuperai. Le roi me donna ces lettres, car la bonne main de mon Dieu était sur moi  ». (Néhémie 2/1-8)

Les années Bibliques comptent 360 jours, comme l’indiquent sans équivoque les équivalences scellant cette donnée sur l’étendue des Saintes Ecritures, que ce soit laGenèse en début de l’A. T. ou l’Apocalypse de Jean en fin du N. T. , où il est précisément question de la moitié de la 70e semaine exprimée de plusieurs manières différentes :

1260 jours ou

- 42 mois (et 42 x 30 = 1260) ou

- «  un temps, des temps et la moitié d’un temps  » (une année, deux années et la moitié d’une année en langage symbolique).

Toute la période comprise entre la 69et la 70e semaine correspond à un temps «  élastique  », le Temps de la Grâce, totalement ignoré des prophètes de l’Ancien Testament mais connu de DIEU seul, pas même de Jésus-Christ. Il y a cependant un «  Jour fixé  ».

La 70e semaine correspond à la Tribulation de 7 ans de l’Antéchrist, la deuxième moitié de 3 ans 1/2 constituant les temps terribles de la «  Grande Tribulation « . Il faut donc se référer aux 69 semaines :

 

 

69 x 7 x 360 = 173880 jours

• décret du roi Artaxerxès :

5 Mars 444 avant J. C. (date connue)

+ 476 ans + 25 jours (5 au 30 Mars)

• entrée triomphale de Jésus à Jérusalem :

= 30 Mars 33 après J. C. (date connue)

 

 

Pour retrouver le nombre exact de jours, soit 173880 jours, il faut convertir les 476 années basées sur le cycle lunaire en jours calendaires réels basés sur le cycle solaire, tenant compte des années bissextiles et de la valeur en moyenne pondérée (légèrement inférieure à 365 jours un quart) pour chacune de ces années, rajouter les 25 jours compris entre le 5 Mars et le 30 Mars et ne pas commettre l’erreur d’inclure l’année zéro après J. C. qui n’existe pas, naturellement, soit :

 

476 ans x 365, 2421989 jours 173855 j + 25 j = 173880 jours

 

 

 

 

• «  Le silence du Ciel  » ou «  Le silence des anges « :

Hitler n’a pas été le premier à concevoir l’industrie crématoire, une «  solution  » que lui avait inspirée le Malin pour se dÈbarrasser de Juifs. Du temps du règne du Dictateur Nebucadnetsar, on peut lire dans le livre du prophète Daniel que 3 hommes liés, Schadrac, Méschac et Abed-Nego, avaient miraculeusement survécu à l’épreuve d’une fournaise ardente dans laquelle ils avaient été plongés puis rejoints par un ange dont la figure ressemblait à celle d’un fils des dieux. L’odeur même caractéristique du brûlé n’avait pas eu de prise sur eux!

 » […] Ils prirent la parole et dirent au roi Nebucadnetsar: O roi, vis éternellement! Tu as donné un ordre d’après lequel tous ceux qui entendraient le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments, devraient se prosterner et adorer la statue d’or, et d’après lequel quiconque ne se prosternerait pas et n’adorerait pas serait jeté au milieu d’une fournaise ardente. Or, il y a des Juifs à qui tu as remis l’intendance de la province de Babylone, Schadrac, Méschac et Abed-Nego, hommes qui ne tiennent aucun compte de toi, ô roi; ils ne servent pas tes dieux, et ils n’adorent point la statue d’or que tu as élevée. Alors Nebucadnetsar, irrité et furieux, donna l’ordre qu’on amenât Schadrac, Méschac et Abed-Nego. Et ces hommes furent amenés devant le roi. Nebucadnetsar prit la parole et leur dit: Est-ce de propos délibéré, Schadrac, Méschac et Abed-Nego, que vous ne servez pas mes dieux, et que vous n’adorez pas la statue d’or que j’ai élevée? Maintenant tenez-vous prêts, et au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d’instruments, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue que j’ai faite; si vous ne l’adorez pas, vous serez jetés à l’instant même au milieu d’une fournaise ardente. Et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main? Schadrac, Méschac et Abed-Nego répliquèrent au roi Nebucadnetsar: Nous n’avons pas besoin de te répondre là-dessus. Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as élevée. Sur quoi Nebucadnetsar fut rempli de fureur, et il changea de visage en tournant ses regards contre Schadrac, Méschac et Abed-Nego. Il reprit la parole et ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu’il ne convenait de la chauffer. Puis il commanda à quelques-uns des plus vigoureux soldats de son armée de lier Schadrac, Méschac et Abed-Nego, et de les jeter dans la fournaise ardente. Ces hommes furent liés avec leurs caleçons, leurs tuniques, leurs manteaux et leurs autres vêtements, et jetés au milieu de la fournaise ardente. Comme l’ordre du roi était sévère, et que la fournaise était extraordinairement chauffée, la flamme tua les hommes qui y avaient jeté Schadrac, Méschac et Abed-Nego. Et ces trois hommes, Schadrac, Méschac et Abed-Nego, tombèrent liés au milieu de la fournaise ardente. Alors le roi Nebucadnetsar fut effrayé, et se leva précipitamment. Il prit la parole, et dit à ses conseillers: N’avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés? ils répondirent au roi: certainement, ô roi! Il reprit et dit: eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n’ont point de mal; et la figure du quatrième ressemble à celle d’un fils des dieux. Ensuite Nebucadnetsar s’approcha de l’entrée de la fournaise ardente, et prenant la parole, il dit: Schadrac, Méschac et Abed-Nego, serviteurs du Dieu suprême, sortez et venez! et Schadrac, Méschac et Abed-Nego sortirent du milieu du feu. Les satrapes, les intendants, les gouverneurs, et les conseillers du roi s’assemblèrent; ils virent que le feu n’avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes, que les cheveux de leur tête n’avaient pas été brûlés, que leurs caleçons n’étaient point endommagés, et que l’odeur du feu ne les avait pas atteints. Nebucadnetsar prit la parole et dit: béni soit le Dieu de Schadrac, de Méschac et d’Abed-Nego, lequel a envoyé son ange et délivré ses serviteurs qui ont eu confiance en lui, et qui ont violé l’ordre du roi et livré leurs corps plutôt que de servir et d’adorer aucun autre dieu que leur Dieu! voici maintenant l’ordre que je donne: tout homme, à quelque peuple, nation ou langue qu’il appartienne, qui parlera mal du Dieu de Schadrac, de Méschac et d’Abed-Nego, sera mis en pièces, et sa maison sera réduite en un tas d’immondices, parce qu’il n’y a aucun autre dieu qui puisse délivrer comme lui. Après cela, le roi fit prospérer Schadrac, Méschac et Abed-Nego, dans la province de Babylone.(Daniel 3 9/30).

 

 

 

Barre de separation

 

Documents complémentaires

 

Le kit de survie

par Kurt Seland

http://www.raptureme.com/French/survival_french.html

Ce manuel répond à un double objectif :

1)    D’abord, avertir ceux qui le lisent avant l’enlèvement des événements qui vont se produire dans les derniers jours, selon les prophéties bibliques. D’après ces données, personne ne devrait souhaiter vivre sur terre après l’enlèvement. C’est donc notre espoir que ceux qui nous lisent à temps parviendront à croire, à chercher Dieu et à se repentir afin d’être sauvés. Le salut est tellement simple que beaucoup n’arrivent pas à l’accepter. Mais aussi, il est complexe, car il vous change la vie et se base sur une chose que l’on ne peut pas voir : la foi. Ceci dit, il reste à la portée de tous, dans la mesure où Jésus a déjà tout accompli. Si vous désirez être sauvé et recevoir la vie éternelle, adressez à Jésus cette simple prière avec foi et humilité : « Seigneur Jésus, je sais que je suis un pécheur et te demande de pardonner mes péchés ; accorde-moi s’il te plaît un cœur nouveau. Je te soumets ma vie entière. » Désormais, changez votre manière de vivre de sorte qu’elle soit en accord avec la voie de Dieu. Si vous faites cela avant l’enlèvement, trouvez-vous une bible, lisez-la et étudiez-la. Venez devant le Seigneur par la prière pour qu’il vous aide à vivre selon sa volonté.


2)    Par contre, pour ceux qui sont restés après l’enlèvement, ce manuel se veut un véritable kit de survie. Vous avez toujours l’opportunité de vous repentir et d’accéder à la vie éternelle. La même prière pour demander le salut est toujours valable ; la seule différence, c’est que vous allez faire une courte expérience de l’enfer durant le temps qu’il vous restera sur terre.
Permettez-moi d’être franc avec vous. Si vous lisez ce manuel après l’enlèvement, il y a des chances que vous n’allez pas survivre, physiquement. Il est même hautement probable que vous mouriez. Ce manuel a pour but principal la survie de votre âme. Vous allez de toute manière endurer d’atroces souffrances. La seule question est celle-ci : est-ce que vous allez au ciel ou en enfer après votre mort ?

1. Définition de l’Enlèvement

L’enlèvement aura lieu lorsque Jésus rappellera ses disciples (des croyants juifs et non-juifs) au son d’une trompette. En un clin d’œil, ces croyants seront enlevés de la terre et transportés dans les airs pour être avec Jésus au ciel. Pour ceux qui ont un héritage juif, l’enlèvement est illustré par la fête des Trompettes (Lévitique 23 :24). Cette fête juive symbolise le rassemblement. A l’appel de la Trompette (ndt : « shofar », l’instrument traditionnel est fait d’une corne de bélier) de l’enlèvement, les croyants seront rassemblés pour être avec Jésus et parmi les Juifs qui resteront, ce sera l’heure d’un rassemblement de la nation d’Israël au sens physique du terme.

Les croyants décédés répondront d’abord à l’appel, selon 1 Thessaloniciens 4 :16. Probablement, comme certains « justes » furent ressuscités lors de la crucifixion et de la résurrection du Seigneur dans Matthieu 27, les justes reviendront peut-être eux aussi sur terre pendant une courte période au moment de l’enlèvement.

2. Le fondement biblique de l’enlèvement

« Voici je vous dis un mystère :nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. Car elle sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles et nous, nous serons changés. » (1 Corinthiens 15 : 51-52).

« Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront en premier lieu. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. » (1Thessaloniciens 4 :16-17)

« Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père. Sinon, je vous l’aurais dit : car je vais vous préparer une place. Donc, si je m’en vais et vous prépare une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi. » (Jean 14 :2-3)

3. Les événement et circonstances préalables à l’enlèvement

Au moment de la rédaction de ce manuel, et pour le reste du temps de l’âge présent, le mot qui décrit le mieux la condition du monde est le « changement ». Bien des changements étaient des œuvres de Satan qui ne pouvait rien  tolérer de la création originelle de Dieu. Au commencement, la bible nous dit que « tout était bon ». ce qui veut dire que tout était parfait et qu’aucun changement n’était nécessaire. Cette perfection devait inclure le niveau d’exigence morale par laquelle Adam et Eve étaient censés vivre. Dans leur perfection, ces critères moraux étaient sans nul doute adaptés à n’importe quel rapport humain ; de la relation personnelle au gouvernement d’une communauté. Or, Satan cherche à changer tout ce que Dieu a créé et établi. Ainsi déploie-t-il sa puissance et son influence pour produire des changements. Aucun de ceux-ci n’est bon pour l’humanité, de toute évidence, car ils sont en opposition avec l’intention originelle du Créateur. Le but de Satan est d’établir un nouvel ordre mondial dont son protégé sera la tête. Son protégé, ce sera un dictateur mondial, appelé aussi « la bête » ou l’antichrist. Lui aussi s’efforcera à conduire tous les changements afin de mettre le monde en opposition avec la volonté de Dieu telle qu’elle s’exprime dans la bible. Ceci est prédit dans le livre de Daniel. Les changements peuvent être de différents ordres:

Politiques

Dans l’environnement politique actuel (ndt : la traduction s’effectue en août 2002), il n’existe pas encore un leadership mondial. Aucun état ne dispose d’un chef suffisamment fort, capable de résoudre à la fois les problèmes intérieurs et extérieurs. Même si les Etats-Unis ont joué le rôle du maître du monde durant la seconde moitié du 20e siècle, ce leadership est contesté. D’ailleurs des scandales ont discrédité la classe dirigeante. Le même phénomène touche le monde entier. Cette absence de leadership offre une opportunité à un homme qui saura exploiter son charisme et s’attirer les faveurs des nations, les unissant sous sa dictature, selon les prophéties bibliques.

Le mouvement pour unifier le monde est en marche depuis les années 1950 et au cours de ces dernières années, cette unification est plus que jamais une réalité. L’abandon de la souveraineté nationale de plusieurs pays confrontés par la crise, par exemple, le Koweït, la Somalie et la Bosnie, est une preuve frappante. Durant les conflits qui les ont agités, ces pays se sont abandonnés aux Nations-Unies, tandis que les autres pays ont soumis hommes et armes à combattre sous le drapeau de cette autorité. Dans les forces d’intervention de l’ONU, un pays comme les Etats-Unis doit en quelque sorte se soumettre à des nations de moindre importance dans la mesure où ses forces peuvent se trouver sous le commandement d’une armée de pays tiers. En dehors du cadre militaire, les nations de la terre se sont liées mutuellement par divers accords d’échange. L’Organisation Mondiale du Commerce et l’ALENA (accords du libre échange de l’Amérique du Nord) en sont des émanations. (ndt : la Communauté Européenne mérite d’être signalée à plusieurs titres. Car non seulement elle vise à créer un super-état politique et économique mais aussi, sa situation géographique rappelle de manière intéressante « la résurrection » de l’empire romain. Certains exégètes voient en elle une figure d’un empire des derniers temps.)

Sociaux

La famille est un élément de base de la société et elle est pour ainsi dire détruite. La structure familiale basée sur le mariage, comprenant l’homme, la femme et leurs enfants, dans laquelle l’homme pourvoit aux besoins matériels tandis que la femme élève les enfants et que ces derniers obéissent aux parents est en voie de disparition.

Le mariage étant une institution voulue par Dieu, il fait forcément objet de la haine de Satan. En effet, le Diable s’acharne à le détruire. Les médias fournissent un moyen de premier ordre dans ce combat. De l’image de la femme soi-disant « libérée » à la guerre des sexes, la culture contemporaine tente de faire éclater la famille. Cette tendance qui s’est formée dans les années 1980 ira en s’intensifiant et il est possible qu’après l’enlèvement, la famille telle qu’elle est connue aujourd’hui cessera d’exister. L’éducation des enfants pourrait revenir à l’état tandis que les futurs époux seraient dissuadés de se marier.

La guerre civile est un thème récurrent de cet âge et les troubles continueront jusque dans les derniers temps. Satan se sert de toutes les différences pour inspirer la haine, la colère et la violence, dressant les uns contre les autres : les hommes contre les femmes, les noirs contre les blancs, les musulmans contre les juifs, les catholiques contre les protestants, une faction ou une tribu contre une autre.

L’homosexualité et toute autre déviation sexuelle sont aujourd’hui reconnues et admises comme étant normales. Le dictateur mondial (l’Antichrist) lui-même pourrait bien avoir un comportement sexuel anormal comme certains théologiens le déduisent de Daniel 11 :37 « et il n’aura d’attention ni pour les dieux de ses pères, ni pour la bien-aimée des femmes ». Il se peut donc qu’après l’enlèvement le mariage soit devenu indésirable ou illégal tandis que les relations homosexuelles soient encouragées (ndt : le PACS est intéressant à cet égard – encore une invention européenne !)

Economiques

Sur le plan économique, la tendance s’oriente vers la pauvreté des grandes masses tandis que la richesse se concentre aux mains de quelques rares personnes. Ces contrôleurs de richesse seront les rois du commerce et de la finance ; ils seront aussi la puissance derrière la politique mondiale. Actuellement, les petites entreprises se fusionnent pour être plus grosses et les grosses se fusionnent encore pour générer plus de profit. Le résultat de ce processus est l’émergence des énormes multinationales qui n’ont de compte à rendre à aucun état-nation, mais aux seuls actionnaires, dans l’unique but d’augmenter toujours le profit. Ce nouveau rapport de force crée une sorte de féodalité, avec un « tiers état » composé des salariés réduits à la servitude et au-dessus d’eux une seigneurie des PDG devenus les rois de la terre. Ce sont ces « rois » qui vont préparer le chemin au dictateur du monde, garant de leurs pouvoir et richesse. Attendez-vous à ce que toute activité commerciale soit effectuée par une marque sur la main droite ou dans le front de tous ceux qui veulent participer à la vie économique. Seules les personnes avec cette marque pourront acheter ou vendre, mais la conséquence de la marque est la damnation éternelle. Alors, ne vous la faites surtout pas implanter. Vous aurez certainement beaucoup de mal à survivre et vous ne survivrez probablement pas, mais vous sauverez votre âme. Je le répète : ne prenez pas la marque sur votre main droite ou sur votre front.

L’esclavage reviendrait probablement en vogue après l’enlèvement. L’Apocalypse en fait la mention. Les esclaves pourraient être des Juifs et Chrétiens, convertis après l’enlèvement. Mais il se pourrait aussi que des enfants et des pauvres soient réduits à l’esclavage.

Géophysiques

Au chapitre 24 de l’évangile selon Matthieu, Jésus parle aux disciples des signes de la fin du monde. « Comme aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il à l’avènement du Fils de l’homme. » (Matthieu 24 :37) Nous lisons dans Genèse 6 :11 que « la terre était pleine de violence ». Cela ne se limite pas seulement à la violence infligée à l’homme par l’homme telle que la guerre, le viol, la brutalité, le meurtre, l’avortement ou d’autres formes de violence aveugle – mais cela comprend aussi la violence de la planète terre elle-même. Nous constatons le nombre et le degré de gravité croissants de catastrophes naturelles : tremblements de terre, éruptions volcaniques, ouragans, tornades, inondations, sécheresse ainsi que des phénomènes atmosphériques inhabituels. Tous ces fléaux ont certes toujours existé, mais il est indéniable que ces 50 dernières années, nous avons été témoins d’une augmentation de la fréquence, de l’intensité et des dégâts causés par les catastrophes naturelles. Comme s’il y avait une corrélation entre la violence humaine et celle de la terre. (ndt : le bilan du secteur assurance nous en dit long sur le coût des catastrophes (naturelles et induites par l’homme) entre 1999 et 2002. Pour la France, nous avons eu fin 1999 le naufrage de l’Erika et la tempête puis l’inondation de l’an 2000 suivi de l’explosion « accidentelle » de l’usine chimique toulousaine qui a produit un mini tremblement de terre. Les inondations en Europe Centrale à l’heure même où j’écris ces lignes, en août 2002, sont qualifiées d’historiques. Je crois qu’il est important de noter également le rôle du relais d’informations joué par les médias, qui nous rend ces drames, où qu’ils se produisent, plus proches et plus immédiats. La perception en quelque sorte actualise et amplifie l’effet. De plus, la condensation des habitats dans les zones à risque, résultat de l’explosion démographique propre à l’ère industrielle, est un fait relativement « nouveau » à l’échelle de l’histoire humaine. A titre d’exemple, le raz de marée a toujours existé en Asie du Sud mais aucun n’aurait pu faire 100 000 victimes puisque les bidonvilles côtières du Bangladesh n’existaient pas. De même, la modification climatique due à l’émission de CO2 n’était pas envisageable il y a seulement un siècle.)

4. Les signes des Temps

Quand ses disciples demandent quels sont les signes précurseurs de sa venue et de la fin des temps, Jésus répond qu’il y aura (Matthieu 24):


·      des guerres et des rumeurs de guerres
·      des nations qui s’élèvent contre des nations. Il est intéressant de noter que le terme grec traduit ici par « nation » est « ethnos », qui implique un arrière-plan ethnique ou racial. Beaucoup de guerres et conflits des années 1980 et 1990 étaient de nature ethnique (ndt : l’ex Yougoslavie, Rwanda).
·      un royaume contre un autre
·      famines
·      tremblements de terre
Ces signes fonctionnent « comme les douleurs d’une femme en travail », ce qui veut dire qu’ils augmenteront en fréquence et en intensité au fur et à mesure que l’on s’approche de la fin.
·      Les disciples de Jésus seront persécutés et massacrés. Ce fait est plus d’actualité que jamais dans les pays totalitaires, notamment dans le monde musulman où les Chrétiens sont privés de droits civiques, emprisonnés, vendus en esclavage ou tués pour leur foi.
·      Les Chrétiens seront haïs de toutes les nations en raison du nom de Jésus. Nous avons mentionné les persécutions, mais dans un moindre mesure, au sein des pays dits « libres » comme les Etats-Unis, les Chrétiens sont aussi haïs par les « libéraux » qui les désignent dédaigneusement sous le nom de « la Droite Chrétienne ».
·      Beaucoup tomberont, autrement dit, un grand nombre de « chrétiens » prétendus renieront leur foi et se mettront à haïr les chrétiens.
·      Beaucoup de faux prophètes s’élèveront et séduiront des multitudes.
·      L’excès d’iniquité refroidira l’amour d’un grand nombre.

5. L’enlèvement

C’est un événement qui ne sera pas caché. Le concept de l’enlèvement sera connu du public non-croyant (ceux d’entre vous qui ne connaissez pas Jésus comme votre Seigneur et Messie) au préalable. Mais cette information sera traitée avec mépris et moquerie, ridiculisée par les médias du monde. Néanmoins, Dieu veillera à ce qu’elle soit largement publiée avant l’événement, afin que ceux qui restent puissent quand même revenir à leur bon sens. L’enlèvement sera un événement public. Tous ceux laissés derrière sauront que quelqu’un a été enlevé. Il aura lieu d’une façon soudaine, inattendue et aussi rapide qu’un éclair – « en un clin d’œil » comme le dit la bible. Ce sera une évidence pour le monde entier. Certains dirigeants pourraient disparaître, tout comme certaines célébrités artistiques ou sportives, des familles entières… Des conjoints non-croyants verront leur mari ou femme disparaître. Des enfants vont disparaître. Il y aura des comptes bancaires, des maisons, des voitures, des entreprises sans propriétaires. Surtout, il y aura des hommes et des femmes, des amis, des membres de la famille qui seront laissés derrière. Un souci majeur des leaders du monde entier sera de convaincre ces derniers que l’enlèvement n’a pas eu lieu. Car, pour eux, admettre que l’enlèvement s’est réellement produit serait un grand désaveu, cela impliquerait automatiquement que tout ce que les chrétiens ont témoigné sur Jésus, Fils de Dieu, Sauveur et Messie, Prince de Paix, Seigneur des Seigneurs et Roi des Rois, était vrai. Cela prouverait aussi du même coup que la Parole du Seigneur lui-même était vrai. Alors, la seule réaction logique serait que tout le monde se mette à genoux devant Dieu, repentant, confessant ses fautes et se soumettant à Dieu et à chaque parole de la Bible. Or, tout cela est diamétralement opposé à la manière dont le monde conçoit sa « liberté », dans le sens de la rébellion contre Dieu. Le monde prêche la désobéissance, la perversité sexuelle, le matérialisme et la dévaluation de la vie humaine. Par conséquent, même si l’enlèvement causera un grand choc pour tous – qui sauront qu’autour d’eux, parmi les leurs, quelqu’un a été enlevé, même si la couverture médiatique ne manquera pas, les dirigeants vont tenter néanmoins la grande tromperie afin de convaincre les « laissés derrière » qu’il n’y a pas eu d’enlèvement.

Comment cela se fera-t-il ? Cela devrait être relativement facile vu que les personnes laissées derrière ont déjà été atteintes par la tromperie au départ. Elles se sont trompées en croyant que Jésus n’était pas le Messie ; elles se sont trompées en choisissant un style de vie qui ne mène qu’aux souffrances au lieu d’accepter la liberté et le bonheur que Dieu propose. Les dirigeants du monde vont déclarer qu’il n’y a pas eu d’enlèvement, qu’il s’agissait d’une hystérie collective et les médias vont répercuter la consigne. Ensuite, comme pour faciliter les choses, peu après l’enlèvement, un quart de la population mondiale sera décimée par les guerres, les famines et les épidémies. Ceux qui ont été enlevés seront comptés parmi les morts.

6. Après l’enlèvement

Peu de temps après l’enlèvement surviendra une période de 7 ans connue dans la bible sous le nom de celle des Grandes Tribulations. Elle débutera par la signature d’un traité de paix entre Israël et ses ennemis et se terminera au retour physique de Jésus Christ pour établir son royaume sur la terre. Durant cette période, ce sera 7 années de terreur pour tous les habitants de la terre. Les événements suivants se développeront au cours de ces 7 années (ndt : ce qui suit est un résumé des chapitres 6 à 18 du livre d’Apocalypse) :

·      Un homme politique s’élèvera. Il ira de victoire en victoire, tant en politique qu’en guerre. Cet homme, qui sera facilement identifiable grâce à la rapidité de son ascension et sa popularité, est votre Antichrist. Certains croient qu’il pourrait être juif, pour que les Juifs l’acceptent comme messie. Cela n’est pas nécessairement le cas. La bible n’a pas spécifié son origine. Seuls les Juifs croyants exigeront que le messie soit juif. Les libéraux qui dominent sur Israël sont aussi ignorants que les païens face aux vérités bibliques. Ils accepteront aux bras ouverts ce leader au grand charisme, plébiscité par les médias. A ce propos, on pourrait se demander si le nouveau surnom des Etats-Unis, le Grand Satan, aura une signification prémonitoire.
·      La violence augmentera sur toute la terre, que ce soit par les conflits ethniques armés ou par la criminalité. On s’entre-tuera littéralement au fur et à mesure que la paix est ôtée de la terre.
·      Les fléaux économiques séviront : l’inflation, la pauvreté et la famine.
·      Dans une très courte période, un quart de la population mondiale périra en raison des guerres, de la famine, de la peste et des « bêtes sauvages de la terre ». Ces bêtes sauvages pourraient bien être des virus ou des bactéries.
·      Beaucoup feront l’expérience de la conversion et suivront Jésus-Christ. Mais la plupart d’entre eux seront traqués et massacrés.
·      Il surviendra un terrible tremblement de terre. Le soleil sera noirci, la lune devient rouge, les montagnes et les îles seront écartées de leurs places. (ndt : certains exégètes, dont Hal Lindsey, pensent que ce tremblement de terre pourra être causé par une explosion nucléaire – d’où l’obscurcissement du soleil dû à la poussière)
·      Une brève période de calme suivra le tremblement de terre, procurant un faux sentiment de sécurité aux survivants.
·      Ensuite, un tiers de vie terrestre et un tiers de la végétation seront consumés lors d’un impact d’une météorite.
·      Une autre météorite frappera la mer, qui deviendra en partie comme du sang et tuera un tiers de la vie aquatique et détruira la flotte.
·      Une « étoile » dont le nom est Absinthe tombera dans les eaux douces et les empoisonnera.
·      Le soleil, la lune et les étoiles seront obscurcis d’un tiers. La durée du jour et de la nuit sera réduite d’un tiers. Certains tentent d’expliquer ce phénomène par un changement de la rotation de la terre de sorte qu’une journée ne dure plus que 16 au lieu de 24 heures.
·       De terrifiantes créatures ressemblant aux sauterelles seront lâchées du fond de la terre. Elles n’attaqueront que les hommes qui n’appartiennent pas à Jésus. Ces attaques dureront 5 mois.
·      Une armée de 200 millions de créatures ressemblant à des chevaux tuera 1/3 de l’humanité (ndt : Hal Lindsey interprète cela dans un sens littéral et pense à une véritable armée avec un équipement spécial que l’apôtre Jean, en tant qu’homme du 1er siècle, décrit en utilisant la comparaison avec des éléments qu’il connaît, d’où la« transformation » en animaux des armes ou véhicules se déplaçant seuls sans intervention humaine apparente)
·      Deux hommes (connus sous le nom des Deux Témoins, voir la rubrique suivante) d’origine juive prêcheront l’évangile de Jésus-Christ pendant 3 ans et demi. Ils seront tués au milieu de la période des 7 années de tribulations. Ces deux hommes seront tenus pour responsables de la sécheresse qui sévira dans le monde entier pendant la durée de leur prédication. Ils seront tués par l’antichrist, qui est désigné aussi par « la Bête » dans l’Apocalypse.
·      On demandera aux gens de recevoir une marque soit dans leur main droite soit dans leur front pour acheter et vendre. Ceux qui le reçoivent développeront des ulcères malins et douloureux sur leur corps dans un court délai après l’implantation.
·      Les océans subiront un changement chimique et deviendront comme le sang d’un mort et tous les êtres vivants qui s’y trouvent mourront.
·      Les fleuves et les sources d’eau douce deviendront du sang.
·      Le soleil brûlera par une chaleur torride.
·      Le trône et le royaume de l’antichrist seront obscurcis.
·      L’Euphrate sera asséchée, ouvrant le chemin pour les rois (ou dirigeants) de l’est de marcher vers l’ouest.
·      Les rois du monde se rassembleront pour combattre Dieu à Armageddon. Il y aura un tremblement de terre tel qu’il n’y en a jamais eu et des grêlons pesant une cinquantaine de kilos qui écraseront les armées rassemblées.
·      Peu après ce tremblement de terre, Jésus reviendra avec son armée pour proclamer sa souveraineté sur la terre.

7. Les Deux Témoins

Ces deux hommes sont établis par Dieu comme les « cadeaux de la dernière chance » pour les hommes laissés derrière après l’enlèvement parce qu’ils n’avaient pas cru en Jésus mais qui reconnaîtront leur erreur et chercheront Dieu. Les deux hommes leur proclameront l’évangile et donneront de l’espoir. Leur message sera celui du salut de l’âme et de la vie éternelle. Ils ne diront pas comment échapper à « l’enfer » qu’est devenue la vie sur terre car il n’y a aucun espoir d’échapper à cela. Si vous êtes laissé sur terre, votre destinée est de souffrir et encore plus probablement de mourir. Mais vous avez toujours l’espoir du salut. Ecoutez ce que ces deux hommes vous diront et tournez vous vers Dieu.

La bible ne dit pas qui sont ces deux hommes. Certains spéculent qu’il s’agirait d’Elie et d’Enoch, deux anciens prophètes de Dieu qui n’ont jamais connu la mort. Peu importe. Ils seront responsables de plusieurs catastrophes naturelles qui frapperont l’économie mondiale. Ils auront le pouvoir de transformer l’eau en sang et de causer des fléaux pour ceux qui vivent sur la terre. Aussi seront-ils invincibles. Ceux qui en veulent à leur vie mourront de leurs propres intrigues. Seul le dictateur, l’antichrist, pourra les éliminer et seulement à l’heure fixée par Dieu.

Le but des misères que ces deux témoins infligent aux habitants de la terre est de les interpeller afin de les amener à se repentir devant Dieu. En raison de ces misères, les gens seront tellement heureux, quand le dictateur du monde se débarrassera de ces deux témoins, qu’ils célébreront une sorte de fête de Noël, s’envoyant des cadeaux les uns aux autres. Trois jours et demi après leur mort, ces deux témoins seront ressuscités et, aux yeux du monde entier, ils monteront au ciel à la commande de Dieu qui les appelle d’une voix forte « Montez ici ! ». Peu après l’assassinat des deux témoins, le dictateur du monde se déclarera dieu. Il est l’antichrist.

8. Les 144 000 témoins juifs

Peu de temps après l’enlèvement, Dieu suscitera une armée de 144 000 croyants juifs à son service auprès des Juifs dans le monde. Les meilleurs amis d’Israël, ceux qui soutiennent sans faille les Juifs, ce sont les vrais chrétiens. L’enlèvement ôte ces éléments mais va réveiller à leur tour les  144 000 Juifs. Ils prêcheront à tous les Juifs que Jésus est le Messie. Ces 144 000 iront de par le monde, peut-être deux par deux comme Jésus l’a recommandé à ses disciples. Ce sont ces 144 000 qui s’opposeront à ce qu’Israël signe le traité de paix pour sa protection ; ce sont ces 144 000 qui vont identifier l’antichrist pour ce qu’il est ; ce sont ces 144 000 qui avertiront Israël de la traîtrise de l’antichrist, enfin, ce sont toujours ces 144 000 qui vont conduire des Juifs du monde entier vers le refuge que Dieu a préparé pour eux dans le désert de Judée. Ces 144 000 Juifs seront des gens fort étranges : ils seront célibataires, pleins d’audace, sans peur, spirituellement puissants et probablement de même calibre que Jean Baptiste.

9. L’argent

La monnaie – billets et pièces – sera rendue obsolète. Ceci n’est pas une surprise dans la mesure où les banques et les gouvernements ont déjà travaillé à éliminer la monnaie fiduciaire depuis des décennies. Les billets et les pièces coûtent cher à produire, se prêtent au jeu du blanchiment d’argent et ils sont sujets à la contrefaçon. Les banques veulent réduire les coûts en éliminant les guichetiers, pour ce faire, l’élimination du chèque et de la monnaie est une aubaine car toutes les transactions financières pourraient se faire alors via un ordinateur grâce à la carte de crédit. Toutefois, à un certain moment après l’enlèvement, probablement après la mort des deux témoins, tout le monde aura l’obligation de recevoir une marque sur la main droite ou sur le front afin d’acheter ou vendre. NE L’ACCEPTEZ PAS, SOUS AUCUN PRETEXTE ET DANS AUCUNE CIRCONSTANCE. Tous ceux qui reçoivent cette marque connue sous le nom de « la marque de la Bête » sont damnés pour l’éternité. En la prenant, vous vous soumettez à la souveraineté de la Bête, l’Antichrist. Vous pouvez bien essayer de « profiter de la vie » autant que vous voulez, puisque votre éternité, ce sera l’enfer. C’est à ce moment précis que Dieu aura séparé définitivement ses disciples des disciples de Satan. Ceux qui ont adopté la marque persécuteront ceux qui ne l’ont pas. Dieu jugera les premiers en leur envoyant sur leur corps des ulcères douloureux et d’un aspect dégoûtant. Cela enlèvera une grande partie de plaisir qui puisse encore rester dans leur vie, probablement, ces ulcères pourront même rendre impossible le rapport sexuel.

Alors, comment une personne sans la marque peut-elle survivre, acheter et vendre ? Encore une fois, cela sera presque impossible. Mais il pourra y avoir des gens qui font partie du régime de l’antichrist sans pour autant croire en lui. Ce sont juste des « survivants » qui choisissent par principe le camp du gagnant et cherchent à profiter de cette relation. Donc, procurez-vous de l’or. L’or a toujours une contre-valeur en argent et devra continuer à jouer le rôle de la valeur refuge, même au sein d’une société sans monnaie fiduciaire. Identifiez un de ces profiteurs du système, auprès de qui vous pourrez acheter de la nourriture et des choses indispensables. Toutefois, ne lui dites jamais combien d’or vous avez ni où vous l’avez caché. Vous allez devoir jouer au dealer avec ce personnage, ou bien vous êtes sa proie. Par ailleurs, sans la marque, votre tête est mise à prix. Selon toute évidence, donc, vous allez vivre une vie de clandestin. Vous vous cacherez quelque part, soit dans la forêt, soit aux abords d’une grande cité. Votre seul but sera d’avoir assez à manger et d’échapper à la milice qui traque les « sans-marque » comme vous. Si vous êtes arrêté, votre sort sera soit la mort soit l’esclavage.

Si vous recevez ce manuel avant l’enlèvement et comptez rester là pour voir, alors vous pouvez commencer à stocker des conserves alimentaires, les produits de consommation de base dans un coin difficile d’accès. Vous devrez garder en stock aussi des armes pour vous défendre et une bonne armoire de pharmacie bien garnie.

10. La Sécurité

Vous entrerez dans l’ère la plus violente de l’histoire du monde. La mort, la brutalité et la destruction feront partie de la vie de tous les jours. Une caractéristique majeure des derniers jours sera l’absence de la paix. Des guerres civiles éclateront partout. Des gens s’entre-tueront sans raison. Les actes gratuits de violence rempliront les âmes d’effroi. Vous pourrez vous faire envahir dans votre voiture ou dans votre maison. Des fusillades et des attentats aveugles à la bombe ne laisseront aux les habitants de la terre aucun sentiment de sécurité.

Si vous voulez survivre dans cette période, vous devez vous éloigner de la société dans un lieu reclus et difficile d’accès. Rassemblez-vous avec des gens qui pensent et croient en vous, cela pourra apporter réconfort et protection.

Comme indiqué plus haut, stockez de la nourriture non périssable, des médicaments, des produits nécessaires, des armes et de l’or. Vous en avez besoin pour 7 années. Ne comptez pas sur la pêche et la chasse car le stock de poissons et d’animaux sauvage aura été détruit par 3 1U?L2 années de sécheresse plus 3 frappes successives de météorites (ou des objets y ressemblant) qui suivront l’enlèvement. Les trois années et demi de sécheresse seront causées par les 2 Témoins. Le premier objet venant de l’espace frappera la terre en détruisant 1/3 des arbres et des herbes vertes. Le second frappera la mer, détruisant 1/3 de la vie en milieu marin y compris des naviguants. Le troisième frappera et empoisonnera l’eau douce. Inutile de vous dire que ces calamités feront diminuer l’offre alimentaire sur la planète. Attendez-vous à une explosion de prix. Les gens qui n’ont jamais manqué un repas sauront par expérience répétitive ce qu’est la faim. Cela sera une cause de l’augmentation de la violence, car les gens seront d’autant plus centrés sur eux-mêmes. A bout de nerfs, ils se lanceront dans une impitoyable compétition pour avoir à manger. Comme Jésus l’a dit, « les gens se trahiront les uns les autres…l’amour de beaucoup refroidira ».

12. La santé

Avant l’enlèvement, le monde a déjà subi des épreuves de l’ordre de la santé publique depuis les années 1980 via l’explosion des maladies infectieuses inconnues comme le SIDA ou l’Ebola et le retour des maladies qu’on croyait avoir éradiquées comme la tuberculoses et d’autres maladies sexuellement transmissibles. (ndt : à ce propos, la menace des armes bactériologiques répandant, par exemple, la peste, rend la prophétie plus actuelle que jamais). Après l’enlèvement, les choses ne vont pas s’améliorer. Un quart de la population mondiale périra de la guerre, la famine et la peste. A un moment donné, après le meurtre des 2 Témoins et l’implantation de la marque de l’antichrist, une nouvelle épidémie éclatera, causant d’abominables ulcères sur le corps de ceux qui ont pris la marque, comme indiqué au point n° 9.

En plus de tout cela, l’appauvrissement général les trois années et demi de sécheresse entraîneront la détérioration de l’hygiène, y compris dans les pays développés. Par manque d’eau, on tirera moins la chasse d’eau, on se lavera moins et fera moins de lessive. Le traitement des eaux usagées qui nécessite de l’eau propre en grande quantité ne pourra pas fonctionner normalement. Attendez-vous à voir réapparaître le choléra et d’autres maladies dites de la pauvreté même en Europe et en Amérique du Nord.

Si vous maintenez toujours votre décision de rejeter l’offre de Jésus de vous prendre à l’enlèvement, votre souci maintenant est de préserver votre santé durant la période qui suit. Vous aurez besoin d’un stock de vitamines, particulièrement des anti-oxydants comme les vitamines C ou E et des sels minéraux. Il vous faudra beaucoup de désinfectants, notamment les capsules qu’on met dans l’eau pour la rendre potable. (ndt : trouvables dans les magasins d’équipement de camping et en pharmacie.)

Surtout, ne prenez pas la marque de la bête sur votre main droite ou sur votre front. Si vous la prenez, alors il n’y a plus rien à faire pour vous – vous allez souffrir des ulcères qui rendent le reste de vos jours intolérables. Imaginez des millions d’affres, non seulement dans la bouche mais partout ! Ne la prenez surtout pas.

(ndt  Et surtout, n’oubliez pas : maintenant la seule chose qui vous importe vraiment, c’est le salut de votre âme, puisque votre corps ne fera de toute manière pas long feu par le temps qui court. Jésus est la seule solution. Venez à Lui. Avant que ce ne soit trop tard.)

 

Barre de separation

Promesses Bibliques faites aux justes

 

 

Ancien Testament

Genèse 15:1; Genèse 22:17; Exode 23:22; Levitique 26:5-6; Deutéronome.28:1-13; Deutéronome.33:27; 1 Samuel.2:9; 2 Chroniques 16:9; Esdras 8:22; Job 5:11-27; Job 8:4-7; Job 820-21; Job 11:15-20; Job 22:21-30; Job 36:7-12; Psaumes 4:3; Psaumes 5:12; Psaumes 15:2-5; Psaumes 23:6; Psaumes 25:10-14; Psaumes 28:8; Psaumes 29:11; Psaumes 32:6-8; Psaumes 32:10; Psaumes 33:18-19; Psaumes 34:9-10; Psaumes 34:15; Psaumes34:17;Psaumes 37:3-5; Psaumes 37:9; Psaumes 37:18; Psaumes 37:23-29; Psaumes 37:34; Psaumes 41:1-2 ; Psaumes50:15; Psaumes 55:22; Psaumes 58:11; Psaumes 62:8; Psaumes 65:4; Psaumes 73:24; Psaumes 81:10; Psaumes84:11; Psaumes 85:9; Psaumes 91:1; Psaumes 91:3-7; Psaumes 91:9-12; Psaumes 94:17-18; Psaumes 97:10-11; Psaumes 111:5; Psaumes 112:6; Psaumes 121:3-8; Psaumes 125:1-3; Psaumes 128:1-6; Psaumes 145:18-21; Proverbes 1:33; Proverbes 2:21; Proverbes 3:1-10; Proverbes 3:25-26; Proverbes 10:3; Proverbes 12:2; Proverbes 14:26; Proverbes 15:29; Proverbes 16:7; Proverbes 21:21; Proverbes 28:25; Proverbes 29:25; Ecclésiaste 7:18; Ecclésiaste .8:5; Esaïe 4:5-6; Esaïe 11:6-9; Esaïe 25:8; Esaïe 26:3; Esaïe 33:16; Esaïe33:21-22; Esaïe 33:24; Esaïe 35:10; Esaïe 40:10-11; Esaïe 40:29; Esaïe 40:31; Esaïe 41:10-11; Esaïev 41:13; Esaïe 43:2; Esaïe 44:2-3; Esaïe 49:9-12; Esaïe 50:7-9; Esaïe 51:11; Esaïe 54:1-17; Esaïe 56:2-8; Esaïe 57:1-2; Esaïe 58:8-14; Esaïe 59:20-21; Esaïe 64:4; Esaïe 65:13-14; Esaïe 65:17-25; Esaïe 66:13-14; Jérémie 17:7-8; Ezechiel 18:5-9; Ezechiel 18:19-20 Ezechiel 34:11-17; Ezechiel 34:22-31; Daniel 12:1-3; Osée 6:3; Nehémie1:7; Aggée 1:13; Aggée 2:4-5; Zacharie 3: 7; Malachie 3:16-18; Malachie 4:2-3.

 

Nouveau Testament:

Matthieu 3:12; Matthieu 5:3-12; Matthieu 7:7-8; Matthieu 8:11; Matthieu 10:28-32; Matthieu 13:43; Matthieu18:10-20; Matthieu 19:29; Matthieu 24:21-22; Marc 8:35; Marc 9:41; Marc 10:21; Marc 10:29-30; Marc 11:23-24; Marc 13:13; Marc 13:27; Luc 3:17; Luc 6:20-23; Luc 10:20; Luc 11:9-10; Luc 12:7; Luc 12:32; Luc 16:22-25; Luc 18:29-30; Luc 19:16-21; Luc 20:35-36; Luc 21:18; Luc 21:27-28; Luc 22:29-30; Luc 23:43; Jean 3:15-18; Jean 3:36; Jean 4:14; Jean 5:24; Jean 5:29; Jean 6:39-40; Jean 8:12; Jean 8:51; Jean 9:31; Jean 10:27-29; Jean 12:25-26; Jean 13:36; Jean 14:1-3; Jean 14:12-13; Jean 14:15-21; Jean 14:23; Jean 16:33; Jean 17:2; Jean 17:22; Jean 17:24; Actes 10:4; Actes 10:31; Actes 20:32: Actes 26:18; Romains 2:7; Romains 2:10; Romains 5:9-11; Romains 5:17; Romains 6:22-23; Romains 8:14-18; Romains 8:28; Romains 8:32-39; Romains 9:33; Romains 10:9; Romains 10:11-13; Romains 13:11; 1 Corint. 1:8-9; 1 Corint.2:9; 1 Corint.3:21-23; 1 Corint.6:2-3; 1 Corint. 8:3; 1 Corint. 13:10-12; 1 Corint.15:48-57; 2 Corinth.1:20-22; 2 Corinth.4:14-15; 2 Corinth.4:17; 2 Corinth.7:1; Galates 3:29; Galates 6:8-9; Ephésiens 1:18; Ephésiens 2:7; Ephésiens 6:8; Philip. 4:7;Philip. 4:19; Colossiens.1:12; Colossiens.3:4; Colossiens 3:24; 1 Thess. 2:12; 1 Thess..3:12-13; 1 Thess. 4:15-18; 1 Thess. 5:9-11; 2 Thess. .1:5-7; 2 Thess. 2:13-14; I Timothée 1:16; I Timothée 4:8; 2 Timothée 1:12; 2 Timothée 2:10-12; 2 Timothée 2:19; 2 Timothée 4:8; Tite 2:11-14; Tite 3:7; Hébreux 1:14; Hébreux 2:10; Hébreux 2:15; Hébreux 4:9; Hébreux 4:15-16; Hébreux 6:10; Hébreux 6:16-20; Hébreux 9:15; Hébreux 9:28; Hébreux 10:34-36; Hébreux 11:16; Hébreux 12:22-23; Hébreux 12:28; Hébreux 13:5-6; Jacques 1:5; Jacques 1:12; Jacques 1:25; Jacques 2:5; Jacques 4:8; 1 Pierre 1:2-5;1 Pierre 2:5-6; 1 Pierre 2:9-10; 1 Pierre 3:9-12; 1 Pierre 4:13; 1 Pierre 5:4; 1 Pierre 5:6-7; 1 Pierre 5:10; 2 Pierre 1:4; 2 Pierre 1:10-11; 2 Pierre 2:9; 1 Jean 1:7; 1 Jean 1:9; 1 Jean 2:17; 1 Jean 2:25; 1 Jean 2:28; 1 Jean 3:2; 1 Jean 3:22; 1 Jean5:13; Apocalypse 1:6; Apocalypse 2:7; Apocalypse 2:10-11; Apocalypse 2:17; Apocalypse 2:26-28; Apocalypse3:4-5; Apocalypse 3:10; Apocalypse 3:12; Apocalypse 3:21; Apocalypse 7:3-4; Apocalypse 7:9-17; Apocalypse 11:12; Apocalypse11:18; Apocalypse 14:1-5; Apocalypse 14:13; Apocalypse16:15; Apocalypse 20:4-6;Apocalypse21:3-7; Apocalypse 21:24; Apocalypse 22:4-5; Apocalypse 22:7; Apocalypse 22:12; Apocalypse 22:14.

 

Documents: voir aussi les liens, adresses de librairies du monde francophone sur le chapitre dédié:

Livres de référence:

arrow8 • René Pache:

«  Le retour de Jésus-Christ  » aux Editions Emmaüs (317 pages).

arrow8 • Samuel et Dorothée HATZAKORTZIAN:

«  L’urgence de se préparer pour le soudain retour de Jésus-Christ  » aux Editions Compassion (87 pages).

(Editions Compassion 65, chemin des Acacias – 73190 Saint-Baldoph – France).

 

Barre de separation

Vidéos:

également disponibles sur Youtube:

 

 

 

signeret

 

 

arrow8Les Signes de son retour
1 cassette, durée: 2H13

Le temps de l’humanité a-t-il atteint sa limite? que nous réserve le futur? Pouvons-nous espérer dans les prédictions de la science? Devons-nous croire à la prophétie biblique? Les évangiles de Matthieu 24, Luc 21 et Marc 13 nous révèlent ce qui nous attends en ces temps difficiles!

http://pleinsfeux.org/

 

enlevepg

 

 

arrow8 L’Enlèvement de l’Église
1 cassette

bientôt, une étonnante disparition. 
Les chrétiens l’appellent: L’enlèvement.

Mythe allégorique pour les uns, les écritures annoncent cet événement comme l’espérance des croyants (Tite 2,13). Le Dr. Pierre Gilbert vous invite à une analyse scripturaire révélatrice des différentes positions millénaristes et tribulationnelles!

L’église est-elle appelée à vivre les temps difficiles qui viennent sur notre monde ou à en être épargnée ?

- découvrez la vraie consolation de Dieu !
- apprenez à justifier votre position. !
- sortez des angoisses et retrouvez votre joie !

 

 

Barre de separation

 

 

bluearro

retour au sommaire

Quel « Jésus » avez-vous accepté ? (Chrétiens2000)

Quel « Jésus » avez-vous accepté ?

8 Février 2016

Quel « Jésus » avez-vous accepté ?

Il y’a peu de personnes à travers le monde qui nient l’existence de Jésus. Nier que Jésus soit venu sur la Terre, c’est comme nier que Napoléon ait existé ou qu’Obama soit réel.

Les historiens, les chercheurs, les athées et plusieurs religions, savent que Jésus est venu sur Terre, mais la différence entre les chrétiens et les autres, relève des attributs qu’on lui reconnaît. Si pour certains Jésus est un personnage historique, pour d’autres un prophète, ou encore un homme illuminé, ce que Dieu attend que l’Homme reconnaisse afin d’être sauvé, est bien plus précis que cela.

 

Beaucoup connaissent Jésus, mais pas le bon. Comme ce dernier le dit, il y’a des faux-christs. Cela ne concerne pas seulement les faux messies, mais aussi les fausses idées de Christ qu’on se fait de lui dans notre esprit.

La Bible ne dit pas qu’il suffit de reconnaître que Jésus existe, ni seulement qu’il est le plus grand prophète ou ni encore qu’il est un homme bon, la Bible dit clairement qu’il faut croire qu’il est le Fils de Dieu, donc qu’il est de nature divine et qu’il est le médiateur entre Dieu et nous, c’est ça le plus important concernant Jésus-Christ.

Quel « Jésus » avez-vous accepté ?

Jean 3:16

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

 

Philippiens 2:6-11

lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.
C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Quel « Jésus » avez-vous accepté ?

La Parole, laisse clairement comprendre que ceux qui ne croient pas qu’il est venu en chair, c’est-à-dire qu’il n’était pas un simple homme mais fils de Dieu qui a pris un corps humain, alors cette personne n’a pas Dieu.

 

1 Jean 2:23

Quiconque nie le Fils n’a pas non plus le Père; quiconque confesse le Fils a aussi le Père.

Deutéonome 11:26

Vois, je mets aujourd’hui devant vous la bénédiction et la malédiction

Jeremie 21:8

Tu diras à ce peuple: Ainsi parle l’Éternel: Voici, je mets devant vous le chemin de la vie et le chemin de la mort.

 

Proverbes 14:12  Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c’est la voie de la mort.
Proverbes 16:25  Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c’est la voie de la mort.

 

 

 

La Bible ne reconnaît pas de camp neutre, ni des camp d’à peu près, mais seulement deux, à savoir tout ce qui ne vient pas de Dieu biblique, vient de Satan ! Il n’existe pas de milieu.

 

 

1 Rois 18:21

Alors Élie s’approcha de tout le peuple, et dit :

- Jusqu’à quand clocherez-vous des deux côtés? Si l’Éternel est Dieu, allez après lui; si c’est Baal, allez après lui!

Le peuple ne lui répondit rien.

Apocalypse 3:16

Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.

Quel « Jésus » avez-vous accepté ?

L’esprit de l’Antéchrist n’est pas seulement issu de Satan, mais la Bible nous demande de savoir le reconnaître en cela qu’il combat cette vérité biblique; à savoir Jésus n’est pas seulement un homme historique, un prophète, un sacrificateur, un roi, mais le FILS de Dieu.

Satan combat cette croyance dans le coeur de l’Homme, c’est pour cette raison que ceux qui refusent de croire que Jésus est Fils de Dieu, ont l’esprit non pas de Dieu, mais celui de l’antéchrist, et cela a été écrit il y’a deux milles ans. Ainsi concernant toutes les religions de cette époque ou toutes celles qui sont arrivées après, la Parole nous demande de savoir distinguer celles qui viennent du Dieu unique de la Bible.

 

1 Jean 4:1-4

Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s ‘ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.

Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c ‘est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.
Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.

Galates 1:7-9

Non pas qu ‘il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Évangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème !
Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu’un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !

Ephesiens 4:14

afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction

 

Satan combat cette vérité, car il sait que par elle, les Hommes obtiennent le salut et il veut l’enfer pour l’humanité entière.

 

Jean 10:10

Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.

1 Jean 4:9

L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.

 

Il est donc normal que l’Adversaire ce Voleur, s’attaque à ce que Dieu appelle le chemin de la vie afin que tous ceux qui n’y croient pas, soient dans les ténèbres et se retrouvent dans le feu éternel.

 

La Bible dit que c’est Satan qui nie « Jésus-Christ Fils de Dieu », et tous les hommes qui nient cette vérité, appartiennent à Satan ou sont, quelques fois sans le savoir, dans des religions appartenant à Satan l’usurpateur qui a plusieurs religions, plusieurs philosophies et doctrines.

Celui qui ne croit pas que Jésus est le Fils de Dieu, n’a pas Dieu en lui, mais il est trompé par Satan. Il est donc impossible à cette personne d’entrer au Paradis, c’est-à-dire la maison de Dieu. Jésus est le Fils de Dieu, et l’unique chemin désigné par Dieu lui-même, pour arriver jusqu’à Lui.

Cette vérité ne relève pas d’une volonté humaine, mais de Dieu le Père, le Créateur de l’Humanité et de l’univers tout entier.

 

Jean 14:6

Jésus lui dit :

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

 

 

Dieu leur demande, de sortir de cela :

 

 

2 Corinthiens 6:16

Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit:

J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peupleC’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous,

dit le Seigneur;

Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles,

Dit le Seigneur tout-puissant.               

Quel « Jésus » avez-vous accepté ?

La foi qui sauve ne s’arrête pas à cela. Car Dieu ne s’associe pas à d’autres dieux. On ne peut croire à cette vérité et en accepter d’autres. Celui qui a cette foi-là, marche automatiquement selon les commandements de Dieu, car le salaire du péché c’est la mort, la Bible nous exhorte à nous dépouiller de tout ce que Dieu appelle « mal ».

Avec cette foi chrétienne, à aucun moment la Bible nous autorise à inclure dans notre quotidien, d’autres adorations, d’autres doctrines.

  • Nous avons « UN seul Dieu »
  • Nous avons « UN seul médiateur, Christ »

 

1 Timothée 2:5

Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme

Actes 4:12

Il n ‘y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

Galates 5:19-21

Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution,
l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

Ephesiens 4:20 – 24

Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits, à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

Quel « Jésus » avez-vous accepté ?

La Bible ne nous autorise pas à inclure d’autres entités ni d’autres personnes. La Bible nous demande seulement de prier « pour » et non pas « à », c’est-à-dire en faveur des uns et des autres. En faveur de nos frères et sœurs mais aussi en faveur de nos ennemis.

 

Jacques 5:16

Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace.

Matthieu 5:44

Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,

Ephesiens 6:18

Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.

 

Les frères et sœurs en christs sont appelés les « saints » dans la Bible.

Saint avec majuscule désigne Dieu, Jésus a également cet attribut dans la Bible, lorsqu’il est appelé le Saint de Dieu (Jean 6:69), cela s’arrête là.

Saint avec une minuscule signifie celui qui « connaît » le Dieu de la Bible et les Ecritures, et non pas quelqu’un qui serait mort et qui aurait éventuellement la possibilité de nous entendre et de réaliser des choses en notre faveur.

Les saints dans la Bible, sont ceux qui sont sanctifiés par la Parole de Dieu, des personnes vivantes qui connaissent et marchent selon la Parole.

 

Exode 19:10

Et l’Éternel dit à Moïse :

- Va vers le peuple; sanctifie-les aujourd’hui et demain, qu’ils lavent leurs vêtements.

Jean 17:17

Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.

 

 

 

Quel « Jésus » avez-vous accepté ?

Les morts, comme le dit la Bible, ne connaissent rien, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas la possibilité d’interagir avec les vivants, cela leur est impossible physiquement et spirituellement, puisque Dieu n’a désigné aucun médiateur.

 

Ecclésiaste 9:5

Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront; mais les morts ne savent rien, et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée.

Luc 16:26

D’ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire.

 

Tous ceux qui parlent à des personnes décédées, parlent à des copies, faites par des démons, prenant l’apparence de ce qu’on appelle fantômes, esprits, revenants, etc.

 

2 Corinthiens 11:14-15

Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs oeuvres.

 

Les personnes qui s’adressent aux morts sont sous la malédiction, car ils interagissent avec des démons qui peuvent prendre les souvenirs, l’apparence, et la voix d’une personne connue et cela est une abomination devant Dieu. Tous ceux qui parlent à des personnes décédées, même lorsqu’elles sont reconnues comme saintes devant les hommes, sont en abomination devant Dieu :

 

 

Levitique 20:27

Si un homme ou une femme ont en eux l’esprit d’un mort ou un esprit de divination, ils seront punis de mort; on les lapidera: leur sang retombera sur eux.

Deutéronome 18:11

… personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.

1 Chroniques 10:13

Saül mourut, parce qu’il se rendit coupable d’infidélité envers l’Éternel, dont il n’observa point la parole, et parce qu’il interrogea et consulta ceux qui évoquent les morts.

Esaïe 8:19  

Si l’on vous dit :

Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants?

Esaïe 19:3

L’esprit de l’Égypte disparaîtra du milieu d’elle, Et j’anéantirai son conseil; On consultera les idoles et les enchanteurs, Ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir.

Qui est le Père Noel? Noel est-il Biblique? (BIBLE ET NOMBRES)

guirlande de fête
guirlande de fête

Qui est le Père Noël

première partie/3

 

Film le Pole Express: détail

« Rencontre magique »

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

 

Jésus-Christ s’est offert en sacrifice sur le bois d’un arbre.

 

guirlande de fête
guirlande de fête

«  [...] Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui mette au cou une grosse meule de moulin, et qu’on le jette dans la mer. (Marc 9:42)

«  [...] Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. (Apocalypse 21/8)

«  [...] Dehors les chiens, les magiciens, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! (Apocalypse 22/15)

Dernière Mise à Jour: 11/12/2006

• Avant-propos • Introduction • Jésus-Christ /Père Noël
• Saint Nicolas (2e partie) • L’arbre de Noël • Le Père Noël
• Santa-Claus (2e partie) • Sources et sites Web • Naissance de Jésus selon Matthieu (2e partie)
• Conséquences et impact sur le devenir d’un enfant • Naissance de Jésus selon Luc (2e partie)
• Le pourquoi du Christmas shopping (2e partie) • Document: Lettre à propos du Père Noël (2e partie)
• Noël parodique de la tribulation (2e partie)
• conclusion (2e partie) • Les parents chrétiens doivent-ils raconter la légende du Père Noël à leurs enfants? (2e partie)

 

Film le Pole Express: détail

Affiche du film: « le pole express » de Robert Zemeckis

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

Mise à jour Décembre 2004

La rédaction de ce chapitre dédié au « Père Noël » en fin du… Millénaire dernier… m’a valu un grand nombre de mails envoyés par des parents désemparés par le contenu de cette page, ce que je peux facilement comprendre. La sortie du film « le Pôle Express » me permet donc de rédiger une légère mise à jour pouvant leur donner un éclaircissement complémentaire et un moyen d’expliquer en souplesse à leurs enfants la part de fiction et la part de rêve liées à cette « fête ».

Film le Pole Express

« traversée d’un lac gelé« 

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

 

Le film en lui-même est un chef d’œuvre, une invitation au rêve, réalisé par Robert Zemeckis, adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg (« Boréal-Express » en Français).

L’ensemble du film a pour principal objet un jeune enfant en quête d’une vérité car il doute de l’existence du Père Noël. A la veille de Noël, alors que ses parents le croient endormi, ils pensent qu’il est peut être temps de lui révéler la vérité et de mettre fin à la… magie. Ce dernier point suscite l’étonnement chez l’enfant alors que dans un grand fracas, un train « magique » s’immobilise devant sa maison. Un contrôleur, curieusement peu aimable, lui indique alors qu’il est en route vers le Pôle Nord et c’est ainsi qu’il se trouve embarqué dans ce voyage initiatique.

L’un des thèmes du film est que lorsqu’on devient adulte on perd la capacité d’entendre tinter les grelots du traîneau du Père Noël.

«  [...] Or, la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. (Hébreux 11/1)

 

A l’inverse de la religion chrétienne, « croire c’est voir ».

Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.
C’est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu’on ne voyait pas encore, et saisi d’une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c’est par elle qu’il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi.
C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait.
9 C’est par la foi qu’il vint s’établir dans la terre promise comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu’Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse.
10 Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur.
11 C’est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable d’avoir une postérité, parce qu’elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. (Hébreux 11/6-11)

Si le verset 6 est important dans ce chapitre 11, ce n’est pas par hasard mais intentionnellement que j’ai choisi ce chapitre 11 en le faisant terminer sur le verset 11, incluant une séquence 9-11.

Film le Pole Express

« Episode du grelot« 

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

Au cours du voyage, un fantôme lui demande s’il croit aux fantômes, d’où la naissance du doute dans son esprit. Le grelot, selon « l’esprit merveilleux de Noël » est donc la récompense finale du Père Noël pour l’enfant qui croit. Le Père Noël devient donc la figure du Père Céleste qui récompense celui qui croit sans voir, le contrôleur personnifie la figure de Jésus-Christ, LE SEUL qui conduise vers la demeure du Père et le fantôme (qui sauve l’enfant au cours du voyage périlleux à bien des égards) est l’Esprit-Saint qui aide à croire. (En Anglais, « Esprit-Saint » peut se dire « Holy Spirit » ou « Holy Ghost« . « Spirit » se rapproche de notre mot « Esprit » alors que « ghost » désigne « un esprit » ou « un fantôme » en Anglais). Le voyage du « Pôle Express » devient donc à ce titre une recherche de Dieu et de la Foi.

Alors qu’il est entouré d’enfants de son âge, les adultes auxquels il se retrouve confronté forment une Trinité avec le contrôleur (Christ), le fantôme (Esprit-Saint) et le Père Noël (Père Céleste).

«  [...] et dit: Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. C’est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux. Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même. Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspende à son cou une meule de moulin, et qu’on le jette au fond de la mer. (Matthieu 18/3-6) – (Luc 18/15-17) – (Marc 10/14-16)…

«  [...] il nous a prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, (Ephésiens 1/5)

Les parents auront donc, grâce à ce film, l’opportunité plutôt inhabituelle par les temps qui courent, d’expliquer le film en le comparant point par point à ce que nous révèlent les Ecritures au sujet de la foi et du salut offert par Jésus-Christ, Notre Père et Créateur à tous, dont le trône se trouve dans les lieux célestes, et où la Nouvelle Jérusalem, notre demeure future nous attend, avec ses murailles longs de plus de 2200 km de côté et une hauteur équivalente. (se reporter au chapitre dédié « Jérusalem Céleste« ).

Sur le plan personnel, j’ajouterai que ma conversion personnelle s’est faite dans un train, sur la frontière Franco-Belge, un peu après la mi-Décembre 1977. A cette époque je savais depuis plusieurs années que le nombre 144 était inscrit partout dans la Création, comme le confirment les Ecritures.

Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’Agneau.
10 Il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu.
11 Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal.
12 Elle avait une grande et haute muraille. Elle avait douze portes, et sur les portes douze anges, et des noms écrits, ceux des douze tribus des fils d’Israël:
13 à l’orient trois portes, au nord trois portes, au midi trois portes, et à l’occident trois portes.
14 La muraille de la ville avait douze fondements, et sur eux les douze noms des douze apôtres de l’Agneau.
15 Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d’or, afin de mesurer la ville, ses portes, et sa muraille.
16 La ville avait la forme d’un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau, et trouva douze mille stades; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales.
17 Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange.
18 La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur.
19 Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce: le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d’émeraude,
20 le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d’hyacinthe, le douzième d’améthyste.
21 Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent.
22 je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu Tout-Puissant est son temple, ainsi que l’Agneau.
23 La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’Agneau est son flambeau.
24 Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire.
25 Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n’y aura point de nuit. (Apocalypse 21/9-25).

L’écartement des rails de chemin de fer est de 1m44. C’est aussi une mesure, celle de la muraille de la « Jérusalem Céleste« , mesure d’homme, qui était celle de l’ange. La séquence 9-11 inclut un « ravissement«  en esprit, celui de Jean et la lecture de la description de la Jérusalem Céleste, en conclusion de film ne peut que ravir l’esprit d’un enfant, celui que je suis encore moi-même, lorsque j’aborde de tels sujets, ayant été ravi en esprit tant de fois dans ma vie.

Le « ravissement » est une des formes d’enlèvement céleste, dont on relève sept cas distincts dans les Ecritures, Ancien et Nouveau Testaments compris.

 

Enlèvement de l'Eglise

Nouveau Testament

Enlèvement de L’Eglise

sources: Fond d’écran chargeable sur le site de Pierre Gilbert

http://www.pleinsfeux.com

 

Le Septième et dernier Enlèvement cité dans les Ecritures est en Apocalypse, au chapitre 11, annoncé par une séquence 9-11 dont nous reparlerons en cours de chapitre.

Film le Pole Express

« Départ du Père Noël sur son traîneau« 

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

 

On retrouve naturellement dans ce film tous les thèmes de Noël, à savoir le Père Noël à barbe blanche dans sa tenue traditionnelle (on en reparlera), une hotte gigantesque, le traîneau, les rennes, les elfes, le sapin, les guirlandes, les décorations, les lumières dans les rues, la neige, les flocons, la glace, les étoiles, les cadeaux, la nuit, les contrées lointaines situées au Pôle Nord, la luminosité féerique de l’atmosphère…

Bref tout l’arsenal d’imprégnation classique d’un univers « charmeur » et envoûtant au sens « magique« . Mais le thème est particulier toutefois dans la mesure où un enfant, doutant de l’existence du Père Noël, se retrouve embarqué à bord d’un « Midnight Express », le « Pôle Express » avec d’autres incrédules de son âge. Et cet aspect de la chose permettra aux parents de mettre fin au mensonge et aux illusions tout en gardant intacts la féerie et le rêve dans l’esprit de leur enfant, initié à la soudaine tristesse d’une réalité désenchantée avant de devenir désenchantante!

Mais combien de parents ont-ils conscience qu’ils sont eux-même trompés et qu’un jour prochain, un « Noël » planétaire est annoncé dans les Ecritures, un « enchantement » à taille planétaire, suivi d’une désillusion sans nom, c’est à dire concoctée par l’Innommable, celui qu’Harry Potter appelle — Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom — alias « Lord Voldemort« , un nom bien Français, précédé du mot « Seigneur », sous la plume de la sorcière J. K. Rowling.

Film le Pole Express

« Entre vertiges et épreuves »

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

 

Cette image semble « impossible », « sans issue », difficile à croire… pour un esprit d’adulte « Cartésien » qui ne « croit plus au Père Noël » depuis longtemps. Je ne parle cependant pas de la longueur du train, du degré de la pente à gravir, de la capacité de traction de la locomotive sur rail glissant mais de la destination de cette rampe d’élévation!

Film le Pole Express

« Vers la cité du Père Noël »

Détail d’une maquette de présentation du film

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

En fait, les images de la séquence suivante dans le film montrent, comme on peut le voir sur ce détail d’une maquette de présentation, un viaduc sur lequel s’engage le train, situé à l’opposé de la prise de vue et caché par « voie » de conséquences! Au loin, sur la droite on aperçoit la cité du Père Noël, surplombée d’une étoile, sous un ciel d’aurores boréales, les « lumières du Nord » (« Northern Lights »), comme les nomment les anglo-saxons.

Tour de Babel selon  Brugel

Tour de Babel selon Brugel

Cette montagne glacée a l’apparence d’une tour de Babel peinte par Brugel.

«  [...] Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués. (Apocalypse 13/15).

Si Jean, le rédacteur de ce verset extrait de son Livre de l’Apocalypse qui clôt le Nouveau Testament assistait à une séance de cinéma, il « croirait » certainement que ses visions se sont réalisées et que notre époque est celle de la fin des temps (et non du monde).

«  [...] L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, (2 Thess. 2/9-11).

Et Paul lui-même rédacteur de ces versets en serait tout autant convaincu!

croient au mensonge, toutes sortes de miracles

Le Père Noël est un mythe, un mensonge et croire au Père Noël, c’est explicitement croire au mensonge…

Que dire alors des parents « chrétiens » qui enseignent ce mensonge à leurs enfants dans ces condition?

et comme un train peut en cacher un autre…, un mensonge peut en cacher d’autres!

 

De manière logique, la couleur dominante pendant la plus grande partie du film est le bleu, comme l’est la lumière aux pôles par reflection naturelle, et ces rayons bleutés, à l’exemple des premières images du film infâme « la passion » de Monsieur M. Gibson, m’obligent à rappeler l’existence du « Blue Beam Project » ou « Projet du Rayon Bleu » (voir le chapitre projet blue beam).

Film "contact"

A noter à ce sujet que Robert Zemeckis, le réalisateur du « Pôle Express«  est aussi l’auteur des films « Apparences », « Forrest Gump »… et surtout « Contact » sorti en Septembre 97.

Ce « Blue Beam Project » avait été dénoncé par le journaliste Canadien d’investigation, un Veilleur à qui je rends hommage par ces lignes, Serge Monast (Agence Internationale Presse Libre) dans les années 95/96, quelques temps avant sa mort « suspecte ».

Si un tel Projet semble a priori être totalement extravagant ou voire même un « hoax » de taille, digne du Big Brother Orwellien et si la mise en place n’est pas encore d’actualité selon le bon vieux procédé du « debunking » traditionnel du monde de l’ufologie (voir « X-Files), il est toutefois salutaire, comme l’a bien exprimé un site francophone, je cite:… de prendre conscience que des usages quasiment magiques d’une combinaison de satellites, lasers, ordinateurs et ondes électromagnétiques rendent possible la construction d’un véritable « show planétaire de réalité virtuelle » susceptible de tromper massivement les populations.

Se reporter au chapitre « projet blue beam » pour le développement.

Film le Pole Express

« La cité du Père Noël« 

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

 

Les aurores boréales, comme nos petits ont pu les voir auparavant dans le dessin animé « Frère des ours » en début d’année 2004, totalement chamanique et New Agien, rappellent que les Ecritures nous ont annoncé des signes dans les cieux. Cette capture d’écran de la ville du Père Noël, une « Jérusalem céleste » Nordique, nous montre un sapin de Noël à l’intersection des deux axes cardinaux « SS », avec un « S » pour « Sud » ou « South ». On reparlera de cette combinaison « SS ». Cette perspective n’est pas sans rappeler le sapin de Noël érigé sur la Place Saint Pierre à Rome.

«  [...] Elle s’éleva jusqu’à l’armée des cieux, elle fit tomber à terre une partie de cette armée et des étoiles, et elle les foula. (Daniel 8/10)
«  [...] Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. (Matthieu 24/29)
«  [...] les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées. (Marc 13/25)
et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les figues vertes d’un figuier secoué par un vent violent.
 (Apocalypse 6/13)
«  [...] Le troisième ange sonna de la trompette. Et il tomba du ciel une grande étoile ardente comme un flambeau; elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux. (Apocalypse 8/10)
«  [...] Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clé du puits de l’abîme lui fut donnée,(Apocalypse 9/1)

Et l’examen de cette étoile centrale au sommet d’un sapin pyramidal, que l’on voit « tomber » au cours du film, puis rattrapée de justesse par des Elfes, appelle quelques commentaires à connotation eschatologique.

«  [...] Voici, l’Éternel dévaste le pays et le rend désert, Il en bouleverse la face et en disperse les habitants. (Esaïe 24/1)

Par définition, le mot « bouleverser » se décomposant en « boule-verser » indique le sens de position d’une sphère, d’une boule, d’un globe ou même d’une bulle. L’origine du mot a un fond commun avec le mot « déboulonner » et la chute de statues de Lénine ou de Saddam Hussein déboulonnées ou arrachées de leurs socles et autres piédestaux sont liées à des « révolutions » ou des « bouleversements » à grande échelle, avec des répercussions sur l’Ordre Mondial établi.

Le basculement des pôles serait donc, comme cela est déjà arrivé dans le passé, un « bouleversement » au sens propre du terme.

«  [...] Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu’un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’agneau; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister? (Apocalypse 6/12-17).

«  [...] Et le ciel se retira comme un livre qui s’enroule, et toute montagne et toute île furent transportées de leur place. (version Darby)

 

A l’exemple de ce verset, la Bible fait à plusieurs reprises référence à ces « bouleversements » passés ou encore à venir où le ciel semble être roulé alors que l’axe de la terre bascule, perturbant ainsi sa révolution.

Mais les Juifs, pleins de jalousie, ayant pris quelques méchants hommes de la populace, et ayant fait un amas de peuple, troublèrent la ville, et ayant assailli la maison de Jason, ils cherchèrent Paul et Silas pour les amener au peuple.
Mais ne les ayant pas trouvés, ils traînèrent Jason et quelques frères devant les magistrats de la ville, en criant: Ces gens qui ont bouleversé la terre habitée, sont aussi venus ici;
et Jason les a reçus chez lui, et ils contreviennent tous aux ordonnances de César, disant qu’il y a un autre roi, Jésus.
et la foule et les magistrats de la ville, qui entendaient ces choses, furent troublés.
9 et après avoir reçu caution de Jason et des autres, ils les relâchèrent.
10 et aussitôt les frères envoyèrent Paul et Silas, de nuit, à Bérée, lesquels étant arrivés, entrèrent dans la synagogue des Juifs.
11 Or ceux-ci étaient plus nobles que ceux de Thessalonique; et ils reçurent la parole avec toute bonne volonté, examinant chaque jour les écritures [pour voir] si les choses étaient ainsi. (Actes 17/5-11)

Intentionnellement, j’ai inclus un 9/11 en fin de cet extrait Biblique pour rappeler au lecteur ce qu’est un événement susceptible de bouleverser une population mondiale. Et c’est tout autant intentionnellement que j’ai surligné le nom de « Jason » et illuminé « examinant chaque jour les écritures [pour voir] si les choses étaient ainsi« .

N’oublions pas que la « fête » de Noël est censée être une fête religieuse « chrétienne ».

Intentionnellement,, à maintes reprises, j’ai évoqué le signe de « JONAS » dans la séquence « JASON » correspond aux 153 jours fixes (que l’année soit bissextile ou pas) de la période « Juillet-Août-Septembre-Octobre-Novembre » ou « July-August-September-October-November » Outre-Atlantique.

Le film « le Pôle Express » est sorti en salle le 1er Décembre en France au lendemain du 30 Novembre, le 153e jour de cette période « JASON« .

 

arbre de Noël au Rockefeller center

Arbre de Noël et statue d’Apollon , le « Dieu du soleil« 

devant le Rockefeller Center à New York

Sources; http://www.newsday.com/media/photo/2003-12/10472367.jpg

C’est au 30 Novembre, chaque année, que ce sapin est mis en lumière devant le Rockefeller Center à New-York.

Apollon?

Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clef du puits de l’abîme lui fut donnée,
et elle ouvrit le puits de l’abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d’une grande fournaise; et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits.
De la fumée sortirent des sauterelles, qui se répandirent sur la terre; et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu’ont les scorpions de la terre.
Il leur fut dit de ne point faire de mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur le front.
Il leur fut donné, non de les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois; et le tourment qu’elles causaient était comme le tourment que cause le scorpion, quand il pique un homme.
En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d’eux.
Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat; il y avait sur leurs têtes comme des couronnes semblables à de l’or, et leurs visages étaient comme des visages d’hommes.
Elles avaient des cheveux comme des cheveux de femmes, et leurs dents étaient comme des dents de lions.
9 elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer, et le bruit de leurs ailes était comme un bruit de chars à plusieurs chevaux qui courent au combat.
10 elles avaient des queues semblables à des scorpions et des aiguillons, et c’est dans leurs queues qu’était le pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois.
11 elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon(Apocalypse 9/1-11)

 

marché de Noël de Lyon 2006

— Marché de Noël de Lyon — Décembre 2006 —

— Document personnel – pas de copyright —

Cliquer sur le panorama pour l’agrandir (2760 x 787 pixels)

En examinant les écritures, ce 9/11, incluant une séquence 9-11, évoque sans détours un des noms de « scène » de Satan. Le 2 Décembre 2004, au lendemain de la sortie du film « le Pôle Express« , le bicentenaire du sacre de Napoléon était « fêté ». Si NAPOLEON se termine par LEON ou NOEL écrit à l’envers, la séquence « APOLEON » est directement inspirée du nom « Apollon« .
Apollyon = « Destructeur », l’ange des abîmes, le Destructeur…

Le Destructeur… à New York?

Apollo 911
Apollo 119

Le premier pas de l’homme sur la lune, selon la thèse officielle, lors de la mission Apollo 11 était précurseur d’un autre passage…

Et si « cinq mois » représentent selon la date de démarrage une période de temps longue de 150 à 153 jours, des essaims de « sauterelles » à la dimension des fléaux décrits dans la Bible se sont répandus en Egypte, en Israël, aux Canaries… tout au long de la deuxième moitié du mois de Novembre 2004.

 

Film lBad Santa

Cette année, le Père Noël ne vous fera pas de cadeaux

- « BAD SANTA«  (« MAUVAIS SANTA« ) – (Décembre 2004) -

 

Sources: http://www.cinema.vrn.ru/images/13dec/bad_santan.jpg

 

Le cinéma, une invention des frères « Lumière« , permet aux Illuminati de répandre leur venin dans le monde entier par le truchement d »Hollywood ».

 

 

HOLY WOOD

« HOLY » signifie « SAINT » ou « SACRE » dans notre langue… On peut donc traduite « HOLY WOOD » par « BOIS SAINT« .

HOLLYWOOD

 

et si « HOLLY » se prononce comme « HOLY« , « HOLLY » signifie « HOUX » dans notre langue, une plante parasite utilisée à Noël par exemple, selon les rites païens rattachés à cette « fête ».

On peut retrouver dans le même pays cette lettre « L » — si riche en évocations sonores dans notre langue — à valeur ajoutée sur une déclaration écrite bien connue, circulant dans le monde entier à savoir le dollar Américain.

In God we trust

« EN DIEU NOUS CROYONS« 

 

 

 

«  [...] Nul ne peut servir deux maîtres; car, ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre: vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. (Matthieu 6/24)

Mammon = « richesse »
1) Mammon
2) trésor
3) richesses (qui sont personnifiées et opposées à Dieu)

en examinant les Ecritures, est-il possible d’écrire une dédicace à Dieu sur un billet, et qui plus est, un support totalement occulte?

In Gold we trust

« A L’OR NOUS CROYONS« 

 

 

«  [...] Le poids de l’or qui arrivait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d’or, (1 Rois 10/14).

 

Disney signature 666

Signature de Walt Disney

Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là.
10 Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, demagicien,
11 d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.
12 Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel; et c’est à cause de ces abominations que l’Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. (Deut 18/9-12)

La notion d’enchanteur est très proche de celle de la magie dans les Ecritures:

enchanteurmagicien, partager, enchantements, troupe;

1) association, compagnie, bande, troupe
2) partage, association, société
3) un magicien, un charmeur, celui qui fait des incantations

«  [...] Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. (Apocalypse 21/8)

«  [...] Dehors les chiens, les magiciens, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! (Apocalypse 22/15)

Notre génération a eu son enfance baignée par la magie  »Disney » au temps de Noël, que ce soit au cinéma ou plus gravement, dans les « foyers » avec la télévision. On notera au passage que Walt Disney, franc-maçon au 33e degré, dissimulait trois « six » dans sa signature (entourés d’un cercle par mes soins). Et dans cet univers « magique« , la baguette « magique » y tient une grande place dans la main de Mickey, des fées bonnes ou méchantes, des sorcières et bien d’autres personnages « animés« .

Publicité Vodafone

— Cologne — Décembre 2005 — Document personnel — pas de copyright —

Le 666 est parfois présent sur les sapins de Noêl comme cette publicité Vodafone le montre dans une vitrine Allemande.

Il existe, en sorcellerie donc, puisque c’est de cela qu’il s’agit, plusieurs types de baguette magique.

Celle des magiciens, des sorciers et des fées est un bâton court, taillé dans un coudrier, coupé le premier Mercredi de la lune entre 11h et minuit, la onzième et dernière heure de la journée donc, en prononçant les mots « magiques » nécessaires durant cette opération. Cette baguette permet par exemple de tracer un cercle pour invoquer des démons tout en s’en protégeant. Cette baguette magique de « sorcier » est différente de la baguette du « sourcier » (notre langue parfois…), une branche de hêtre, d’aulne ou de coudrier en forme de « fourche« , tenue à deux mains et non une, et permettant de détecter la présence d’eau (ou de minerais) dans le sous-sol.

«  [...] L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, (2 Thess. 2/9-11).

Le houx placé dans une maison est censé protéger le foyer contre les méfaits des Elfes et des Fées. Et comme il est lié aux fêtes de l’hiver et du culte des dieux du soleil, il se rattache tout naturellement à la fête de Noël depuis les origines. Le houx est aussi un symbole de fertilité, de richesse, d’abondance, de chance et de prospérité.

Une baguette de sorcier confère à son utilisateur des pouvoirs dérobées aux puissances célestes ou conférés par des démons.

Caducée

On note les deux ailes

« HOLLY » comporte deux… « L« 

Elle est à l’origine du Caducée des médecins autour duquel deux serpents s’enroulent, porté par Asclépios, le dieu guérisseur et fils d’Appolon, lequel Apollon avait troqué une baguette magique contre une lyre avec Hermés (Mercure) qui la portait comme signe de reconnaissance de sa mission de messager des dieux. Satan, l’ancien maître de musique, est le chef d’orchestre qui brouille les pistes tout en multipliant les indices de reconnaissance de sa puissance chez ses serviteurs.

Dans le cas d’Harry Potter, la baguette magique est faite à partir d’une branche en bois de houx, ou « HOLLYWOOD » en Anglais. Elle lui permet de partager toutes sortesde pouvoirs, c’est à dire en d’autres mots la puissance de « Lord Voldemort » — Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom — pour le combattre ou sen défendre, d’effectuer des « TOURS » et et des prodiges mensongers pour le bien au lieu du mal! « Lord Voldemort » est un archétype d’Antéchrist.

Harry Potter, cette œuvre impie nous vient d’Angleterre et la nature de l’événement « HOLLYWOODIEN » des « TOURS » du WTC relève de la même nature « magique » et « prodigieuse« .

9 Si Pharaon vous parle, et vous dit: Faites un miracle! tu diras à Aaron: Prends ta verge, et jette-la devant Pharaon. Elle deviendra un serpent.
10 Moïse et Aaron allèrent auprès de Pharaon, et ils firent ce que l’Éternel avait ordonné. Aaron jeta sa verge devant Pharaon et devant ses serviteurs; et elle devint un serpent.
11 Mais Pharaon appela des sages et des enchanteurs; et les magiciens d’Égypte, eux aussi, en firent autant par leurs enchantements.
12 Ils jetèrent tous leurs verges, et elles devinrent des serpents. Et la verge d’Aaron engloutit leurs verges. (Exode 7/9-12)

Intentionnellement une nouvelle fois, j’ai choisi une séquence 9-11 pour rappeler que la magie est reconnue par les Ecritures avec l’exemple bien connu de Moïse et Aaron confrontés à Pharaon et ses magiciens.

«  [...] Mon peuple consulte son bois, et c’est son bâton qui lui parle; Car l’esprit de prostitution égare, et ils se prostituent loin de leur Dieu. (Osée4/12)

branche, bâton, pique, houlette;

1) verge, bâton
1a) branche, bâton
1b) bâton (de voyage)
1c) baguette (de magicien)
«  [...] Je suis trop petit pour toutes les grâces et pour toute la fidélité dont tu as usé envers ton serviteur; car j’ai passé ce Jourdain avec mon bâton, et maintenant je forme deux camps. (Genèse 32/10)

La baguette est aussi un instrument de clairvoyance, de médiation entre les Puissances invisibles, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Il suffit de lire le livre des Nombres et certains passages comme celui du rameau d’Aaron dont la floraison est un signe d’élection divine.

«  [...] Lamentez-vous sur lui, vous tous qui l’environnez, Vous tous qui connaissez son nom! Dites: Comment ce sceptre puissant a-t-il été brisé, Ce bâton majestueux? (Jérémie 48/17)

«  [...] Jonathan ignorait le serment que son père avait fait faire au peuple; il avança le bout du bâton qu’il avait à la main, le plongea dans un rayon de miel, et ramena la main à la bouche; et ses yeux furent éclaircis. (1 Samuel 14/27)

Le nombre 11 étant lié à la silhouettes des tours du WTC, le chapitre 11 mérite qu’on s’y penche à nouveau puisqu’il y est question de roseau ou de canne à mesurer:

on me donna un roseau semblable à une verge, en disant: Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, l’autel, et ceux qui y adorent.
Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois.
Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours.
ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre.
Si quelqu’un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis; et si quelqu’un veut leur faire du mal, il faut qu’il soit tué de cette manière.
ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu’il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu’ils le voudront.
Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera.
et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Égypte, là même où leur Seigneur a été crucifié.
9 Des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre.
10 et à cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre.
11 Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient.
12 et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait: Montez ici! et ils montèrent au ciel dans la nuée; et leurs ennemis les virent.
13 A cette heure-là, il y eut un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville, tomba; sept mille hommes furent tués dans ce tremblement de terre, et les autres furent effrayés et donnèrent gloire au Dieu du ciel. (Apocalypse 11/1-13).

 

Boutique X-mas

Boutique de Noël dans le hall de la gare de Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2004

Les 42 mois de 30 jours Bibliques ou mille deux cent soixante jours représentent trois ans et demi, une demi période de tribulation donc, avant que commence celui de la Grande Tribulation, est soulignée par les trois jours et demi de liesse, de réjouissances, d’allégresse et d’échanges à distance de présents dans le monde entier, décrits selon cette séquence 9-11. Les quasi quotidiens tremblements de terre majeurs qui ont frappé de nombreux pays comme jamais encore au cours du mois de Novembre 2004 ne font que renforcer l’aspect eschatologique de ce chapitre reconsidéré dans un futur qui s’annonce de plus en plus proche et au moins probable pour les incrédules et les impies.

Un jour, comme celui du 11 Septembre 2001, compte 24 heures. Et 24 jours séparent le 153e jour de la période Jason du minuit « chrétien », au soir du 24/12… 12 est le symbole de partage d’une journée. Tout comme Enoch âgé de 365 années, fût enlevé avant le déluge Noétique, l’Eglise sera ravie dans le filet Christique symbolisé par le nombre 153 auprès du Seigneur, permettant l’avènement de l’Antéchrist avec un temps de tribulation égal à 2520 jours, plongeant le monde entier dans la détresse, et le numéro d’appel d’urgence 911 en vigueur aux USA ne sera plus d’aucune utilité. Et c’est au milieu de cette nuit, un minuit d’une autre nature depuis longtemps annoncé, et de ces temps de ténèbres épaisses que Satan sera chassé du ciel, « animé » d’une grande colère contre le genre humain.

9 et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.
10 et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, ainsi que la puissance, le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.
11 ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.
12 C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps.
13 quand le dragon vit qu’il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté le fils.
14 et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu’elle s’envole au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent.
15 et, de sa gueule, le serpent lança de l’eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l’entraîner’entraîner par le fleuve.
16 Mais la terre secourut la femme, elle ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule.
17 et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au reste de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui retiennent le témoignage de Jésus. (Apocalypse 12/9-17)

Fin de mise à jour

Faute de temps, la suite de ce chapitre n’a pas été mise à jour. Elle date donc de plusieurs années.

Lyon fête des lumières 2004

— Lyon - Fête des lumières – 8 Décembre 2004 —

— marché de Noël —

— Document personnel – pas de copyright —

Qui est le Père Noel? Noel est-il Biblique? (BIBLE ET NOMBRES) dans Partages et Enseignements linevert

Avant propos

 

 

NOEL

« EL » désignant « DIEU« ,

« NO-EL » devient « pas de Dieu« !

Selon notre désignation actuelle et non étymologique bien entendu!

 

- Tammuz, le Dieu solaire Babylonien, « réincarnation » de Nemrod selon sa veuve Sémiramis infidèle, était né un 25 Décembre

- Sun Ra, le Dieu solaire Egyptien était né un 25 Décembre

- en 168 avant JC, le général Antiochus Epiphane avait installé une statue de Zeus dans le temple à Jérusalem en le proclamant « Dieu », le jour d’anniversaire de Zeus, un 25 Décembre

- Rome fût séduite pendant sa colonisation de la Perse par le culte idolâtre de Mithra, né un 25 Décembre, la version Perse de Tammuz… Et c’est ainsi que le Tau ou croix de Tammuz/Mithra devînt un instrument de sacrifice pour plaire à ces dieux et que les Romains offrirent des sacrifices à leur nouveau dieu solaire en fixant sa date de naissance au… 25 Décembre!

Les lignes qui suivent peuvent choquer le lecteur et j’ai longtemps hésité avant de prendre la décision de les charger. Dieu ne m’a pas créé pour plaire aux hommes et être aimé d’eux mais pour dénoncer l’ampleur des dérives de cette fin de Millénaire, longuement et depuis longtemps concoctées par le Malin pour établir l’Antéchristà la fin des temps et non du monde comme certains le supposent par ignorance de la Parole pourtant très précise à ce sujet. Lorsque les hommes travaillent sans Dieu (« Laboratoire » intègre bien à l’origine les mots « labeur » et « oratoire »), ils sont à leur insu sous inspiration du Prince de ce monde qui ne manque pas de plans pour arriver à ses fins, c’est à dire égarer un maximum d’âmes pour leur faire perdre le salut. Contrairement à ce que chantent certaines stars dépravées du show-business, nous n’irons pas tous au Paradis!

Je suis moi-même affecté d’avoir été pendant longtemps trompé par le monde et ses systèmes mercantiles. La dominante de ce site est l’eschatologie. Je me dois donc d’y être fidèle, par amour du Maître et trop c’est trop. Beaucoup de « chrétiens » ont adopté Halloween (I) et (II) et j’en ai dû en prendre bonne note!

boite aux lettres

Quelque 800 000 enfants postent leur lettre à l’attention du Père Noël chaque année (chiffre officiel 2000) et ce sont autant de désillusions futures! je n’ai jamais écrit de lettre au Père Noël pour ma part mais ce chapitre est une riposte contre l’Imposteur!

 

M. Gorbatchev

 

Il est peut-être surprenant de découvrir le visage de M. Gorbatchev, successeur de Lénine, le « petit père des peuples »,« Le Bon Homme » que représentent encore de nos jours les cartes de vœux Russes, entouré d’enfants près d’un arbre illuminé… sur une page traitant de l’existence du Père Noël! Mais au-delà des disparités paradoxales se trouve une vérité cachée qu’il vaut mieux ne pas méconnaître!

Rentrons donc dans le vif du sujet!

Trois mots-clé: NoéNoëlNobel

Halloween étant venu renforcer le cycle festif de fin d’année, gageons que celui de Carnaval s’amplifiera avant Pâques. Mais par Carnaval, il faut comprendre Char naval. Le porte-avions Charles de Gaulle est prometteur en la matière. C’est Dieu qui a fermé depuis les cieux la porte de l’arche de Noé.

Marché de Noël flottant

Marché de Noël flottant sur un Köln-Düsseldorfer

- Cologne – Document personnel – pas de copyright – Décembre 2004

Car comme nous l’avaient annoncé les Ecritures, nous sommes à présent comme au temps de NoéNoël parce que ce devrait être une période de paix avec ce que l’on appelle la trêve dite des confiseurs ou de Noël de moins en moins respectée. Nobel comme un symbole paradoxal de paix puisque le prix Nobel évoque l’activité industrielle de son Fondateur : les explosifs! On a même vu en 1951, M. Chilsholm déclarer dans le cadre de l’ONU en qualité de directeur de l’Organisation mondiale de la paix qu’il fallait en finir avec le Père Noël! Traité comme un particularisme identitaire national, il fallait gommer cette pierre d’achoppement sur le chemin vers le Nouvel Ordre Mondial.

Le jour de Noël 1991, le président Gorbatchev annonçait à la télévision que l’U.R.S.S. disparaissait pour laisser la place à une nouvelle communauté: la C.E.I.

Ce jour de Noël était le 359e jour de l’année alors que les lettres C.E.I. correspondent à la séquence 3 - 5 - 9 si l’on considère leur position dans l’alphabet. M. Gorbatchev, Prix Nobel de la paix nous rappelait par la même occasion que le « Père Nobel » avait créé sa fondation en Suède, un pays Nordique. Il n’est point besoin d’être devin pour deviner que cette date n’est pas fortuite, pour tenter de détourner le Plan divin, surtout lorsque l’on se rappelle que le premier cosmonaute d’origine Française à bord de MIR en 1981, la station orbitale Soviétique, avait pour nom J.L. Chrétien!

Un prix Nobel peut être aussi un meurtrier, un terroriste notoire. L’exemple le plus flagrant est Y. Arafat qui trompe, ment, tergiverse, et pousse à la haine du juif, la jeunesse de son pays et par médias complices interposés et sciemment détournés, le monde entier. Comment peut-on déclarer un cessez-le-feu lorsqu’on utilise des pierres pour harceler l’ennemi?. Ce genre de fausse ironie est fabuleux. On en oublierait les voitures-pièges bourrées d’explosifs, Nobel oblige puisque ce nom est directement lié à un explosif, le TNT! Dans les écoles Palestiniennes, Israël n’existe nulle part sur les cartes géographiques et autres mappemondes!

Un an auparavant, jour pour jour avant ce Noël 1991, en 1990 donc, le génie des Carpates, je veux dire N. Ceaucescu et son épouse étaient exécutés par ceux qui n’avaient qu’une idée en tête: le remplacer…

 

Y ARAFAT

 

SatanL’Etre aux mille identités, qui se fait appeler Santa Claus sous d’autres latitudes, a mis ses pions et rouages en place depuis longue date pour tromper Israël avec un faux traité de paix qui sera confirmé et consolidé par l’Antéchrist.

Certaines publicités sont explicites, on le verra plus tard, quant à ce rapprochement inattendu entre Santa et Satan.

On est, comme on peut le constater, tout proche de… la marque déposée © ® ™ … sur la main droite ou sur le front!

Publicité Coca-Cola

NOBEL qui donne LEBON en sens inverse a fait fortune grâce au TNT, un explosif puissant qui a coûté la vie à bien des hommes. Les chrétiens eux, ont l’AT et le NT. Rien à voir avec Windows mais plutôt avec l’Ancien et le Nouveau Testament.

En ce qui concerne l’invention du mythe du Père Noël par Satan déguisé en Santa Claus, le but recherché est de détourner l’attention des enfants du Sauveur au profit de cette marionnette de filiation Septentrionale, Gog et Magog donc. L’amour des choses de ce monde prévaut alors sur le salut et l’inclination vers les promesses célestes, avec la consommation du présent en éliminant le futur, tout en menant une vie de consommation égocentrée et non christocentrée.

 

 

Introduction

 

marché de Noël de Cologne

Marché de Noël sur le parvis de la cathédrale à Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

 

La génération d’après guerre dont je fais partie a « cru » au Père Noël jusqu’à l’âge d’entrer en maternelle. Dans mon cas, j’y ai cru jusqu’à l’âge de 6 ans et manque de maturité oblige selon les adultes, je n’ai jamais pu accepter ce mensonge ou tout du moins l’existence d’une telle arnaque, une escroquerie imparable pour un enfant décontenancé par une telle « révélation ». Un Père céleste, bon de nature, prévenant, grand père de substitution car je n’avais qu’une grand-mère, au plus profond des nuits du solstice hivernal, alors que tout est hostile, froid, sombre, humide, envahi par des brumes… ne pouvait rationnellement exister! En effet comment ce père Noël que je croisais dans la rue du commerce devant le « grand magasin » pouvait connaître mes pensées et mes rêves les plus secrets, descendre par des cheminées qui n’existaient que dans les vieilles maisons, ou franchir des fenêtres fermées de l’intérieur, assurer sa distribution de cadeaux dans le monde entier au cours de la même nuit, en supporter le poids de milliers de jouets, dans une hotte manifestement trop exiguë…

La hotte, clinquante et dorée n’est plus de bois mais « en fer« , est devenue aspirante, éclaire à demeure sous la cheminée presque factice dans des foyers où la chaleur n’est plus celle de la famille et s’assimile plutôt à celle des micro-ondes ou de la boite de Pandoree à images Hertziennes. Le Père Noël s’affiche sur tous les médias et envahit nos rues par paquets de dix à la porte des agences intérimaires. (J’ai vu des annonces en ANPE pour des contrats saisonniers du 1er au 24 décembre inclus!). Mieux vaut en rire.

santons de Noêl

Tous mes arguments avancés pour défendre l’existence de ce père Noël étaient battus en brèche à mon grand désarroi. La honte m’accablait d’avoir pu être aussi naïf, la perplexité laissait la place à la confusion, le désespoir de devoir admettre l’erreur d’avoir « cru » au Père Noël.

Demeuraient l’odeur des sapins, la chaleur des flammes de bougies, le scintillement du décorum festif, la féerie des lumières quelques peu éteintes pendant les années d’économie d’énergie consécutive au premier choc pétrolier, et surtout la présence rapprochée, émaillée de signes sans cesse renouvelés, d’un Père Céleste, Celui que je sers et dont je connais le caractère Eternel.

 

Carte de Noêl traditionnelle

 

Même si je suis devenu parfois, ironiquement, à mon corps défendant, avocat du Père auprès des incroyants alors que Son Fils est notre Avocat Universel, je me sens encore orphelin et inconsolable à l’idée d’avoir perdu ce père Céleste l’espace d’un soir. Les années passant, la conviction profonde de connaître l’intimité d’un Père Créateur, omniscient, omniprésent, répondant à la vitesse de l’éclair, à la moindre sollicitation ou requête, instruit des moindres détails de notre quotidien, cautérisait la brèche. Puis vînt l’année du Bac, les cours de philosophie… « Croire en Dieu » relevait de l’indigence à se prendre en charge, à s’assumer, à affronter la vie… bref, une preuve d’immaturité qui confinait à la tare congénitale si le mal persistait. J’ai donc pendant l’espace d’une semaine, ou au moins quelques jours, cessé de croire en Dieu… intellectuellement. Mais le cœur n’y était pas, vraiment pas. Et puis l’Eternel m’avait déjà instruit d’une revanche secrète, incompréhensible… une quête qui s’apparente à une enquête, à savoir traquer celui qui se masquait derrière des traditions et des fausses vérités, L’Adversaire du genre humain, car Lui aussi existe tout aussi réellement. Le Mal ne pouvait exister sans le Bien, les œuvres et autres scénarii du Malin n’étaient qu’un leurre, une épreuve, un miroir aux alouettes inventés par un détourneur de bonne volonté, un maquilleur, un escroc, un voleur, une entité animée d’une haine aussi inextinguible qu’incompréhensible pour le genre humain en général et plus particulièrement ceux qui ne souffrent pas d’entendre blasphémer et ridiculiser notre Sauveur, le Maître qui se tient à la porte de nos cœurs. Mieux vaut risquer de la laisser entrouverte, certains courants d’air devenant des « vents-d’anges » porteurs de promesses d’un vin nouveau et d’une ivresse Noétique avant l’embarquement qui n’ont mais alors vraiment rien de commun avec le Beaujolais nouveau ou les effusions de Toronto mais que la colère divine annonce en contre-P.oint de la Sodome et Gomorrhisation de notre société. (Le paradis que nous promettent des Bill Gates est un piège et son portail est géant. « Porte » ou « Portail » se dit « Gates » en anglais. La première occurrence est dans le verset de la Genèse, lorsque le neveu d’Abraham, Lot (= « voile ») attend les deux anges exterminateurs aux portes de Sodome:

« [...] Et les deux anges vinrent à Sodome sur le soir; et Lot était assis à la porte de Sodome. Et Lot les vit, et il se leva pour aller à leur rencontre, et se prosterna le visage en terre; (Genèse 19/1)

Cette porte dans les Ecritures est aussi celle des cieux ou des enfers…).

Non, le Père Noël n’est certes pas une ordure mais il est l’œuvre du Malin.

Depuis de nombreuses années je n’ai cessé de songer au symbolisme des sabots au pied des cheminées qu’il vaut mieux garder éteintes. Le mot « sabot » a donné « sabotage« , un mot connu pratiquement dans tous les pays. A l’origine, il s’agissait du lancer de sabots dans les métiers à tisser des soieries par les « canuts », les « soyeux » qui travaillaient dans l’industrie de la soie dans la région Lyonnaise et établissaient les premières grèves de notre histoire. Les métiers à tisser constitués de bois étaient ainsi fracassés par les canuts révoltés à juste titre par l’état de servitude et d’exploitation dans lequel ils étaient maintenus par leurs patrons.

Puis il y a quelques années, l’examen d’un jouet dans un super marché m’a conforté dans cette approche « parano » affirmeront certains d’un sabotage en règle programmé pour les temps de la fin que nous vivons actuellement. Il s’agissait d’un train avec des wagons dont l’un portait les couleurs et les logos de Coca-Cola et un autre, une inscription:

« Santa Claus’ spécial Christmas carriage »

 

La voiture spéciale de Santa Claus.

 

Publicité Coca-Cola

 

Cette publicité de Coca-Cola est de même inspiration.

Le train remplaçait le traîneau. Ce train de Satan Klaus était un train « en fer« , et ce chemin de fer devenait le chemin de Lucifer. Ne parle t’on pas de train d’enfer?

« Klaus » sonne comme « claws » en Anglais, signifiant « griffes« . Le « Santn Klaus » se tranforme alors en « Satan Klaus » ou « griffes de Satan« !

 

 

 

 

Publicité Coca Cola géante

Publicité Coca Cola géante

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Sources: http://www.20minutes.fr/societe/diaporama-78-photo-822962-24-heures-images

La présence à peine masquée de Satan dans notre monde moderne avec le culte idolâtre de Santa Maria, les feuilletons insipides et sans fin du style « Santa Barbara« , ou les enseignements spirites du Grand guide spirituel révisionniste «  Sanat Kumara ne révèle que la partie émergée de l’Iceberg Titanesque vers lequel notre monde devenu fou s’engage à toute vapeur… se fiant à des fanaux constituées de citrouilles ricanantes qui en balisent le chemin.

La pénétration presque instantanée et l’imposition d’une autre fête anglo-saxonne « Halloween« , me permet d’illustrer et de faire comprendre les rouages et le modus operandi du Malin pour nous détourner de notre Créateur. On croit que la fête du Père Noël remonte à la nuit des temps! Alors que l’on doit à Coca Cola et au Dieu de ce siècle, l’existence de ce gnome égaré dans notre temps, celui de la nuit naissante qui aboutira inéluctablement aux ténèbres de la grande tribulation car les prophéties de Dieu sont écrites et doivent être accomplies.

Jésus-Christ a déclaré qu’il est l’alpha et l’oméga.

 » [...] Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui Était, et qui vient, le Tout-Puissant(Apocalypse 1/8)

 » [...] Et il me dit: C’est fait! je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement(Apocalypse 21/6)

 » [...] Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. (Apocalypse 22/13).

Le Malin reprend le mot Oméga, en fait une « marque » « de mon« tre pour mesurer le temps à notre poignet. Le dessus de la main n’est plus loin! Il a au cours des millénaires tout perverti, falsifié, retourné, inversé…

 

Quelques traits distinctifs concernant

Jésus-Christ selon les Ecritures

et Santa Klaus selon la tradition affabulatrice des hommes inspirée par le Prince de ce monde.

 

Publicité Coca-Cola

 

 

pointcli dans Partages et Enseignements Jésus-Christ n’a pas d’enfants et est semblable à Melchisédek

 » [...] qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n’a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité. (Heb 7/3)

button23 Santa Claus n’a ni parents, ni enfants

____________________________________

pointcli Jésus-Christ vient du Nord où il vit

 » [...] Je regardai, et voici, il vint du septentrion un vent impétueux, une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répandait de tous cotés une lumière Éclatante, au centre de laquelle brillait comme de l’airain poli, sortant du milieu du feu. (Ezechiel 1/4)
 » [...] Belle est la colline, joie de toute la terre, la montagne de Sion; Le coté septentrional, c’est la ville du grand roi. (Psaume 48/2) (48/3)

button23 Santa Claus vient d’une région proche du Pôle Nord où il vit

____________________________________

pointcli Jésus-Christ a des cheveux semblables à de la laine;

 » [...] Sa tête et ses cheveux Étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu; (Apoc. 1/14)

button23 Santa Claus a des cheveux semblables à de la laine;

____________________________________

pointcli Jésus-Christ a une barbe

 » [...] J’ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, Et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe; je n’ai pas dérobé mon visage Aux ignominies et aux crachats. (Esaïe 50/6)

button23 Santa Claus a une barbe

____________________________________

pointcli Jésus-Christ vient sans prévenir et de façon mystérieuse

 » [...] Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. (Luc 12/40)
 » [...] Prenez garde, veillez et priez; car vous ne savez quand ce temps viendra. (Marc 13/33)

button23 Santa Claus vient sans prévenir et de façon mystérieuse

____________________________________

pointcli Jésus-Christ travaille le bois comme charpentier

 » [...] N’est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon? (Marc 6/3)

button23 Santa Claus travaille le bois pour construire des jouets

____________________________________

pointcli Jésus-Christ vient comme un voleur dans la nuit

 » [...] Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. 43 Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. 44 c’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. (Matthieu 24/42-44)

button23 Santa Claus vient comme un voleur dans la nuit

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est Eternel, sans âge

button23 Santa Claus est éternel, sans âge

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est omnipotent et Tout Puissant

 » [...] Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant: alléluia! Car le Seigneur notre Dieu tout-puissant est entré dans son règne. (Apoc. 19/6)

button23 Santa Claus est omnipotent et tout puissant

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est omniscient et connaît toutes nos actions et nos coeurs

 » [...] Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. (Hébreux 4/13)
 » [...] car si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. (1 Jean 3/20)

button23 Santa Claus est omniscient et connaît toutes nos actions et nos coeurs

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est omniprésent

 » [...] Où irais-je loin de ton esprit, et où fuirais-je loin de ta face? 8 Si je monte aux cieux, tu y es; Si je me couche au séjour des morts, t’y voilà. 9 Si je prends les ailes de l’aurore, et que j’aille habiter à l’extrémité de la mer, 10 là aussi ta main me conduira, et ta droite me saisira. (Psaumes139/7-10)

button23 Santa Claus est omniprésent. Il doit délivrer son stock de jouets en l’espace d’une seule nuit.

____________________________________

pointcli Jésus-Christ vit au milieu des hommes.

 » [...] Ne savez-vous pas que vous Êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? (1 Cor. 3/16)
 » [...] Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. (2 Cor. 6/16-17)

button23 Santa Claus vit dans le coeur des enfants

____________________________________

pointcli Jésus-Christ délivre des présents

 » [...] C’est pourquoi il est dit: Étant monté en haut, il a emmené des captifs, et il a fait des dons aux hommes. (Ephésiens 4/8)

button23 Santa Claus délivre des présents

____________________________________

 

pointcli Jésus-Christ fait l’objet d’une véritable tradition picturale (ou iconographie).

 

button23 Santa Claus fait l’objet d’une véritable tradition picturale (ou iconographie).

____________________________________

pointcli Jésus-Christ représente la Vérité absolue

 » [...] Jésus lui dit: je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. (Jean 14/6)

button23 Santa Claus est un mythe, une fable absolue

____________________________________

pointcli Jésus-Christ possède un trône

 » [...] Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre Écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. (Apoc. 5/1)

button23 Santa Claus possède un trône

____________________________________

pointcli Jésus-Christ s’adresse principalement aux enfants à qui il demande de l’approcher

 » [...] Jésus, voyant cela, fut indigné, et leur dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Marc 10/14)

button23 Santa Claus s’adresse principalement aux enfants à qui il demande de l’approcher

____________________________________

pointcli Jésus-Christ demande aux enfants d’obéir aux parents

button23 Santa Claus demande aux enfants d’obéir aux parents

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est le Père Eternel

 » [...] Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-puissant (Apoc. 1/8)
 » [...] Et il me dit: c’est fait! je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. (Apoc. 21/6)

button23 Santa Claus est le Père Noël

____________________________________

pointcli Jésus-Christ fait l’objet de prières et d’adoration

button23 Santa Claus fait l’objet de prières et d’adoration

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est l’Eternel des armées

 » [...] Je m’approcherai de vous pour le jugement, et je me hâterai de témoigner contre les enchanteurs et les adultères, Contre ceux qui jurent faussement, Contre ceux qui retiennent le salaire du mercenaire, Qui oppriment la veuve et l’orphelin, qui font tort à l’Étranger, et ne me craignent pas, Dit l’Éternel des armées. (Mal 3/5)

button23 Santa Claus règne sur une communauté de lutins, gnomes, fées, esprits de la nature, nains et autres démons

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est Prince de paix

 » [...] Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son Épaule; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père …ternel, Prince de la paix. (Esaïe 9/6 (9:5)

button23 Santa Claus est un symbole de paix

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est juge

button23 Santa Claus juge les actions des enfants

____________________________________

pointcli Dieu dit : ho, ho

 » [...] Fuyez, fuyez du pays du septentrion! Dit l’Eternel. Car je vous ai dispersés aux quatre vents des cieux, Dit l’Eternel. (Zac 2/6)

(Fuyez a pour équivalence, en traduction à: ah!, hŽlas!, ha!, ho!, O!, malheur…). en cours de chapitre, on reparlera du pays du septentrion…

button23 Santa Claus dit : ho, ho, ho

____________________________________

 

A la lecture de ces lignes, on se rend compte qu’il ne s’agit plus de coïncidences mais bien d’une caricature grossière, une contrefaçon orchestrée où le hasard n’est pas de mise!

L’association de Santa Claus avec des anges ou des symboles appuyés n’est en rien fortuite. Le but recherché par l’Adversaire a toujours été d’éliminer le rôle Salvateur de Jésus-Christ en lui substituant des archétypes d’une telle séduction que même les élus s’y laissent prendre tant les leurres sont habilement élaborés!

Publicité Coca-Cola

La naissance du Messie est un fait historique. Son lieu de naissance est parfaitement connu. L’histoire complète est relatée dans l’Evangile de Luc. Seule la fête de Noël manque. Le Père Noël, sa luge, ses rennes, ses jouets, les elfes et les gnomes, l’échange de cadeaux et de présents, ne font pas partie de l’histoire et transforment nos maisons en temples païens. Beaucoup de chrétiens peu curieux du contenu des Ecritures à ce sujet, suivent ces traditions païennes par habitude et passivité, bref par pure ignorance.

Il est cependant inacceptable de prêcher une naissance de notre Sauveur un 25 décembre, une fête d’origine Babylonienne de renaissance du soleil qui aboutira à la transformation du culte Sabbatique du Samedi au Dimanche, le jour dédié au soleil, (Sunday en anglais). Le culte du SOL INVICTUS, le « soleil invaincu » se fêtait le 25 décembre.

La notion d’anniversaire est d’ailleurs liée à des événements plutôt sinistres dans les Ecritures.

Dans l’Ancien Testament, au jour d’anniversaire du pharaon, le chef des panetiers est pendu.

 » [...] Le troisième jour, jour de la naissance de Pharaon, il fit un festin ˆ tous ses serviteurs; et il éleva la tête du chef des échansons et la tête du chef des panetiers, au milieu de ses serviteurs: il rétablit le chef des échansons dans sa charge d’échanson, pour qu’il mît la coupe dans la main de Pharaon; mais il fit pendre le chef des panetiers, selon l’explication que Joseph leur avait donnée. (Genèse 40/20-22).

 

Dans le Nouveau Testament, Jean le Baptiste est décapité le jour d’anniversaire du roi Hérode.

 » [...] Cependant, un jour propice arriva, lorsque Hérode, à l’anniversaire de sa naissance, donna un festin à ses grands, aux chefs militaires et aux principaux de la Galilée. La fille d’Hérodias entra dans la salle; elle dansa, et plut àHŽrode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille: Demande-moi ce que tu voudras, et je te le donnerai. Il ajouta avec serment: ce que tu me demanderas, je te le donnerai, fût-ce la moitié de mon royaume. Etant sortie, elle dit à sa mère: Que demanderai-je? et sa mère rŽpondit: La tête de Jean Baptiste Elle s’empressa de rentrer aussitôt vers le roi, et lui fit cette demande: Je veux que tu me donnes à l’instant, sur un plat, la tête de Jean Baptiste. Le roi fut attristé; mais, à cause de ses serments et des convives, il ne voulut pas lui faire un refus. Il envoya sur-le-champ un garde, avec ordre d’apporter la tête de Jean Baptiste. Le garde alla décapiter Jean dans la prison, et apporta la tête sur un plat. Il la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna ˆ sa mère. (Marc 6/21-28) et Matthieu 14/6-11).

« anniversaire » en grec « genesia« , signifie anniversaire de naissance

1) célébration d’anniversaire, fête d’anniversaire de naissance

1a) ce mot fut d’abord utilisé pour commémorer l’anniversaire de la mort d’un ami.

L’Eglise primitive s’était surtout attachée à la résurrection de Jésus-Christ.

Ange et bergers

La Bonne Nouvelle annoncée aux bergers par Tom Dubois ©

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Copyright Tom Dubois ©

http://store.t3-christian-art.com/tomdubois.html

http://www.galleryone.com/dubois_prints.htm

http://www.christcenteredmall.com/stores/art/dubois/

http://www.world-wide-art.com/art/shpg10714403214018695ctvasku20000414192955/artworklisting.html

C’est en vertu de ce principe de dérive non contrôlée que l’on accepte des doctrines de Baal accompagnée d’idolâtrie et de coutumes païennes. Les bergers ne passent pas la nuit à la belle étoile en plein hiver avec leurs troupeaux. D’autre part les Romains n’auraient jamais commandé qu’un recensement soit effectué en hiver obligeant les gens à voyager dans ces conditions! Jésus serait certainement né en septembre au moment de la fête du Grand Pardon, dont il est le meilleur symbole vivant. Cette période correspond à l’initialisation des hostilités Judéo Palestiniennes en l’An 2000.

Si les bergers sont venus adorer Jésus dans une étable, les mages eux l’ont visité dans une maison deux années plus tard pour lui porter 3 présents ce qui ne permet pas pour autant de croire qu’ils étaient trois! Les Ecritures nous parlent d’un enfant et non d’un bébé. Et il est fort probable que chacun d’eux possédait les 3 présents à la fois comme signe de reconnaissance de la nature divine de l’enfant. Si Hérode à qui ils avaient rendu visite avait ordonné l’assassinat de tous les enfants mâles âgés de deux ans, c’est que Jésus avait bien cet âge avant leur visite. ET c’est parce que ces mages ont été avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode que nous connaissons l’histoire de notre Sauveur jusqu’à Sa crucifixion. Ceux qui prétendent que l’astrologie est acceptable et Scripturaire par la présence de ces mages nous trompent. Texte sans contexte n’est que prétexte.

étoile animée

 » [...] Quand ils aperçurent l’Étoile, ils furent saisis d’une très grande joie. (Matthieu 2/10)

Cette étoile doit aussi nous rappeler qu’une étoile est aussi un ange dans les Ecritures et qu’en Apocalypse, les étoiles tombant du ciel sont des anges déchus. Cesmagiciens étaient trompés.

Reliquaire des rois mages à Cologne

Reliquaire de la cathédrale de Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2004

Si les Ecritures mentionnent ces magiciens, c’est bien pour indiquer que même les Puissances occultes se soumettront et fléchiront le genou devant le Roi des rois. Un reliquaire censé contenir les vêtements des mages se trouve dans la cathédrale de Cologne.

Mages, magicien

1) un mage

1a) le nom donné par les Babyloniens (chaldéens), Mèdes, Perses, et autres, aux hommes sages, enseignants, prêtres, médecins, astrologues, voyants, interprêteurs de rêves, augures, devins, sorciers etc.

1b) les hommes sages orientaux (astrologues) qui, ayant découvert le lever d’une Étoile remarquable, ont su que le Messie venait de naître, et sont venus à Jérusalem pour l’adorer

1c) un faux prophète et sorcier

 

A ce stade d’investigation sommaire, d’état des lieux et de remise à zéro des compteurs de balivernes, on ne note aucune trace d’arbre de Noël et encore moins de M. ou Mme Santa Claus et autres Père Noël assistés de gnomes œuvrant dans une usine à fabriquer les jouets dans la plus pure tradition Taylorienne..

Dieu n’a pas permis aux pécheurs d’assister à la naissance virginale de Son Fils Unique dans une crèche mais plutôt à Sa crucifixion. L’Esprit de Noël est celui des marchands du temple et de leur business qui nous ont dernièrement imposé la fête de Satan nommément et sans détours quelconques avec Halloween en l’espace de quelques années que les doigts d’une seule main suffisent à compter!

La paganisation outrancière de la naissance du Sauveur implique explicitement les mystères Babyloniens révélés en Apocalypse 17. Ce festival d’idolâtrie qui s’étend sur presque 4 semaines n’est pas acceptable dans un foyer chrétien.

 » [...] Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l’impudicité, et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête Écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement. Et l’ange me dit: Pourquoi t’étonnes-tu? je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dés la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. – c’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. -Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. Et la bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition. Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête ils combattront contre l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. Et il me dit: Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. Car Dieu a mis dans leurs coeurs d’exécuter son dessein et d’exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. Et la femme que tu as vue, c’est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre. (Apoc. 17/1-18).

La couleur écarlate de l’habit du Père Noël est explicite dans ce contexte:

…écarlate

1) cramoisi, couleur écarlate Provient de grappes œufs de la femelle d’un insecte hémiptére du groupe des cochenilles, que les Arabes appellent « kirmiz », origine du mot cramoisi, et la bestiole abonde en Palestine sur le chêne « kermès ». La matière colorante extraite servait à produire un rouge utilisé en teinture, en particulier pour les tentures du tabernacle et les vêtements du souverain sacrificateur

2) vêtement ou habit Écarlate

 

un mystère: Babylone la grande:

Lorsque depuis Rome, la ville aux 7 collines, le pape Jean Paul II a donné son discours d’approbation à la mondialisation le jour même où une réunion exceptionnelle de 165 chefs d’Etats se tenait à New York en septembre 2000, il n’a qu’un peu plus confirmé la véracité et l’infaillibilité des Ecritures.

Une autre coutume place la naissance de Jésus au premier Avril, 5 ans avant notre Ere. La coutume du Jour des fous ou du poisson d’Avril est en relation directe avec cette date dans la mesure où ceux qui connaissaient la date réelle de naissance du Sauveur étaient pris pour des fous. On ne connaît aucune autre origine pour expliquer cette tradition. (se reporter aussi au chapitre: Jésus-Christ et Son calendrier).

 

Santa Klaus

 

Conséquences et impact sur le devenir d’un enfant

 

Le fait de mentir en général et plus particulièrement dans le cas présent à un enfant relève, d’un point de vue éthique, de l’immoralité qu’aucun argument ne saurait justifier. Cette tromperie institutionnalisée sera enregistrée comme un modèle éducatif car on transmet le mythe du Père Noël par habitude, tradition, passivité. Même si les enfants sont de moins en moins dupes, le principe reste exécrable et injustifiable et implique les parents qui sont eux-même trompés par induction atavique, le mythe perdurant par transmission de génération en génération. Après tout il n’y a rien de mal à croire ou à faire croire au Père Noël et pourquoi se remettre en question ou infléchir la tendance!. L’argument est trop simpliste. Comme on le constatera un peu plus loin, le mythe du Père Noël tel qu’on le connaît actuellement a été mis en place pour des raisons purement mercantiles façon Halloween, par la firme Coca-Cola. Tous comme beaucoup de nos besoins d’adultes sont suscités par lecture d’un catalogue ou une partie de lèche vitrines, la fête de Noël est le premier passage obligé pour devenir un consommateur de la World Compagnie qui dégénéra chez certains en fièvre acheteuse… On naît pour consommer, on « positive avec Carrefour » et « la Vie, c’est Auchan » comme nous le rabâchent les publicitaires en mal d’inspiration avec leurs slogans éculés.

Même s’il n’écrit pas toujours une lettre au Père Noël, l’enfant adresse sa demande à l’extérieur du foyer. L’engagement affectif qui s’y rattache est trouble et n’a pas de fondement enraciné dans le coeur mais plutôt dans l’intellect car il faut formaliser cette relation qui s’ancre dans un futur calendaire défini par la période de l’Avent et n’a plus lieu d’être, sitôt la fête passée.

D’autre part la satisfaction du désir est fonction du budget investi par les parents, le nombre de personnes appartenant au cercle familial en relation avec l’enfant et surtout les moyens financiers mis en œuvre. Dans certains cas, le Père Noël devient le grand-père de substitution.

Köln-Düsseldorfer

Marché de Noël, salon de thé et restaurants sur un Köln-Düsseldorfer

- Cologne – Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

Le Père Noël est d’autant plus généreux qu’il gravite dans une société d’opulence. Son obésité a été voulue par les promoteurs de son image. C’est donc une partie plutôt restreinte de la population mondiale qui peut faire appel à sa générosité feinte et ne pas connaître d’absence de réponse à une requête légitimée par la tradition mais que les conditions économiques n’autorisent pas toujours. Au mensonge s’ajoute l’injustice car à première vue… la main invisible n’a aucune raison de ne pas répondre à la demande si le mérite et la récompense sont les critères uniques de rétribution de fin d’année.

 

Cathédrale Notre Dame de Paris et son sapin de Noël

Cathédrale Notre Dame de Paris et son sapin de Noël

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Plus grave, le Donneur de présents est parfois, quand il n’est pas lui-même ambigu de par sa fonction justicière sous certaines latitudes Nordiques, accompagné d’un cornu, un père fouettard, ou une silhouette inquiétante du style « Old Nick« , un des noms du Diable d’où le Français argotique a tiré l’expression « niquer« ! — « argot » vient de « Art Goth« , c’est à dire « Art Gothique« . A une époque où le peuple était en grande majorité analphabète, les compagnons avaient fait surgir des cathédrales où les Ecritures étaient expliquées par les fresques, les bas-reliefs, les tableaux, les vitraux et ce dans un lieu où l’architecture répondait avant tout à un souci d’harmonisation des masses mises en jeu pour mettre l’être humain au diapason de la puissance ainsi suggérée de son Créateur. Puisque les églises et autres cathé-Graal étaient des lieux inviolables et interdits d’accès à la maréchaussée et autres « gardiens de la paix », les manants et autres gueux avaient pour habitude de se maintenir à proximité de ces lieux de soustraction physique aux inquisitions et autres raids punitifs. Utilisant un langage caché pour ne pas être compris de leurs victimes, les citoyens honnêtes, ces argonautes d’un nouveau genre appartenant à une communauté d’exclus comme la cour des miracles avaient installé leur QG autour de Notre Dame de Paris, « Paris » nous rappelant qu’ils juraient « Par Isis« , puis « Par Is« , assimilation phonétique régressive oblige.

 

parisis

Parisis passant devant Notre-Dame

Image avec effet de survol à la souris

— Document personnel — pas de copyright — Paris — Juin 2006 —

 

Selon le même principe d’imprégnation démoniaque du quotidien, « Lourdes » le lieu d’apparitions mariales est en adéquation avec « porte », car Jésus est une porte, celle des cieux ou même avec « Gates », nom bien connu de Bill Brother avec ses fenêtres (« Windows » en anglais) — lorsque l’enfant est comblé, ses parents participent à son bonheur et il ne peut se sentir en dette vis-à vis d’eux. A la fête des mères, puis à celle des pères, il avait dû faire un don d’une manière ou d’une autre. Les marchands du temple sont encore dans ce coup. Avec le Père Noël, la transition se fait sans transaction culpabilisante car le contre don est manifestement matériellement inaccessible.

Prière d'enfant pour le père NoëlEt lorsque les parents proposent à leur enfant de prier le Père Noël pour obtenir l’exaucement de ses vœux, cette démarche se fait aux dépens du Vrai Dieu, L’Unique à qui l’on doit s’adresser comme vrai Père Céleste et ce, sans intermédiaire quelqu’il soit. Le culte marial adressé à une « mère du ciel » procède de la même dérive idolâtre.

La récupération de la fête « chrétienne » est un alibi imparable et il est difficile à une Eglise complice et âpre au gain, qui avait pour politique de récupérer tous les fonds de commerce des cultes païens et de la clientèle affiliée, de mettre un véto sur ces pratiques cultuelles peu orthodoxes à l’origine. carte de NoëlPour ne pas désocialiser leurs enfants et les isoler dans le milieu scolaire, les parents doivent épouser les modes et céder à l’invasion des Pokémon, de Harry Potter et autres démons et merveilles. Et si l’enfant « n’est pas sage », il est alors menacé de ne pas pouvoir se poster devant la boîte à images ou de ne pas être dans les petits papiers du Père Noël, l’œil qui voit tout que l’on retrouve sur le billet vert (IIIIII et IV) ou la main invisible qui distribue selon les mérites alors que le salut Christique est totalement gratuit.

 

 

Saint Nicolas

 

 

Saint Nicolas

 

 

On connaît peu de choses sur ce personnage, un homme d’église venu de Turquie, si ce n’est qu’il a été sanctifié pour avoir ramené à la vie deux enfants tués de manière vicieuse. Il fût archevêque de Myra (dont les consonnes sont M et R. Ces 13e et 18e lettres de l’alphabet nous rappellent que c’est en Apoc. 13/18 que le nombre 666 est cité dans le Nouveau Testament). Rome en a fait le patron des enfants, des marchands et des prêteurs sur gages. On comprend mieux ainsi la véritable origine de la fête organisée par les marchands pour les enfants. Sa fête tombait le 6 décembre, un jour de fête où l’on s’échangeait des cadeaux.

 

666 digital

triple six ou 666  »digital »

On notera à l’occasion, le 666 digital formé parfois à dessein par le pouce et les trois doigts d’une main bien connu des occultistes.

Les Hollandais exportèrent Sinte Niklass vers leurs colonies Américaines. La Nouvelle Amsterdam devenait ainsi par le jeu de colonisations successives, New York. Par transformation phonologique Sinte Niklass deviendra le Santa Claus que l’on doit à la Firme Coca-Cola, des marchands… il me semble, non?

 

Sapin de Noël animé

 

L’arbre de Noël

 

 

C’est en Genèse que l’on trouve le premier arbre associé à des cadeaux. C’est l’arbre de la Connaissance du bien et du mal avec un fruit, un présent que Satan propose à Eve de consommer. Le mot « naissance » révélé par la langue Française est ici hautement significative. (Genèse 3/1-7).

Marché de Noël à Cologne

Marché de Noël sur le parvis de la cathédrale à Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

Dieu commande aux Israélites de ne pas planter d’arbres près de l’autel. La pratique de vénérer un arbre est une fois de plus à mettre aux compte des pratiques de la fausse religion Babylonienne.

 » [...] Tu ne fixeras aucune idole de bois à coté de l’autel que tu élèveras à l’Éternel, ton Dieu. Tu ne dresseras point des statues, qui sont en aversion à l’Éternel, ton Dieu. (Deut. 16/21-22)

 » [...] Car les coutumes des peuples ne sont que vanité. On coupe le bois dans la forêt; La main de l’ouvrier le travaille avec la hache; (Jer 10/3)

Pour conserver une perspective eschatologique, après la défaite de la coalition Islamosoviétique (Gog et Magog), les Juifs n’auront plus besoin de couper du bois dans les forêts

 » [...] Alors les habitants des villes d’Israël sortiront, ils brûleront et livreront aux flammes les armes, Les petits et les grands boucliers, Les arcs et les flèches, Les piques et les lances; ils en feront du feu pendant sept ans. Ils ne prendront point de bois dans les champs, et ils n’en couperont point dans les forêts, Car c’est avec les armes qu’ils feront du feu. Ils dépouilleront ceux qui les ont dépouillés, ils pilleront ceux qui les ont pillés, Dit le Seigneur, l’Éternel. En ce jour-là, je donnerai à Gog un lieu qui lui servira de sépulcre en Israël, La vallée des voyageurs, à l’orient de la mer; ce sépulcre fermera le passage aux voyageurs. C’est là qu’on enterrera Gog et toute sa multitude, et on appellera cette vallée la vallée de la multitude de Gog. La maison d’Israël les enterrera, Afin de purifier le pays; et cela durera sept mois. Tout le peuple du pays les enterrera, et il en aura du renom, Le jour où je serai glorifié, Dit le Seigneur, l’Éternel. (Ezechiel 39/9-13).

 

Arbre de Noël à Genève

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2002

On note 166 occurrences du mot « arbre(s) » en l’espace de 144 versets sur l’ensemble des Ecritures. (tous ces versets sont transcrits sur la page occurrences du mot « arbre(s)« ).

L’importance de ces deux nombres 144 et 166 m’oblige à développer celle de l’arbre dans son contexte de fin d’année, préfigurant celui de la fin des temps.

«  [...] Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? (Genèse 3/1)

«  [...] La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. (Genèse 3/6)

«  [...] L’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. (Genèse 3/22)

En Genèse, le Malin s’était dissimulé parmi les arbres pour entreprendre son discours de séduction, de mise en doute de La parole du Seigneur et de mise en place de son mensonge de mort auprès d’Adam et d’Eve:

«  [...] C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie. (Genèse 3/24)

Cette faute nous a valu de perdre l’immortalité et de devoir travailler pour subsister. Avec le chômage actuel, le travail longtemps considéré comme une malédiction est devenu une bénédiction… Les actualités le rappellent chaque jour.

«  [...] Vous détruirez tous les lieux où les nations que vous allez chasser servent leurs dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines, et sous toutarbre vert. (Deutéronome 12/2)

 

arbre de Noël au Rockefeller center

Arbre de Noël et statue d’Apollon , le « Dieu du soleil« 

devant le Rockefeller Center à New York

8 kilomètres de guirlandes!

Sources; http://www.newsday.com/media/photo/2003-12/10472367.jpg

«  [...] Ils se bâtirent, eux aussi, des hauts lieux avec des statues et des idoles sur toute colline élevée et sous tout arbre vert. ((1 Rois 14/23)

«  [...] Ils se dressèrent des statues et des idoles sur toute colline élevée et sous tout arbre vert. (2 Rois 17/10)

«  [...] Et tous les arbres des champs sauront que moi, l’Éternel, j’ai abaissé l’arbre qui s’élevait et élevé l’arbre qui était abaissé, que j’ai desséché l’arbre vert et fait verdir l’arbre sec. Moi, l’Éternel, j’ai parlé, et j’agirai(Ezechiel 17/24)

L’expression « tout arbre vert » est tout à fait claire quant à sa signification occulte lorsqu’on la transpose dans notre époque de rébellion et d’Apostasie.

«  [...] Voici les visions de mon esprit, pendant que j’étais sur ma couche. Je regardais, et voici, il y avait au milieu de la terre un arbre d’une grande hauteur. (Daniel 4/10)

Cet arbre était devenu grand et fort, sa cime s’élevait jusqu’aux cieux, et on le voyait des extrémités de toute la terre(Daniel 4/11)

Daniel, nomm? Beltschatsar, révèle au roi Nebucadnetsar la signification de sa vision à propos de cet arbre, devenu grand et fort.

Il sera en effet réduit à l’état de Bête sauvage pendant une période de sept ans, la fameuse Septaine de Daniel, qui annonce par anticipation la Grande Tribulation de Sept ans longue de 2520 jours. La référence Strong n° 5020 nous révèle que le nom Nebucadnetsar = « que Nebo protège la couronne »

1) le grand roi de Babylone qui captura Jérusalem et emmena Juda en captivité

«  [...] Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville! (Apoc. 22/14)

«  [...] et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre. (Apoc. 22/19)

Falsifier le message de l’un des 66 livres Bibliques est sanctionné de mort éternelle comme ces derniers versets de l’Apocalypse le rappellent.

«  [...] Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. (Mr 7/8)
Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. (Col 2/8)

L’adoption de l’arbre de Noël gagne même les musulmans pour des raisons festives et de respect d’une tradition au vernis religieux et faussement spirituel.

Une des fêtes d’où est née celle de Noël remonte à 2 siècles après J.C. Lorsque des religieux Egyptiens l’établirent au 20 de notre mois de mai occidental.

Origène, de son côté, avait écrit à cette époque que seuls les païens et pécheurs fêtent leurs anniversaires. Mais pour remonter à la genèse de cette tradition, c’est à Nemrod, au temps de la Genèse qu’il faut se référer. Il est parmi toutes les abominations recensées celui qui a fait édifier la fameuse tour de Babel. Parmi les raisons de sa construction figurait le défi d’échapper à un nouveau déluge alors que L’Eternel avait promis de ne plus jamais détruire l’humanité, avec le signe de l’arc dans les nuées! Nemrod avait instauré une fausse religion pour être adoré à la place de Dieu, devenant ainsi le premier Antechrist de l’histoire de l’humanité. Marié à sa mère Sémiramis faisant d’elle « la reine des cieux » d’où est issu le culte marial actuel, il se présentait comme un Sauveur, le Messie Libérateur sauvant les hommes du Jugement de Dieu! on pense que Sem, fils de Noé, avait exécuté Nemrod et dispersé des morceaux de son corps aux villes de l’empire Nemrodien comme avertissement pour mettre un terme à cette rébellion et ce faux système religieux idolâtre.

Après s’étre enfuie, Sémiramis revint au pouvoir et instaura sa religion des mystères afin de maintenir le culte de son défunt mari qui devint « Baal » le faux Dieu auquel fait souvent référence l’Ancien Testament. Mettant au monde un enfant illégitime quelques temps après la mort prématurée de Nemrod/Baal, elle proclama qu’il s’agissait d’un miracle et d’une réincarnation de son époux. Sémiramis avait à nouveau un enfant et le culte délivré à cette « mère à l’enfant » est à l’origine du culte de « La Vierge Marie à l’enfant » actuel.

«  [...] Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement. Et l’ange me dit: Pourquoi t’étonnes-tu? je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. – c’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. – Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. (Apoc. 17/3-9).

et c’est en découvrant au cours d’une vision l’existence de cette femme prostituée, à savoir Rome, que l’apôtre Jean s’étonne dans son Apocalypse…

La dispersion des hommes depuis Babel a essaimé le culte de la mère à l’enfant dans pratiquement toutes les contrées. l’un des plus connus est celui d’Isis et Horus et ce bien avant la naissance de Jésus-Christ.

Isis avait ressuscité Osiris, son frère et époux défunt par son souffle. Son pouvoir de déesse s’étend sur tout l’Univers, à l’égal du Dieu Rê dont elle avait compris le nom secret. On retrouve ce principe d’universalité céleste dans le culte marial qui à bien des égards partage les arcanes de ces religions à mystères et d’initiation obligée pour y accéder.

Après son assassinat, le corps d’Osiris, en calque de celui de Nemrod, avait été décomposé en 14 morceaux et ceux ci avaient été dispersés. Horus, faisant écho à la fable de Sémiramis/Isis, était né miraculeusement. La légende des 14 stations du chemin de croix que l’on trouve systématiquement dans les édifices où se tient le culte Catholique est directement issu de cette croyance et n’a aucune légitimité Biblique comme on peut le deviner aisément.

C’est aussi l’œil d’Horus que l’on trouve sur la pyramide du dollar américain .

Mais c’est à Sémiramis que l’on doit une autre fable, celle d’un arbre adulte et vert poussé en l’espace d’une nuit à partir d’une souche comme preuve de la réincarnation ou incarnation nouvelle de Nemrod qui était censé revenir chaque année au 25 Décembre, date d’anniversaire de cette naissance miraculeuse en laissant des présents au pied de cet arbre surgi de nulle part, tout comme les citadins peuvent le vivre au moment des fêtes de Noël. Il ne suffit que de quelques heures pour dresser un sapin de grande taille sur une place. Les Saturnales ayant lieu au cours de l’avant dernière semaine de Décembre, c’est au premier Janvier que les festivités se terminaient avec la décoration des foyers Romains de branches d’arbre vertes, de lumières et la distribution de présents aux enfants et aux pauvres. Cette religion solaire du faux Dieu Mithra fit finalement place au Christianisme Romain paganisé car les vrais chrétiens après les persécutions étaient plutôt rares. La dérive a pu s’opérer donc après la « conversion… » fort opportune de l’empereur Constantin.

 

 

Acteur jouanat St Nicolas à Anvers en Belgique

Acteur jouanat St Nicolas à Anvers en Belgique

Sources: http://www.20minutes.fr/societe/diaporama-78-photo-821994-24-heures-images

Nemrod s’étant fait appeler « Santa » ou « Sanctus », il est facile de comprendre la nature véritable des origines du « Santa » actuel et de la greffe qui s’est faite sur le personnage de Saint Nicolas d’où est issu le Santa Claus de New York, la Nouvelle Amsterdam Américaine. Cette substitution est un meurtre spirituel à l’encontre du véritable Christ et l’œil d’Horus Américain est assimilable à Caïn sur lequel L’Eternel ne porta pas un regard favorable, fils aîné d’Adam et Eve et le premier meurtrier, après avoir tué son frère Abel. Abel, Babel… les rimes, même antinomiques sont parfois éloquentes.

«  [...] Cette proposition plut à toute l’assemblée. Ils élurent Étienne, homme plein de foi et d’Esprit-Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas, et Nicolas, prosélyte d’Antioche. (Ac 6/5)

Il existe un « Nicolas » dans le Nouveau Testament et Jésus avait fait part de Sa colère au sujet des sociétés secrètes, comme celle des Nicolaïtes et des faux enseignements de contrefaçon qu’elles véhiculaient pour corrompre la saine doctrine. On peut lire en Apocalypse:

«  [...] Tu as pourtant ceci, c’est que tu hais les oeuvres des Nicolaïtes, oeuvres que je hais aussi. (Apoc. 2/6)

«  [...] De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes. (Apoc. 2/15)

« Nicos » et « laos« , signifient respectivement « conquête » et « destruction« …

Nicolaïtes = « destruction du peuple »

1) secte mentionnée dans #Apocalypse 2/6, qui, suivant la doctrine de Balaam, enseignaient aux chrétiens qu’à cause du principe de liberté ils pouvaient manger des viandes offertes aux idoles et se permettre des actes immoraux comme les païens.

La Bible annotée rapporte: on n’est pas d’accord sur la question de savoir si le nom des Nicolaïtes est la désignation historique d’une secte, ou si c’est un terme symbolique destiné à caractériser les tendances immorales qui sont ici condamnées. Dans le premier cas, plusieurs font remonter l’origine de cette secte à Nicolas, l’un des sept diacres (#Ac 6/5), qui, au rapport d’Irénée serait plus tard déchu de la foi et tombé dans des erreurs impures. S’il s’agit, au contraire, d’un nom symbolique (comme celui de Jésabel, v. 20), on pourrait être tenté d’y voir l’indication des mêmes égarements qui sont caractérisés au v. 14 sous 1e nom de « doctrine de Balaam, » Nicolas pouvant signifier, en grec: celui qui vainc le peuple, et Balaam, en hébreu: celui qui engloutit le peuple. Plusieurs ont admis cette opinion, sans qu’il soit bien démontré quelle est fondée. Il faudrait pour cela que les v. 14 et 15 parlassent des mêmes tendances sous deux noms différents, ce qui est douteux. Quoi qu’il en soit, nous avons probablement ici les funestes erreurs décrites dans les épîtres de Pierre, de Jean et de Jude, une fausse spiritualité, une liberté charnelle qui se livrait à la sensualité sous prétexte qu’elle ne souille pas l’esprit, et que pour le chrétien il n’y a plus de loi. Les Ephésiens sont loués d’avoir su haïr ces doctrines, et le Seigneur lui-même les hait aussi, par un effet de sa sainteté même.

«  [...] Crie à plein gosier, ne te retiens pas, Élève ta voix comme une trompette, et annonce à mon peuple ses iniquités, A la maison de Jacob ses péchés!(Esaïe 58/1).

«  [...] le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, (Col 1/26)

«  [...] Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait: sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. (Apoc. 18/4).

Jésus-Christ nous a demandé de rompre le pain en Sa mémoire, avec Sa mort pour point de mire alors que rien n’est demandé au sujet de Sa naissance!

«  [...] et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. C’est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. (1 Cor. 11/24-27).

 

Arbre de Noël USA 2001

Arbre de Noël en 2001

aux couleurs du drapeau Américain

commémoratif des événements du 11 Septembre 2001

 

L’arbre de Noël est devenu totémique avec le temps et le poids de la tradition qui ne manque pas de prendre de l’embonpoint avec les siècles nous conditionne dans le mensonge au plus profond de la nuit hivernale. Le choix de l’arbre vert est une reprise falsifiée de la faute en jardin d’Eden avec une nouvelle doctrine concernant la régénération ou la réincarnation avec le buisson de Nemrod ou l’arbre de Baal.

 

Place du Vatican

Sapin de Noël

devant la Basilique St Pierre à Rome

En décembre 2000, l’arbre de Noël placé sur le parvis de la cité de Saint Pierre sur le territoire du Vatican, jouxtant l’obélisque Egyptien bien connu, a été offert par la province Autrichienne dont J. Heider est le gouverneur! Les médias ont qualifié d’accueil froid, l’attitude de Jean Paul II vis à vis de J. Heider lors de sa visite dans la cité papale. A une époque où les archives de l’Histoire dénoncent enfin la complicité des papes avec le régime nazi, on est en droit de s’étonner qu’un pape prétendument infaillible et « Vicaire du Fils de Dieu » n’ait pu opposer son veto et choisir un autre lieu de provenance pour cet arbre hypermédiatisé lors des retransmissions télévisées de la messe de Minuit à Rome. Mais pour qui nous prend-on vraiment?

Les bougies placées sur le sapin sont d’autre part superflues car Dieu est Lui-même Lumière et Il ne vit pas dans les ténèbres, à ce que je sache!. et l’étoile placée au faîte de l’arbre, dans ce cadre que Jean l’Evangéliste appelle la Grande Prostituée évoque plutôt une étoile déchue, le Prince de ce monde figurant au sommet de la pyramide bien connue du dollar. (Se reporter donc au chapitre à propos du billet vert américain). Si le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal n’a rien à voir avec une pomme (origine due au fait que le mot « pomme » est traduit par « malus » en latin), le fruit que l’Antéchrist proposera pour bénéficier de ses générosités, honneurs et autres cadeaux… s’apparente à la pomme de pin: à un détail près cependant… « pin » s’écrira dans ce cas « P.I.N.« ! Comme « Personnal Identification Number » qu’il est inutile de traduire car comme le disait G. Clémenceau, l’anglais n’est que du Français mal prononcé! et ceux qui se prendront pour des dieux l’adoreront comme Dieu et accepteront tout en reniant Jésus-Christ, d’adopter sa marque comme signe de sécurité et de survie sociale.!

Pere Noel scannant

Lors d’une campagne publicitaire en 2001, des affiches publicitaires de Géant Casino montraient un père Noël goguenard, dans sa tenue de travail de faux Père céleste, assis à une caisse de super marché en train de scanner le code à barres d’un flacon.

Ce « P.I.N. » fait l’objet d’un chapitre sur les biochips et le projet maintenant défini d’un numéro d’identification électronique personnelle unique et inviolable des citoyens dans le cadre de l’Etablissement du Nouvel Ordre Mondial, le N.O.M. donc et un esclavagisme « sans nom », au sens propre de l’expression pendant une tribulation longue de 7 ans exactement. (Bibliquement parlant, Dieu marche en Eden, fait construire une arche à Noé, montre son arc-en-ciel, fait construire une arched’alliance à Son peuple… Le Malin passe, suscite Jeanne d’Arc et atteint le summum de la parodie blasphématoire avec le scandale de l’A.R.C.!).

Arche de La Défense à Paris

« Joyeux Noël »

Arche de La Défense à Paris

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2004

Le houx est censé rappeler la couronne d’épines du Christ. Elle était la parure du Dieu Pan ou de son alter ego, le Dieu Saturne, les Saturnales étant la période de 12 jours depuis le solstice d’hiver à l’Epiphanie. C’est aussi pendant ces 12 jours qu’une bûche de chêne était maintenue dans le foyer de la cheminée pour qu’une braise rallume de façon symbolique le feu de la nouvelle année.

sapinani

De son côté, le sapin de Noël a pour origine l’Allemagne avec la coutume de planter un arbre le 24 décembre, fête d’Adam et Eve. Une pyramide, coiffée d’une étoile, était construite dans la maison avec des bûches constituant des étagères pour pouvoir y pendre ou poser des objets. A partir du 16e siècle, la pyramide et le jardin d’Eden fusionnèrent pour donner la silhouette du sapin de Noël actuel.

Marché de Noël de Rothenburg

Marché de Noël de Rothenburg

http://hvanilla.web.infoseek.co.jp/weihnachtsmarkt/weihnachtsmarkt-rothenburg.html

Située en Bavière, Rothenburg est réputée pour avoir le marché de Noël le plus célèbre et le plus romantique du monde.

Cette pratique solidement ancrée dans la tradition germanique gagna les Iles Britanniques au 19e siècle. Les missionnaires l’exportèrent ensuite aux quatre coins de la planète et popularisèrent cette coutume avec des figurines en papier pour les décorer. Les sapins érigés sur les centres urbains sont souvent décorés de grosses boules rouges, vertes ou jaunes qui rappellent incontestablement la pomme.

Boules de Noël

Martin Luther au 15e siècle marchant sous un ciel étoilé la veille de Noël, ébloui par la beauté du firmament, coupa un arbre pour le rapporter à la maison et le décorer de bougies pour la plus grande joie de ses enfants.

 

Effigie du Père Noël

Effigie de Père Noël Géant assis en surplomb

au-dessus du marché de Noël sur le parvis de la cathédrale à Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

 

 

Le Père Noël

 

Rassemblement de personnes déguisées en Père Noël lors du Santacon 2012, à Londres, le 15 décembre 2012 (SIPA).

Le Père Noël?

Rassemblement de personnes déguisées en Père Noël lors du Santacon 2012, à Londres, le 15 décembre 2012 (SIPA).

Sources: http://leplus.nouvelobs.com/contribution/743786-faut-il-croire-au-pere-noel-ou-prevenir-son-enfant-de-cette-supercherie.html

 

C’était à une semaine de la fin du monde selon le calendier Maya…

Le Père Noël tel qu’on le connaît réunit à peu près tous les archétypes du Septentrion qui rappelons le, enverra ses hordes sur Israël pour détruire le peuple Hébreu et finir comme le disent Y. Arafat et quelques autres leaders Islamiques ce qu’Hitler avait commencé!

La confusion est à ce point que l’on peut aussi bien dire « le Noël » ou « La Noël »… Le genre n’est pas défini en effet.

Le Père Noël est donc affublé de plusieurs attributs identitaires disparates qui le rendent universel:

 un chaman façon Raspoutine. (Le président Putin est selon ses proches le petit-fils de Raspoutine). Les rituels commençaient par la consommation de champignons hallucinogènes tels l’amanite-mouches de couleur rouge.
 un initiateur aux mystères de la nature et du Nord. La nuit cache et il révèle. Son âge lui octroie une expérience inégalable capable de concurrencer celle de l’Eternel dont la barbe est peut-être un peu plus volumineuse et surtout plus longue!
 un psycho-pompe capable de vampiriser les forces des ténèbres se substituant à la lumière de plus en plus faible avec des journées qui s’écourtent de jour en jour.
 Un Roi régnant sur une communauté d’êtres qui vivent la nuit et dans la nature. Ce sont les lutins, elfes, gnomes, fées…
 un justicier car il connaît les actions des enfants.
 Un chasseur. Son vêtement est bordé d »hermine et son attelage est celui des chasseurs du Grand Nord.
 Un druide prêtre capable de vivre à cheval entre notre monde et l’au-delà.
 Un sorcier car il faut avoir plus Dun balai dans sa hotte pour faire le tour de tous les foyers en l’espace d’une nuit! la couleur rouge de sa robe-tunique est celle de la vitalité sanguine et du champignon amanite tue-mouches. L’ingestion de viande de rennes très friands de ces champignons hallucinogènes donne des rêves et réserve des incursions oniriques dans le transdimensionnel aux chasseurs qui sont ainsi doués de facultés dites paranormales.
 Un enchanteur avec une corne d’abondance délivrant un butin inépuisable prélevé dans un au-delà paradisiaque riche de promesses « tangibles »…
 Un magicien car il mène son traîneau dans les airs et se fie aux étoiles pour gagner ses terres. La neige recouvre tout et cache ainsi les indices auxquels nous nous fions pour rentrer au logis.
 Un distributeur de dons et de présents. C’est ce que fera l’Antéchrist au commencement de son règne de séduction. Le contrôle financier total lui permettra d’imposer une justice apparente car la fraude deviendra impossible. La manne ainsi générée et redistribuée servira d’appât pour les hommes aveugles et séduits. Le scénario est prévisible et pourrait faire l’objet Dun roman si l’on songe un instant aux conséquences immédiates Dun contrôle total des finances et flux monétaires en temps réel. Les hommes croiront avoir atteint l’Âge d’Or avec une paix et une justice apparentes.
 Un père adoptif, de substitution, non géniteur, un « grand Père« ?
 Un médiateur Œdipien?

lorsque le Père Noël est accompagné d’un âne pour le délester du poids de sa hotte, on est en pleine parodie de l’entrée triomphale, attendue parce que Messianique et acclamée de Jésus-Christ à Jérusalem le jour des rameaux. RAME-EAUX qui nous rappellent le Char Naval cité en début de chapitre. Ayant connu le Water Gate et avant de vivre la water War, la guerre des eaux prévisible au Moyen Orient (et je ne parle pas des E.A.U en l’occurrence), j’invite le lecteur à visionner la cassette du film Ben-Hur lorsque le centurion romain demande que les fers soient ôtés des membres de Ben-Hur, alias C. Heston, enchaîné à une rame de galère et son destin entre croisé avec celui du Christ. Avec les eaux, on est bien comme au temps de Noé.

Effigie du Père Noël

Effigie de Père Noël Géant assis en surplomb

au-dessus du marché de Noël sur le parvis de la cathédrale à Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

65 jours après Halloween (La Bible compte 66 livres) le jour de Noël tombe un 359e ou un 360e jour selon que l’année est bissextile ou non. Non seulement 360° constituent un cercle mais il fait référence au système sexagésimal que nous avons hérité de Babylone. (se reporter par exemple au chapitre traitant de la face occulte du dollar).

Pendant les 2 à 3 jours qui précédent Noël, le soleil semble suspendre sa course avant de remonter dans le ciel et c’est dans les pays du Septentrion que le phénomène est plus particulièrement perçu. Mais avec le jour qui nous manque dans notre calendrier, nous avons un élément de référence reconnu depuis par les scientifiques.

La descente par la cheminée a pour origine la croyance des Norvégiens qui pensaient que la déesse Hertha apparaissait dans le foyer de la cheminée et apportait ainsi la bonne fortune dans le foyer.

Renne

Remarquons au passage la parenté des mots en français entre ETRENNES ET RENNES… Le mot « ETRENNES » étant de plus en plus apparenté à la notion d’argent, on entend souvent dire qu’une prime de Noël est octroyée en guise d’étrennes. Le meilleur exemple est celui de la prime donnée en fin d’année aux RMistes et autres défavorisés sociaux (dont je fais moi-même partie depuis cinq ans).

J’en veux pour preuve une réflexion parmi d’autres, celle d’un Français populaire, David Douillet en décembre 2002, sur la chaîne Canal+. Parlant de la « prime de Noël » de 150 Euros allouée aux chômeurs en « fin de droits », l’animateur Karl Zéro lui demande s’il s’agit d’une bonne nouvelle. Et ce Monsieur Douillet de répondre; « oui, bien sûr, mais il n’est pas certain que même des parents qui travaillent, puissent payer 150 Euros de jouets à leurs enfants« … On entend de tout sur les médias mais cette réflexion en dit long sur l’état d’ignorance (pour rester poli) de certains de nos concitoyens. J’hésite sur l’orthographe de ce dernier terme. Vivre sous le régime du fin de droits comme votre serviteur en l’occurrence, c’est toucher 414,16 Euros (soit 2716,71 francs) pour un mois de 31 jours en tant que célibataire. Ce niveau est inférieur au seuil de pauvreté comme défini par les autorités compétentes.

Le chiffre d’affaires des fabricants de jouets est principalement assuré au cours des 3 derniers mois de l’année. Parmi ces jouets, certains sont mondialement connus et connaissent un succès permanent comme les poupées Barbie. De nombreux adultes, nourrissant une admiration idolâtre pour les stars d’ »Hollywood » et leur mode de vie souvent dissolu, transmettent ce virus spirituel à leur progéniture. Pourtant un commandement de Dieu interdit la confection d’images en 3D, un commandement qui demeure le seul à être assorti d’une bénédiction et d’une malédiction…!

 » [...] Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille gŽnŽrations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements. (Exode 20/4-6).

Ceci dit, je n’ai pas l’intention de m’engager sur un procès de Barbie… mais je reviendrai à la 3D en conclusion de cette page.

La Bible, en Apocalypse mentionne un « Noël » futur où les hommes de la terre entière s’échangeront des cadeaux lorsque les deux témoins prophètes seront mis à mort en mondovision à Jérusalem:

 » [...] Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera. Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Egypte, là même où leur Seigneur a été crucifié. Des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. Et à cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre. Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient. Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait: Montez ici! Et ils montèrent au ciel dans la nuée; et leurs ennemis les virent. (Apoc. 11/7-12).

 

linevert

Suite en deuxième partie

ou

Bouton retour sommaire

 

Retour au sommaire

Documents extraits du chapitre « Lumière et lumières« .

Clan Bush et Clinton

G. W. Bush, Laura Bush, G. Bush et Bill Clinton à genoux

Hom… mage de [—("chrétiens")—] jouant aux rois mages…

On avait eu droit à la mort du « Saint » père (Noël?) en Avril 2005

En Décembre, son successeur reprend le flambeau…

benoit16_pere_noel
 

Le pape adopte la tenue du Père Noël
ROME (Reuters) – Il était certes à bord d’une papamobile et non d’un traîneau, mais quand le pape Benoît XVI est arrivé place Saint-Pierre pour son audience hebdomadaire, nombreux sont ceux qui ont cru voir le Père Noël.

Afin de se protéger du froid, le souverain pontife portait en effet le camauro, un bonnet en velours rouge bordé de fourrure blanche réservé aux papes, et une longue cape écarlate, soit l’uniforme officiel du Père Noël, la barbe blanche en moins.

Fréquemment porté par les papes de la période médiévale, ce dont témoignent de nombreux tableaux de l’époque, le camauro est rarement apparu sur la tête des souverains pontifes contemporains, même si Jean XXIII l’a brièvement remis à la mode au siècle dernier.

Benoît XVI a déjà fait la preuve de son goût pour certains attributs vestimentaires pontificaux abandonnés par ses prédécesseurs, comme les mules rouges, auxquelles Jean Paul II préférait les chaussures de marche.

Le pape s’est ensuite adressé à la foule dans une tenue blanche plus habituelle et a dit aux fidèles que la fête de Noël était l’occasion de se souvenir des véritables racines de la foi.

Sources: http://www.liberation.fr/page.php?Article=346644

 

 

 

Crèche

 

Noël: une fête chrétienne?

Sources: http://www.blogdei.com/index.php/2007/12/20/3025-livres-apocryphes-noel-la-fete-paienne-la-plus-chretienne

L’âne et le boeuf? Nés du talent littéraire d’un allégoriste du IIIe siècle. Les mages? De porteurs d’offrandes, ils sont devenus rois avec des prénoms. La crèche? Etable ou grotte, c’est selon.

Les traditions que nous respectons chaque année ne viennent pas de la Bible, mais d’écrits apocryphes.

Le point avec Frédéric Amsler, professeur assistant en Faculté de théologie et de sciences des religions à Lausanne, spécialiste de l’histoire du christianisme.

Pourquoi ces rites à Noël?

Qui a été en premier sur Terre? L’oeuf ou la poule? De la même manière, on peut se poser la question pour les textes et les croyances. Au début de notre ère, la foi chrétienne s’est définie par une doctrine plutôt que par des pratiques. Au cours des siècles, les rites ont pu se développer librement. Une sorte d’imaginaire en mouvement

Peut-on parler de fête chrétienne si les figures utilisées ne sont pas bibliques?

Je vais vous répondre par une boutade. Noël est la fête païenne la ou la fête chrétienne la plus païenne. Que plus chrétienne célèbre le croyant? La venue de Dieu dans l’Humain, c’est-à-dire l’Incarnation, point de départ de la doctrine. Le reste n’est qu’enrobage folklorique.

Noël pourrait avoir lieu n’importe quand?

La Bible ne donne pas la date exacte de la naissance de Jésus. Au quatrième siècle, l’empereur Constantin, également autorité religieuse suprême, a décidé de faire coïncider la fête païenne du solstice d’hiver et la venue de Jésus ce jour-là. Un calcul habile qui a fonctionné.

Propos recueillis par Virginie Jobé Migros Magazine 51, 17 décembre 2007

Noël : Yéchoua, (Jésus) le Fils de Dieu et l’espérance du monde

DR GERSHON NEREL – beth shalom n° 12 – 31/12 2007

http://www.blogdei.com/index.php/2008/01/05/3065-noel-yechoua-jesus-le-fils-de-dieu-et-l-esperance-du-monde

« Voilà pourquoi c’est le Seigneur lui-même qui vous donnera un signe : la vierge sera enceinte, elle mettra au monde un fils et l’appellera Emmanuel » (Es 7,14).

Yéchoua lui-même nous donne dans les Evangiles le commandement explicite de nous souvenir solennellement de sa mort et de son sang versé pour établir une « nouvelle alliance » avec tous les humains.

La Bible ne nous donne cependant aucune directive relative à la fête de Noël, de la naissance de Yéchoua. Malgré tout, la plupart des Eglises et communautés chrétiennes célèbrent traditionnellement la fête de Noël. Lorsque vient l’hiver, bien des Juifs messianiques se posent à nouveau cette question : « Quelle fête devons-nous célébrer, celle de Noël ou celle de Hanoukhah (fête qui dure 8 jours, appelée aussi « fête des lumières • ou « fête de la consécration », en souvenir de la victoire des Maccabées sur les Syriens enl65av.J.-C.)?»

Certaines communautés messianiques célèbrent uniquement la fête de Hanoukkah selon le calendrier juif. Ces croyants juifs ignorent la fête de Noël car ils estiment que c’est une fête païenne qui accorde une grande place aux sapins décorés et aux cadeaux. Bien que la Bible ne donne pas non plus de directives concernant la fête de Hanoukkah, ces communautés messianiques la célèbrent pour exprimer leur solidarité avec l’histoire et l’identité juives.

D’autres communautés messianiques célèbrent aussi bien la fête de Hanoukkah que celle de Noël, même dans le cas où seulement une ou deux semaines séparent les deux fêtes. Ces croyants juifs établissent ainsi un lien entre leur identité juive – leur « judaïdté >• – et leur foi en Yéchoua le Messie.

Il y a même un troisième groupe parmi les croyants juifs en Yéchoua qui ne célèbre ni la fête de Hanoukkah, ni celle de Noël, parce que la Bible ne mentionne ni l’une ni l’autre. Dans la communauté messianique à laquelle j’appartiens, nous célébrons la fête de Noël, mais d’une manière très différente des célébrations habituelles. Lors de notre culte du sabbat qui précède le 24 décembre, nous prenons la cène tout en étudiant les textes bibliques relatifs à l’incarnation de notre Messie (il y a plus de 2 000 ans).

Nous n’avons pas de sapin de Noël et n’échangeons pas de cadeaux. En célébrant le sabbat de façon spéciale le samedi précédant Noël, nous montrons notre solidarité avec tous les croyants en Yéchoua du monde entier. Chez nous, les jours de Noël ne sont pas fériés. Ce n’est pas uniquement lors de ce culte spécial que nous nous souvenons de la première venue de Yéchoua dans le monde. Durant la semaine précédente, nous portons notre attention sur le grand mystère et miracle de l’incarnation de Yéchoua lors de nos moments de recueillement quotidien en famille, dans nos foyers. Car l’Ancien Testament est plein de prophéties messianiques qui se sont réalisées lors de la venue sur terre de Yéchoua dans l’humilité et la faiblesse.

En voici deux exemples : « …un astre sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël » (Nb 24,17). Et: – Je ferai surgir pour eux, du milieu de leurs frères, un prophète comme toi. Je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur dira tout ce que je lui ordonnerai » (Dt 18,18). Malheureusement, de nos jours encore, certains Juifs messianiques nient la filialité divine de Yéchoua, bien que le nom « Emmanuel « signifie » Dieu avec nous » en hébreu.

Si nous ne croyons pas que Yéchoua est le Fils de Dieu, assis maintenant à la droite du Père (Ps 110,1), notre foi n’est qu’idolâtrie. Or nous, les humains, ne devons adorer que Dieu le Père et son Fils Yéchoua, à l’exclusion de tout autre être de chair et de sang. Pour certaines personnes, la première venue du Messie Yéchoua constitue une grande énigme, parce qu’il y a 2 000 ans il est venu au monde sous l’aspect d’un bébé pauvre et sans défense et qu’une trentaine d’années plus tard il s’est laissé crucifié tel un agneau conduit à l’abattoir. Son retour proche sur cette planète terre sera toutefois tout à fait différent de son incarnation. Lorsqu’il posera les pieds sur le mont des Oliviers à Jérusalem (Za 14,3-4 ; 12,10), tous les humains verront son autorité, sa puissance et sa gloire divines. Alors les habitants de Jérusalem et d’Israël le reconnaîtront comme >> celui qu ‘ils ont transpercé », et se lamenteront de son abaissement et de sa crucifixion.; Seul Yéchoua est en mesure – et veut – résoudre les problèmes de notre planète malade et souffrante.

Les quotidiens et autres médias israéliens ont fait grand cas des avertissements donnés par George W. Bush, le président américain, du risque que l’Iran devienne une puissance nucléaire et qu’éclaté une Troisième Guerre mondiale. Bien des gens vivent de nos jours dans la crainte que des événements apocalyptiques ne se déclanchent. C’est pourquoi nous devons dire à toute l’humanité que le retour de Yéchoua – qui viendra instaurer un nouvel ordre mondial – constitue le plus grand et seul espoir pour ce qui concerne notre univers.

DR GERSHON NEREL – beth shalom n° 12 – 31/12 2007

 

logo point final vox dei infos voxdei

Etats-UnisDes catholiques accusent Wal-Mart de ne plus respecter Noël
(AlternetNet/ Courrier International)
date: 2005-12-02

C’est vrai, nous, à gauche, nous avons toujours critiqué Wal-Mart. Eh bien, nous avions faux sur toute la ligne. La chaîne ne se soucie pas des travailleurs qui s’échinent chez ses sous-traitants ? Ses salariés sont mal payés et n’ont pas de couverture sociale correcte ? Les femmes sont discriminées ? Wal-Mart ne respecte pas les lois sur l’environnement ? Peut-être. Mais je suis heureuse de vous le dire, le leader de la grande distribution prend Noël très à cœur.

Dernièrement, la Ligue catholique des droits civiques et religieux a accusé la chaîne de discrimination envers les chrétiens. Motif : Wal-Mart essaie de “faire disparaître Noël”. Tout a commencé quand une cliente (et une seule…) a remarqué, à son grand regret, que les panneaux “Joyeuses fêtes” avaient remplacé les traditionnels “Joyeux Noël” et que, sur le site web de la chaîne, les décorations de Noël se trouvaient dans la catégorie “fêtes”.

Comme il se doit, la Ligue catholique a donc fait un scandale et appelé au boycott.
“Une femme qui s’était récemment plainte de la disparition des panneaux Joyeux Noël au profit de Joyeuses fêtes a reçu cette réponse du Service clientèle par courrier électronique :

‘Wal-Mart est une multinationale et doit agir en conséquence. La majeure partie des habitants de cette planète ne fêtent pas Noël. Noël est d’ailleurs une tradition ancienne issue du chamanisme sibérien. Les couleurs traditionnellement associées à Noël, le rouge et le blanc, reprennent celles d’un champignon hallucinogène. Quant au Père Noël, il vient du Caucase, le houx nous vient des Celtes, la bûche des Goths et le sapin du culte de Baal. Vive la mondialisation !’” Réaction du président de la Ligue catholique : “Cette déclaration était signée par un certain Kirby. En lisant ce mail, j’ai cru qu’il était saoul. Mais je me trompais. Quand nous avons fait parvenir ce document au siège de Wal-Mart, Dan Fogleman, responsable des relations publiques, n’a pas démenti. Voici sa déclaration : ‘En tant que commerçants, nous savons que certains de nos clients achètent probablement des cadeaux pour Hanoukka [fête juive] ou Kwanza [fête afro-américaine]. Nous respectons l’importance de ce jour pour notre famille de collaborateurs, et nous fermons nos magasins. C’est d’ailleurs le seul jour de l’année où nous sommes fermés.’”

Bill Donohue a alors déclaré : “Nous sommes ravis de savoir que Wal-Mart ferme un jour férié. J’appelle cependant les chefs des 126 groupes religieux, regroupant sept confessions, à boycotter Wal-Mart. Si vous tapez ‘Hanoukka’ sur leur site, vous obtiendrez 200 objets. Cliquez sur ‘Kwanza’ : 77 objets. Tapez ‘Noël’ et vous serez redirigé sur la page Fêtes. En d’autres termes, Wal-Mart fait de la discrimination.”

Pour Donohue, la déclaration de Wal-Mart sur le respect des croyances n’est qu’“arrogance d’entreprise”, et, “si on laisse passer cela chez Wal-Mart, qui est une institution familiale, les autres magasins vont suivre”. Deux jours après l’appel au boycott, Wal-Mart a fait publiquement des excuses, licencié l’auteur de ce courrier électronique teinté de paganisme et bouleversé son site pour que Noël ait enfin sa propre page.

Réponse de Donohue : “C’est une belle victoire pour la Ligue catholique, les chrétiens en général et les gens de toutes les religions.” (Ah oui ? A mon avis, voir des panneaux “Joyeux Noël”, “les gens de toutes religions” s’en tamponnent.) “Wal-Mart va pouvoir profiter de Noël sans cette épée de Damoclès”, a-t-il conclu. (Ouf ! J’avais peur que le boycott m’empêche de claquer tout mon salaire en cadeaux !)
Tant de considération pour une cliente et une poignée de chrétiens bien-pensants… Et si Wal-Mart montrait la même sollicitude pour ses millions de salariés ?
Maria Luisa Tucker
AlterNet, San Francisco

(AlternetNet/ Courrier International – Disclaimer) ajoutée le 2005-12-02

Santa Klaus de sable

Sculptures de sable par Sudarsan Pattnaik

Sources: http://www.telegraph.co.uk/news/picturegalleries/howaboutthat/6309340/Sand-sculptures-by-Sudarsan-Pattnaik-from-India.html?image=21

Photo: AFP/GETTY

 

linevert

Suite en deuxième partie

ou

Bouton retour sommaire

Retour au sommaire

Assassinat d’un prêtre à St-Etienne-du-Rouvray (Bible et nombres)

Assassinat d’un prêtre

à

St-Etienne-du-Rouvray

barre separatrice_relief

Note du webmaster

J’ai rédigé ce chapitre selon une démarche de « veilleur-éveilleur »…

J’ai donc traité de multiples sujets totalement disparates afin de prouver qu’il y a un lien commun insoupçonné entre eux, au-delà des apparences souvent trompeuses surtout à notre époque de désinformation et d’abrutissement institutionnalisé.

Le « divertir » remplaçant l’ »avertir » avec un Cyril Hanouna pour exemeple phare, le futile prend le pas sur ce qui devrait s’écrire « utile« … et qui permettrait à mes compatriotes de mieux se préparer à ce qui s’en vient!

barre separatrice_relief

Jacques Hamel, la victime

Jacques Hamel, la victime

http://www.paxchristi.net/news/statement-pax-christi-france-murder-fr-jacques-hamel/6217

« Va-t’en Satan » ont été les derniers mots du prêtre, adressés à son assassin tuant « au Nom de Dieu », crime qui comme au temps du « Gott mit Uns » ou « Dieu avec nous » des Nazis, est un péché contre l’Esprit et est qualifié d’impardonnable selon Les Ecritures.

L’historien Jean-François Colosimo souligne que c’est la première fois qu’un prêtre est tué en France au cours d’une messe depuis la guerre de Vendée.

Il s’agit également du premier meurtre perpétré par l’État islamique dans une église Européenne…

Cependant, on passe totalement sous silence que la messe est considérée comme un sacrifice dans le Catholicisme, une notion contredite par les Ecritures.

Se reporter au paragraphe Chapitre 5 – Le saint sacrifice de la Messe, en Annexe en fin de ce chapitre.

Barre de separation

"Je vais tout raconter à Dieu!

« Je vais tout raconter à Dieu!  - Janvier 2014

Propos d’un petit Syrien à 1/4 d’heure de sa mort

Cette photo sur ma page de sommaire a été réactualisée par une autre… une mise en scène élaborée en fait par les casques blancs.

Développement sur cette scénarisation sur le lien (en Anglais) qui suit.

http://www.moonofalabama.org/2016/08/the-wounded-boy-in-orange-seat-another-staged-white-helmets-stunt.html

«  [...] Oracle sur Damas. Voici, Damas ne sera plus une ville, Elle ne sera qu’un monceau de ruines. (Esaïe 17:1)

Enfant Syrien hébété après le bombardement de son immeuble

Enfant Syrien hébété après le bombardement de son immeuble

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Cependant on ne peut nier le fait que des enfants en Syrie prient pour que cesse une guerre susceptible d’annoncer le pire puisque la Bible évoque la ruine et la destruction de Damas… qui n’a jamais fait l’objet d’une destruction jusqu’à nos jours.

23 Sur Damas. Hamath et Arpad sont confuses, Car elles ont appris une mauvaise nouvelle, elles tremblent; C’est une mer en tourmente, Qui ne peut se calmer.

24 Damas est défaillante, elle se tourne pour fuir, Et l’effroi s’empare d’elle; L’angoisse et les douleurs la saisissent, Comme une femme en travail. -

25 Ah! elle n’est pas abandonnée, la ville glorieuse, La ville qui fait ma joie! -

26 C’est pourquoi ses jeunes gens tomberont dans les rues, Et tous ses hommes de guerre périront en ce jour, Dit l’Eternel des armées.

27 Je mettrai le feu aux murs de Damas, Et il dévorera le palais de Ben-Hadad. (Jérémie49/23-27)

Il suffirait que des hommes, ou plutôt les bêtes qui les commandent décident d’arrêter leurs combats et l’emploi d’armes toujours plus perfectionnées en capacité d’annihilation pour que leurs prières soient immédiatement exaucées.

Navires de guerre US/Russie déployés pour "régler" le problème de la Syrie  ou préparation d'une IIIe guerre mondiale

Navires de guerre US/Russie déployés pour « régler » le problème de la Syrie

ou préparation d’une IIIe guerre mondiale

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

De par sa position géographique, Damas est loin d’une mer en tourmente, Qui ne peut se calmer, à moins que des missiles soient tirés depuis des navires et que des chasseurs bombardiers multi-tâches décollent depuis des porte-avions!

Le Jour d’Oranges de Jean Ferrat et de Louis Aragon n’est pas celui que l’on pouvait espérer…

Le temps de reprise de conscience des priorités existentielles va bientôt s’imposer et frapper de stupeur d’une manière ou d’une autre tous les endormis!

Dieu, pour un temps compté et fixé, a donné la liberté aux hommes de s’exprimer et d’agir pour le Bien ou pour le Mal…

Puis viendra le Jugement Final, alors que le pape encore en exercice nie l’existence des enfers!

Hitler aurait donc accès au « Royaume des cieux », ou « Reich » en Allemand!

La folie de ce monde est palpable, même à l’oreille!

Pour simples exemples:

«  [...] Mais le Kénien sera chassé, Quand l’Assyrien t’emmènera captif. (Nombres 24:22)

«  [...] Mais des navires viendront de Kittim, Ils humilieront l’Assyrien, ils humilieront l’Hébreu; Et lui aussi sera détruit. (Nombres 24:24)

«  [...] Malheur à l’Assyrien, verge de ma colère! La verge dans sa main, c’est l’instrument de ma fureur. (Esaïe 10:5)

«  [...] Cependant, ainsi parle le Seigneur, l’Eternel des armées: O mon peuple, qui habites en Sion, ne crains pas l’Assyrien! Il te frappe de la verge, Et il lève son bâton sur toi, comme faisaient les Egyptiens. (Esaïe 10:24)

«  [...] Je briserai l’Assyrien dans mon pays, Je le foulerai aux pieds sur mes montagnes; Et son joug leur sera ôté, Et son fardeau sera ôté de leurs épaules. (Esaïe 14:25)

«  [...] Vois les Chaldéens, qui n’étaient pas un peuple, Ces habitants du désert, pour qui l’Assyrien a fondé un pays; Ils élèvent des tours, ils renversent les palais de Tyr, Ils les mettent en ruines. (Esaïe 23:13)

«  [...] A la voix de l’Eternel, l’Assyrien tremblera; L’Eternel le frappera de sa verge. (Esaïe 30:31)

«  [...] Et l’Assyrien tombera sous un glaive qui n’est pas celui d’un homme, Et un glaive qui n’est pas celui d’un homme le dévorera; Il s’enfuira devant le glaive, Et ses jeunes guerriers seront asservis. (Esaïe 31:8)

«  [...] Car ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Jadis mon peuple descendit en Egypte, pour y séjourner; Puis l’Assyrien l’opprima sans cause.(Esaïe 52:4)

«  [...] Là est l’Assyrien, avec toute sa multitude, Et ses sépulcres sont autour de lui; Tous sont morts, sont tombés par l’épée. (Ezechiel 32:22)

«  [...] Ils ne retourneront pas au pays d’Egypte; Mais l’Assyrien sera leur roi, Parce qu’ils ont refusé de revenir à moi. (Osée 11:5)

«  [...] L’Assyrien ne nous sauvera pas, nous ne monterons pas sur des chevaux, Et nous ne dirons plus à l’ouvrage de nos mains: Notre Dieu! Car c’est auprès de toi que l’orphelin trouve compassion. (Osée 14:3)

«  [...] (-) C’est lui qui ramènera la paix. Lorsque l’Assyrien viendra dans notre pays, Et qu’il pénétrera dans nos palais, Nous ferons lever contre lui sept pasteurs Et huit princes du peuple. 6 (-) Ils feront avec l’épée leur pâture du pays d’Assyrie Et du pays de Nimrod au-dedans de ses portes. Il nous délivrera ainsi de l’Assyrien, Lorsqu’il viendra dans notre pays, Et qu’il pénétrera sur notre territoire. (Michée 5:5-6)

L’Antéchrist qui sera aussi un Antichrist, est parfois nommé L’Assyrien… alors que l’on ne cesse d’évoquer la Syrie sur les Médias dits de masse.

La référence Strong n°0804 rapporte:

LSG – Assyrie: 127 occurrences, Assyrien: 20 occurrences, Assur: 1 occurrence; 151 occurrences au total

« Assur » ou « Assyrie » ou « Assyrien » = « un pas », « il s’en alla »

n pr m
1) le second fils de Sem, ancêtre des Assyriens
2) le peuple d’Assyrie

n pr loc
3) la nation, Assyrie
4) la terre, Assyrie ou Assur

151 occurrences!

On avait eu la séquence « Thalys » avec un attentat déjoué en 2015 qui ressort en 2016 selon une autre séquence avec les manifestations et le blocage du centre Lactalis par des éleveurs.

Alors qu’Alstom engrange des milliards de bénéfices, des employés Alstom inquiets pour leur avenir prennent le train pour Paris, un train tracté par une motrice fabriquée dans leurs ateliers…

Au train… où les infos s’enchaînent, il est encore plus inquiétant de constater le degré d’aveuglement du public en général sur la situation planétaire et le mot clé de notre époque avec le mot « Faillite » généralisée, une « banque-route » globalisée qui touche autant les porte-monnaie que les esprits!

Lorsque j’ai appris qu’un attentat avait été commis dans une église sur une commune dont le nom commence par celui d’un saint, St-Etienne en l’occurrence, je ne pouvais être surpris! Et ceci d’autant plus que le jour était tout à fait exceptionnel dans la mesure où il s’agissait de la République Française.

En introduction illustrative prenons l’exemple bien connu de l’Appel du 18 Juin 1940…

https://fr.wikipedia.org/wiki/Appel_du_18_Juin

…//…

L’appel du 18 Juin est le premier discours prononcé par le général de Gaulle à la radio de Londres, sur les ondes de la BBC, le 18 juin 1940. Ce texte est un appel aux armes où de Gaulle incite à ne pas cesser le combat contre le Troisième Reich et où il prédit la mondialisation de la guerre.

…//…

18 Juin ou le 18 du 6e mois…

18/6 donc!

— Ecusson RF — Mairie — Clermont-Ferrand —

 Ecusson RF  Mairie — Clermont-Ferrand 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Les lettres « R » et « F » correspondent aux 18e et 6e letres de notre alphabet…

« R » comme République et « F » comme Française et cela sur le territoire de France, l’ancienne Gaule!

Continuons la lecture de ce lien Wiki:

…//…

De Gaulle expose son projet de maintenir la France dans le combat même en cas de capitulation du gouvernement installé à Bordeaux. Il émet le souhait de pouvoir s’exprimer à la radio dès que la nouvelle de la capitulation tombera. Churchill donne son accord de principe et met à disposition la BBC.

…//…

En Anglais « Church » se traduit par « église », « hill » par « colline » et « ill » par « malade »…

Une analyse stricto-sensu de la situation selon le règlement militaire définissait le statut du général comme étant un « déserteur » et les résistants étaient qualifiés de « terroristes »….

Dans une unité militaire, la désertion est l’acte de quitter l’unité. La désertion est considérée très souvent comme un crime grave, particulièrement en temps de guerre, mais les peines varient très largement, de la peine de mort à la dégradation.

Tout est relatif…

La désertion en matière de religion dans le Christianisme est nommée « Apostasie » et se rapproche de la notion d’enlèvement ou de s’ »arracher hors de ».

Poursuivons:

…//…

En France, Pierre Mendès France, Pierre Viénot, Alex Wiltzer et Jean Zay, qui avaient quitté Le Verdon-sur-Mer à bord du paquebot Massilia alors qu’ils n’avaient pas voulu bénéficier, en tant que parlementaires, d’une exemption de service militaire, ont été arrêtés le 31 août 1940 à leur arrivée à Casablanca, rapatriés en métropole et traduits par le gouvernement du maréchal Pétain devant le tribunal militaire de Clermont-Ferrandpour abandon de poste et désertion ; seul Jean Zay a été inculpé pour « désertion en présence de l’ennemi », ce que le code de justice militaire de l’époque punissait de la peine de mort ; la désertion a été requalifiée postérieurement au 22 juin, date de l’armistice !

…//…

Je m’étais donc préparé depuis longtemps à rédiger ce type d’article avec plusieurs illustrations archivées selon ce qui suit.

Je reprends un extrait d’un chapitre antérieur datant de 2009 avec l’église St-Etienne à Nevers…

Eglise St Etienne

 Eglise St-Etienne  16 Juillet 2009  Nevers 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

…//…

La « fête » de « saint » Etienne « tombe » le 26 Décembre du calendrier Catholique Romain, et si j’ai choisi ce lieu c’est uniquement pour remettre en mémoire que la double tempête du siècle en 1999, le tremblement de terre à Bam en Iran en 2003, le tsunami qui avait frappé le Sud-Est Asiatique en 2004, étaient survenus un 26 Décembre en phase ou au lendemain du jour de la « fête » de Noël, c’est-à-dire Satan, suivant les fuseaux horaires…

…//…

Tag 666 eglise

 Eglise St-Etienne  16 Juillet 2009  Nevers 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Une vue détaillée du portail d’entrée présente un 666 gravé au-dessus du signe de ralliement des anarchistes au moment de mon passage dans cette ville renommée chez les maristes/mariolâtres puisque la « voyante » dite « Sainte Bernadette » y a passé le reste de sa vie.

…//…

Chapelle mariale — Eglise St Etienne-du-mont — Paris

— Chapelle mariale — Eglise St-Etienne-du-Mont — Paris —

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

— Document personnel – Gérard Colombat – pas de copyright — 25 Avril 2009 —

Pour conserver le lien avec Clermont-Fd, j’aurais pu prendre pour thème d’illustration l’église St-Etienne-du-Mont à Paris où se trouve le tombeau du Clermontois Blaise Pascal.

Pour mémoire, une des victimes de la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo était un Clermontois de passage au mauvais endroit au mauvais moment dans la Capitale.

Chapelle mariale — Eglise St Etienne-du-mont — Paris

— Eglise St-Etienne-du-mont — Paris —

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

— Document personnel – Gérard Colombat – pas de copyright — 25 Avril 2009 —

Sur la photo ci-dessus, sous le pilier gauche se trouvent les restes de Jean Racine et à droite, au pied du pilier, le corps de Blaise Pascal.

Cette église se trouve près du Panthéon et à proximité du Bouleverd St Michel sur lequel débouche une rue… Racine.

J’actualise donc mon propos…

Lors des années « normales », le 29 Septembre ou 272e jour de l’année, est jour de fête des anges en général et de l’archange St Michel plus particulièrement sur le calendrier Catholique Romain.

Shimon Peres

Shimon Peres

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

En 2016, l’annonce de la mort de Shimon Peres a été faite au matin du Mercredi 28 Septembre, 272e jour de l’année, et veille de la St Michel, protecteur d’Israël.

Ce jour était aussi le jour anniversaire de l’éclipse d’une super-lune rousse en 2015.

Le Jeudi, le corps de l’ancien dirigeant était exposé pour les hommages du public à la Knesset, et le lendemain Vendredi, les obsèques étaient célébrées à Jérusalem en présence de plusieurs dignitaires dont Nicolas Sarkozy, Valéry Giscard D’Estaing et François Hollande, liés à la présidence de la France qu’on nomme souvent « Hexagone ».

Ancien Testament

«  [...] Le chef du royaume de Perse m’a résisté vingt et un jours; mais voici, Micaël, l’un des principaux chefs, est venu à mon secours, et je suis demeuré là auprès des rois de Perse. (Daniel 10:13)

«  [...] Mais je veux te faire connaître ce qui est écrit dans le livre de la vérité. Personne ne m’aide contre ceux-là, excepté Micaël, votre chef. (Daniel 10:21)

«  [...] En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. (Daniel 12:1)

Nouveau Testament

«  [...] Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit: Que le Seigneur te réprime! (Jude 9)

«  [...] Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, (Apocalypse12:7)

Ce verset est extrait du chapitre 12 de l’Apocalypse Johannique à l’origine de l’inspiration du drapeau Européen, une bannière que l’on peut qualifier demariale.

L’assassinat du prêtre a eu lieu au lendemain de la fête de St Jacques sur le calendrier Catholique Romain et a eu ainsi pour conséquence d’évoquer ce prénom « Jacques » à l’échelle planétaire.

Il m’aurait été alors possible d’associer ce prénom à Blaise Pascal et de l’illustrer avec mes propres archives selon ce qui suit:

 

— Tour St Jacques - Paris —

 Tour St Jacques - Paris 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  Décembre 2011 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

 Patrimoine mondial  1998 (= 666 x 3) 

au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle —

 

 

c’est-à-dire avec la tour… St Jacques, à Paris, liée au chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_Saint-Jacques

…//…

Clocher de style gothique flamboyant, la tour Saint-Jacques constitue le seul vestige de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie, dédiée à saint Jacques le Majeur.

Ce sanctuaire possédait une relique de Saint-Jacques et était un lieu de pèlerinage réputé. Si le Guide du pèlerin ne mentionne pas la ville, la Chronique de Turpin affirme que l’église a été fondée par Charlemagne, ce qui lui a valu son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en 1998 avec 70 autres bâtiments ou lieux en France.

Cette Chronique qui forme un des Livres du Codex Calixtinus a été considérée comme authentique jusqu’à la fin du xviiie siècle . Mais la légende de la construction par Charlemagne est restée. Elle est le seul lien de cette tour avec Compostelle connu des études historiques. En revanche, un lien a été créé par l’Espagne en 1965 avec le don à la ville de Paris d’une plaque qui a fait de cette tour un point de départ historique des pèlerins de Compostelle.

…//…

 

 

— Statue de Blaise Pascal - Tour St Jacques - Paris —

 Statue de Blaise Pascal – Tour St Jacques - Paris 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  Décembre 2011 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Ce clocher-tour est construit entre 1509 et 1523 par Jean de Felin, Julien Ménart et Jean de Revier. Il mesure 54 mètres jusqu’à la balustrade. En 1523, Rault, « tailleur d’images » reçut 20 livres « pour avoir fait trois bêtes (trois des quatre symboles des Évangélistes) et un Saint-Jacquessur la tour et clocher ».

Cette statue colossale mesurait, dit-on, 10 mètres de haut. L’église est détruite en 1793, on dit que la tour ne fut pas démolie parce que Blaise Pascal y aurait renouvelé ses expériences sur la pesanteur du Puy-de-Dôme mais d’autres sources indiquent l’église Saint-Jacques-du-Haut-Pas sur la montagne Sainte-Geneviève.

Sa statue, installée à la base de la tour, le rappelle. Il est vrai que l’acheteur de l’église avait eu comme condition de ne pas démolir la tour.

Il faut donc revoir le contexte calendaire de l’attentat de St-Etienne-du-Rouvray.

Une douzaine de jours auparavant le 14 Juillet avait été marqué par un autre attentat, celui de Nice, un jour de fête nationale… commémorant un acte régicide et la Révolution Française de 1789.

Désirant créer un pontage entre cet attentat de St-Etienne-du-Rouvray et le 9/11 ou 11/9, j’ai donc choisi le cheminement suivant…

— Portail de l'église Notre-Dame - Maringues —

 Portail de l’église Notre-Dame – Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

avec les traces de ce symbole pyramidal coiffé de l’œil d’Horus chéri des Illuminati, ceux-là même qui avaient financé cette Révolution 13 ans après leur fête de l’Indépendance du 4 Juillet 1776, un 4 Juillet inscrit et occulté dans « notre » 14 Juillet, une nouvelle fois endeuillé par un attentat sanglant à Nice.

Ce portail est celui de l’église St-Etienne à Maringues dans le Puy-de-Dôme.

— Tour près de l'église Notre-Dame - Maringues —

 Tour près de l’église Notre-Dame – Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

En chiffres Romains, chiffres qui sont aussi utilisés sur le Dollar US, on pourrait lire un 9/11, ou 11/9 ou IX/XIXI/IX

— Tour et église Notre-Dame - Maringues —

 Tour et église Notre-Dame – Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

qu’une façade quelque peu décrépie laisse apparaître sur une tour située à proximité de cette église St-Etienne.

— Panneau église St Etienne/Notre-Dame - Maringues —

 Panneau église St-Etienne/Notre-Dame – Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

église St-Etienne?

Oui! mais seulement si l’on se fie aux panneaux indicateurs de son emplacement en ville…

— Macaron au pied de l'église Notre-Dame - Maringues —

 Macaron au pied de l’église Notre-Dame – Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

car elle se transforme en « église Notre-Dame » une fois parvenu sur les lieux comme l’indique discrètement ce Macron… Oups! ce macaron signalétique apposé sur la maçonnerie au pied d’un des murs de l’édifice!

En effet cette église St-Etienne avait été rebaptisée église Notre-Dame dès le XIe siècle!

Ce choix final de cette ville de Maringues et de ses environs obéit à plusieurs faits.

Des scènes ou même des films y ont été tournés dont « Uranus » ou « quand j’étais chanteur » avec Gérard Depardieu pour acteur principal et surtout la présence d’un 11 Septembre inscrit selon ce qui suit:

— Monument jumelage Maringues/Kelze - Maringues —

 Monument jumelage Maringues/Kelze – Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Ce pan de mur qui n’a rien à voir avec le mur Berlinois à première vue cite la ville Allemande de Kelze avec laquelle Maringues est jumelée.

« Ville jumelle » ou « Twin-town » en Anglais

A gauche la maison des tanneurs bien connue sur la commune de Maringues et à droite le fronton pyramidal de la mairie de Kelze située à 1023 km.

A = 1 = 2 C = 3 D = 4 E = 5
F = 6 G = 7 H = 8 I = 9 J = 10
K = 20 L = 30 M = 40 N = 50 O = 60
P = 70 Q = 80 R = 90 S = 100 T = 200
U = 300 V = 400 W = 500 X = 600 Y = 700
Z = 800

 

« Deux mille » = 1023

« Spiritualité » = 1023

« Protecteur » = 1023

Le nombre 1023 est très présent dans notre quotidien dans la mesure où nous prononçons très souvent la séquence « Deux mille » pour dater l’année depuis le IIIe Milénaire.

L’An 2000 a longtemps été annoncé comme le temps des pro- »messes » accomplies et d’un tournant de l’Humanité vers le progrès avec l’accent mis sur une « Spiritualité » plus élaborée de partage et de fraternité.

Longtemps, on a dit « l’an 2000″ et jamais « 2000″ tout court! La forme courte s’était enfin répandue, au fur et à mesure qu’on s’approchait de l’échéance, sans cependant détrôner l’autre!

Et depuis le fameux Bug de l’An 2000, le bilan est tout autre, plutôt à l’opposé!

— Monument jumelage Maringues/Kelze - Maringues —

 Monument jumelage Maringues/Kelze – Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

En faisant le tour du monument, on découvre que la ville de Berlin est mentionnée sur un pan de mur donc!

— Monument jumelage Maringues/Kelze - Maringues —

 Monument jumelage Maringues/Kelze – Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Et en fin de contours, on découvre une date d’anniversaire liée à un 11 Septembre 1984, une année « marquée » par le souvenir du « Big Brother » cité dans le roman Orwellien.

— Procession fête patronale - Maringues —

 Procession fête patronale – Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Si mon choix s’est finalement porté sur cette ville, c’est aussi parce que le 11 Septembre 2016 était jour de fête patronale comme l’atteste la présence de ce tracteur aux couleurs Franco-Américaines.

La Fayette n’est pas loin… puisqu’il vivait à Chavaniac-Lafayette dans le département voisin de la Haute-Loire.

Voir mon album sur ma galerie Flickr.

— Maison des tanneurs - Maringues —

 Maison des tanneurs - Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

La ville est célèbre pour une de ses spécialités artisanales à savoir le tannage des peaux.

Cette ancienne maison des tanneurs est emblématique et à l’oreille on peut entendre le « tanne » de « Sainte Anne », une séquence sonore liée à une fête sur le calendrier Romain au 26 Juillet, jour de l’attentat àSt-Etienne-du-Rouvray.

— Statue et Maison des tanneurs - Maringues —

 Statue et Maison des tanneurs - Maringues 

— Pas de copyright  Document personnel  Gérard Colombat  11 Septembre 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

En queue de procession, j’ai pris un cliché du véhicule balai avec la silhouette d’un tanneur pour illustrer le caractère « urgentiste/secouriste » du 26 Juillet.

Pour mémoire…

Le mot « parchemin » est né de la francisation de « Ein Pergament » signifiant « feuille de Pergame » en allemand.

 » [...] Quand tu viendras, apporte le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpus, et les livres, surtout les parchemins(2 Timothée 4:13)

La référence Strong n°3200 relate:

origine: Latin (« membrane »); n f

LSG – parchemins: 1 seule occurrence

1) parchemins, faits au début de peaux tannées et préparées à Pergame, d’où l’origine du mot

 

La légende rapporte en effet que le roi Eumène de Pergame, une ville plongée dans l’occultisme et le satanisme, voulait y attirer le bibliothécaire d’Alexandrie. Le pharaon Ptolémée l’ayant appris frappa d’interdit l’exportation du papyrus vers Pergame.

C’est ce qui eût pour résultat de contraindre Eumène à chercher un autre produit de substitution (« Ersatz » en Allemand) en ayant recours à des peaux de mouton traitées et blanchies.

Dans la ville, parmi d’autres, se trouvait le temple d’Asclépios (ou « Esculape ») qui était doublé d’un centre médical en raison de la présence d’une source aux propriétés curatives.

Ce centre était réputé dans le monde antique depuis le 4e siècle av. J.-C. On y soignait les malades par des bains d’eau et de soleil. Chez nous, en rapport avec cet aspect de culte idolâtre/guérison qui faisait la renommée de la ville au-delà des frontières, Lourdes constituerait un exemple analogue.

On y soignait les malades à l’aide d’autres thérapies (en vogue de nos jours dans le Mouvement du Nouvel Âge) comme la musique, la « prière » et l’interprétation des rêves ou des songes.

 

 

Caducée

Caducée

Le serpent, symbole d’Esculape bien connu (que l’on continue de voir s’afficher dans le domaine médical, paramédical et pharmaceutique actuellement) figurait sur les pièces de monnaie de la ville.

Le serpent étant censé incarner le dieu Asclépios, il est facile de comprendre le rapprochement fait avec Satan, le « serpent ancien, qui est le diable et Satan » comme l’appelle Jean dans son Apocalypse (Apoc. 20/2).

Les malades passaient la nuit couchés dans le temple où l’on élevait des serpents inoffensifs qui étaient lâchés et se répandaient parmi les malades. Leur toucher était alors interprété comme l’attouchement d’Asclépios en vue de la guérison.

Le roi Eumène II s’était fait appeler « Soter » et « Theos« , c’est-à-dire « Sauveur » et « Dieu« .

«  [...] et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur débauche, ni de leurs vols. (Apocalypse 9:21)

«  [...] la lumière de la lampe ne brillera plus chez toi, et la voix de l’époux et de l’épouse ne sera plus entendue chez toi; car tes marchands étaient les grands de la terre, toutes les nations ont été séduites par tes enchantements(Apocalypse 18:23)

La référence Strong n°5331 mentionne:

farmakeia, pharmakeia

LSG – enchantements: 2 occurrences, magie: 1 occurrence; 3 occurrences

1) l’usage ou l’administration de drogues
2) empoisonnement
3) sorcellerie, arts magiques, souvent trouvés en liaison avec l’idolâtrie et nourris par celle-ci
4) métaph. les déceptions et séductions de l’idolâtrie

On reconnait l’origine de notre mot « pharmacie »…

Pergame avait reçu l’autorisation de Rome d’édifier un temple à Auguste. C’était le premier sanctuaire provincial de tout l’empire en l’honneur d’un empereur vivant. Pergame devint donc le premier centre du culte impérial Romain.

On y avait d’ailleurs retrouvé une inscription sur laquelle on pouvait lire: « L’empereur Auguste, fils de Dieu, Seigneur qui veille sur toute la terre et la mer« !

12 Ecris à l’ange de l’Eglise de Pergame: Voici ce que dit celui qui a l’épée aiguë, à deux tranchants:

13 Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure.

14 Mais j’ai quelque chose contre toi, c’est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles et qu’ils se livrent à la débauche.

15 De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes.

16 Repens-toi donc; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l’épée de ma bouche.

17 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit. (Apocalypse 3/12-17)

Le Musée Pergame se trouve à Berlin et a pour particularité d’abriter le temple de Zeus ou trône de Satan selon Jean dans son Apocalypse.

 

 

— Information restauration temple de Zeus - Musée Pergame à Berlin —

 Information restauration temple de Zeus - Musée Pergame à Berlin 

— Pas de copyright  Document personnel  Juin 2016 

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Sachant que B. H. Obama s’y était rendu lors de son passage injustifié à Berlin puisqu’il n’était encore qu’un candidat en campagne et qu’il en avait faitfaire une copie pour son discours d’investiture à Denver, on peut raisonnablement s’inquiéter…

En effet, le public n’y a plus accès depuis 2014 et ce jusqu’en 2018 pour cause de restauration…

Barre de separation

A dessein, j’enchaîne sur un sujet totalement étranger, au moins en apparence, au sujet principal de cette page.

«  [...] Et il répondit: Je vous le dis, s’ils se taisent, les pierres crieront(Luc 19:40)

Mais c’est dans le but de montrer qu’en se polarisant sur l’ombre des choses, une lumière nouvelle peut s’en dégager et révéler des faits inscrits dans la pierre depuis les origines comme un fil conducteur garantissant une traçabilité pour les chercheurs de vérités.

La West Mitten Butte (à gauche) et l'East Mitten Butte (à droite) (Monument Valley, Arizona, U.S.A.)

La West Mitten Butte (à gauche) et l’East Mitten Butte (à droite) (Monument Valley, Arizona, U.S.A.)

https://www.flickr.com/photos/chobe_birds/5949315808

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Le thème du 11 Septembre mériterait d’être traité et approché de manière tout à fait insolite comme l’exemple qui suit le prouve.

Ces deux « buttes » se situent dans la Monument Valley aux USA, un terme qui rime avec d’autres comme ceux qui suivent:

« Tribute »

« Tribu »

« Tributte »?

Les Mittens et Merrick Butte formant un triangle triangle dans la Monument Valley.

Les Mittens et Merrick Butte formant un triangle triangle dans la Monument Valley.

https://en.wikipedia.org/wiki/West_and_East_Mitten_Buttes#/media/File:Monument_Valley,_late_afternoon.jpg

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

En s’éloignant, on distingue trois « buttes » dont deux ombrées.

Eclipse lunaire sur les Mittens et Merrick Butte dans la Monument Valley.

Eclipse lunaire sur les Mittens et Merrick Butte dans la Monument Valley.

http://parkerlab.bio.uci.edu/pictures/photography%20pictures/2015_10_03_Utah_Eclipse_SELECT/eclipse_tweak.jpg

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

 

Cette prise de vue nocturne montre une phase d’occultation céleste avec une éclipse de lune,

La West Mitten Butte (à gauche) et l'East Mitten Butte (à droite) (Monument Valley, Arizona, U.S.A.)

La West Mitten Butte (à gauche) et l’East Mitten Butte (à droite) (Monument Valley, Arizona, U.S.A.)

Crédit photo photographe, William Carr

Sources: http://www.williamcarrgallery.com/blog/?p=214

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

alors que cette vue diurne présente une ombre projetée d’une butte à l’autre!

C’est un photographe, William Carr (http://www.williamcarrgallery.com/blog/?p=214) qui l’avait prise sur site naturellement mais il ne s’agit pas d’un fakeou d’un photo-montage.

Au printemps 1999, il se trouvait dans la Monument Valley pour une excursion photographique.

C’est lors d’une visite d’une boutique de souvenirs dans la Réserve des Navajos dans laquelle il avait pu examiner une large variété de clichés de la région qu’il avait remarqué cette curieuse projection.

Tout en regardant des posters, son regard se fixa donc sur cette photo insolite prouvant qu’à un moment de l’année, cette ombre devait ainsi se projeter d’une butte à l’autre mais quand?

Le lendemain il se mit en quête parmi les résidents du coin pour savoir à quel moment de l’année cette ombre apparaissait ainsi mais personne ne savait et ne put lui indiquer l’époque.

Il avait acquis la sensation que cette coïncidence visuelle revêtait une importance spirituelle.

Pendant deux ans, il avait effectué plusieurs visites sur le site pour observer la position du soleil pour pouvoir anticiper le jour de l’alignement précis.

Deux voyages en Europe l’avaient momentanément empêché de revenir sur les lieux et c’est à la fin de l’été 2001 qu’il avait pu s’y rendre à nouveau.

Au coucher du soleil, il avait eu la joie de constater que le soleil commençait à se trouver à la bonne position mais pas encore à la perfection.

C’était une question de jours…

Il réserva une chambre au Goulding Lodge où avait séjourné John Wayne lors d’un tournage et c’est au bout de 4 jours qu’il put enfin prendre la fusion ombrée des deux buttes comme deux tours de pierre…

C’était le 11 Septembre 2001.

Les Mittens et Merrick Butte dans la Monument Valley

Les Mittens et Merrick Butte dans la Monument Valley

http://www.talkativeman.com/page/17/

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Avec le recul, l’effet est saisissant!

Autres vues et galeries sur les liens suivants:

http://www.monikachacephotography.com/Landscapes/Monument-Valley/i-Lsqz4qR/A

http://www.monikachacephotography.com/Landscapes/Monument-Valley/i-M767zGP/A

http://parkerlab.bio.uci