Derniers jours de l’Evangélisation en ligne ?! Facebook, Google et Twitter ont commencé à censurer les contenus produits par des chrétiens conservateurs

Derniers jours de l’Evangélisation en ligne ?! Facebook, Google et Twitter ont commencé à censurer les contenus produits par des chrétiens conservateurs

15 Mars 2018

Derniers jours de l’Evangélisation en ligne ?! Facebook, Google et Twitter ont commencé à censurer les contenus produits par des chrétiens conservateurs

Un symposium aux Etats-Unis dénonce que nous approchons de la fin de la liberté d’expression dans les médias réseaux.

 

Les grandes entreprises technologiques telles que Facebook, Google et Twitter censurent délibérément les messages des conservateurs, en particulier les chrétiens. Si cette tendance se poursuit, nous verrons la fin de la liberté d’expression en Occident.

Le résultat des processus ouverts contre les réseaux sociaux peut changer le cours des communications dans les années à venir.

https://www.christianophobie.fr/breves/facebook-groupe-chretiens-deurope-de-nouveau-censure

https://www.christianophobie.fr/breves/facebook-groupe-chretiens-deurope-de-nouveau-censure

La dénonciation a été faite lors de la Convention Internationale des Médias Chrétiens, tenue ce mois-ci à Washington (États-Unis). La députée Marsha Blackburn a rapporté comment, même avec le profil vérifié, Twitter a bloqué son compte après avoir posté une vidéo de la campagne où elle a appelé à la fin de l’avortement légalisé.

 

En interrogeant la société de micro-blogging, elle a reçu la justification que le contenu était considéré comme

« Une déclaration susceptible de générer une forte réaction négative » sur les utilisateurs des réseaux sociaux.

 

« Quand vous blâmez la liberté d’expression d’un côté, vous blâmez tout le monde », a-t-elle ajouté.

Le leader conservateur Dennis Prager, connu pour ses vidéos produites par Prager University (PragerU), et qui partage son travail en récoltant des millions de visualisations au cours des années dans plusieurs langues, a dénoncé sa censure :

 

« Nous sommes une force active, parce que nous changeons les mentalités », a déclaré Prager, expliquant qu’il avait été dénoncé par les mouvements de gauche, affirmant que le matériel constituait « un discours de haine« . Pour cette raison, environs 40 des vidéos de PragerU ont été placées sur la liste restreinte de YouTube et ne peuvent plus être consultées librement.

 

Refusant d’être censuré, Prager a poursuivi Google, la société propriétaire de YouTube.

« Il y a quelque chose qui doit être clarifié. Ils disent ‘Nous sommes un forum ouvert ‘. Ils ne le sont pas. Ils sont un forum de gauche. Si nous sommes vaincus dans notre procès, cela leur donnera une base légale pour imposer leur filtre idéologique sur Internet … nous vivrons dans un monde fermé par la gauche, qui n’accepte pas la pensée conservatrice. »

 

D’autres participants au forum, comme Marjorie Dannenfelser, ont rappelé que tout mouvement social aujourd’hui dépend fortement des médias sociaux pour la diffusion de son message. Et c’est exactement ce que la gauche essaie de supprimer.

Elle dirige un groupe pro-vie et a rapporté que plusieurs de ses messages ont été censurés par Twitter et Facebook, y compris celui qui a simplement utilisé une citation religieuse.

Derniers jours de l’Evangélisation en ligne ?! Facebook, Google et Twitter ont commencé à censurer les contenus produits par des chrétiens conservateurs

Les plaintes de censure contre les réseaux sociaux ont pris un nouvel élan depuis mi-janvier 2018.

Project Veritas, a publié une vidéo où les hauts responsables de Twitter admettent qu’il existe un algorithme qui identifie certains termes dans les messages et crée une « interdiction de l’ombre ».

 

Cette expression est utilisée pour un processus qui permet à l’utilisateur de voir ce qu’il a écrit, mais pas ses abonnés. Autrement dit, la publication n’est pas interdite (effacée), mais placée dans l’« ombre », sans aucune visibilité et donc non partagée.

 

Malgré tous les discours de Facebook sur les « fake news » (fausses nouvelles) et la justification que le réseautage social est neutre, parce que le contenu est géré par des algorithmes (programmes qui analysent les données), les anciens employés de Mark Zuckerberg ont déjà dénoncé que la cible préférée de Facebook ce sont les conservateurs.

 

En gros leurs mensonges sont des « good news » et nos vérités des  « fake news »…

 

 

Avec des informations de :

Christian Post

GospelPrime

Laisser un commentaire

Maisonsaintbenoit |
Salut universel |
Le monde de Rikuko |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wiccanlife
| Nouvelles Disciplines Pasto...
| Ermitage des heritiers