Jésus, le Christ incomparable

Jésus, le Christ incomparable

 
 
Jésus, le Christ incomparable dans Partages et Enseignements Image%2B4
 
Il est venu de Dieu. Il est né d’une simple femme. Sa naissance est un fait qui confond la raison des sages et dont aucun savant sous le ciel n’a jamais percé le secret. Il a revêtu la nature humaine afin de pouvoir racheter l’espèce humai­ne. Il est devenu Fils de l’homme afin que nous devenions fils de Dieu.
Il a vécu dans la pauvreté, grandi dans l’obscurité. Une fois seulement au cours de sa jeunesse il a franchi la frontière de sa province. Il n’a pas eu les avantages d’une haute instruction ou d’une éducation distinguée, sa famille étant sans fortune et sans influence. Et pourtant, petit enfant,
Il a été un sujet de terreur pour un roi, jeune garçon, il a étonné et embarrassé les théologiens ; dans l’âge mûr, il a commandé la nature, marché sur les vagues, ordonné à la mer de s’apaiser, rendu la santé du corps à des multitudes, ressuscité des morts par le seul pouvoir de Sa parole. 
Il n’a jamais écrit un livre, et cependant, aucune bibliothèque ne pourrait contenir les livres qui ont été écrits à son sujet. Il n’a jamais composé un cantique, et pourtant, le nombre des mélodies dont il est aujourd’hui le thème est tel, que, tous les compositeurs réunis ne sauraient l’égaler. Il n’a jamais fondé une école, et pourtant, toutes les universités du monde ne pourraient se vanter d’avoir rassembler autant de disciples. Il n’a jamais appris ni exercé la médecine, mais qui donc pourrait dire le nombre de cœurs brisés par la souffrance qui, depuis dix-neuf siècles, ont trouvé auprès de lui la guérison ? Il n’a jamais commandé une armée ni enrôlé un soldat, ni manié une arme, et pourtant, aucun chef n’a levé plus de volontaires. Et, dans le monde entier, des rebelles ont déposé les armes de la révolte et soumis leur volonté à la Sienne, sans une parole de sommation de sa part, sans un geste de violence, par les seules armes de la douceur.

Il a changé son vêtement de pourpre royale pour la tenue de l’humble artisan. Il était riche, et, par amour pour nous, il s’est fait pauvre, et combien pauvre ! Il a dormi dans la crèche d’un autre. Il a traversé le lac de Génésareth dans la barque d’un autre. Il a fait son entrée à Jérusalem le jour des rameaux sur l’âne d’un autre. Il a été enseveli dans la tombe d’un autre.

De grands hommes ont paru et sont tombés dans l’oubli, Lui seul ne passe pas. Hérode n’a pu le tuer et Satan n’a pas réussi à faire obstacle à son œuvre. La mort n’a pas été capable de le détruire, ni le tombeau de le retenir sous sa puissance. Il est le «CHRIST INCOMPARABLE», il est l’«ADMIRABLE» annoncé par la voix du pro­phète dès les temps anciens. Sa Personne est le grand miracle de l’histoire de la race humaine. Sur son visage d’homme rayonne la Gloire éternelle du Très-Haut.

Sur la croix des esclaves et des criminels, il est mort pour l’amour de ton âme égarée, ô mon frère. Il est mort d’une mort horrible et pleine d’angoisses, écrasé sous le poids affreux de ton péché…

Patiemment, année après année, sur les sentiers du doute où tu fuyais ses pas, son cœur fidèle t’a cherché, et, tu ne le savais pas… Mainte­nant, Il t’appelle, ouvre-lui ton cœur, ne tarde pas.

Il a souffert la mort pour te donner la vie. Aujourd’hui, Il voudrait t’entendre l’appeler : « Mon Sauveur »

Laisser un commentaire

Maisonsaintbenoit |
Salut universel |
Le monde de Rikuko |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wiccanlife
| Nouvelles Disciplines Pasto...
| Ermitage des heritiers