« ELLE ÉTAIT ABSOLUMENT HYSTÉRIQUE » La femme qui a eu neuf avortements voit son dernier bébé…

« ELLE ÉTAIT ABSOLUMENT HYSTÉRIQUE »

Publié le 05 mai, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux


« ELLE ÉTAIT ABSOLUMENT HYSTÉRIQUE »

 

Par Charlene Aaron – Le 3 mai 2017

La femme qui a eu neuf avortements voit son dernier bébé

Abby Johnson était autrefois la directrice d’une clinique Planned Parenthood au Texas.  Elle a quitté après avoir vu quelque chose de dérangeant sur une échographie.

« J’ai vu un bébé de 13 semaines qui luttait et combattait pour sa vie contre l’instrument de l’avortement et il a fini par perdre sa vie » a déclaré Abby Johnson dans une entrevue avec CBN News.

Elle a ajouté : « Je savais que Planned Parenthood m’avait menti et que j’avais menti à des femmes qui étaient venues chercher de l’aide ».

Il y a cinq ans, Abby Johnson a fondé un ministère appelé « Et alors, il n’y en avait aucun ».  Elle dit que la sensibilisation a permis à plus de 350 travailleurs de la clinique d’avortement de quitter leur emploi et de venir chercher de l’aide.

« Notre but principal est de les mettre en relation avec Jésus-Christ, » a déclaré Abby Johnson.

Dans son dernier livre, « Les murs parlent : Les travailleurs de la clinique d’avortements racontent leurs histoires », Abby Johnson offre des histoires choquantes de l’ancien personnel de la clinique d’avortements.

« Beaucoup de ces travailleurs, principalement des femmes, sont venus avec des histoires.  Et, ils sont venus avec des histoires qu’ils voulaient partager, dont ils voulaient se débarrasser » a-t-elle dit.

Un des passages les plus troublants du livre concerne une femme qui a subi neuf avortements.  Le personnel de la clinique l’a identifiée comme une « voyageuse fréquente ».

Abby Johnson a déclaré que l’histoire n’était pas rare.

« Environ 50 pour cent des avortements qui ont lieu aux États-Unis sont considérés comme des avortements répétés » a-t-elle déclaré.

Dans le livre, le travailleur de l’installation d’avortements a décrit le comportement de « Angie » :

Elle semblait considérer ses visites dans notre clinique comme une opportunité d’accomplir ses actions de comédie improvisées.  « Pourriez-vous tout simplement reproduire sur Xerox ma charte et je vais compléter avec les dates ? »  plaisantait-elle.  Une fois que la paperasse était en ordre, Angie tentait de plaisanter avec les filles dans la salle d’attente.  « Ce n’est pas grave » disait-elle assurée.  « Je l’ai fait huit fois auparavant et je n’ai aucun regret »  Bien que je ne pouvais pas m’empêcher d’aimer Angie, sa légèreté me froissait » écrit Abby Johnson.

Après l’avortement, « Angie » voulait voir son bébé avorté, quelque chose qui n’était pas la norme.

Abby Johnson a déclaré : « Ils ont décidé que, parce qu’elle avait eu tant d’avortements et que les avortements ne semblaient pas être quelque chose qui la troublait vraiment, ce serait correct. »

Le personnel lui a apporté les morceaux du bébé avorté.  « Elle a complètement paniqué et le personnel a été incapable de l’inciter à sortir de la salle de bain. Elle était absolument hystérique après ce qu’elle avait vu », a déclaré Abby Johnson.

« C’est un bébé » disait-elle.  « C’était mon bébé.  Qu’est-ce que j’ai fait ? » disait le compte-rendu du travailleur de la clinique d’avortements.

Abby Johnson a déclaré que le petit ami de la femme a été appelé à la clinique.

« Il a finalement pu la sortir de la salle de bain.  Il était évidemment très émotif pour elle et pour lui, juste une sorte de réalité dont ils faisaient partie, pas seulement une fois, mais, tant de fois.  Et, il est très difficile à faire face à cette réalité chaque fois qu’elle vous est présentée. »

« Dans cette affiliation particulière, après ce qui s’était produit, la politique a changé.  Et, la politique était qu’en aucun cas une patiente ne serait autorisée à voir les restes de son bébé avorté. »

Le travailleur de l’installation qui a montré son bébé avorté à « Angie » a quitté le commerce des avortements.

Abby Johnson a prouvé que le travail de la communauté pro-vie est tellement nécessaire.

« Nous devons tous soutenir les centres de ressources pour les grossesses dans notre région et les divers groupes pro-vie dans notre région pour faire comprendre aux femmes qu’elles ne sont pas seules, qu’il existe une aide disponible pour elles et que l’avortement n’est pas la solution à leur crise. »

Source : CBN

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

« ELLE ÉTAIT ABSOLUMENT HYSTÉRIQUE » La femme qui a eu neuf avortements voit son dernier bébé... Psaumes-8.3

Laisser un commentaire

Maisonsaintbenoit |
Salut universel |
Le monde de Rikuko |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wiccanlife
| Nouvelles Disciplines Pasto...
| Ermitage des heritiers