Que Dieu parle !

Source: les Dokimos par Adèle

 

On ne peut pas se dire enfant de Dieu et négliger sa Parole. Le véritable enfant de Dieu ne vit que par la Parole.

Ce message s’adresse à tous ceux qui veulent aller loin avec Dieu et à tous ceux qui ont perdu espoir. Comme il est question de la Parole, ne négligez pas les références bibliques citées mais lisez-les.

AU COMMENCEMENT ÉTAIT LA PAROLE

« Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable.  Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, finalement il eut faim.  Et le tentateur, s’étant approché, lui dit : Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. Mais Jésus répondit, et dit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »Matthieu 4 :1-4.

Jésus sort d’un long jeûne qui a duré quarante jours et quarante nuits. Ayant pris la condition d’un homme, il a tout naturellement faim.  C’est là que Satan vient lui proposer de transformer des pierres en pains pour s’en nourrir. Jésus répond alors par : « Il est écrit » ; et nous donne d’emblée une première leçon.

Bien souvent, lorsque nous sommes tentés ou éprouvés, nous avons tendance à nous agiter, à perdre notre calme et notre patience. Nous cherchons alors des solutions charnelles qui, une fois prises, ne font qu’empirer notre situation. Or le Seigneur nous montre ici la voie à suivre : regarder à ce qui est écrit, c’est-à-dire à ce que Dieu a dit.

Remarquez que dans la suite de l’échange, le Malin, voyant que Jésus se référait aux Écritures, s’y référa également. On voit donc que Satan connaît très bien les Écritures et qu’il s’en sert habilement soit pour nous accuser (afin d’obtenir notre condamnation), soit pour nous faire douter et nous sortir ainsi du plan de Dieu. Nous comprenons donc que face à l’adversaire, la connaissance superficielle ou purement théorique des Écritures ne sert à rien. Car la Parole de Dieu c’est bien plus que des mots. La Parole est Esprit, la Parole est la vie (Jean 6 :63). La Parole c’est Dieu lui-même.

« Au commencement était la Parole, et la Parole était à Dieu, et Dieu était Parole. Elle était au commencement à Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes » Jean 1 :1-4.

Jésus rappelle donc une vérité fondamentale et vitale que Yahweh avait déjà dévoilée à son serviteur Moïse (Deutéronome 8 :3) : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Avons-nous compris ce que cela signifie ?

La création existe parce que Dieu a parlé. J’existe, vous existez, parce que Dieu a parlé. Dieu est le seul être au monde et dans tout l’univers à créer la vie tout simplement en parlant. Réalisons-nous cela bien aimés ?

« Que toute la terre craigne Yahweh ! Que tous les habitants du monde le redoutent ! Car il dit, et la chose arrive ; il ordonne, et la chose se présente. » Psaumes 33 :8-9.

Il « appelle les choses qui ne sont pas comme si elles étaient… » (Romains 4 :17).

Dieu ne se fatigue pas pour faire les choses, il parle tout simplement et elles viennent à l’existence. Tout ce qui existe subsiste par sa parole puissante (Hébreux 1 :3). Cela signifie que lorsque Dieu agit, Dieu ne fait que parler« Car la Parole de Dieu est vivante et efficace… » (Hébreux 4 :12). La puissance de Dieu réside donc dans sa Parole car Dieu est la Parole.

« Et la Parole a été faite chair, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité… » Jean 1 :14.

QUAND DIEU PARLE…

J’ai souvent entendu des chrétiens dire qu’ils n’ont rien vécu de particulier avec le Seigneur, qu’ils n’ont ni songes, ni visions, ni dons particuliers. Derrière ces mots se cache souvent de la déception, une sorte de complexe et le sentiment d’être négligés par Dieu par rapport à d’autres qui, eux, vivent régulièrement des choses extraordinaires avec Jésus. Je voudrais alerter tous ceux et celles qui nourrissent de tels sentiments dans leurs cœurs car ils risquent de devenir comme Caïn (voir article Chassons l’esprit de Caïn de nos églises !).

L’amour de Dieu ne se mesure pas à la quantité de dons que les uns et les autres manifestent. Le Saint-Esprit les distribue à qui il veut, selon les capacités des uns et des autres, pour l’édification de l’Eglise qui est le Corps de Christ (1 Corinthiens 12 et 14 ; Éphésiens 4 :7-16). De même, que ceux qui manifestent beaucoup de dons soient vigilants et ne se séduisent pas eux-mêmes en pensant qu’ils sont forcément approuvés par Dieu. Le Seigneur n’approuve que ceux qui font sa volonté (Matthieu 7 :21-23). L’amour de Dieu a été manifesté à la croix, son sang a coulé pour tous les hommes : petits et grands, riches et pauvres, pour ceux qui sont connus et ceux qui resteront à jamais dans l’ombre. Dieu aime tout le monde. Son regard se porte avec attention sur chacun de ses enfants et en particulier sur les moins considérés parmi les hommes.

« Mais bien au contraire, les membres du corps qui semblent être les plus faibles sont beaucoup plus nécessaires ; et ceux que nous estimons être les moins honorables au corps, nous les ornons avec plus de soin. Et les parties qui sont en nous les moins belles à voir sont les plus parées. Car les parties qui sont belles en nous n’en ont pas besoin. Mais Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d’honneur à ce qui en manquait, afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient un soin mutuel les uns des autres. » 1 Corinthiens 12 :22-25.

J’aimerais donc poser une question à celles et ceux qui estiment que Dieu les néglige. Le Seigneur vous a-t-il déjà parlé ?

COMMENT LE SEIGNEUR PARLE-T-IL ?

Dieu parle de plusieurs manières et adapte son langage de manière à ce que nous puissions le comprendre.

Dieu parle par les songes et les visions

soir

« Bien que Dieu parle une première fois et une seconde fois à celui qui n’aura pas pris garde à la première, par des songes, par des visions nocturnes, quand les hommes tombent dans un profond sommeil, quand ils dorment sur leur couche » Job 33 :14-15.

Toutefois attention, un songe peut aussi être l’œuvre de la chair (Ecclésiaste 5 :2) voire des démons (cauchemars, rêves érotiques etc.). Si vous êtes très attaché à ces choses et que vous manquez de discernement et de maturité spirituelle, vous risquez d’être séduit. Ne négligez donc pas vos songes mais éprouvez-les.

Dieu parle par la prophétie

« Car le Seigneur Yahweh ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes. Le lion rugit, qui ne craindrait ? Le Seigneur Yahweh parle, qui ne prophétiserait ? » Amos 3 :7-8.

Quelle magnifique parole ! Le Seigneur, bien qu’il n’ait des comptes à rendre à personne, révèle ses secrets à ses serviteurs les prophètes. Dieu soit loué, « le témoignage de Jésus est l’Esprit de la prophétie » (Apocalypse 19 :10), or tous les enfants de Dieu ont été scellés de cet Esprit (Éphésiens 1 :13 ; 4 :30).

Dieu peut donc utiliser un frère ou une sœur pour vous parler par prophétie, mais il peut se saisir aussi directement de votre bouche pour vous parler à vous-mêmes.

Dieu parle audiblement

Dieu parle aussi audiblement, mais la plupart des hommes tremblent quand ils entendent sa voix.

« Or tout le peuple apercevait les tonnerres, les éclairs, le son du shofar, et la montagne fumante. Et le peuple voyant cela tremblait et se tenait loin. Et ils dirent à Moïse : Parle, toi, avec nous, et nous écouterons ; mais que Dieu ne parle point avec nous, de peur que nous ne mourions. » Exode 20 :18-19.

« Maintenant mon âme est troublée. Et que dirai-je ? Ô Père, délivre-moi de cette heure ? Mais c’est pour cela que JE SUIS venu jusqu’à cette heure.  Père, glorifie ton Nom ! Alors une voix vint du ciel, disant : Je l’ai glorifié, et je le glorifierai encore.  La foule qui était là, et qui avait entendu cette voix, disait que c’était un coup de tonnerre ; les autres disaient : Un ange lui a parlé. Jésus prit la parole, et dit : Cette voix n’est pas venue pour moi, mais pour vous. » Jean 12 :27-29.

« Puis le septième ange versa sa coupe dans l’air ; et il sortit du temple du ciel une voix forte qui venait du trône, disant : C’est fait. Et il y eut des éclairs, et des voix, et des tonnerres, et il se fit un grand tremblement de terre, dis-je, tel qu’il n’y en avait jamais eu depuis que les hommes sont sur la terre. » Apocalypse 16 :17-18.

« Psaume de David. Fils de Dieu, rendez à Yahweh, rendez à Yahweh la gloire et la force ! Rendez à Yahweh la gloire due à son Nom ! Prosternez-vous devant Yahweh avec des ornements sacrés ! La voix de Yahweh est sur les eaux, le Dieu de gloire fait tonner ; Yahweh est sur les grandes eaux. La voix de Yahweh est forte, la voix de Yahweh est majestueuse. La voix de Yahweh brise les cèdres, Yahweh brise les cèdres du Liban, il les fait sauter comme un veau, le Liban et le Sirion comme de jeunes buffles. La voix de Yahweh fait jaillir des flammes de feu. La voix de Yahweh fait trembler le désert ; Yahweh fait trembler le désert de Kadès. La voix de Yahweh fait naître les biches, et dépouille les forêts. Dans son palais tout s’écrie : Gloire ! Yahweh était assis lors du déluge ; Yahweh est assis comme Roi éternellement. Yahweh donne de la force à son peuple ; Yahweh bénit son peuple en paix. »Psaumes 29.

La voix de Dieu est tellement majestueuse et puissante qu’elle effraie tous ceux qui l’entendent. En fait, elle effraie surtout les pécheurs. Notez qu’avant la chute, Adam et Eve n’avaient pas peur de la voix du Seigneur, mais il en était tout autrement après (Genèse 3 :10). Par ailleurs, seuls ceux qui ont l’Esprit de Dieu comprennent le langage de Dieu. C’est ce qui nous est enseigné en Jean 12 :27-29. Certains ont entendu le bruit du tonnerre sans comprendre le langage de Dieu.

Dieu parle à notre esprit

Dieu est Esprit (Jean 4 :24). Il s’adresse donc à notre esprit. Quand il nous parle de cette manière, sa voix est semblable à un murmure doux et léger (1 Rois 19 : 12-13) que l’on entend au fond de nous-mêmes. En d’autres termes, il parle à notre conscience, il interfère directement dans nos pensées.

« Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit de ce monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses qui nous ont été données par Dieu.  Et nous en parlons, non avec des paroles que la sagesse humaine enseigne, mais avec celles qu’enseigne le Saint-Esprit, communiquant des choses spirituelles à ceux qui sont spirituels. Or l’homme animal ne comprend pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut même pas les entendre, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. Mais l’homme spirituel discerne toutes choses et il n’est jugé par personne. Car qui a connu la pensée du Seigneur pour pouvoir l’instruire ? Mais nous, nous avons la pensée de Christ. » 1 Corinthiens 2 :12-16.

« L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » Romains 8 :16.

« Voici l’alliance que je ferai avec eux, après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leur cœur, et je les écrirai dans leur esprit ; » Hébreux 10 :16.

Lorsque Dieu nous parle par son Esprit, le message doit être en accord avec les Écritures.

« Mais le Défenseur, qui est le Saint-Esprit, que le Père enverra en mon Nom, vous enseignera toutes choses, et il vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » Jean 14 :26.

« Mais quand l’Esprit de vérité sera venu, il vous conduira dans toute la vérité, car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, car il prendra ce qui est à moi, et vous l’annoncera. Tout ce que mon Père a est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prendra ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera. » Jean 16 :13-15.

Dieu parle au travers des Écritures

lampe-a-huile

« Nous avons aussi la parole des prophètes qui est très ferme, à laquelle vous faites bien d’être attentifs, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’Etoile du matin se lève dans vos cœurs ; sachez d’abord ceci: Qu’aucune prophétie de l’Ecriture ne procède d’une interprétation particulière, car la prophétie n’a jamais été autrefois apportée par la volonté humaine, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que les saints hommes de Dieu ont parlé. » 2 Pierre 1 :19-21.

La Bible existe par la volonté de Dieu. C’est lui qui a ordonné que ses Paroles soient consignées par écrit. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il sait que les paroles s’envolent facilement mais que les écrits restent. En effet, l’homme est limité, il n’est pas capable de tout mémoriser, aussi les Écrits sacrés sont là pour rafraîchir sa mémoire.

« Et Yahweh dit à Moïse : Ecris cela pour mémorial dans un livre, et mets-le dans les oreilles de Josué… » Exode 17 :14.

« Ainsi parle Yahweh, le Dieu d’Israël : Écris pour toi dans un livre toutes les paroles que je t’ai dites. »Jérémie 30 :2.

« Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j’entendis derrière-moi une voix forte, comme le son d’une trompette, qui disait : JE SUIS l’Alpha et l’Oméga, le premier et le dernier. Écris dans un livre ce que tu vois… » Apocalypse 1 :10-11.

Bien évidemment, si Dieu a demandé à ce qu’on mette par écrit sa Parole, c’est afin qu’on la lise.

« Et Yahweh m’a répondu et m’a dit : Ecris la vision, et grave là sur des tablettes, afin qu’on la lise couramment » Habakuk 2 :2.

Hélas, nombreux sont les chrétiens qui ne lisent pas la Bible alors que les Écritures ont des vertus salutaires.

« Car toutes les choses qui ont été écrites auparavant ont été écrites pour notre instruction, afin que, par la patience, et la consolation des Écritures, nous ayons espérance. » Romains 15 :4.

 « Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger et pour instruire selon la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et parfaitement instruit pour toute bonne œuvre. » 2 Timothée 3 :16-17.

Négliger les Écritures, c’est rejeter la connaissance. Rejeter la connaissance revient à rejeter Dieu lui-même.

« Mon peuple est détruit, parce qu’il est sans connaissance. Parce que tu as rejeté la connaissance, je te rejetterai, afin que tu n’exerces plus la prêtrise ; puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, moi aussi j’oublierai tes enfants. » Osée 4 :6.

A l’inverse, ceux qui gardent soigneusement la Parole et l’étudient avec intérêt deviennent puissants en Esprit.

« En ce temps-là, un juif, nommé Appolos, originaire d’Alexandrie, homme éloquent et puissant dans les Ecritures, vient à Ephèse » Actes 18 :24.

Quand Dieu parle, son message est toujours en accord avec les Ecritures. Ainsi, tout songe, vision, prophétie, révélation, illumination ou interprétation doit être validé par ce qui est écrit.

… DIEU VISITE SON PEUPLE

Alors, Dieu vous a-t-il déjà parlé par l’un des moyens évoqués plus haut ? Très certainement ! Mais y avez-vous réellement pris garde ?

Quand Dieu vous pousse à méditer sa Parole, il vous parle. Quand il vous éclaire sur un passage des Écritures, il vous parle. Quand vous avez dans votre cœur une forte conviction, Dieu vous parle.

« Or le jeune garçon Samuel servait Yahweh en présence d’Eli. La parole de Yahweh était rare en ce temps-là, et les visions n’étaient pas fréquentes. Il arriva en ce temps qu’Eli était couché à sa place, ses yeux commençaient à se ternir et il ne pouvait plus voir. Et avant que les lampes de Dieu soient éteintes, Samuel était aussi couché dans le temple de Yahweh, où était l’arche de Dieu. Yahweh appela Samuel. Et il répondit : Me voici ! Et il courut vers Eli, et lui dit : Me voici, car tu m’as appelé. Mais Eli dit : Je ne t’ai pas appelé ; retourne te coucher. Et il s’en alla, et se coucha. Yahweh appela encore Samuel. Et Samuel se leva, et s’en alla vers Eli, et lui dit : Me voici, car tu m’as appelé ! Et Eli dit : Mon fils, je ne t’ai pas appelé, retourne, et couche-toi. Or Samuel ne connaissait pas encore Yahweh, et la parole de Yahweh ne lui avait pas encore été révélée. Et Yahweh appela encore Samuel pour la troisième fois. Et Samuel se leva, et s’en alla vers Eli, et dit : Me voici, car tu m’as appelé. Eli reconnut que Yahweh appelait ce jeune garçon, alors Eli dit à Samuel : Va et couche-toi ; et si on t’appelle, tu diras : Parle, Yahweh, car ton serviteur écoute. Samuel donc s’en alla, et se coucha à sa place. Yahweh donc vint, et se tint là, et appela comme les autres fois : Samuel, Samuel ! Et Samuel dit : Parle, car ton serviteur écoute. »1 Samuel 3 :1-10.

Cette scène, nous sommes nombreux à l’avoir vécu. Dieu nous appelle durant la nuit, alors que nous sommes profondément endormis. Nous avons tous ressenti ce quelque chose au fond de nous qui nous tient éveillé et nous pousse à la prière. Et bien c’est tout simplement Dieu qui nous réveille, il veut s’entretenir avec nous. Mais combien répondent à cet appel du Seigneur ? Nous sommes nombreux à nous engouffrer dans notre lit, à préférer dormir, plutôt que d’écouter ce que le Seigneur veut nous dire.

Et nous osons nous plaindre en disant que Dieu ne nous parle pas, alors qu’en réalité nous ne sommes pas disposés à lui parler ni à l’écouter !

Nous osons dire que nous ne vivons rien de spécial avec Dieu alors qu’il nous visite à chaque fois qu’il nous parle ! Ce que je viens de vous dire vous choque ? Regardez ce qui est écrit.

« Après ces choses, la parole de Yahweh vint à Abram dans une vision, en disant : Abram, ne crains point, JE SUIS ton bouclier, ta grande et infinie récompense » Genèse 15 :1.

« Mais il arriva cette nuit-là que la Parole de Yahweh vint à Nathan, en disant… » 2 Samuel 7 :4.

« Et là, il entra dans une caverne et y passa la nuit. Et voici, la Parole de Yahweh vint à lui en ces mots : Que fais-tu ici Elie ?» 1 Rois 19 :9.

« Et la parole de Yahweh vint une seconde fois à Jérémie, quand il était encore enfermé dans la cour de la prison en disant : Ainsi parle Yahweh, qui fait ces choses, Yahweh qui les forme et les établit, lui dont le nom est Yahweh : Crie vers moi, je te répondrai et je t’annoncerai des choses grandes, des choses cachées, que tu ne connais pas. » Jérémie 33 :1-3.

Notez que les versets que je viens de citer ont une expression commune qui est très fréquente dans la Bible : « La parole de Yahweh vint ». Comme je disais plus haut, la Parole de Yahweh c’est plus que de simples mots, c’est Yahweh lui-même.

« Puis je vis le ciel ouvert, et voici parut un cheval blanc. Et celui qui était monté dessus s’appelle FIDÈLE et VERITABLE, et il juge et combat avec justice. Et ses yeux étaient comme une flamme de feu ; il y avait sur sa tête plusieurs diadèmes, et il avait un nom écrit que personne ne connaît, si ce n’est lui-même.  Il était revêtu d’un vêtement teint de sang, et son Nom s’appelle LA PAROLE DE DIEU. »Apocalypse 19 :11-13.

Non seulement Dieu nous entend quand nous lui parlons mais il nous écoute. Non seulement il nous écoute mais il nous répond. Quand Dieu nous parle, Dieu s’approche de nous, il nous visite. Voilà pourquoi il est dit : « Mais toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, et ayant fermé ta porte, prie ton Père, qui est là dans ce lieu secret ; et ton Père, qui te voit dans ce lieu secret, te récompensera publiquement. » (Matthieu 6 :6).

Combien de fois le Seigneur ne nous a-t-il pas visité dans nos lieux secrets ? Et combien de fois n’avons-nous pas ignoré et méprisé sa présence ?

Bien-aimés, vous vous rendez-vous compte que le Créateur, le seul et unique Dieu, le Tout-Puissant, désire nous parler ? De quel grand miracle avons-nous besoin ? Quel autre signe et prodige voulons-nous voir ?

« Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, et dit : Ô, si toi aussi, au moins en ce jour qui t’est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix ! Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. Car des jours viendront sur toi, où tes ennemis t’entoureront de tranchées, et t’environneront, et te serreront de tous côtés, ils te raseront, toi et tes enfants qui sont au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas connu le temps de ta visitation. »Luc 19 :41-44.

DIEU NE PARLE JAMAIS EN VAIN

graine germée

« Car comme la pluie et la neige descendent des cieux et n’y retournent plus, mais arrosent la terre, et la font produire et germer, afin de donner de la semence au semeur, et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche, elle ne retourne point vers moi sans effet, mais elle fait tout ce en quoi je prends plaisir, et prospérera dans l’œuvre pour laquelle je l’ai envoyée. » Esaïe 55 :10-11.

« Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, et plus pénétrante qu’aucune épée à deux tranchants, et atteignant jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit, et des jointures et des mœlles ; et elle juge les pensées et les intentions du cœur. » Hébreux 4 :12.

Contrairement à l’Homme, Dieu ne parle jamais en vain. Il ne plaisante pas, il ne dit pas des mots inconsidérés. Tout ce qui sort de la bouche de Dieu n’est que vérité.

« Ecoutez, car je dirai des choses importantes : Et j’ouvrirai mes lèvres pour enseigner des choses droites.  Parce que ma bouche proclame la vérité, et mes lèvres ont en horreur la méchanceté. Tous les discours de ma bouche sont selon la justice, il n’y a rien en eux de faux, ni de déformé. » Proverbes 8 :7-8.

Toutes ses paroles sont pesées, mesurées, et dites dans un objectif précis. Ainsi, quand Dieu parle, nous devons l’écouter avec attention. Veillons donc sur nos cœurs, faisons en sorte qu’ils soient semblables à une bonne terre, afin que la Parole de Dieu germe en nous et produise de bons fruits (Matthieu 13 :1-23).

Tout ce que Dieu dit s’accomplit avec précision car il veille soigneusement sur sa Parole pour l’accomplir. Vous remarquerez qu’une expression est récurrente dans les évangiles : « afin que s’accomplit ce que le Seigneur avait annoncé ». Jésus, la Parole faite chair, est l’accomplissement par excellence de la promesse de Dieu, il est l’Amen (littéralement « ainsi soit-il ; que ceci s’accomplisse »), le témoin fidèle et véritable (Apocalypse 3 :14).

« Car autant qu’il y a de promesses de Dieu, toutes sont oui en lui, et amen en lui, à la gloire de Dieu par nous. » 2 Corinthiens 1 :20.

« Toute la parole de Dieu est éprouvée ; il est un bouclier pour ceux qui ont leur refuge en lui. »Proverbes 30 :5.

Dieu vous a-t-il promis quelque chose ? Soyez patient, demeurez dans la sanctification. Gardez les commandements du Maître qui, en retour de votre fidélité, renouvellera ses bontés envers vous (Jean 15 :10). D’ailleurs, je suis certaine que si vous fouillez bien dans votre mémoire, Dieu a déjà accompli certaines de ses paroles dans vos vies.

Serrons donc la Parole contre notre cœur et ne laissons tomber à terre aucun mot prononcé par le Seigneur. « Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront pas, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre jusqu’à ce que tout soit arrivé. » (Matthieu 5 :18).

« Si vous marchez dans mes ordonnances et si vous gardez mes commandements et les pratiquez, je vous donnerai les pluies en leur temps, la terre donnera ses produits, et les arbres des champs donneront leurs fruits. Le foulage des grains atteindra la vendange chez vous, et la vendange atteindra les semailles ; vous mangerez votre pain à satiété et vous habiterez en sécurité dans votre pays. Je donnerai la paix au pays, vous dormirez sans que personne ne vous trouble ; je ferai disparaître les bêtes méchantes du pays, et l’épée ne passera point par votre pays. Vous poursuivrez vos ennemis, et ils tomberont par l’épée devant vous. Cinq d’entre vous en poursuivront cent, et cent en poursuivront dix mille, et vos ennemis tomberont par l’épée devant vous. Je me tournerai vers vous, je vous ferai fructifier et multiplier, et j’établirai mon alliance avec vous. Vous mangerez de vieilles provisions, et vous sortirez le vieux pour y loger le nouveau. Même, je mettrai mon tabernacle au milieu de vous, et mon âme ne vous aura point en horreur. Mais je marcherai au milieu de vous, je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple. JE SUIS Yahweh, votre Dieu, qui vous ai fait sortir du pays d’Egypte, afin que vous ne soyez point leurs esclaves ; j’ai brisé les liens de votre joug, et je vous ai fait marcher la tête levée. » Lévitique 26 :4-13.

PAROLE DE DIEU RESPECTÉE : MIRACLE A LA CLÉ

Nous venons de voir avec Lévitique 26 :4-13 qu’un certain nombre de bénédictions sont attachées au respect de la Parole de Dieu. Remarquez que les bénédictions matérielles évoquées dans ce passage dépendent en réalité de la présence de Dieu dans nos vies. Bien évidemment, il n’est pas question ici de l’évangile de prospérité qui repose sur l’amour du monde et de ses convoitises, mais tout simplement de l’expression de la fidélité de Dieu envers ceux qui le craignent.

Le succès selon Dieu est glorieux et miraculeux. Cependant, le miracle ne s’accomplit que lorsqu’on fait ce que Dieu dit. Or il arrive souvent que Dieu demande des choses étranges, qui peuvent paraître absurdes, sans aucune logique. C’est là que nous devons faire preuve de foi.

Prenons quelques exemples.

Les murailles de Jéricho (Josué 6.)

Pour faire tomber les murailles de Jéricho, Dieu a demandé à son peuple de faire le tour de cette ville en sonnant des trompettes pendant sept jours (Josué 6 :1-10). La logique aurait voulu qu’on essaie de les démolir en y mettant le feu ou en catapultant contre elles des morceaux de roc. Si les Israélites avaient opté pour une solution humaine, ils se seraient sans doute épuisés pour finalement être détruits par leurs ennemis. Mais Dieu ne leur a demandé que de marcher et de sonner de la trompette. Et le miracle s’est produit.

Élie et la veuve de Sarepta (1 Rois 17.)

Sur ordre de Yahweh, Élie avait décrété la sécheresse en Israël qui était alors gouverné par le couple apostat d’Achab et Jézabel. Or qui dit sécheresse dit famine. Cette fois-ci Yahweh ne fit tomber du ciel ni la manne ni les cailles, mais il lui dit : « Va-t’en d’ici et tourne-toi vers l’orient ; cache-toi près du torrent de Kerith, qui est en face du Jourdain. Tu boiras de l’eau du torrent, et j’ai commandé aux corbeaux de t’y nourrir. » (1 Rois 17 :3-4).

La logique aurait voulu que Dieu l’envoie vers une contrée où il n’y avait pas la famine, mais non ! Il l’envoie boire l’eau d’un torrent et lui dit qu’il sera nourri pas des… corbeaux ! Si Elie avait parlé à quelqu’un de cette recommandation, on l’aurait certainement envoyé consulter un psychiatre. Malgré cette consigne peu commune, l’homme de Dieu obéit, et les choses arrivèrent comme Yahweh l’avait dit.

Cela nous enseigne une chose : Quand Dieu vous demande de poser un acte, faites-le ! N’allez pas demander conseil auprès des hommes qui, bien que pouvant être bien intentionnés, peuvent vous sortir du plan de Dieu pour votre vie.

A silhouette of a young mother sitting outside, lovingly hugging her 2 year old toddler sun at sunset, with copy-space in sky.

Une fois que le fleuve s’est tari, Dieu a envoyé Élie se nourrir auprès d’une veuve. Une pauvre veuve, avec un enfant à charge, vivant dans un pays consumé par la sécheresse et la famine. Là aussi, Élie obéit. Il fallait quand même un certain courage pour aller réclamer à cette malheureuse le peu d’eau et de nourriture qu’il lui restait. Ce courage c’était de la foi ; et cette foi fut communiquée à cette femme. Malgré le doute qui troublait son cœur, elle choisit d’obéir à la Parole de Dieu.

 « Yahweh, ton Dieu, est vivant ! Je n’ai rien de cuit, je n’ai qu’une poignée de farine dans un pot et un peu d’huile dans une cruche. Et voici, j’amasse deux morceaux de bois, puis je rentrerai, je l’apprêterai pour moi et pour mon fils, nous le mangerons, après quoi nous mourrons. Et Elie lui dit : Ne crains point, va, fais comme tu l’as dit. Seulement, fais-moi d’abord avec cela un petit gâteau et tu me l’apporteras, tu en feras ensuite pour toi et pour ton fils. Car ainsi parle Yahwehle Dieu d’Israël : La farine qui est dans le pot ne finira point et l’huile qui est dans la cruche ne diminuera point, jusqu’à ce que Yahweh donne de la pluie sur la terre. Elle s’en alla donc, et fit selon la parole d’Elie. Et elle eut à manger, elle et sa famille, ainsi qu’Elie pendant plusieurs jours. La farine du pot ne finit point, et l’huile de la cruche ne diminua point, selon la parole que Yahweh. »

Le miracle est toujours précédé d’un acte de foi basé sur la Parole du Seigneur (Romains 10 :17). Dieu ne demande pas une foi énorme, une foi aussi petite qu’un grain de sénevé suffit à faire de grands prodiges (Matthieu 17 :20).

Nous ne pourrons jamais voir la gloire de Dieu si nous opposons à sa Parole des raisonnements humains, si nous sommes lâches et que nous refusons de sortir de notre zone de confort.

La guérison de l’aveugle de naissance (Jean 9.)

Cet homme était né aveugle. J’ignore s’il avait déjà entendu parler de Jésus auparavant. Une chose est certaine, c’est la première fois que le Seigneur utilisait sa salive, son crachat (!), pour guérir quelqu’un. En l’entendant cracher par terre l’aveugle aurait pu interpeller le Seigneur : « Eh qu’est-ce que tu fais ? Ne suis-je pas déjà suffisamment humilié de par ma condition ? Faut-il que tu en rajoutes en me mettant de la boue au crachat sur les yeux ? D’ailleurs depuis quand le crachat a des vertus thérapeutiques ? » Mais non seulement l’aveugle accepta cela, mais il obéit sans discuter lorsque le Seigneur lui demanda d’aller se laver au réservoir de Siloé.

Imaginez la scène : Un mendiant aveugle avec de la boue séchée sur les yeux qui se déplace péniblement en direction de ce fameux réservoir. Il était certainement déjà méprisé et déconsidéré parmi ses pairs. Et là, pendant qu’il était en chemin, il dut recevoir une nouvelle cargaison de moqueries et de paroles décourageantes.

Mais il persévéra en agissant fidèlement selon les recommandations de Jésus. Et le miracle s’accomplit.

Obéir n’est pas une chose toujours aisée. Nous avons tous une histoire personnelle qui forge parfois un caractère dur et rebelle. Et pour nous amener à un tel niveau d’obéissance, il faut souvent des années de brisement dans le secret. Dieu utilise les circonstances de la vie pour nous humilier, pour nous faire renoncer à nous-mêmes, afin que nous soyons dociles devant sa Parole. L’histoire de cet aveugle-né nous enseigne aussi cela.

L’action de Dieu n’est pas logique car Dieu n’a pas besoin des mathématiques, ni d’une méthode particulière pour faire un miracle. Essayer de l’étudier, de prévoir sa réaction, de le comprendre, de l’enfermer dans un système, et de théoriser les moyens de son action revient à le minimiser. Il est Dieu, il parle et la chose arrive. Rien ne lui est impossible, il fait donc ce qu’il veut. A nous de l’écouter et de lui obéir.

QUE JÉSUS DISE SEULEMENT UN MOT !

« Et quand Jésus fut entré dans Capernaüm, un centenier vint à lui, le priant, et disant : Seigneur, mon serviteur qui est paralytique est couché à la maison et il souffre extrêmement. Jésus lui dit : J’irai et je le guérirai. Mais le centenier lui répondit, et dit : Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement une parole, et mon serviteur sera guéri. Car moi-même qui suis un homme soumis à l’autorité d’un autre, j’ai des soldats sous mes ordres ; et je dis à l’un : Va ! Et il va ; et à un autre : Viens ! Et il vient ; et à mon esclave : Fais cela ! Et il le fait. Après l’avoir entendu, Jésus fut étonné et dit à ceux qui le suivaient : Je vous le dis en vérité, même en Israël, je n’ai pas trouvé une aussi grande foi. Or je vous dis que plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table dans le Royaume des cieux avec Abraham, Isaac et Jacob. Et les enfants du Royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors Jésus dit au centenier : Va, et qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même son serviteur fut guéri. » Matthieu 8 :5-13.

Voilà un homme qui s’est distingué aux yeux du Maître. Un centenier romain, un étranger, un païen. Contrairement aux juifs, il n’avait pas eu le privilège de connaître dès son jeune âge les lois de Dieu. Et pourtant, il a su reconnaître que Jésus était la Parole faite chair, qu’il était le Tout-Puissant et qu’il suffisait qu’il parle pour que son serviteur soit guéri. « Dis seulement un mot ! »

Beaucoup d’entre nous avons besoin de voir pour croire. On veut que l’homme de Dieu se déplace, qu’il nous impose les mains, qu’il fasse de longues prières… Alors qu’il suffit que Dieu dise un mot pour que notre situation change. Juste un mot !

 Il n’y a rien qui peut résister à la Parole de Dieu. Aucune situation, aucun démon, ni même Satan en personne ! Dieu ne combat pas nos ennemis avec des armes charnelles, il ne lutte pas à la manière des hommes, mais il les anéantit par le souffle de sa bouche.

« Et alors sera révélé le méchant, que le Seigneur détruira par le souffle de sa bouche et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. » 2 Thessaloniciens 2 :8.

La Parole de Dieu est une épée à double tranchant, elle est Esprit (souffle), et c’est avec elle que notre Dieu combat (Apocalypse 2 :16) et que nous, ses enfants, nous devons combattre : « …prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu… » (Éphésiens 6 :17).

« De sa bouche sortait une épée tranchante, pour frapper les nations… » Apocalypse 19 :15.

Si donc Dieu anéantit l’ennemi par le souffle de sa bouche, quelle situation peut tenir devant lui ?

Que Jésus parle pour relever nos têtes !

En Daniel 4, il nous est raconté l’humiliation et la déchéance du roi Nébucadnetsar. Contrairement à ce qu’on pourrait penser de prime abord, ce qui est arrivé à ce fameux roi n’est pas l’œuvre d’une attaque démoniaque, mais celle de Dieu lui-même.

Dieu a d’abord averti Nebucadnetsar en songe.

« Voici les visions de ma tête, pendant que j’étais sur ma couche. Je regardais, et voici, il y avait un arbre au milieu de la terre, d’une grande hauteur. Cet arbre était devenu grand et fort, sa cime atteignait les cieux, et on le voyait des extrémités de toute la terre. Son feuillage était beau, et son fruit abondant, et il portait de la nourriture pour tous ; les bêtes des champs s’abritaient sous son ombre, les oiseaux du ciel habitaient dans ses branches, et tout être vivant tirait de lui sa nourriture. Dans les visions de ma tête que j’avais sur ma couche, je regardais, et voici, un de ceux qui veillent et qui sont saints descendit des cieux. Il cria à haute voix et parla ainsi : Coupez l’arbre, et ébranchez-le ! Secouez son feuillage, et dispersez son fruit ; que les bêtes s’enfuient de dessous, et les oiseaux du milieu de ses branches ! Mais laissez en terre le tronc où se trouvent ses racines, et liez-le avec des chaînes de fer et de bronze, qu’il soit parmi l’herbe des champs. Qu’il soit trempé de la rosée des cieux, et qu’il ait, comme les bêtes, l’herbe de la terre pour partage. Que son cœur d’homme soit changé, et qu’un cœur de bête lui soit donné ; et que sept temps passent sur lui. Cette sentence est le décret de ceux qui veillent, cette résolution est un ordre des saints, afin que les vivants sachent que le Très-Haut domine sur le royaume des hommes, qu’il le donne à qui il lui plaît, et qu’il y établit le plus vil des hommes. Voilà le songe que j’ai eu, moi, le roi Nebucadnetsar. » Daniel 4 :10-18.

Dieu parle chers amis. Si nous nous égarons en péchant il nous avertira personnellement. Et si nous ne comprenons pas son langage, il suscitera des frères et sœurs pour nous aider à comprendre. Ne méprisons jamais sa réprimande et ne négligeons jamais son avertissement car c’est une chose terrible que de tomber entre ses mains (Hébreux 10 :31).

« Alors Daniel, nommé Beltschatsar, demeura stupéfait environ une heure, et ses pensées le troublaient. Le roi reprit et dit : Beltschatsar, que le songe et son interprétation ne te troublent pas ! Et Beltschatsar répondit : Mon seigneur, que le songe soit pour ceux qui te haïssent, et son interprétation pour tes ennemis ! L’arbre que tu as vu, qui était devenu grand et fort, dont la cime s’élevait jusqu’aux cieux, et qu’on voyait de tous les points de la terre ; cet arbre, dont le feuillage était beau, et les fruits abondants, qui portait de la nourriture pour tous, sous lequel s’abritaient les bêtes des champs, et parmi les branches duquel les oiseaux du ciel habitaient ; c’est toi, ô roi, qui es devenu grand et fort, et ta grandeur s’est accrue et s’est élevée jusqu’aux cieux, et dont la domination s’étend jusqu’aux extrémités de la terre. Le roi a vu un de ceux qui veillent et qui sont saints descendre des cieux et dire : Coupez l’arbre, et ébranchez-le ! Toutefois, laissez en terre le tronc où se trouvent ses racines, et liez-le avec des chaînes de fer et de bronze, parmi l’herbe des champs, qu’il soit arrosé de la rosée du ciel, et que son partage soit avec les bêtes des champs, jusqu’à ce que sept temps soient passés sur lui. Voici l’interprétation, ô roi, voici le décret du Très-Haut, qui s’accomplira sur mon seigneur, le roi. On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs, et l’on te donnera de l’herbe comme aux bœufs, et tu seras arrosé de la rosée du ciel ; et sept temps passeront sur toi, jusqu’à ce que tu reconnaisses que le Très-Haut domine sur le royaume des hommes, et qu’il le donne à qui il lui plaît. L’ordre de laisser le tronc où se trouvent les racines de cet arbre signifie que ton royaume te sera rendu, dès que tu auras reconnu que les cieux dominent. C’est pourquoi, ô roi, que mon conseil te soit agréable : Rachète tes péchés par la justice, et tes iniquités en faisant miséricorde aux pauvres, et ta paix pourra se prolonger. » Daniel 4 :19-27.

Sachons nous humilier volontairement, car si c’est Dieu qui s’en charge, cela fera très mal.

« Toutes ces choses arrivèrent au roi Nebucadnetsar. Au bout de douze mois, comme il se promenait dans le palais royal de Babylone, le roi prit la parole et dit : N’est-ce pas ici Babylone la grande, que j’ai bâtie pour être la maison royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma magnificence ? La parole était encore dans la bouche du roi, qu’une voix descendit du ciel, disant : Roi Nebucadnetsar, on t’annonce que ton royaume va t’être ôté. On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs ; on te donnera de l’herbe à manger comme aux bœufs ; et sept temps passeront sur toi, jusqu’à ce que tu reconnaisses que le Très-Haut domine sur le royaume des hommes, et qu’il le donne à qui il lui plaît. Au même instant, la parole s’accomplit sur Nebucadnetsar. Il fut chassé du milieu des hommes, il mangea de l’herbe comme les bœufs, et son corps fut arrosé de la rosée du ciel jusqu’à ce que son poil croisse comme les plumes des aigles, et ses ongles comme ceux des oiseaux. » Daniel 4 :28-33.

Quelle déchéance ! Quelle humiliation ! Nebucadnetsar était appelé roi des rois (Daniel 2 :37) ! C’est dire sa puissance, sa gloire, sa richesse et sa renommée. Et voilà qu’à cause de son orgueil, sa vie bascula en un instantsuite à la Parole décrétée par Dieu. De roi qu’il était, il devint un moins que rien, un fou à lier, pire qu’une bête. Lui qui vivait dans le luxe et l’opulence, imaginez-le dans la brousse, à quatre pattes, à moitié nu, broutant de l’herbe, en proie à la confusion.

Nebucadnetsar a été précipité de très haut. Son histoire doit nous servir d’exemple. Veillons ! Plus nous sommes élevés, plus la chute risque d’être lourde de conséquences. J’imagine qu’on avait déjà organisé sa succession car on le considérait comme mort, perdu à jamais. Qui aurait pu imaginer un jour qu’un tel homme pourrait être totalement restauré ? Personne, pas même Nebucadnetsar lui-même. Même en ayant repris tous ses esprits, il ne pouvait pas espérer que ses sujets puissent de nouveau le respecter alors qu’ils l’ont vu se comporter comme un animal. Soyons honnêtes, ni vous ni moi ne confierions notre vie à une personne qui a fait une crise de démence. Surtout quand la crise dure sept ans !

Et pourtant, dès qu’il s’est repenti et humilié devant le véritable Roi des rois, l’impensable s’est produit. Pourquoi ? Parce que Dieu l’a décrété.

« Mais à la fin de ces jours-là, moi Nebucadnetsar, je levai mes yeux vers le ciel, et la raison me revint. J’ai béni le Très-Haut, j’ai loué et glorifié celui qui vit éternellement, celui dont la domination est une domination éternelle, et dont le règne subsiste de génération en génération. Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant ; il agit comme il lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui empêche sa main, et qui lui dise : Que fais-tu ? En ce temps, la raison me revint, et je retournai à la gloire de mon royaume, ma magnificence et ma splendeur me furent rendues ; mes conseillers et mes grands me redemandèrent ; je fus rétabli dans mon royaume, et ma gloire fut augmentée. Maintenant, moi, Nebucadnetsar, je loue, j’exalte, et je glorifie le Roi des cieux, dont toutes les œuvres sont véritables et les voies justes, et qui peut abaisser ceux qui marchent avec orgueil. » Daniel 4 :34-37.

La restauration de Nebucadnetsar est tout simplement miraculeuse. Tout comme Job, il a non seulement été entièrement restauré, mais il reçut des bénédictions supplémentaires qu’il n’avait pas auparavant. Imaginez la tête de tous ceux qui s’étaient réjoui de ses malheurs et qui le pensaient définitivement détruit.

Oh que notre Dieu est bon et miséricordieux ! Autant il est juste dans ses jugements, autant il est riche en bonté.

Bien aimés, il peut arriver que nous traversions des situations désespérées, des problèmes pour lesquels il n’existe aucune solution humaine. Il peut arriver que nous tombions tellement bas, à un point où même nos proches ne trouvent rien d’autre à nous dire que « Bénis Dieu et meurs ! » (Job 2 :9). Mais ce qui compte ce n’est pas ce que les hommes disent mais ce que Dieu dit !

Que Jésus nous appelle hors de nos sépulcres !

« La main de Yahweh fut sur moi, et Yahweh me transporta par son Esprit et me déposa au milieu d’une vallée remplie d’ossements. Il me fit passer auprès d’eux, tout autour ; et voici, ils étaient fort nombreux à la surface de cette vallée et complètement secs. Puis il me dit : Fils de l’homme, ces os pourront-ils revivre ? Et je répondis : Seigneur Yahweh, tu le sais. Alors il me dit : Prophétise sur ces os, et dis-leur : Ossements desséchés, écoutez la parole de Yahweh ! Ainsi parle le Seigneur Yahweh à ces os : Voici, je ferai entrer un esprit en vous, et vous vivrez ; je mettrai des nerfs sur vous, je ferai croître de la chair sur vous, et j’étendrai la peau sur vous ; puis je mettrai un esprit en vous, et vous vivrez. Et vous saurez que JE SUIS Yahweh. Alors je prophétisai selon l’ordre que j’avais reçu. Et comme je prophétisais, il se fit un bruit, et voici, il se fit un mouvement, et ces os s’approchèrent les uns des autres. Puis je regardai, et voici, il vint des nerfs sur eux, et il y crût de la chair, la peau fut étendue par-dessus ; mais il n’y avait pas en eux d’esprit. Alors il me dit : Prophétise à l’Esprit ! Prophétise, fils de l’homme ! et dis à l’Esprit : Ainsi parle le Seigneur Yahweh : Esprit, viens des quatre vents, et souffle sur ces morts, et qu’ils revivent ! Je prophétisai donc selon l’ordre qu’il m’avait donné. Et l’Esprit entra en eux, ils reprirent vie, et se tinrent sur leurs pieds ; c’était une armée extrêmement grande. Alors il me dit : Fils de l’homme, ces os sont toute la maison d’Israël ; voici, ils disent : Nos os sont desséchés, et notre attente est perdue, c’en est fait de nous ! C’est pourquoi prophétise, et dis-leur : Ainsi parle le Seigneur Yahweh : Mon peuple, voici, je m’en vais ouvrir vos sépulcres, je vous ferai monter hors de vos sépulcres, et vous ferai entrer dans la terre d’Israël. Et vous, mon peuple, vous saurez que JE SUIS Yahweh quand j’aurai ouvert vos sépulcres, et que je vous aurai fait monter hors de vos sépulcres. Je mettrai mon Esprit en vous, et vous vivrez, je vous rétablirai sur votre terre ; et vous saurez que moi, Yahweh, j’ai parlé et que je l’ai fait, dit Yahweh. » Ezéchiel 37 :1-14.

Certaines situations ont comme une odeur de mort. Il peut s’agir d’une maladie incurable, d’une dépression nerveuse avec des fortes pulsions suicidaires, d’une faillite généralisée. A moins que vous ayez blasphémé contre le Saint-Esprit (voir articles à ce sujet ICI et LA), sachez que vous avez encore de l’espoir. Prenez votre mal en patience, ne baissez pas les bras, n’abandonnez pas la foi, car par votre persévérance vous sauverez vos âmes. Attendez que Dieu parle et quand il parlera écoutez-le ! Même si vous ressemblez à un ossement desséché, Dieu peut vous rendre la vie.

Ce passage d’Ezéchiel nous donne une précieuse leçon sur la puissance de la Parole de Dieu. Ces ossements ont repris vie parce qu’Ezéchiel a prophétisé. Mais attention, il n’a pas prophétisé par la chair, mais sur l’ordre de Yahweh. Le miracle s’est produit parce qu’Ezéchiel a répété soigneusement les paroles que Dieu avait mises dans sa bouche.

Un conseil : Si vous voulez aider une personne qui vit une situation particulièrement difficile, n’allez pas l’encourager charnellement en pensant que vos belles paroles ont un pouvoir quelconque. Ne prophétisez pas faussement de peur d’attirer sur vous une condamnation (Deutéronome 18 :20), et de susciter une vaine espérance qui ne ferait qu’empirer l’état de la personne.  Ne parlez que si Dieu vous a envoyé. Ne dites rien de plus ou de moins que ce qu’il vous a demandé de dire. En effet, quand une prédication ou une prophétie sont inspirées par l’Esprit de Dieu, il y a la vie. A l’inverse, quand c’est la chair ou Satan qui en est à l’origine, cela produit la mort.

« C’est l’Esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont Esprit et vie. »Jean 6 :63.

soleil-nuages 

Enfin, j’aimerais terminer avec ce signe que Dieu a donné par son serviteur Ezéchiel : « Mon peuple, voici, je m’en vais ouvrir vos sépulcres, je vous ferai monter hors de vos sépulcres, et vous ferai entrer dans la terre d’Israël. Et vous, mon peuple, vous saurez que JE SUIS Yahweh quand j’aurai ouvert vos sépulcres, et que je vous aurai fait monter hors de vos sépulcres.  »

Yahweh dit qu’on le reconnaîtra quand il ouvrira les sépulcres. Quand Jésus, la Parole faite chair, est venu, ce signe s’est accompli ! Jésus est vraiment Yahweh. Il est vraiment Dieu.

Que fit Jésus alors que Lazare pourrissait dans son tombeau depuis quatre jours ? Il a parlé !!!

« Et ayant dit ces choses, il cria à haute voix : Lazare, sors dehors ! Alors le mort sortit, ayant les mains et les pieds liés de bandes ; et son visage était enveloppé d’un linge. Jésus leur dit : Déliez-le, et laissez-le aller. » Jean 11 :43-44.

Et quand Jésus descendit dans les régions inférieures de la terre et qu’il alla prêcher aux esprits en prison (Ephésiens 4 :9 ; 1 Pierre 3 :19), que s’est-il passé ?

« Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, et la terre trembla, et les pierres se fendirent. Et les sépulcres s’ouvrirent et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. Et étant sortis des sépulcres après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte et se montrèrent à plusieurs. » Matthieu 27 :51-53.

La mort n’a pas de puissance face à Jésus, la Parole de Dieu. Ne la craignons pas. Le jour viendra où d’une voix forte et puissante, il nous appellera à notre tour hors de nos sépulcres.

« Jésus lui dit : JE SUIS la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra même s’il meurt. Et quiconque vit et croit en moi ne mourra pas, à jamais. Crois-tu cela ? » Jean 11 :25-26.

Que la paix du Seigneur soit avec vous.

A Jésus seul la gloire aux siècles des siècles.

Amen.

Adèle.

 

Laisser un commentaire

Maisonsaintbenoit |
Salut universel |
Le monde de Rikuko |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wiccanlife
| Nouvelles Disciplines Pasto...
| Ermitage des heritiers