La bonne semence du jour (Le mariage (2): une union définitive et exclusive)

Vendredi 3 juin 2016

Des pharisiens vinrent dire à Jésus: Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour n’importe quel motif? Il leur répondit: N’avez-vous pas lu que le Créateur, dès le commencement, les a faits homme et femme, et a dit:… Les deux seront une seule chair?… Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas.

Matthieu 19. 3-6

Le mariage (2): une union définitive et exclusive

Nos premiers parents ont malheureusement écouté la voix du diable qui mettait en doute ce que Dieu avait dit. Pensaient-ils être plus heureux en désobéissant? Le doute et la désobéissance ont détruit leur confiance en Dieu et les ont conduits à s’accuser l’un l’autre, alors que Dieu voulait leur bien. Actuellement en France, presque un mariage sur deux finit par un divorce. Pourtant les plans de Dieu n’ont pas changé (voir le verset du jour). Aujourd’hui comme avant, Dieu désapprouve les divorces et les couples qui se font et se défont au gré des humeurs.

Par ailleurs, pour Dieu, les mots fornication (relations sexuelles hors mariage) ou adultère (infidélité dans le mariage) n’ont pas perdu leur sens, même si on ne les utilise plus beaucoup. Rappelons que Dieu a réservé la sexualité au cadre du mariage, et que tout débordement est un péché (1 Corinthiens 6. 9-10). “Que chaque homme ait sa propre femme, et chaque femme son mari à elle. Que le mari rende à la femme ce qui lui est dû, de même aussi la femme au mari. La femme ne dispose pas de son propre corps, mais le mari; de même aussi le mari ne dispose pas de son propre corps, mais la femme” (7. 2-4).

L’homme est-il plus heureux en vivant à sa fantaisie? Non, il sème la souffrance là où Dieu voulait son bonheur. Mais aucune situation n’est désespérée pour Dieu. Il pardonne celui qui reconnaît ses erreurs passées. Leurs conséquences subsisteront peut-être, mais Dieu lui donnera la force de conformer sa vie à la volonté divine. « Je ne te condamne pas« , dit Jésus à une femme adultère. Et il ajoute: « Va, dorénavant ne pèche plus«  (Jean 8. 11).

 

Source: Labonnesemence.com

 

 

Laisser un commentaire

Maisonsaintbenoit |
Salut universel |
Le monde de Rikuko |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wiccanlife
| Nouvelles Disciplines Pasto...
| Ermitage des heritiers