DÉLIVRÉ DES PUISSANCES DES TÉNÈBRES (Par Emmanuel ENI) Partie 2

DÉLIVRÉ DES PUISSANCES DES TÉNÈBRES

Par Emmanuel ENI

Chapitre 3 : Le royaume impie

«Le voleur ne vient que pour voler et tuer et détruire ; moi, je suis venu, afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance. » Jean 10:10

Après être revenu à Lagos, je continuai à m’occuper de mes affaires et, après deux semaines, je retournai dans la mer. La « Reine de la Côte » me donna ce qu’elle appela ma « première mission. » Je devais aller dans mon village et tuer mon oncle. C’était un important et puissant sorcier guérisseur qui, selon elle, était responsable de la mort de mes parents. J’obéis et je m’y rendis mais, n’ayant jamais tué auparavant, je n’eus pas le courage de le tuer. Je me contentai de détruire ses potions et de lui enlever tous ses pouvoirs. En conséquence, il perdit définitivement tous ses clients.

Je retournai rendre compte de ma mission mais elle se mit en colère contre moi. Elle me dit que je méritais la mort pour lui avoir désobéi mais que, parce qu’elle m’aimait, elle me renvoyait dans le même village pour tuer deux anciens qui, selon elle, avaient été complices dans le meurtre de mes parents. Je ne sais pas si c’était pour me punir de lui avoir désobéi, mais je lui obéis. Je revins dans le village et je « réussis » à tuer ces hommes et à lui envoyer leur sang.

A la suite des circonstances mystérieuses de leur mort, les anciens du village allèrent consulter un autre puissant sorcier- guérisseur, qui envoyait en général la foudre pour rechercher le meurtrier. Malheureusement pour ces hommes, je rencontrai le sorcier-guérisseur sur le plan spirituel, où il se trouvait pour consulter des esprits, et je l’avertis de ne rien dire s’il tenait à sa vie.

Il revint dire aux anciens qu’ils devaient retourner chez eux pour supplier l’un de leurs fils qu’ils avaient offensé, et il ne révéla pas mon nom. La foudre qu’il avait envoyée revint et frappa ces hommes, en tuant certains et en blessant beaucoup. Après cette première action, les pouvoirs que je possédais commencèrent à se manifester. J’ai pu déformer une jeune fille qui me refusait son amitié, etc.

Ma rencontre avec Satan

Plus tard, je retournai à Lagos. Un jour, une jeune fille appelée Ninna vint me voir. Ninna, dont les parents étaient originaires de l’Etat d’Anambra, était une très belle fille, qui passait la plus grande partie de son temps sous la mer, c’est-à-dire dans le monde spirituel sous-marin. Elle était un agent zélé de la Reine de la Côte, et très méchante. Elle haïssait les chrétiens du plus profond de son âme, et était prête à tout pour combattre tout ce qui était chrétien. Je la rencontrai pour la première fois au cours d’une visite dans la mer. Ninna vint me transmettre une commission pour la Reine de la Côte. Nous partîmes immédiatement et, en arrivant à destination, j’appris que nous devions avoir une rencontre avec Lucifer, c’est-à-dire Satan.

Au cours de cette rencontre, il me donna les instructions suivantes : je devais combattre les croyants et non les incrédules, parce que les incrédules lui appartenaient déjà. Dès qu’il eut dit cela, l’un de nous demanda pourquoi. Il répondit que c’était parce que Dieu l’avait précipité hors de « cet endroit » à cause de son orgueil et qu’il ne voulait donc pas qu’un seul chrétien y pénètre (dans le Ciel). Tout au long de nos rencontres avec lui, il refusa toujours de mentionner le mot de « Ciel ». Il disait toujours « cet endroit. »

Il nous dit aussi que nous ne devions pas combattre les hypocrites. « Ils sont comme moi », dit-il. Il poursuivit son discours et dit que nous ne devions combattre que les véritables chrétiens. Il dit que son temps était proche et que nous devions donc combattre comme jamais auparavant, pour nous assurer que personne n’entrerait dans « cet endroit ». Alors l’un de nous lui dit : « Nous avons entendu dire que Dieu avait envoyé quelqu’un pour sauver l’humanité et la ramener à Lui. » Satan demanda alors : « Qui est-ce ? » quelqu’un répondit « Jésus ». Alors, à notre grande surprise, Lucifer tomba de son siège. Il hurla contre cet homme et l’avertit de ne plus jamais mentionner ce nom dans aucune de nos réunions, s’il tenait à sa vie. Il est vrai qu’au Nom de Jésus, tout genou doit fléchir (Philippiens 2:10). Cela concerne aussi Satan.

Après cet incident, il nous encouragea et nous dit de ne pas nous faire du souci à propos de « ces chrétiens » et que lui, Lucifer, viendrait bientôt régner sur le monde. Il ajouta qu’il nous donnerait une meilleure place, à nous qui étions ses agents, afin de ne pas souffrir avec les autres hommes, et pour régner avec lui. Il dit aussi que puisque l’homme aimait toutes ces nouveautés et tous ces objets voyants, il continuerait à les fabriquer, pour s’assurer que l’homme ne consacrerait aucun temps à son Dieu. Satan dit qu’il se servirait des moyens suivants pour détruire l’église :

1. L’argent

2. Les richesses

3. Les femmes.

A la fin de son discours, il clôtura la réunion. Ce fut ma première rencontre avec Satan. Il y en eut d’autres par la suite. En partant, la Reine de la Côte, qui se manifestait à présent sous différentes formes, m’invita dans sa demeure. Elle plaça des cendres humaines et d’autres objets à l’intérieur des os de mes deux jambes ; elle mit une pierre (pas une pierre ordinaire) dans l’un de mes doigts et quelque chose d’autre dans un os de ma main droite. Chaque objet avait une fonction particulière. La pierre dans mon doigt devait me permettre de connaître ceux qui me voulaient du mal en pensée. L’objet dans ma main droite devait me donner le pouvoir de détruire, et ceux qui étaient placés dans mes jambes devaient m’endurcir davantage et me rendre ainsi plus dangereux. Ils devaient aussi me donner le pouvoir de me transformer en femme, en bête sauvage, en oiseau, en chat, etc.

Elle me conduisit dans l’un des laboratoires et me donna un télescope, une télévision et un appareil vidéo. Ce n’étaient pas des objets ordinaires, mais ils devaient être utilisés pour détecter les chrétiens nés de nouveau et ceux qui fréquentaient simplement les églises. Enfin, Elle me donna seize jeunes filles qui devaient être mes agents. Ninna était l’une d’entre elles. Je revins à Lagos pourvu de tous les « dons » que je viens de mentionner.

Ma transformation en agent de Satan

Je n’éprouvais plus de sentiments humains, ni de miséricorde dans mon cœur. Je me mis aussitôt au travail et je détruisis cinq appartements à la suite. Ils s’enfoncèrent dans le sol avec tous leurs occupants. Ceci se passa à Lagos en août 1982. L’entrepreneur fut jugé responsable, pour n’avoir pas posé de bonnes fondations, et il le paya chèrement. Beaucoup de destructions qui se passent dans le monde aujourd’hui ne sont pas causées par l’homme. L’œuvre du diable est de dérober, de tuer et de détruire. Je le répète, satan ne fait aucun « don gratuit. »

Je me mis à provoquer des accidents sur les routes etc. J’aimerais signaler un cas, celui d’un jeune converti qui se mit à rendre témoignage de sa conversion et de sa délivrance. Il faisait beaucoup de mal dans le monde spirituel à cause de cela. J’entrepris donc de m’occuper de lui. Un jour, il était monté dans un autocar de luxe à destination de Lagos. Il se rendait à une réunion où il devait donner son témoignage. Alors que l’autocar roulait à grande vitesse, j’exerçai ma volonté pour le faire sortir de la route. C’est ce qui se produisit. L’autocar, s’écrasa contre un arbre. Tous les passagers moururent, à l’exception de ce jeune converti. Ce fut réellement miraculeux, parce qu’il sortit du véhicule par le coffre et se mit à crier : « Je n’ai rien, je n’ai rien ! » Nous avions essayé de l’empêcher de témoigner, mais nous avions échoué. Grâce à la télévision, nous pouvions connaître celui qui venait de se repentir, et nous le persécutions sévèrement pour voir si nous pouvions le faire retourner en arrière.

Si, après six mois, nous n’y étions pas parvenus, nous allions dans son entreprise pour la faire tomber en faillite. Si c’était un fonctionnaire, nous utilisions son chef pour le persécuter et, s’il était possible, nous faisions en sorte que son chef mette fin à son contrat. Si, malgré tout cela, il continuait à refuser de retourner en arrière, nous l’abandonnions. Mais s’il devenait un rétrograde, il devait être tué pour qu’il ne puisse plus avoir une seconde chance de se repentir.

Je détruisis tellement de vies que Lucifer en fut très satisfait et fit de moi le Président des sorciers. Un mois après ma nomination à cette présidence, une réunion fut convoquée. Nous nous présentâmes à cette réunion sous la forme d’oiseaux, de chats et de serpents. Ces créatures sont utilisées pour les raisons suivantes :

a) Le fait de se transformer en oiseau rend les sorciers plus dangereux.

b) Le fait de se transformer en chat rend les sorciers capables de contacter à la fois les esprits et les hommes.

c) Le fait de se transformer en rat permet aux sorciers de pénétrer facilement dans une maison, puis, la nuit venue, de se transformer en fantôme, puis en être humain, pour sucer le sang de la victime.

L’ordre du jour de cette réunion ne comportait qu’un seul point : « Les Chrétiens. » Nous avons alors programmé une Conférence Africaine sur la sorcellerie, qui devait se tenir à Benin City en 1983. Nous l’annonçâmes dans tous les journaux et dans tous les médias publics. Toutes les puissances des ténèbres furent mobilisées, et nous étions certains que rien ne viendrait interrompre cette conférence. En fait, tout était bien planifié et rien n’avait été négligé. Soudain, les chrétiens du Nigeria commencèrent à prier et à louer leur Dieu et tous nos projets furent détruits.. Non seulement nos plans furent détruits, mais le royaume des ténèbres fut aussi plongé dans une véritable confusion.

Il en résulta que cette conférence sur la sorcellerie ne put se tenir au Nigéria. Les chrétiens doivent bien comprendre que dès qu’ils commencent à glorifier réellement le Dieu tout-puissant, il se produit du trouble et de la confusion à la fois dans la mer et dans l’air, et les agents de satan n’ont plus de lieu de repos. La prière revient à jeter une bombe à retardement au milieu d’eux, et tout le monde s’enfuit pour sauver sa vie. Si les chrétiens comprenaient et utilisaient la puissance et l’autorité que Dieu leur a données, ils contrôleraient le cours de événements de notre nation. Seuls les chrétiens peuvent sauver notre nation.

Après l’échec de cette conférence, qui se tint plus tard en Afrique du sud, je fus rappelé dans la mer. Lorsque j’y arrivai, on me dit que je devais dorénavant habiter dans la mer et que je ne visiterais la terre que pour des opérations difficiles. On me donna une nouvelle mission : inventer des formules et potions magiques pour les sorciers- guérisseurs. On me confia la direction de la salle de contrôle, et la responsabilité de faire des cadeaux, c’est-à-dire que je devais ouvrir des églises dites « églises de vêtements blancs » (Maisons de prière), je devais faire prospérer des maternités, ouvrir des magasins et les faire prospérer, donner des « enfants » et donner de l’argent. Je vais expliquer successivement en quoi cela consistait :

1. Ouvrir des « églises de vêtements blancs » :

Lorsqu’un homme se présentait pour que nous l’aidions à ouvrir une maison de prière et à faire des guérisons, etc., nous lui donnions ce qu’il demandait, à certaines conditions :

a) Il devait accepter de nous donner une ou deux âmes chaque année.

b) Une fois qu’il aurait atteint un certain niveau de responsabilités dans l’église, cet homme devait être initié dans notre société.

c) Personne ne devait être admis dans la maison de prière avec des chaussures aux pieds. S’il acceptait ces conditions, on lui donnait alors quelque chose qui ressemblait à un caillou blanc, des ossements humains, du sang et des talismans, le tout contenu dans un pot. On lui donnait l’ordre d’enterrer ce pot, avec tout son contenu, devant l’église, et de planter la croix au sommet. Seule la croix devait être vue, une fois que le pot aurait été enterré. On lui donnait le conseil de construire un bassin ou de disposer récipient dans lequel les esprits viendraient régulièrement mettre une eau spéciale. C’est cette qu’ils appellent « l’eau bénite. »

Beaucoup de gens, lorsqu’ils sont tourmentés par des mauvais esprits, vont voir ces « prophètes » pour expulser ces esprits. En réalité, Ils ne font que leur ajouter de nouveaux démons. Un démon ne peut pas chasser un démon. Voici ce que fait alors ce prophète : il prie pour la personne, il lui donne un linge rouge qu’il doit placer dans sa maison, et il lui conseille de toujours prier en brûlant des cierges et de l’encens. En faisant cela, la personne nous invite à pénétrer dans sa maison. Parfois il demande à la personne d’apporter un bouc etc. pour être sacrifié. Ces sacrifices nous permettent de venir guérir la personne. Le prophète n’a aucun pouvoir pour soigner ou pour guérir.

2. Ouvrir une maternité :

Si une femme venait nous demander de l’aider à ouvrir une maternité et de la faire prospérer, nous le lui accordions, à la condition suivante :

Nous devions choisir un mois, au cours duquel tous les enfants nés dans la maternité devaient mourir. Mais les enfants pouvaient vivre pendant tout le reste de l’année.

Si la femme acceptait, on lui donnait aussi un talisman qui devait attirer du monde dans la maternité. Il y a de semblables maternités à Onitsha, à Lagos, etc.

3. Ouvrir des magasins de nouveautés :

Lorsqu’un homme nous contactait pour être aidé dans ce domaine, nous lui donnions un anneau, à la condition qu’aucune femme ne soit autorisée à le toucher. Il devait aussi accepter de devenir membre de notre société. S’il acceptait ces conditions, Nous nous chargions de toujours remplir son magasin des produits les meilleurs et les plus récents.

4. Donner des enfants :

Lorsqu’une femme stérile allait consulter un sorcier-guérisseur, après avoir présenté ses sujets de plainte, on lui demandait d’apporter les choses suivantes : un coq blanc, un bouc, de la craie du pays et des objets destinés à prendre soin des bébés.

On lui demandait de partir et, en son absence, le sorcier guérisseur venait nous apporter ces choses. Nous procédions alors à certains mélanges difficiles à expliquer par écrit, et qui devaient comporter des cendres humaines.

Le sorcier utilisait ce talisman pour préparer de la nourriture destinée à la femme. Elle devenait enceinte et donnait naissance à un bébé.

Mais ce n’était pas un être humain normal. S’il s’agissait d’une fille, elle pouvait vivre et même se marier, mais elle devait rester stérile toute sa vie. S’il s’agissait d’un garçon, il pouvait vivre et même recevoir une éducation, mais il devait mourir brutalement. Ces enfants ne vivent jamais assez longtemps pour ensevelir leurs parents. J’aimerais mentionner ici que la plupart des cas de stérilité sont causés par des démons. Une femme peut être stérile sur la terre, mais donner naissance à des enfants dans la mer. Par conséquent, je conseille aux enfants de Dieu de s’attendre à Dieu seul, car seul Dieu peut donner de véritables enfants.

5. Donner de l’argent :

Si un homme venait nous voir pour recevoir de l’argent, nous lui demandions de remplir les conditions suivantes. Nous lui demandions de faire don d’une partie de son corps. Ou bien, s’il avait une famille, nous lui demandions de nous donner son fils. S’il était célibataire, nous lui demandions de nous donner son frère aîné ou son plus jeune frère.

Celui qu’il décidait de nous donner devait provenir du même sein maternel. Il est important de souligner ceci : au cours de la mise à mort de la victime, on donnait à la personne qui l’avait offerte une lance ou une flèche. On faisait défiler dans un miroir tous les membres de sa famille. Dès que la personne qu’il avait donné passait dans le miroir, on lui demandait de la frapper, et dès qu’il le faisait, la victime mourait là où elle se trouvait. Il y avait d’autres méthodes, mais, quelle que soit la méthode, Satan veillait toujours à ce que le donateur soit responsable de la mort de sa victime, en lui demandant de frapper lui-même la victime. Souvenez-vous que satan ne fait jamais de don gratuit !

Chapitre 4 : Comment Satan combat les chrétiens

« Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre les pouvoirs, contre les dominateurs des ténèbres d’ici-bas, contre les esprits du mal dans les lieux célestes. » Éphésiens 6:12

Le combat contre les chrétiens

Après avoir reçu de Lucifer le commandement de combattre les chrétiens, nous nous sommes réunis et nous avons programmé les différents moyens suivants de les attaquer :

1. En provoquant des maladies.

2. En provoquant la stérilité.

3. En provoquant de l’assoupissement dans l’église.

4. En provoquant la confusion dans l’église.

5. En provoquant la tiédeur dans l’église.

6. En rendant les chrétiens ignorants de la Parole de Dieu.

7. Par la mode et l’émulation.

8. En les attaquant sur le plan physique.

J’aimerais expliquer davantage deux moyens parmi tous ceux qui sont indiqués ci-dessus :

1. Les attaques sur le plan physique :

Grâce à la télévision qui m’avait été donnée, je pouvais reconnaître les chrétiens nés de nouveau. (Nous ne combattions pas les hypocrites parce qu’ils nous appartenaient déjà). Nous avions l’habitude d’envoyer nos jeunes filles en priorité dans les grandes églises. Dans l’église elles mâchaient du chewing-gum, faisaient crier un enfant ou faisaient tout ce qui pouvait distraire les gens et les empêcher d’écouter La Parole de Dieu. Elles pouvaient aussi décider de venir dans leur corps spirituel et pousser les gens à dormir pendant la prédication.

Dès qu’elles voyaient que quelqu’un écoutait la prédication avec attention, elles l’attendaient à la sortie de l’église. Dès que cette personne sortait de l’église, l’une de nos jeunes filles allait la saluer et même lui présenter un cadeau (c’était toujours ce que la personne aimait). Elle prenait un air très amical. Elle faisait tout ce qu’elle pouvait et, avant même que la personne s’en rende compte, celle-ci avait oublié tout ce qu’elle avait appris dans l’église.

Mais s’il s’agissait d’un chrétien véritable, l’une de ces jeunes filles se précipitait après la réunion pour le saluer. Elle manifestait le désir de connaître sa maison, sous le prétexte qu’elle était nouvellement arrivée et qu’elle ne connaissait pas beaucoup de chrétiens. S’il l’emmenait chez elle, elle se dépêchait d’acheter des bananes, et le chrétien prenait cela pour un geste d’amour fraternel. Elle continuait ses visites jusqu’à ce qu’elle parvienne à éteindre la lumière de Christ dans la vie de ce chrétien.

Elle arrêtait alors de venir. Dans les églises et les communautés vivantes, le travail principal consistait à décourager les chrétiens de lire et d’étudier La Parole de Dieu, et de rendre donc les chrétiens ignorants de leur autorité et des promesses de Dieu. Dans les endroits où se déroulaient des croisades d’évangélisation, ces jeunes filles étaient envoyées pour provoquer des désaccords et des disputes.

Comment sont reconnus les chrétiens ?

Le chrétien né de nouveau n’est pas reconnu par le fait qu’il porte une Bible ou par le nombre de réunions qu’il fréquente. Il est reconnu dans le monde spirituel par la lumière qui brille continuellement comme un chandelier très brillant dans son cœur, ou comme un cercle de lumière autour de sa tête, ou comme un mur de feu tout autour de lui. Quand un chrétien se déplace, Nous voyons des anges marcher avec lui, un à sa droite, un à sa gauche et un autre derrière. A cause de cela, il nous est impossible de nous approcher de lui.

Le seul moyen de pouvoir le faire est de pousser le chrétien à tomber dans le péché, ce qui ouvre une porte par laquelle nous pouvons entrer. Lorsqu’un chrétien conduit une voiture et que nous voulons lui faire du mal, nous voyons qu’il n’est jamais seul dans la voiture. Il y a toujours un ange à son côté. Oh ! Si les chrétiens connaissaient seulement tout ce que Dieu a en réserve pour eux, ils ne joueraient pas de manière aussi insouciante avec le péché ou avec la vie.

2. Les attaques pour inciter les chrétiens à devenir rétrogrades

En tant que président nommé par Lucifer, j’envoyais ces jeunes filles dans les églises et communautés vivantes. Ces jeunes filles étaient bien habillées. Après la prédication, elles avaient l’habitude de répondre à l’appel et de s’approcher de l’estrade, prétendant avoir reçu Christ et demandant la prière. A la fin de la réunion ou du service, elles restaient là, attendant le prédicateur qui, bien entendu, était très heureux d’avoir ces nouvelles « converties. » L’une de ces soi-disant « converties » pouvait même suivre le prédicateur chez lui. Si ce prédicateur n’avait pas l’esprit de discernement, elle l’entraînait à tomber dans le péché de fornication ou d’adultère. Ceci se produisait au moment où il l’admirait avec convoitise. Elle devait s’assurer qu’il persévérait dans ce péché, jusqu’à ce qu’il éteigne finalement l’Esprit de Dieu en lui. Elle pouvait alors le laisser, ayant accompli sa mission.

A ce point de mon récit, je voudrais raconter le cas d’un pasteur. Dans le monde spirituel mauvais, cet homme est connu comme un homme de Dieu. Quand il se mettait à genoux, il y avait de la confusion dans nos rangs. Nous avons donc envoyé ces filles vers lui. Cet homme accepta même de les nourrir, mais refusa de se laisser entraîner dans le péché. Elles firent tout ce qu’elles purent, mais ne réussirent jamais. En conséquence, ces filles furent mises à mort à cause de leur échec. Je me transformai alors en femme. J’allai le voir et, par toutes sortes de paroles et d’actions, je tentai de le séduire mais il fut inflexible. C’en fut trop pour moi et je décidai de le tuer physiquement.

Un jour, ce pasteur alla au marché de la rue Oduekpe. Je le surveillais et lorsqu’il se baissa pour payer certains produits, par la puissance de ma volonté, je fis dévier un camion chargé de fûts d’huile, pour le faire pénétrer sur le marché où cet homme se trouvait. Le camion heurta le poteau d’une ligne électrique à haute tension et se renversa juste dans le marché, tuant de nombreuses personnes, mais ce pasteur échappa à la mort. Comment il fut épargné, ce fut un miracle. Un autre jour, je le vis marcher en direction de la ville de Nkpor. A nouveau, par ma volonté, je jetai contre lui, pour le tuer, un camion de l’armée chargé d’ignames, qui passait sur la route. Le camion s’engagea tout droit dans la rue du nouveau cimetière, tuant de nombreuses personnes, mais ce pasteur fut à nouveau épargné. Après cette seconde tentative, nous abandonnâmes. Il est toujours en vie !

A cause d’un seul chrétien, le diable peut décider de détruire beaucoup d’âmes, pensant qu’il pourra le tuer, mais il échoue toujours. Ces choses sont arrivées à beaucoup de chrétiens sans qu’ils le sachent, mais leur Dieu les a toujours délivrés. Le problème, c’est que le diable n’abandonne pas. Il pense toujours qu’il pourra peut-être réussir, mais il ne réussit jamais. Tant que le chrétien marche dans l’amour de Dieu et demeure en Lui, et tant qu’il ne se laisse pas empêtrer dans les affaires de cette vie, le diable ne peut jamais réussir, quelle que soit la violence de ses efforts. Seul l’incrédule est à sa merci.

L’oppression du chrétien

Elle s’exerce le plus souvent au niveau des rêves. Un chrétien peut voir les choses suivantes dans ses rêves.

1. Un membre décédé de sa famille qui vient le visiter.

2. Des êtres déguisés qui le poursuivent.

3. Un compagnon ou une compagne qui nage dans une rivière.

4. Un compagnon ou une compagne qui lui apporte de la nourriture et lui demande de la manger.

5. Une femme célibataire qui s’engage dans des relations sexuelles, ou même une femme mariée qui a des relations sexuelles avec un homme. Si ce problème n’est pas traité immédiatement, il conduit quelquefois à la stérilité. Ou bien une femme enceinte se voit en train d’avoir des relations sexuelles avec un homme. Si cela n’est pas immédiatement réglé, cela peut conduire à une fausse-couche.

Si un chrétien voit de telles choses dans ses rêves, il ne doit pas écarter ce problème d’un revers de la main. Mais, à son réveil, il doit s’examiner lui-même (ou elle-même) et confesser à Dieu tout péché connu, en liant les démons et en demandant à Dieu de restaurer tout ce qui a été détérioré.

Ceci est très important. La personne devrait également rechercher le conseil d’un chrétien mûr rempli du Saint-Esprit et plus âgé dans la foi.

Comment le diable gagne des âmes

Lorsque Jésus-Christ vivait sur cette terre, Il a donné un commandement à Ses disciples : « Allez dans le monde entier et faites de toutes les nations des disciples. » Pendant que certains chrétiens attendent toujours un moment plus « approprié » et plus « propice » pour obéir à cet ordre, le diable a aussi donné le même commandement à ses agents.

Mais il y a une différence : Les agents du diable sont plus sérieux pour gagner des âmes que les chrétiens. L’un des endroits où le diable gagne des âmes sont les écoles secondaires, spécialement les écoles de filles. Certaines de nos filles étaient envoyées dans ces écoles comme élèves. Nous leur donnions tous les sous-vêtements les plus chers et les plus à la mode.

Ceci était une priorité absolue, parce que, dans les foyers de jeunes filles, elles aiment se montrer en sous-vêtements. Notre agent ne manquait jamais de rien : de cosmétiques, de vêtements, de sous vêtements, de livres, de provisions et d’argent. Nous lui donnions un certain savon de toilette qu’elle prêtait à toutes celles qui voulaient le lui emprunter.

Une fille qui voulait lui ressembler était ainsi attirée et devenait son amie. Peu à peu, notre agent nous présentait à elle. A ce moment-là, nous la visitions physiquement et nous commencions à lui faire des cadeaux et à satisfaire ses besoins. Moyennant quoi, elle se joignait à nous DE SON PLEIN GRÉ. A son tour, elle en gagnait d’autres, et ainsi de suite. Ceci est considéré comme une mission, qui est accomplie avec la détermination de réussir. Une chose doit être dite clairement : Satan ne force jamais personne. Ce qu’il fait, c’est de vous attirer et faire en sorte que vous veniez à lui de votre plein gré. C’est la raison pour laquelle la Bible dit : « Résistez au diable, et il s’enfuira loin de vous » (Jacques 4:7).

Un autre moyen pour le diable de gagner des âmes est L’Auto-stop. Nous avions l’habitude d’envoyer nos filles se tenir sur les routes, et elles sont en général très belles et habillées de manière attractive. Vous les trouverez aussi dans des Hôtels et c’est ainsi que nous capturions des hommes et des femmes. Beaucoup de gens signalés comme disparus par les journaux ont disparu après avoir pris en auto-stop des jeunes filles qu’ils ne connaissaient pas. Vous devez donc bien faire attention aux personnes que vous prenez en stop dans votre voiture.

Partie 3 à suivre…

Laisser un commentaire

Maisonsaintbenoit |
Salut universel |
Le monde de Rikuko |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wiccanlife
| Nouvelles Disciplines Pasto...
| Ermitage des heritiers