Une Révélation Divine De L’Enfer :Suite 26

Une Révélation Divine De L’Enfer Suite 26

 
Seule Dans Le Cœur De L’Enfer 2
 
 Une Révélation Divine De L'Enfer :Suite 26 dans Témoignages Image+Enfer+3+grande
 
- SEIGNEUR, m’écriai-je ! Oh ! Mon SEIGNEUR où es-TU? S’il TE plaît, délivre-moi !
 
Je fus traînée et poussée jusqu’à un vaste emplacement vide, dans ce cœur de l’Enfer, puis jetée devant une sorte d’autel crasseux. Sur l’autel, un gros livre était ouvert. J’entendis un rire diabolique et je réalisais qu’au milieu de la saleté, j’étais étendue devant satan.
 
- Finalement, je t’ai eue, dit-il.
 
Je reculais, horrifiée, mais aussitôt après, je m’aperçus qu’il s’adressait non pas à moi, mais à quelqu’un d’autre qui se trouvait devant moi.
 
- Enfin, je peux te détruire, dit-il. Voyons ce que sera ta punition.
 
Il ouvrit le livre et fit courir son doigt le long des pages. Le nom de cette âme fut cité et la punition fut infligée.
 
- SEIGNEUR, m’écriai-je, est-ce possible que tout ça soit réel ?
 
Je fus la suivante. Les démons me poussèrent sur la plate forme et me forcèrent à me prosterner devant satan. Le même rire diabolique jaillit de sa personne.
 
Il y a longtemps que je t’attendais et finalement je t’ai eue.
 
Il parlait très fort avec une satisfaction sadique.
 
Tu as essayé de m’échapper, mais maintenant je te tiens.
 
Une frayeur comme je n’en avais encore jamais connue me saisit. Ma chair fut à nouveau déchiquetée et une grosse chaîne fut enroulée autour de mon corps. Je me regardai tandis qu’on m’entourait de cette chaîne et que j’étais comme les autres. J’étais un squelette d’ossements humains morts et les vers grouillaient en moi. Un feu partit de mes pieds et m’enveloppa entièrement. Je hurlai de nouveau :
 
- SEIGNEUR JÉSUS, qu’est ce qui m’arrive ? Où es-TU JÉSUS ?
 
satan riait tant qu’il pouvait et dit :
 
- Il n’y a pas de JÉSUS ici. C’est moi ton roi désormais. Tu vas rester avec moi pour toujours. Tu m’appartiens maintenant.
 
J’étais épouvantée au plus haut point. Je ne pouvais ressentir ni DIEU, ni amour, ni paix, ni aucune chaleur humaine, mais j’éprouvais des sentiments très aigus d’effroi et de douleurs atroces et haïssables au-delà de toute mesure. Je suppliais le SEIGNEUR JÉSUS de me sauver, mais il n’y avait aucune réponse.
 
C’est moi ton seigneur maintenant, me dit satan.
 
En levant la main, il somma un démon de venir à ses côtés. Aussitôt un esprit malin très laid monta sur la plate-forme où je me tenais et m’empoigna. Il était corpulent. Son visage était comme celui d’une chauve-souris et des serres d’oiseau de proie étaient à la place des mains. Une odeur nauséabonde émanait de lui.
 
Que vais-je faire d’elle, seigneur satan ? demanda l’esprit malin, tandis qu’un autre démon, tout recouvert de poils et avec une tête de sanglier, me déchirait la chair lui aussi.
 
Emmène-la au plus profond du cœur, là où les horreurs sont constamment devant les yeux. Là elle apprendra à m’appeler seigneur.
 
Je fus entraînée plus loin, dans un endroit sombre, très sombre, et jetée dans quelque chose de froid et suintant. Comment peut-on sentir le froid et le brûlant en même temps ? Je ne sais pas, mais le feu brûlait mon corps et les vers grouillaient sur moi et en moi. Les gémissements de la mort emplissaient l’espace.
 
- SEIGNEUR JÉSUS, pourquoi suis-je ici ? Mon DIEU, laisse moi mourir.
 
Je pleurais, j’étais désespérée. Tout à coup, une lumière resplendit à l’endroit où j’étais assise. JÉSUS apparut et me pris dans SES bras. Instantanément je me retrouvais à la maison chez moi.
 
Mon SEIGNEUR JÉSUS, où étais-TU ? LUI demandai-je, tandis que les larmes coulaient le long de mes joues. IL prit la parole avec tendresse et me dit :
 
« MON enfant, l’Enfer est une réalité. Mais tu n’aurais jamais pu en être aussi certaine si tu ne l’avais pas expérimenté pour toi-même. Maintenant que tu connais la vérité et ce qui arrive à une âme perdue en Enfer, maintenant tu vas pouvoir en parler aux autres. Il fallait que JE te fasse passer par cette expérience afin que tu connaisses ces choses sans le moindre doute ».
 
J’étais si triste et si fatiguée que je m’écroulai dans les bras de JÉSUS. Et bien qu’IL m’ait restaurée complètement, je voulais partir loin, très loin de JÉSUS, de ma famille et de tout le monde. Dans les jours qui ont suivi, chez moi, je fus très malade. Mon âme était terriblement attristée. Les horreurs de l’Enfer étaient constamment devant mes yeux et ceci a duré plusieurs jours avant que je ne sois complètement rétablie.

Suite 27 : 
http://lesondushofar.blogspot.ca/2012/11/une-revelation-divine-de-lenfer-suite-27.html

Laisser un commentaire

Maisonsaintbenoit |
Salut universel |
Le monde de Rikuko |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wiccanlife
| Nouvelles Disciplines Pasto...
| Ermitage des heritiers