LES ESPRITS DU MAL CHEZ LES CHRETIENS ( Bible et nombres)

«  Vaillant guerrier,

ceins ton «  Epée  », ta parure et ta gloire, Oui, ta gloire !Sois vainqueur, monte sur ton char.

Défends la vérité, la douceur et la justice, et que ta droite se signale par de merveilleux exploits «  (Ps. 45 : 3-4)

 

LES ESPRITS DU MAL CHEZ LES CHRETIENS

 

1 : dans les communautés évangéliques

Dans ces assemblées et dénominations, Satan, appelé aussi le diviseur, tente par tous les moyens de faire son œuvre de division. Il y parvient, surtout là où l’enseignement n’a pas affermi les membres et sème ainsi la confusion. Parfois, des membres d’une même famille sont séparés. La division n’est pas un petit péché !

«  Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment  « . (1 Cor. 1 : 10-13.)

«  Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu « . (Galates 5 : 19-21.)

Par manque d’unité spirituelle, le peuple de Dieu est souffrant. Quand Dieu ne peut plus dispenser son Esprit dans les cœurs, les œuvres de la chair abondent : calomnies, rivalités, divisions, orgueil, etc. A l’heure actuelle, ces communautés sont le plus souvent idolâtres ; elles font passer les choses charnelles, les rudiments du monde, avant de se soucier de la volonté de Dieu. Les pasteurs, installés dans leur structure, deviennent des petits papes. Le système clergé-laïques, avec les abus de pouvoir et de manipulation, est toujours dominant. Le peuple de Dieu est très réduit par rapport à sa véritable identité, sa véritable vocation ; et cela, tout en se prétendant du « plein évangile. Dans bien des pays d’Occident, on a de la peine à trouver la pratique de la transparence, de la réciprocité et de la justice fraternelle. Dans ces assemblées et organisations, Satan inflige l’insouciance, l’inconscience, l’égoïsme, l’illusion du confort spirituel, la tradition. Il provoque l’activisme pour satisfaire la conscience religieuse des fidèles et des pasteurs plus que pour satisfaire les besoins de l’œuvre de Dieu. Il pousse ces mêmes fidèles dans le stress, puis à la calomnie et à l’égocentrisme. Il inspire la dissimulation qui est le travail des esprits de mensonge. Il y inflige la permissivité, l’apathie, la paresse, la passivité, la médisance, surtout lorsque l’enseignement dans ces assemblées est monotone ou inefficace. C’est de là que viennent les querelles et les nombreuses divisions. Satan sait qu’un royaume divisé contre lui-même ne peut pas subsister ; c’est pourquoi il divise tout ce qu’il peut. A sa tactique de base qu’il conserve, Satan ajoute la duplicité, l’opacité, surtout chez les responsables. L’orgueil de l’autosuffisance, l’individualisme, la tiédeur, l’hypocrisie souriante, la calomnie, le mimétisme, l’idolâtrie religieuse. Il pousse au fanatisme du sport, à l’idolâtrie des choses, comme la voiture et tant d’autres hobbies. Dans bien des organisations, grandes et petites, ces démons sont visibles au travers d’un monopole dominateur dissimulé sous une apparente volonté d’unité et de communion avec les autres assemblées. Cela est encore plus visible dans les grandes religions.

 

2 : Dans la Religion Catholique Romaine

Nous constatons (sans trop nous éloigner du sujet) que la religion Catholique, par exemple, dit vouloir l’unité des églises mais elle-même, bien que présente, ne fait pas partie du Conseil œcuménique des églises. Son but est d’attirer toutes les religions sous son contrôle. Si elle entrait officiellement dans ce Conseil, elle ne pourrait plus dire que le salut se reçoit seulement par le Catholicisme du Vatican, alors que sa doctrine et ses papes l’affirment. Boniface VIII a dit ceci : «  Nous déclarons que pour les humains, être sujets du pontife romain, est une condition tout à fait nécessaire au salut « . Ce pape a aussi dit : «  Je suis tout en tout et au-dessus de tout, de sorte que Dieu lui-même, et moi le vicaire de Dieu, avons un même consistoire, et je peux faire presque tout ce que Dieu est capable de faire « . (10) Par ces paroles le pape Boniface VIII a admis qu’il était un antéchrist (citation). Bon nombre d’hommes de Dieu, comme FinneyMoodyWycliffeLutherCalvinKnoxSpurgeon et d’autres encore, ont déclaré que ce pape était un antéchrist. En effet, si l’on observe comment les papes ont toujours pris tant de précautions pour se protéger, on peut penser qu’ils vivent dans la terreur ! En tant que tels ils savent qu’ils ne peuvent pas compter sur la protection de Dieu, ni sur celle de Satan, car ce dernier n’a pas le pouvoir de les protéger puisque lui-même est sous le contrôle de Dieu. Dans ces conditions, ils doivent se protéger eux-mêmes, grâce à l’argent du peuple, bien évidemment. En mars 1997, dans un communiqué sur la sécurité du pape actuel (Jean-Paul II), la télévision italienne, RAI 1 annonçait que, je cite : «  Le souverain pontife recevra, pour sa sécurité, une voiture blindée, des plus modernes, équipée de moyens de détection d’attentats des plus sophistiqués  ». Le prix de cette voiture ? Essayez de le deviner…Pour vous donner une idée, comparez sa valeur à celle de plusieurs dizaines de tonnes de denrées alimentaires, de vêtements, de chaussures, de médicaments, etc, qui pourraient diminuer, tant soit peu, la faim, les souffrances et le taux de mortalité prématurée de milliers d’enfants Catholiques et autres, dans les familles et les pays pauvres. Les réformateurs cités plus haut, qui ont déclaré que les papes sont des antéchrists, étaient convaincus que le Vatican est bien la bête décrite en Apocalypse 17 et 18. Ceci est vérifiable auprès de : F.  catholic encyclopedia. Encyclopedia press, Inc, Bull Unam Sanctam, 18 novembre 1302 tiré des registres de Boniface VIII dans les archives du Vatican à Rome.

Le Vatican au banc des accusés

En juin 1997, la TSR (Télévision suisse romande) informait qu’une conférence a eu lieu à Genève, pour établir la liste des pays qui ont profité des centaines de millions de dollars arrachés aux Juifs déportés dans le camps de la mort pendant la guerre de 1939-45. Il a été vérifié que 200 millions de dollars USA sont en possession du Vatican qui figure parmi les pays qui consciemment ont accepté et gardé en silence, les biens des Juifs victimes de l’Holocauste.

 

3 : Dans la Religion Protestante d’Etat

Nous n’allons pas nous livrer à une diatribe de «  l’église  » protestante, nous ne nous étendrons pas sur ce sujet. Cependant, une mise en garde sur les agissements de cette religion est nécessaire. Précisons que cela ne concerne que la Religion Réformée d’Etat qui n’a pas quitté le système clergé-laïques dit des «  Nicolaïtes  » que le Seigneur hait. Sa mère, l’église Catholique romaine, malgré la réforme du XVIe siècle, n’a pas quitté non plus ce système des Nicolaïtes (Apoc. 2 : 6,15).

«  Tu as pourtant ceci, c’est que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que je hais aussi. De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes « .

La religion protestante ne s’est pas repentie, ni elle, ni la religion Catholique, de son antisémitisme meurtrier. Elle se nourrit de ses privilèges au lieu de s’appuyer sur Dieu. Elle abandonne la vraie foi dans le Ressuscité et prêche, de manière voilée, que Dieu est mort et qu’il ne réagit plus ; cela est une des hérésies qui a déçu et qui déçoit des millions de gens. Elle a laissé la psychologie concurrencer et déstabiliser les enseignements bibliques dans ses écoles de théologie d’où sortent des pasteurs qui ne sont même pas nés de nouveau ! (voir page 8). Comment ces pasteurs ou les prêtres sortant d’écoles analogues, pourraient-ils donner l’enseignement régénérateur dont le monde a besoin ? Ce qu’ils enseignent ne correspond pas aux besoins spirituels de la population qui se détourne hélas, de la foi en un Dieu vivant. Rien d’étonnant dès lors, que leurs bâtiments ou ce qu’ils appellent leurs «  églises  » se vident de plus en plus. Cela prouve chez les gens, la soif de connaître Dieu et non seulement d’en entendre parler par des pasteurs qui, souvent ne croient pas un mot de ce qu’ils prêchent. Chez ces chefs religieux, les données de la Bible sont, le plus souvent, interprétées comme ayant seulement valeur symbolique. C’est ainsi que leurs cérémonies et leurs cultes sont devenus des «  cymbales qui résonnent  « . En pratiquant le baptême des enfants à peine nés qui n’a pas de fondements bibliques, tout comme les Catholiques, ils imposent leur religion et leur doctrine à des êtres sans conscience et sans défense. Ayant opté pour le «  multitudinisme  », ils acceptent dans leurs «  églises  », même les pécheurs non repentis qui continuent de vivre dans leurs péchés. Ce qui importe pour eux, c’est que leurs auditoires soient remplis et qu’ils puissent discrètement, imposer leur influence sur la nation. Cette religion appelle secte tous ceux qui ne sont pas de son organisation. Selon M.  Keller, un éminent théologien protestant, «  l’avenir du christianisme c’est le Nouvel-âge «  (citation) ; la déclaration de cette absurdité provoque d’innombrables démissions de la part de gens sincères, à la recherche de Dieu. Cette religion s’est associée au Catholicisme pour renforcer sa position ; mais malgré ses grandes richesses immobilières, elle est dans les dettes, car ses fidèles l’ont quasiment abandonnée. Cependant, ces «  bergers  », qui se font appeler autorités ecclésiastiques, protestants ou Catholiques ou autres, prétendent tenir le haut du pavé de la religion et ne voient pas qu’ils sont ceux «  qui retiennent la vérité captive  » et sur lesquels pèse un terrible jugement :

«  La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables. .   » (Rom. 1 : 18.)

Terminons sur ce sujet en rappelant que ce que nous venons de dire est un simple constat. Nous sommes conscients qu’il ne nous appartient pas de juger qui que ce soit, Catholiques ou protestants. Loin de nous un esprit de jugement, car derrière ces méfaits il y a les démons dont le dévoilement fait, entres autres, l’objet de cette brochure. Ces hommes sont notre prochain et nous intercédons pour leur salut. Cependant, par les temps qui courent il nous appartient d’être vigilants et de faire comme les chrétiens de Bérée : examiner, si ce qu’on nous dit est selon les Ecritures. De plus, nous avons une recommandation du Seigneur qui est celle-ci : (Mat 10 : 16) :

«  Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes « .

«  Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’intérêt, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact  » (Actes 17 : 11.)

 

10 Voir : F. catholic encyclopedia. Encyclopedia press, Inc, Bull Unam Sanctam, 18 novembre 1302 tiré des registres de Boniface VIII dans les archives du Vatican à Rome. 

Laisser un commentaire

Maisonsaintbenoit |
Salut universel |
Le monde de Rikuko |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wiccanlife
| Nouvelles Disciplines Pasto...
| Ermitage des heritiers