CENT QUESTIONS aux catholiques de bonne volonté par Stefano TESTA et Lorenzo PALMIER !

Les Cent questions s’appuient sur un traité original intitulé Les doctrines catholiques à l’épreuve, écrit par le pasteur Lorenzo Paimieri, un ancien prêtre catholique d’Avellino

. En présentant sa brochure au public, le pasteur Palmieri se déclarait prêt à réintégrer l’Église romaine, si quelqu’un pouvait faire la preuve de la fausseté de ses observations.
Une telle preuve n’a jamais été fournie. Cette brochure, qui a été augmentée par le pasteur Stefano Testa, a connu vingt-deux éditions en anglais et dix-huit en italien.
Les questions 36, 46, 88 et 98 ont été adaptées par le traducteur pour tenir compte des réformes introduites dans le catholicisme romain depuis quelques années. Notre gratitude va à Sergio Covolan qui a revu ce travail et dont les suggestions ont été précieuses.

LES CENT QUESTIONS
L’ÉGLISE

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

1. Que Jésus-Christ a fondé l’Église catholique romaine au lieu de son Église ? (Matt 16: 18)

2. Que les doctrines et les pratiques de 1′Église romaine d’aujourd’hui sont les mêmes que celles de l’Église primitive ? (Galates 1 : 8-9) : « Mais quand nous-mêmes, ou un ange du ciel vous annoncerait un évangile différent de celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème ! Comme nous l’avons déjà dit, je le dis encore maintenant : si quelqu’un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème. »).

3. Que l’Église de Rome est la même que celle qui a été fondée par Jésus-Christ, c’est-à-dire :
- Sainte ou seulement préoccupée de servir Dieu en vue du rachat spirituel de l’humanité ?
- Catholique ou universelle dans le sens que ses doctrines et ses pratiques ont toujours été professées par tous les chrétiens depuis les premiers siècles jusqu’à maintenant ?
- Apostolique, c’est-à-dire qu’elle est restée fidèle à la foi, à la doctrine et aux pratiques des apôtres, telles qu’elles résultent du Nouveau Testament, si bien que l’on puisse dire : l’Évangile, tout l’Évangile, rien que l’Évangile

?
4. Que les non convertis peuvent être membres de l’Église du Christ? (Galates 5: 19-21; Éphésiens 5 : 5 Apocalypse 22 : 15)
5. Qu’il est impossible d’être sauvé hors de l’Église de Rome ? (Lire Actes 4 : 10-12)

NOTE SUR L’ÉGLISE

Jésus-Christ a fondé son Église ou Assemblée sur la vérité énoncée par Pierre: Jésus est « le Christ le fils de Dieu vivant » (Matthieu 16: 16-18).

Jésus est son guide et la Bible sa seule norme de foi et de pratique. L’Église chrétienne est composée des disciples de Jésus qui sont nés à une vie nouvelle et engagés dans la continuation de son oeuvre de rachat dans le monde.
Elle est catholique, c’est-à-dire universelle, parce qu’elle tend à rassembler dans une seule famille de Dieu toutes les personnes vraiment converties à Jésus-Christ. L’église est restée pure et fidèle à l’Évangile durant environ 300 ans.
Ce fut l’époque des martyrs de la foi du fait des persécutions de la Rome païenne. Avec la conversion de l’empereur Constantin, le christianisme devint religion d’État (en 313) et une foule de païens fut ajoutée à 1′Église par le seul baptême d’eau sans réelle conversion du coeur.

Ces païens apportèrent dans l’Église leurs cérémonies, leurs coutumes et leurs rites païens auxquels on donna le nom de chrétiens, si bien que l’Assemblée chrétienne fut romanisée et paganisée.
La véritable foi chrétienne se trouve dans la totalité de l’Évangile et dans la doctrine des apôtres, tandis que l’Église de Rome y a ajouté le « papisme » et beaucoup d’autres doctrines et de pratiques païennes qui font qu’elle n’a plus le droit de s’appeler chrétienne et catholique.

Les Réformateurs ont vu qu’elle était devenue la Babylone biblique ou
l’Église apostâtes – clairement annoncée dans les Écritures – et qu’elle
sera châtiée et détruite à la seconde venue de Christ.
(2Thessaloniciens 2 : 3- 12; 1 Timothée 4: 1-4; Apocalypse 17 : 18).
La Réforme du XVIe siècle fut l’une des protestations contre ces doctrines païennes.
Elle a produit une séparation de l’Église officielle de millions de personnes qui sont retournées au christianisme pur duNouveau Testament.

L’Église romaine devrait également se réformer et redevenir vraiment chrétienne, en renonçant au papisme et à tous les dogmes et les rites qui sont contraires à la parole de Dieu.
Autrement l’Église de Rome doit renoncer au titre de chrétienne et catholique et s’appeler simplement romaine. Le titre de catholique convient plutôt à l’Église ou Assemblée qui reste fidèle à l’Évangile du Christ et à la doctrine des apôtres sans rien y ajouter (1 Corinthiens 4 : 6 – NDT).
La véritable Église du Christ est composée des personnes vraiment converties à Jésus-Christ qui se trouvent dans toutes les églises et dont les noms sont inscrits dans le ciel. Les églises visibles ne sont que les écoles qui enseignent et préparent les chrétiens pour le royaume du Christ (Luc 10: 20: Apocalypse 21:27).

L’APÔTRE PIERRE

6. Que Pierre a été le premier pape ?

7. Qu’il a été pape de Rome pendant 25 ans ?

8. Qu’il a été le Prince des Apôtres et le chef visible de l’Église
du Christ ?

9. Qu’il a reçu du Seigneur le suprême Pontificat, c’est-à-dire la
primauté de juridiction sur toute l’Église chrétienne ?
(Matthieu 20 : 26-28; 1 Pierre 5 :1)

10. Que ces prérogatives ont été transmises par Pierre aux
évêques de Rome qui sont ses successeurs jusqu’à nos jours ?

11. Que Pierre a réclamé ou reçu des dons pour s’accumuler un
trésor d’argent et d’or que l’on nomme « Trésor de Saint-
Pierre » ? (Actes 3 : 6 et 8: 20)

12. Que Pierre a accepté des honneurs mondains, comme de se
laisser porter sur les épaules des hommes sur la sedia
gestatoria, de se faire baiser les pieds ou la bague et autre honneurs en usage chez les païens de son temps ?

(Actes 10: 25-26)

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

NOTE SUR L’APÔTRE PIERRE.

Pierre n’a jamais été pape. Pas plus qu’il n’a été catholique romain, parce qu’en son temps, le catholicisme romain n’existait pas.
Avant de se convertir, il était pêcheur et marié. Son frère André l’a présenté à Jésus et il est devenu son disciple puis son apôtre.
Il a confessé que Jésus « est le Christ, le fils du Dieu vivant », et Jésus a fait de cette déclaration le fondement de son Église. Il était un homme impulsif mais toujours sincère. Ensuite, il a renié le maître trois fois, mais il s’en est repenti aussitôt et il a pleuré amèrement (Matthieu 4: 18-20; 16: 18-23; 26 : 69-75; Marc 1: 29-31).
Le jour de la Pentecôte à Jérusalem, trois milles personnes se sont converties à sa prédication. Il a continué ensuite à être un simple prédicateur missionnaire. Il n’a jamais été le chef de l’Église, il n’a jamais prétendu à une telle charge, il n’a jamais été reconnu comme chef par les autres apôtres. Il a protesté contre les prêtres juifs qui voulaient l’empêcher de prêcher et il a continué d’annoncer l’Évangile sans peur parmi les Juifs, en affirmant sans cesse que Jésus-Christ est le chef et le fondement de l’Église et qu’il n’y a aucun autre nom par lequel nous pouvons être sauvés. Il a recommandé à tous de lire les Saintes Écritures (Actes 4: 12; 1 Pierre 1: 23; 2 :2; 2 Pierre 1: 9 ;21).

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

13. Que le mot pape se trouve dans les Écritures ?

14. Que le pape est le successeur du Prince des Apôtres, le Souverain Pontife de l’Église universelle ?

15. Que le pape est effectivement le remplaçant de Dieu sur la Terre et le Vicaire de Jésus-Christ ?

16. Que le pape est infaillible quand il parle excathedra ? (Romain 3 : 5; 10-23)

17. Que le pape doit être appelé Saint Père ? (Matt 23 :9 ; Jean 17: 11)
18. Que le pape peut canoniser des saints, c’est-à-dire déclarer saintes certaines personnes pour qu’on les vénère et les prie ?
(2 Corinthiens 1: 1; Philippiens 1: 1; Colossiens 1: 2)

LE PAPE

19. Que le pape doit avoir un règne temporel et être le souverain de l’État de la Cité du Vatican avec des soldats et des gendarmes armés et prétendre à une domination politique sur toutes les nations de la terre ? ( Jean 18: 36 )

20. Que le pape peut excommunier des églises et des personnes, relever de leur obéissance aux autorités civiles des peuples entiers et que les rois, les empereurs et les présidents des républiques doivent lui être soumis ?
21. Que le pape peut compromettre l’unité, la liberté et l’indépendance des nations, spécialement de l’Italie ?

22. Que le pape peut donner ou vendre des indulgences partielles ou plénières et donner l’absolution à ceux qui en paient le prix ? (Marc. 2: 5-11)

23. Que le pape peut proclamer l’Année sainte tous les vingt-cinq ans et promettre des indulgences spéciales et le pardon des péchés à ceux qui vont le visiter à Rome ? (Isaïe 1: 12-18)

NOTE SUR LE PAPE

Le mot « pape » ne se trouve pas dans la Bible. Le titre de « pape », c’est-à-dire évêque universel, a été refusé par de nombreux évêques des premiers siècles de l’Église.
Il a été attribué à l’évêque de Rome par l’empereur impie Phocas en 607 pour des raisons politiques. Toutes les prétentions de la papauté sont des blasphèmes selon la lettre et l’esprit du Nouveau Testament.
(2 Thessaloniciens 2 : 3 : 12; Apocalypse 13 : 1-18 ).

LES PRÊTRES

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

24. Que Jésus, en plus des apôtres qui devaient prêcher l’Évangile, a institué une hiérarchie sacerdotale ou une caste spéciale et privilégiée séparée du peuple ? (Matthieu 10: 1-8; 23 : 8)

25. Que les apôtres ont institué d’autres ministères (ou ordres) que ceux d’anciens ou surveillants d’autres ministères que pasteur, évangéliste, prophète et enseignant ? (1 Timothée 3 : 1-8; 5 : 17; Éphésiens 4: 11)

26. Que les anciens et les ministres de l’Évangile ne peuvent pas se marier et qu’un prêtre sans épouse ni enfant doit être appelé père ?
(1 Timothée 3 : 2, 4 et 12; 4 3; Matthieu 23 : 9)

27. Que le prêtre est une personne très puissante ? « Plus puissante que les saints et les anges, plus que les séraphins et les chérubins, plus que la vierge Marie. – le prêtre parle et voici le Christ, le Dieu éternel et tout-puissant, baisse la tête dans une humble obéissance au commandement du prêtre » – Extrait de « II Sacerdozio istituzione divina » de J.A O’Brien, docteur et philosophie, avec imprimé de l’évêque Noll de Fort Wayne, indianan, U.S.A. p. 17 et 18). (2 Thessaloniciens 2; 4; Romains 1:21-22)
28. Que les évêques et les prêtres doivent dire la messe, confesser les gens et donner l’absolution des péchés ? (Psaume 51: 1; 31: 5)

29. Que Jésus a institué les titres de cardinal, monseigneur, chanoine, etc. ?

30. Que Jésus-Christ et ses apôtres ont conseillé aux chrétiens de se retirer du monde pour devenir moines ou moniales (monastique) ? (Luc 10 : l-12; Matthieu 5 : 13-16; Jean 17: 15)

NOTE SUR LES PRÊTRES.

Évêque ou surveillant, presbytérien ou ancien, sont des synonymes dans le Nouveau Testament.
Les ministres de Dieu sont des prédicateurs de l’Évangile et des serviteurs du peuple, et non des prêtres et des sacrificateurs à l’autel.
Les Juifs et les païens avaient des prêtres : ce furent justement eux qui complotèrent la mort de Christ.
Jésus n’a pas ordonné des prêtres pour son Église parce que les Écritures déclarent qu’il est le seul Souverain prêtre qui vit à jamais, dont le sacerdoce est
intransmissible à un autre et dont le sacrifice à la croix n’a pas besoin d’être renouvelé (Hébreux 7 21-25; 10: 11-18 ).
Paul, en outre, ordonne que les évêques ou surveillants, les anciens et les serviteurs de Dieu soient maris d’une seule femme et qu’ils dirigent bien leur propre maison afin de pouvoir prendre soin de l’Église de Dieu
(1 Timothée 3 : l-13; Actes 20: 17-36; Tite 1: 5-6).

NOTE SUR LA CONFESSION

La confession des péchés pour obtenir le pardon est
recommandé dans toute la Bible : à Dieu quand il a été offensé (Psaume 32 : 5; Matthieu 6: 12; Luc 18: 13); aux hommes quand ils ont été offensés (Matt 6: 14-15; Luc 17 : 3-4;Jacques 5 : 16) ; jamais à une tierce personne !
Judas Iscariote est la seule exception : il est allé se confesser aux prêtres et il s’est pendu (Matt 27: 1-5).
Tous les vrais chrétiens confessent leurs péchés à Dieu dès qu’ils les ont commis et non « une fois l’an ».
La confession au pasteur peut aussi être pratiquée
pour obtenir consolation et conseil, jamais pour être pardonné, car un seul Dieu pardonne les péchés. (Psaume 51: Matthieu 11:28; Marc 2 :5-11; 1 Jean 1:8-9).

LA MESSE

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

31. Que Jésus-Christ a institué la messe plutôt que le simple repas du Seigneur des évangéliques ?

32. Que Jésus et les apôtres disaient la messe ?

33. Que la messe est un sacrifice et le renouvellement quotidien du sacrifice de Jésus sur la croix ? (Hébreux 9 : 25-28; 10: 10-18)

34. Que la messe est identique au repas du Seigneur ? (1 Corinthiens 11: 23-29)

35. Que ne pas aller à la messe tous les dimanches et les jours d’obligation est un péché mortel ?

36. Que la messe peut être dite en l’honneur des saints ?

37. Que la messe peut être dite contre de l’argent selon un tarif établi ? (Matthieu 10 : 8)

38. Que la messe peut être dite en faveur des vivants qui la paient afin d’obtenir des faveurs divines, le pardon des péchés et le paradis après la mort ?

39. Que la messe peut apporter repos ou suffrage aux âmes des morts qui sont supposés souffrir dans les flammes du purgatoire ?
(Luc 23: 43)

NOTE SUR LA MESSE

Il existe de sérieuses objections à la doctrine de la messe telle qu’elle a été définie par le concile de Constance (1414) et le concile de Trente (1546).
Le culte dans l’Église primitive consistait en prières, louanges, lecture des Écritures, explication de l’Évangile et célébration du repas du Seigneur.
La prétention que la messe est le Renouvellement du sacrifice du Christ sur le calvaire, par lequel celui-ci descend du ciel dans l’hostie, est crucifié à nouveau et se laisse manger vivant chaque jour, répugne au sens commun et contredit l’enseignement de la Bible. Le seul mystère est le

suivant: que certaines personnes croient encore tout cela !

L’HOSTIE

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

40. Que Jésus a institué son repas avec une hostie et non avec le pain et du vin ? (Matthieu 26: 26-28)

41. Que l’hostie devient dans les mains du prêtre le corps, le sang, l’âme et la divinité de Jésus-Christ ? (1 Corinthiens li: 26)

42. Que le Christ vivant se trouve tout entier dans l’hostie, qu’il peut être mangé, enfermé dans le tabernacle et transporté là où le prêtre le décide ?

43. Que l’hostie consacrée, même si elle se divise en mille morceaux, contient dans chacune de ses parcelles Jésus-Christ tout entier ?

44. Que dans l’administration de la communion aux fidèles, seul l’hostie doit être distribuée, et non le pain et le vin comme le faisaient Jésus et les apôtres ? (1 Corinthiens 11:23-29)

45. Que seul le prêtre doit communier à l’hostie et au vin, et que le peuple doit se contenter de l’hostie sauf en quelques occasions ? (Matthieu 26: 27)

46. Qu’il faut jeûner une heure avant la communion ?
(Matthieu 26 : 20-28; 1 Corinthiens 11: 20-34)

NOTE SUR L’HOSTIE ET LA COMMUNION

L’institution du repas du Seigneur ne pouvait pas être plus simple et plus claire (1 Corinthiens 11: 23-29). Jésus s’est servi du pain et du vin qui sont la communion à son corps et à son sang
(1 Corinthiens 10: 16).
Chaque communiant doit recevoir les deux espèces en souvenir de la passion et de la mort du Christ. Pendant des siècles la communion fut distribuée sous les deux espèces, même dans l’Église romaine; c’est encore ainsi que pratique l’Église orthodoxe grecque.
L’Église romaine est donc gravement coupable de sacrilège et d’avoir mutilé et déformé le repas du Seigneur, d’avoir retiré la coupe au peuple depuis 1415, mais davantage encore de croire que Jésus ait à sacrifier son corps de nouveau pour absoudre nos péchés !

MARIE

Pouvez -vous prouvé avec la Bible :
47. Que Marie a été conçue sans péché ? (Romains 3 : 10-23; Luc 1: 46-47) Qu’elle a fait voeu de virginité et qu’elle n’a pas eu d’enfants après Jésus ? (Matthieu 1: 25; 13 : 55-56 – NDT)

48. Que le nom de sa mère était Anne et qu’Anne est la protectrice des femmes qui accouchent ?

49. Que Marie doit être appelé la mère de Dieu ?

50. Que Marie est la porte du ciel, la dispensatrice de la grâce, l’étoile du matin, la rédemptrice et tous les titres que lui donnent les litanies ? (Isaïe 43 : 11; Jean 10 : 90 )

51. Que Marie a déclamé ou accepté des titres divins, ou qu’elle s’en est attribuée d’autres que « heureuse, bénie et servante du Seigneur ». (Luc 1: 38- 48) 52. Que Marie a promis au peuple de prier pour lui ou d’être la protectrice de quelque individu ou nation ? 53. Que Marie a demandé ou obtenu de Dieu une grâce ou une faveur pour un des ses dévots ?

54. Que Marie a demandé à qui que ce soit d’être son dévot, de la prier, de l’adorer et de construire des églises et des chapelles en son honneur ? (Luc 11:27-28 ) 55. Que Marie n’a pas déclaré au contraire au sujet de Jésus : « Faites tout ce qu’il vous dira », comme le disent les chrétiens évangéliques aujourd’hui ? (Jean 2:5 ) 56. Que Marie était catholique romaine ?

57. Que Marie n’était pas prête à délaisser la foi de son peuple pour suivre la révélation plus complète de la vérité de Dieu manifestée en Jésus-Christ ? (Luc 1: 38; Actes 1: 14 ) 58. Que Marie est montée au ciel avec son corps et son âme ? (Jean 3 : 13)

59. Que Marie peut écouter du ciel les prières de ceux qui l’invoquent de la Terre ?

60. Que le culte *d’hyperdulie est dû à Marie ? (Matthieu 4: 10 ) * hyperdulie: Culte rendu à la Vierge (par opp. Au culte de dulie, rendu aux saints).

61. Que Marie doit être honorée de tant de titres et vocables différents: cinquante-sept noms différents dans la seule Italie du Sud, à tel point que l’on a l’impression qu’il y a autant de madones qui se font concurrence entre elles ?

62. Que l’on peut faire des images de Marie et que des églises et des sanctuaires peuvent lui être dédiés ? (Exode 20 : 4; Lévitique 26: 1; Deutéronome 27 : 15 )

NOTE SUR MARIE

De toutes les femmes de la Bible, Marie est la plus privilégiée et
tous les chrétiens évangéliques la respectent et l’honorent. Son
exemple devrait être suivi par tous les catholiques romains qui
veulent être sauvés comme elle l’a été.
Voici comment Marie a été sauvée :
a) Elle lisait et connaissait les Écritures; b) Elle croyait à la parole de Dieu et elle a reçu le message que l’ange Gabriel lui a apporté; c) Elle s’est convertie au Christ et a laissé la religion dans laquelle elle était née et avait grandi; d) Elle a fait un long voyage pour visiter Élisabeth qui avait la même expérience religieuse qu’elle; e) Elle a rendu son témoignage pour remercier Dieu qui l’avait sauvée dans son hymne magnifique (Luc 1: 46 : 55); f) Enfin, elle a donné un excellent conseil à tous « Faites tout ce que Jésus vous dira » (Jean 2: 5). Après la mort de Jésus, elle a pris part à la réunion de prière avec les disciples, avec eux elle a reçu le Saint-Esprit à la Pentecôte et elle a participé à la réunion en plein air où 3000 personnes se sont converties et ont été baptisées en un seul jour. Jean a pris soin d’elle pour le reste de sa vie. Marie a vécu et elle est morte comme une chrétienne exemplaire. Les prières et les fêtes en son honneur constituent une insulte à sa mémoire et elle serait la première à protester.

LES SAINTS

Pouvez-vous prouver avec la Bible :
64. Que les saints sont seulement ceux qui sont dans le ciel et qui ont été reconnus et canonisés par le pape, et que les véritables croyants dans le Christ sur la Terre ne sont pas également des saints ? (2 Corinthiens 1:1; Philippiens 1: 1; Colossiens 1: 2)

65. Que les saints qui sont dans le ciel peuvent entendre la voix de ceux qui les prient de la Terre ?

66. Que les saints du ciel sont des avocats et des médiateurs entre Dieu et les hommes ? (I Timothée 2 :5; 1 Jean 2 : 1)

67. Que le culte de dulie (culte d’honneur rendu aux anges et aux saints, par opposition au culte d’adoration dit de latrie, rendu à Dieu seul) doit être rendu aux saints et aux anges et que des fêtes doivent être célébrées en leur honneur ? (Apocalypse 19: 10)
68. Que l’on peut faire des statues des saints et de la vierge pour se souvenir d’eux ? (Isaïe 44: 9- 20; Psaume 115 :2-9)

69. Que les os des morts et autres reliques sont investis d’un pouvoir miraculeux et qu’ils doivent être exposés à la vénération publique, embrassés et portés en procession ?

70. Qu’un saint véritable, quand il était sur la Terre, a réclamé au peuple d’être vénéré, adoré et prié; ou bien qu’un saint mentionné dans le Nouveau Testament a prié d’autres saints que Jésus-Christ seul ?

71. Que Pierre et Paul n’ont pas refusé expressément des honneurs semblables et qu’ils ne les ont pas interdits énergiquement ? (Actes 10 : 25-26; 13 : 11-18)

72. Que les apôtres, les évangélistes et les premiers martyrs étaient catholiques romains ?

73. Que quasiment tous les saints de l’antiquité n’étaient pas des convertis qui avaient quitté leur religion ?
(Matthieu 4: 17-22; Jean 3 : 22; Actes 4: 17-19; 9: l-29)

NOTE SUR LES SAINTS.

Dans le Nouveau Testament, tous ceux qui croient dans le Christ sur la Terre sont appelés saints, même s’ils ne sont pas encore parfaits.
Ils deviennent saints par la conversion à Jésus- Christ et en lui obéissant. C’est Dieu qui les rend saints et leurs noms sont inscrits dans le ciel. Ils n’ont pas besoin d’être reconnus et canonisés par le pape. Les véritables saints n’ont jamais attiré les gens à eux, mais tous les dirigent vers Jésus-Christ, le Sauveur du monde.
Les catholiques romains croient les honorer en
leurs faisant des têtes qui sont païennes et idolâtres, mais qui au contraire les offensent. Les saints sont les premiers à protester et à refuser une telle idolâtrie. Il faut suivre leur exemple, plutôt que de les prier et de faire des fêtes en leur honneur.

LE PURGATOIRE

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

76. Qu’il y a un purgatoire comme lieu intermédiaire entre le paradis et l’enfer ? (Matthieu 25 : 46)

77. Que le feu du purgatoire est aussi brûlant que celui de l’enfer ?

78. Que même les meilleurs catholiques romains ne peuvent pas aller dans le paradis après la mort, mais qu’ils doivent brûler pendant des milliers d’années dans le purgatoire pour être purifiés de leurs péchés ? (Luc 23 : 43; Jean 14 : 3; 1 Jean 7-9)

79. Que les âmes du purgatoire peuvent être rafraîchies et leurs sentences abrégées par les funérailles, les suffrages, les Miserere et De Profundis, les indulgences et spécialement par les messes que les prêtres disent contre de l’argent pour leur soulagement ? (Psaume 49 : 6-9)

80. Que les chrétiens, pendant leur vie, peuvent accumuler des indulgences pour obtenir une libération plus rapide despeines du purgatoire et que, s’ils n’en ont pas suffisamment, leurs parents peuvent faire dire des messes pour leurs âmes ?

81. Que les âmes du purgatoire, alors qu’elles brûlent dans le feu, peuvent écouter et exaucer les prières de leurs amis restés sur la Terre ?

82. Que les âmes du purgatoire peuvent prier Dieu et obtenir des faveurs pour les autres, mais pas pour elles-mêmes?

83. Que la vierge Marie visite les âmes du purgatoire chaque samedi ? (Luc 16 : 26)

NOTE SUR LE PURGATOIRE

Le purgatoire est une pure invention de la hiérarchie romaine. On en trouve nulle part l’idée dans le Nouveau Testament. Cette doctrine contredit les paroles du Christ qui déclare que ceux qui croient en lui vont directement au paradis à leur mort ( Luc 23 : 43; Jean 14: 3 ). Elle constitue aussi une insulte à l’efficacité du sang du Christ qui purifie de tout péché (1 Jean 1 : 7 ).
C’est le sang de Jésus qui est le véritable purgatoire de l’Évangile, et non le purgatoire du feu, Dieu serait injuste s’il abrégeait seulement la souffrance de ceux qui auraient laissé assez d’argent pour faire dire des messes pour le salut de leur âme. Les prêtres seraient eux-mêmes cruels de laisser leurs fidèles brûler pendant des milliers d’années dans le purgatoire, alors qu’ils auraient le pouvoir de les en délivrer par une messe qu’ils se refusent à dire si on ne les paie pas.
Avec cette doctrine, le pauvre catholique n’a aucun réconfort devant la mort parce qu’il ne voit d’autre avenir qu’une vision de feu, de flammes et de souffrance. Comme l’attitude des chrétiens évangéliques est différente devant la mort! Ils voient le ciel ouvert comme Étienne ( Actes7 : 55-60 ) et ils sont heureux d’aller immédiatement avec le Christ (Romains 8: 1; Philippins 1: 2 ; 1-23 ).

LES BONNES OEUVRES

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

84. Que le salut peut être gagné en faisant des oeuvres méritoires ou surérogatoires; qu’il peut être obtenu par la médiation des prêtres; ou par les sacrements ou par l’intercession de Marie et des saints ? (Galates 2: 16; Éphésiens 2 : 8-10)

85. Que les oeuvres méritoires sont celles que l’Église romaine prescrit comme l’assistance à la messe, les honoraires des messes, la récitation des prières, le rosaire, les litanies, les neuvaines, les jeûnes, l’abstinence de viande, les pèlerinages à des sanctuaires lointains, etc. (Isaïe 12 : 18)

86. Qu’une personne peut faire des oeuvres surérogatoires, c’est-à-dire en plus du nombre nécessaire pour le salut de son âme ?

87. Que ces mérites ou oeuvres surérogatoires vont s’ajouter au trésor des mérites de l’Église catholique romaine, pour être distribués par le pape sous forme d’indulgences à ceux qui n’en ont pas assez gagné pour leur propre salut ?
88. Qu’il faut s’abstenir de viande les vendredis de carême et les mercredis et vendredis saints sous peine de péché ? (Matthieu 15 :11; 1 Corinthiens 10 : 25; 1 Timothée 4 : l-5)

89. Que les prêtres peuvent permettre de manger de la viande tous les jours ou de contracter mariage avec un parent ? (Actes 8 20)

90. Que faire le signe de croix est un moyen de grâce et qu’il sert à éloigner le diable ? (Matthieu 4 :10-11)

91. Que porter des scapulaires ou des médailles bénies peut protéger quelqu’un du malheur ?

NOTE SUR LES BONNES OEUVRES

Nous sommes sauvés par la grâce de Dieu au moyen de la foi en Jésus-Christ, non par les bonnes oeuvres que nous avons faites ou pouvons faire, « Afin que personne ne se glorifie », dit la Parole de Dieu (Éphésiens 2 : 8-9).
Les bonnes oeuvres sont le résultat ou la conséquence de la foi et la preuve de la conversion. Elles ne sont jamais méritoires ni surérogatoires (c’est-à-dire qu’on puisse faire quelque chose de trop et que Dieu puisse se trouver en reste avec nous).
Les seuls mérites que Dieu reconnaît sont les mérites infinis de Jésus-Christ. Nos bonnes oeuvres ne peuvent pas nous mériter le salut, parce qu’elles ne sont qu’un « vêtement souillé » devant Dieu (Isaïe 64 : 6). Tous ceux qui cherchent le salut par leurs bonnes oeuvres, même celles que recommande la Bible, sont exclus de la grâce de Dieu et n’ont plus part au salut accompli par le Christ sur la croix (Galates 2: 16; 5 :4).

LA PRIÈRE

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

92. Que la prière peut être adressée à une autre personne que Dieu : Père, Fils et Saint- Esprit ? ( Matthieu 6 : 6; Jean 16 : 23-24; Actes 7 : 59; 1 Corinthiens 1: 2 )

93. Que l’on peut répéter la même prière autant de fois qu’on le fait dans le chapelet- NDT : 1 Credo, 11 Pater, 53 Ave Maria et il Gloria ? ( Matthieu 6: 7; Isaïe 1: 15 )

94. Que le « Notre Père » qui est la seule prière enseignée par Jésus-Christ, peut aussi être adressée à Marie et aux saints.
95. Que des prières peuvent être dites après la confession comme pénitence pour expier les péchés ?

LE BAPTÊME

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

96. Que le baptême consiste à verser un peu d’eau sur la tête d’une personne, ce qui la rend chrétienne, la lave du péché originel et la sauve ? (Matthieu 28: 19-20; Marc 16: 15-16 )

97. Que les bébés doivent être baptisés après la naissance parce que, sans baptême, leur âme ira dans les limbes s’ils meurent ? ( Marc 10 : 13-16 )

98. Que pour baptiser, en plus de l’eau, le prêtre doit se servit du saint chrême pour oindre le baptisé ? (Actes 8 : 36-39; 10 : 47-48)

NOTE SUR LE BAPTÊME

Au sujet de la signification du baptême, les Écritures n’affirment jamais qu’il doit être administré pour procurer le salut, mais qu’il doit être donné à ceux qui sont d’abord sauvés. Le baptême est en fait le sceau que l’on pose sur la foi ( Marc 16 : 16; Actes 8: 36-37 ).

LES SAINTES ÉCRITURES

Pouvez-vous prouver avec la Bible :

99. Qu’il n’est pas permis de lire la Bible sans les notes et
l’imprimatur (permission d’imprimer donnée par
l’autorité ecclésiastique) de l’Église romaine ?( Jean S : 39; 2 Timothée 3 : 15-17)

100. Que la Tradition a la même autorité que la Bible ?
( Marc 7 : 7-13 Colossiens 2 : 8 Apocalypse 22 :18-19 )

LES ADDITIONS DES HOMMES À LA PAROLE DE DIEU 

L’apôtre Paul a écrit: « C’est à cause de vous, frères, que j’ai fait de ces choses une application à ma personne et à celle d’Apollos, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas aller au-delà de ce qui est écrit, et que nul ne conçoive de l’orgueil en faveur de l’un contre l’autre » (1 Corinthiens 4 : 6). « Si nous-mêmes, si un ange du ciel annonçait un Évangile s’écartant de celui que nous avons prêché, qu’il soit anathème » (Galates 1: 8 ).

Contrairement à ce que l’apôtre Paul recommande, l’Église romaine a introduit peu à peu en son sein les doctrines, les cérémonies et les pratiques suivantes qui ne trouvent aucun appui dans les Saintes Écritures:
1) Parmi toutes les inventions humaines en usage dans l’Église romaine et contraires à l’Évangile, les plus anciennes

sont la prière pour les morts et le signe de croix qui furent
inventés vers 310. Ils furent officiellement adoptés vers 500 après Jésus- Christ.

2) La vénération des saints morts et des anges vers l’année 375.

3) La célébration quotidienne de la messe est entrée en usage en 394.

4) Le culte de Marie, mère de Jésus, et l’utilisation de l’expression « Mère de Dieu », viennent du concile d’Éphèse en 431.

5) Le monachisme a été introduit en occident par Benoît de Nurcie qui a construit le premier monastère au Mont Cassin en 528. Jésus a ordonné à ses disciples de prêcher à tous les peuples, non de se retirer dans des couvents et des monastères ( Mattieu 10 : 5-8; 28: 19-20; Marc 16: 15- 20 ).

6) La doctrine du purgatoire a été instituée par Grégoire le Grand vers 593.

7) La langue latine pour le culte a été imposée par le même pape en 600.

8) Selon l’Évangile, les prières doivent être adressées à Dieu seul. Dans l’Église primitive, aucune prière n’a jamais été faite aux saints ou à Marie. Cette pratique a commencé en 600 ( Matthieu 11 : 28; Luc 1: 46; Actes 10 : 25; 26; 14 14-18 ).

9) La papauté est d’origine païenne. Le titre de pape ou évêque universel a été donné par l’empereur Phocas à l’évêque de Rome en 607. L’empereur a fait cela pour contrarier l’évêque de Constantinople qui l’avait excommunié pour avoir fait assassiner son prédécesseur, l’empereur Maurice. L’Évêque de Rome, Grégoire le Grand, refusa le titre, mais son successeur, Boniface III, fut le premier à se parer du titre de pape. Jésus n’a désigné aucun chef parmi les apôtres, car il est le chef immortel de l’Église (Lue 22 24-26; Éphésiens 1: 22-23; Colossiens1:18; 1 Corinthiens 3 11).

10) La virginité perpétuelle de Marie a été imposée comme dogme par le concile du Latran en 649. L’Évangile affirme que Jésus est né de la vierge Marie, mais que celle-ci a mené une vie conjugale normale après la naissance du Seigneur. C’est ainsi qu’elle a donné à Joseph quatre fils dont les noms sont connus et plusieurs filles (Matthieu 1; 25; 13 : 55-56; Actes 1: 14) NDT.

11) Le baisement du pied du pape a commencé en 709. Les empereurs païens se faisaient baiser le pied. De nos jours, cette pratique est abandonnée, mais le pape se donne en spectacle pour être applaudi et vénéré par les foules. L’Évangile condamne cette pratique (Actes 10 :25-26; Apocalypse 19 :10 ; 21: 22 ).

12) Le pouvoir temporel du pape a été instauré en 754. Lorsque Pépin le Bref, l’usurpateur du trône en France, descendit en Italie à l’appel du pape Étienne II pour faire la guerre aux Lombards, il confisqua la ville et les environs de Rome qu’il donna au pape. Jésus a formellement interdit cela et il a lui-même refusé d’être fait roi (Matthieu 4 : 8-9; 20 : 25-26; Jean 18 : 36 ).

13) L’adoration de la croix, des images et des reliques a été officiellement adopté en 787. Ce fut sur l’ordre de l’impératrice Irène de Constantinople qui avait crevé les yeux de son propre fils. Elle avait convoqué un concile à la demande d’Adrien 1ier évêque de Rome. Dans la Bible, le culte des images est appelé de l’idolâtrie et se trouve sévèrement condamné (Exode 20 : 4-6; Deutéronome 27: 15; Psaume 115 ; Jérémie 10: 1-5).

14) L’utilisation de l’eau bénite, dans laquelle le prêtre jette une pincée de sel, fut autorisée en 850.

15) La vénération de saint Joseph a commencé en 890.

16) L’utilisation des cloches dans les églises a été introduite par le pape Jean XIV à Saint-Jean de Latran en 965.

17) La première canonisation de saint a été faite par le pape Jean XV en 955.

18) Le jeûne du vendredi et du carême fut imposé officiellement en 998. 19) La messe comme sacrifice a été développé graduellement et y assister devint obligatoire au XIe siècle. L’évangile enseigne que le sacrifice du Christ a été offert une fois pour toutes et qu’il ne doit pas être répété, mais seulement commémoré dans le repas du Seigneur (Hébreux 7 : 27; 9 : 26-28; 10: 10-14 ). 20) Le célibat des prêtres a été décrété par le pape Grégoire VII en 1079. L’Évangile, au contraire, enseigne que les serviteurs de Dieu peuvent avoir une épouse et des enfants. Pierre était marié. Paul prescrivait que les anciens (synonyme d’évêque ou pasteur) devaient avoir une famille (1 Timothée 3 : 2, 5, 12 : Matthieu 8 : 14: 15) .

21) Le rosaire fut introduit par Pierre 1′Ermite en 1090. Le chapelet a été imité des musulmans. Compter les prières est une pratique païenne que le Christ a condamnée (Matthieu 6 5-13 ).

22) La « sainte inquisition » pour éliminer les hérétiques a été instituée par le concile de Vérone en 1184. Jésus a condamné la violence et n’a jamais obligé personne à accepter sa religion

.
23) Les indulgences (par lesquelles on remet la punition des péchés) ont été concédées pour la

première fois en 850 par le pape Léon IV à ceux qui montaient la Scala Sancta sur les genoux. Leur vente commença en 1190 et se prolongea jusqu’à la Réforme (XVIe). St-Pierre a refusé l’argent de Simon le Magicien qui croyait pouvoir acquérir le don de Dieu avec de l’or ( Actes 8: 20 ). La religion chrétienne conforme au Nouveau Testament s’oppose à un tel trafic qui a provoqué la Réforme protestante du XVIe siècle.

24) Le dogme de la transsubstantiation a été décrété par le pape Innocent III en 1215. Avec cette doctrine, le prêtre prétend créer Jésus-Christ chaque jour et le manger en présence du peuple pendant la messe. L’Évangile condamne une telle absurdité. Dans le repas du Seigneur, le Christ est présent d’une manière spirituelle ( Luc 22 : 19-20; Jean 6:63; 1 Corinthiens 11:26 ).

25) La confession auriculaire, ou confession des péchés à l’oreille du prêtre, a été instituée par le même pape au concile du Latran en 1215. L’Évangile ordonne de confesser les péchés directement à Dieu et à ceux que l’on a offensés. Judas s’est confessé aux prêtres et puis il s’est pendu ( Psaume 51: 1-12; Luc 7:48-50; 15:21; 1 Jean 1: 8-9 ).

26) L’adoration de l’hostie a été décrétée par le pape Honorius III en 1220. C’est ainsi que l’Église romaine adore un Dieu fabriqué par la main des hommes. Cette pratique est le sommet de l’idolâtrie et elle est absolument contraire à l’esprit de l’Évangile ( Jean 4 : 23-24 ) .

27) Le scapulaire a été inventé par Simon Stock. Un *carme anglais en 1287. *Religieux de l’ordre du Carmel, ordre contemplatif institué en Syrie au XIIe siècle, rangé au XIIIe siècle parmi les ordres mendiants. (On distingue les carmes chaussés, fidèles aux règles d’origine, des carmes déchaux ou déchaussés [pieds nus dans des sandales], adeptes de la réforme de saint Jean de la Croix, en 1593.)

28) Le Baptême par aspersion a été reçu légalement par le concile de Ravenne en 1311. Le baptême selon le Nouveau Testament est une immersion dans l’eau qu’il faut administrer aux seuls croyants ( Matthieu 3 : 6, 7 et 16; 28 : 18-20; Marc 16: 16; Actes 8 : 36-37; 19: 18) .

29) L’Église romaine a interdit la coupe de la communion aux fidèles au concile de Constance en 1415. L’Évangile demande de célébrer la communion avec du pain et du vin ( Matthieu 26 : 27; 1 Corinthiens 11 :25-27 ).

30) La doctrine du purgatoire devint un dogme au concile de Florence en 1439. Dans l’Évangile, aucune parole ne fait allusion au purgatoire inventé par les prêtres. Le sang de Jésus-Christ est la seule purification de nos péchés (1 Jean 1: 7-9; 2 : 1-2; Jean 5 : 24; Romains 8: 1).

31) La liste des sept sacrements a été dressée pour la première fois par Pierre Lombard en 1160 après Jésus-Christ, mais la doctrine des sept sacrements est devenue officielle au concile de Florence en 1439.

32) « L’Ave Maria », prière adressée Marie, fut rédigée en 1196 par Odon, évêque de Paris, pour sa première partie qui est tirée de la Bible. Le pape Pie V compléta cette prière avec la seconde partie qui est « une prière de l’Église » en 1568. La Bible exhorte, en plusieurs endroits, à prier Dieu seul. La prière adressée à d’autres est considérée comme de l’idolâtrie. Marie n’a jamais dit de lui adresser nos prières.

33) Le concile de Trente a déclaré que la Tradition devait être considérée comme ayant une autorité égale à la Bible en 1545. Par tradition, il faut entendre les enseignements humains. Les pharisiens avaient la même croyance et Jésus les a repris vivement parce qu’ils annulaient la parole de Dieu avec leur tradition humaine (Marc 7: 7-13; Colossiens 2 : 8; Apocalypse 22 : 18).

34) Les livres apocryphes (Tobie, Judith, des compléments au livre d’Esther, Sagesse, Ecclésiastique, Baruch, Lettre de Jérémie, trois chapitres au livre de Daniel, 1 et 2 Maccabées – NDT) ont été également ajoutés à la Bible au concile de Trente en 1546. Ces livres ne sont pas reconnus par les Juifs (Apocalypse 22: 18).

35) La profession de foi catholique de Pie IV fut imposée en 1560. Les vrais chrétiens se conforment seulement à l’Évangile et à la doctrine des apôtres qui sont plus anciens de 1500 années.

36) La dévotion au Sacré-Coeur a été adoptée officiellement en 1765. L’Immaculée conception de Marie a été proclamée comme dogme par le pape Pie IX en 1854. L’Évangile, au contraire, déclare que tous les hommes, excepté le Christ, sont des pécheurs et que Marie elle-même a eu besoin du Sauveur (Luc 1: 30 et 46-47; Romains 3 :23; 5 : 12; Psaume 51:5).

37) Le pape Pie IX a établi le dogme de l’Infaillibilité papale en 1870. Ceci est le sommet du blasphème et le signe de 1′apostasie et de l’antichrist annoncé par l’apôtre Paul ( 2 Thessaloniciens 2 : 2-12; Apocalypse 13 : 5-8 et 18 ). La Bible déclare qu’il n’existe aucun homme juste sur la Terre qui ne pèche jamais ( Romains 2: 4-23; 2 Thessaloniciens 2 : 3-4; Apocalypse 17 : 3-9; 13 : 18 )

38) Pie X a condamné le modernisme et toutes les découvertes scientifiques qui déplaisent au pape en 1907. Ceci avait été fait par Pie IX dans le Syllabus de 1864.
39) Pie XI a condamné l’école publique en 1930.

40) Le même Pie XI a confirmé la doctrine de Marie « Mère de Dieu » en 1931. Cette doctrine fut inventée pour la première fois par le concile d’Éphèse en 431. C’est une hérésie contraire aux paroles mêmes de Marie ( Lue 1 : 46-49 ).

41) L’Assomption de la vierge Marie a été proclamée par le Pape Pie XII en 193O. 42) Pie XII a proclamé Marie « Reine du Monde » en 1954. 43) Paul VI a proclamé Marie « Mère de I’ Église » en 1964.

UN APPEL CHALEUREUX À CHAQUE CHRÉTIEN

CHER AMI, je sais précisément ce que vous pensez de ces choses, car moi aussi j’ai été un catholique romain sincère.
Je cherchais cependant le salut et la vérité. Je pensais qu’il devait exister une religion que je voulais la meilleure: celle que le Christ et les apôtres prêchaient et que Marie et les premiers saints professaient et pratiquaient.
Dieu et ma conscience me disaient que la vraie religion se trouve dans la Sainte Bible, parce qu’elle est l’unique livre qui contient assurément l’enseignement du Christ et des apôtres.
En lisant la Bible, spécialement le Nouveau Testament, non seulement je n’ai pas trouvé les doctrines catholiques romaines, mais ces pratiques étaient sévèrement condamnées. J’ai trouvé clairement écrit dans l’Évangile que le Seigneur Jésus-Christ est le seul sauveur des péchés et qu’il était prêt à me sauver ainsi que tous les hommes.
Le Saint Esprit m’a poussé à prier le Seigneur avec les simples paroles de Pierre: « Seigneur, sauve moi ! » (Matthieu 14 : 30), et avec celles du publicain: « O Dieu, sois apaisé envers moi, pécheur ! » (Luc 18: 13).
Le Seigneur a exaucé ma prière, il a pardonné mes péchés et il m’a donné la paix de mon âme. Serez-vous surpris si je vous dis que j’aime maintenant le Seigneur Jésus-Christ plus que toute autre personne dans le ciel et sur la Terre ?
« Mon âme exalte le Seigneur et mon esprit exulte (éprouver une joie très intense) en Dieu mon Sauveur » (Luc 1 46-47).

NAITRE DE NOUVEAU

« Ne t’étonnes pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. » Jean 3:7
« Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » (1 Jean 5 : 13).

ASSEMBLÉE CHRÉTIENNE Association sans but lucratif Rue de Forrière, 321, 6180 COURCELLES (Belgique)
Traduit et imprimé avec l’autorisation des ÉDIZION CENTRO BIBLICO

La nouvelle naissance n’est pas humaine mais spirituelle. Pour naître de nouveau et ainsi être sauvé et participer à la gloire de Dieu et à la construction de son royaume, tout homme, parce qu’il est pécheur, doit reconnaître sa nature pécheresse et s’en repentir en prière directement au Seigneur. Il faut lui demander pardon et croire que son sacrifice sur la croix nous a sauvées de cet état de pécheur

Laisser un commentaire

Maisonsaintbenoit |
Salut universel |
Le monde de Rikuko |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wiccanlife
| Nouvelles Disciplines Pasto...
| Ermitage des heritiers