Qui est le Père Noël première partie/3 ( du blog Bible et nombres, par Gérard Colombat)

Qui est le Père Noël

première partie/3

Film le Pole Express: détail

« Rencontre magique« 

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

 

Jésus-Christ s’est offert en sacrifice sur le bois d’un arbre.

 

guirlande de fête
guirlande de fête

«  [...] Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui mette au cou une grosse meule de moulin, et qu’on le jette dans la mer. (Marc 9:42)

«  [...] Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. (Apocalypse 21/8)

«  [...] Dehors les chiens, les magiciens, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! (Apocalypse 22/15)

 

Dernière Mise à Jour: 11/12/2006

• Avant-propos • Introduction • Jésus-Christ /Père Noël
• Saint Nicolas (2e partie) • L’arbre de Noël • Le Père Noël
• Santa-Claus (2e partie) • Sources et sites Web • Naissance de Jésus selon Matthieu (2e partie)
• Conséquences et impact sur le devenir d’un enfant • Naissance de Jésus selon Luc (2e partie)
• Le pourquoi du Christmas shopping (2e partie) • Document: Lettre à propos du Père Noël (2e partie)
• Noël parodique de la tribulation (2e partie)
• conclusion (2e partie) • Les parents chrétiens doivent-ils raconter la légende du Père Noël à leurs enfants? (2e partie)

 

Film le Pole Express: détail

Affiche du film: « le pole express » de Robert Zemeckis

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

Mise à jour Décembre 2004

La rédaction de ce chapitre dédié au « Père Noël » en fin du… Millénaire dernier… m’a valu un grand nombre de mails envoyés par des parents désemparés par le contenu de cette page, ce que je peux facilement comprendre. La sortie du film « le Pôle Express » me permet donc de rédiger une légère mise à jour pouvant leur donner un éclaircissement complémentaire et un moyen d’expliquer en souplesse à leurs enfants la part de fiction et la part de rêve liées à cette « fête ».

Film le Pole Express

« traversée d’un lac gelé« 

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

 

Le film en lui-même est un chef d’œuvre, une invitation au rêve, réalisé par Robert Zemeckis, adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg (« Boréal-Express » en Français).

L’ensemble du film a pour principal objet un jeune enfant en quête d’une vérité car il doute de l’existence du Père Noël. A la veille de Noël, alors que ses parents le croient endormi, ils pensent qu’il est peut être temps de lui révéler la vérité et de mettre fin à la… magie. Ce dernier point suscite l’étonnement chez l’enfant alors que dans un grand fracas, un train « magique » s’immobilise devant sa maison. Un contrôleur, curieusement peu aimable, lui indique alors qu’il est en route vers le Pôle Nord et c’est ainsi qu’il se trouve embarqué dans ce voyage initiatique.

L’un des thèmes du film est que lorsqu’on devient adulte on perd la capacité d’entendre tinter les grelots du traîneau du Père Noël.

«  [...] Or, la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. (Hébreux 11/1)

 

A l’inverse de la religion chrétienne, « croire c’est voir ».

Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.
C’est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu’on ne voyait pas encore, et saisi d’une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c’est par elle qu’il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi.
C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage, et qu’il partit sans savoir où il allait.
9 C’est par la foi qu’il vint s’établir dans la terre promise comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu’Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse.
10 Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur.
11 C’est par la foi que Sara elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable d’avoir une postérité, parce qu’elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. (Hébreux 11/6-11)

Si le verset 6 est important dans ce chapitre 11, ce n’est pas par hasard mais intentionnellement que j’ai choisi ce chapitre 11 en le faisant terminer sur le verset11, incluant une séquence 9-11.

Film le Pole Express

« Episode du grelot« 

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

Au cours du voyage, un fantôme lui demande s’il croit aux fantômes, d’où la naissance du doute dans son esprit. Le grelot, selon « l’esprit merveilleux de Noël » est donc la récompense finale du Père Noël pour l’enfant qui croit. Le Père Noël devient donc la figure du Père Céleste qui récompense celui qui croit sans voir, le contrôleur personnifie la figure de Jésus-Christ, LE SEUL qui conduise vers la demeure du Père et le fantôme (qui sauve l’enfant au cours du voyage périlleux à bien des égards) est l’Esprit-Saint qui aide à croire. (En Anglais, « Esprit-Saint » peut se dire « Holy Spirit » ou « Holy Ghost« . « Spirit » se rapproche de notre mot « Esprit » alors que « ghost » désigne « un esprit » ou « un fantôme » en Anglais). Le voyage du « Pôle Express » devient donc à ce titre une recherche de Dieu et de la Foi.

Alors qu’il est entouré d’enfants de son âge, les adultes auxquels il se retrouve confronté forment une Trinité avec le contrôleur (Christ), le fantôme (Esprit-Saint) et le Père Noël (Père Céleste).

«  [...] et dit: Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. C’est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux. Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même. Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspende à son cou une meule de moulin, et qu’on le jette au fond de la mer. (Matthieu 18/3-6) – (Luc 18/15-17) – (Marc 10/14-16)…

«  [...] il nous a prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, (Ephésiens 1/5)

Les parents auront donc, grâce à ce film, l’opportunité plutôt inhabituelle par les temps qui courent, d’expliquer le film en le comparant point par point à ce que nous révèlent les Ecritures au sujet de la foi et du salut offert par Jésus-Christ, Notre Père et Créateur à tous, dont le trône se trouve dans les lieux célestes, et où la Nouvelle Jérusalem, notre demeure future nous attend, avec ses murailles longs de plus de 2200 km de côté et une hauteur équivalente. (se reporter au chapitre dédié « Jérusalem Céleste« ).

Sur le plan personnel, j’ajouterai que ma conversion personnelle s’est faite dans un train, sur la frontière Franco-Belge, un peu après la mi-Décembre 1977. A cette époque je savais depuis plusieurs années que le nombre 144 était inscrit partout dans la Création, comme le confirment les Ecritures.

Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’Agneau.
10 Il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu.
11 Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal.
12 Elle avait une grande et haute muraille. Elle avait douze portes, et sur les portes douze anges, et des noms écrits, ceux des douze tribus des fils d’Israël:
13 à l’orient trois portes, au nord trois portes, au midi trois portes, et à l’occident trois portes.
14 La muraille de la ville avait douze fondements, et sur eux les douze noms des douze apôtres de l’Agneau.
15 Celui qui me parlait avait pour mesure un roseau d’or, afin de mesurer la ville, ses portes, et sa muraille.
16 La ville avait la forme d’un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau, et trouva douze mille stades; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales.
17 Il mesura la muraille, et trouva cent quarante-quatre coudées, mesure d’homme, qui était celle de l’ange.
18 La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur.
19 Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce: le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d’émeraude,
20 le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d’hyacinthe, le douzième d’améthyste.
21 Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent.
22 je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu Tout-Puissant est son temple, ainsi que l’Agneau.
23 La ville n’a besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’Agneau est son flambeau.
24 Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire.
25 Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n’y aura point de nuit. (Apocalypse 21/9-25).

L’écartement des rails de chemin de fer est de 1m44. C’est aussi une mesure, celle de la muraille de la « Jérusalem Céleste« , mesure d’homme, qui était celle de l’ange. La séquence 9-11 inclut un « ravissement«  en esprit, celui de Jean et la lecture de la description de la Jérusalem Céleste, en conclusion de film ne peut queravir l’esprit d’un enfant, celui que je suis encore moi-même, lorsque j’aborde de tels sujets, ayant été ravi en esprit tant de fois dans ma vie.

Le « ravissement » est une des formes d’enlèvement céleste, dont on relève sept cas distincts dans les Ecritures, Ancien et Nouveau Testaments compris.

 

Enlèvement de l'Eglise

Nouveau Testament

Enlèvement de L’Eglise

sources: Fond d’écran chargeable sur le site de Pierre Gilbert

http://www.pleinsfeux.com

 

Le Septième et dernier Enlèvement cité dans les Ecritures est en Apocalypse, au chapitre 11, annoncé par une séquence 9-11 dont nous reparlerons en cours de chapitre.

Film le Pole Express

« Départ du Père Noël sur son traîneau« 

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

 

On retrouve naturellement dans ce film tous les thèmes de Noël, à savoir le Père Noël à barbe blanche dans sa tenue traditionnelle (on en reparlera), une hotte gigantesque, le traîneau, les rennes, les elfes, le sapin, les guirlandes, les décorations, les lumières dans les rues, la neige, les flocons, la glace, les étoiles, les cadeaux, la nuit, les contrées lointaines situées au Pôle Nord, la luminosité féerique de l’atmosphère…

Bref tout l’arsenal d’imprégnation classique d’un univers « charmeur » et envoûtant au sens « magique« . Mais le thème est particulier toutefois dans la mesure où un enfant, doutant de l’existence du Père Noël, se retrouve embarqué à bord d’un « Midnight Express », le « Pôle Express » avec d’autres incrédules de son âge. Et cet aspect de la chose permettra aux parents de mettre fin au mensonge et aux illusions tout en gardant intacts la féerie et le rêve dans l’esprit de leur enfant, initié à la soudaine tristesse d’une réalité désenchantée avant de devenir désenchantante!

Mais combien de parents ont-ils conscience qu’ils sont eux-même trompés et qu’un jour prochain, un « Noël » planétaire est annoncé dans les Ecritures, un « enchantement » à taille planétaire, suivi d’une désillusion sans nom, c’est à dire concoctée par l’Innommable, celui qu’Harry Potter appelle — Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom — alias « Lord Voldemort« , un nom bien Français, précédé du mot « Seigneur », sous la plume de la sorcière J. K. Rowling.

Film le Pole Express

« Entre vertiges et épreuves« 

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

 

Cette image semble « impossible », « sans issue », difficile à croire… pour un esprit d’adulte « Cartésien » qui ne « croit plus au Père Noël » depuis longtemps. Je ne parle cependant pas de la longueur du train, du degré de la pente à gravir, de la capacité de traction de la locomotive sur rail glissant mais de la destination de cette rampe d’élévation!

Film le Pole Express

« Vers la cité du Père Noël« 

Détail d’une maquette de présentation du film

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

En fait, les images de la séquence suivante dans le film montrent, comme on peut le voir sur ce détail d’une maquette de présentation, un viaduc sur lequel s’engage le train, situé à l’opposé de la prise de vue et caché par « voie » de conséquences! Au loin, sur la droite on aperçoit la cité du Père Noël, surplombée d’une étoile, sous un ciel d’aurores boréales, les « lumières du Nord » (« Northern Lights »), comme les nomment les anglo-saxons.

Tour de Babel selon  Brugel

Tour de Babel selon Brugel

Cette montagne glacée a l’apparence d’une tour de Babel peinte par Brugel.

«  [...] Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués. (Apocalypse 13/15).

Si Jean, le rédacteur de ce verset extrait de son Livre de l’Apocalypse qui clôt le Nouveau Testament assistait à une séance de cinéma, il « croirait » certainement que ses visions se sont réalisées et que notre époque est celle de la fin des temps (et non du monde).

«  [...] L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, (2 Thess. 2/9-11).

Et Paul lui-même rédacteur de ces versets en serait tout autant convaincu!

croient au mensonge, toutes sortes de miracles

Le Père Noël est un mythe, un mensonge et croire au Père Noël, c’est explicitement croire au mensonge…

Que dire alors des parents « chrétiens » qui enseignent ce mensonge à leurs enfants dans ces condition?

et comme un train peut en cacher un autre…, un mensonge peut en cacher d’autres!

 

De manière logique, la couleur dominante pendant la plus grande partie du film est le bleu, comme l’est la lumière aux pôles par reflection naturelle, et ces rayons bleutés, à l’exemple des premières images du film infâme « la passion » de Monsieur M. Gibson, m’obligent à rappeler l’existence du « Blue Beam Project » ou « Projet du Rayon Bleu » (voir le chapitre projet blue beam).

Film "contact"

A noter à ce sujet que Robert Zemeckis, le réalisateur du « Pôle Express«  est aussi l’auteur des films « Apparences », « Forrest Gump »… et surtout « Contact » sorti en Septembre 97.

Ce « Blue Beam Project » avait été dénoncé par le journaliste Canadien d’investigation, un Veilleur à qui je rends hommage par ces lignes, Serge Monast (Agence Internationale Presse Libre) dans les années 95/96, quelques temps avant sa mort « suspecte ».

Si un tel Projet semble a priori être totalement extravagant ou voire même un « hoax » de taille, digne du Big Brother Orwellien et si la mise en place n’est pas encore d’actualité selon le bon vieux procédé du « debunking » traditionnel du monde de l’ufologie (voir « X-Files), il est toutefois salutaire, comme l’a bien exprimé un site francophone, je cite:… de prendre conscience que des usages quasiment magiques d’une combinaison de satellites, lasers, ordinateurs et ondes électromagnétiques rendent possible la construction d’un véritable « show planétaire de réalité virtuelle » susceptible de tromper massivement les populations.

Se reporter au chapitre « projet blue beam » pour le développement.

Film le Pole Express

« La cité du Père Noël« 

Film: « le pole express » de Robert Zemeckis

adapté du livre the « Polar Express » de Chris Van Allsburg

(« Boréal-Express » en Français)

- Décembre 2004 – (© Warner Bros) -

 

Les aurores boréales, comme nos petits ont pu les voir auparavant dans le dessin animé « Frère des ours » en début d’année 2004, totalement chamanique et New Agien, rappellent que les Ecritures nous ont annoncé des signes dans les cieux. Cette capture d’écran de la ville du Père Noël, une « Jérusalem céleste » Nordique, nous montre un sapin de Noël à l’intersection des deux axes cardinaux « SS », avec un « S » pour « Sud » ou « South ». On reparlera de cette combinaison « SS ». Cette perspective n’est pas sans rappeler le sapin de Noël érigé sur la Place Saint Pierre à Rome.

«  [...] Elle s’éleva jusqu’à l’armée des cieux, elle fit tomber à terre une partie de cette armée et des étoiles, et elle les foula. (Daniel 8/10)
«  [...] Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. (Matthieu 24/29)
«  [...] les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées. (Marc 13/25)
et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme les figues vertes d’un figuier secoué par un vent violent.
 (Apocalypse 6/13)
«  [...] Le troisième ange sonna de la trompette. Et il tomba du ciel une grande étoile ardente comme un flambeau; elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux. (Apocalypse 8/10)
«  [...] Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clé du puits de l’abîme lui fut donnée,(Apocalypse 9/1)

Et l’examen de cette étoile centrale au sommet d’un sapin pyramidal, que l’on voit « tomber » au cours du film, puis rattrapée de justesse par des Elfes, appelle quelques commentaires à connotation eschatologique.

«  [...] Voici, l’Éternel dévaste le pays et le rend désert, Il en bouleverse la face et en disperse les habitants. (Esaïe 24/1)

Par définition, le mot « bouleverser » se décomposant en « boule-verser » indique le sens de position d’une sphère, d’une boule, d’un globe ou même d’une bulle. L’origine du mot a un fond commun avec le mot « déboulonner » et la chute de statues de Lénine ou de Saddam Hussein déboulonnées ou arrachées de leurs socles et autres piédestaux sont liées à des « révolutions » ou des « bouleversements » à grande échelle, avec des répercussions sur l’Ordre Mondial établi.

Le basculement des pôles serait donc, comme cela est déjà arrivé dans le passé, un « bouleversement » au sens propre du terme.

«  [...] Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu’un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes. Le ciel se retira comme un livre qu’on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’agneau; car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister? (Apocalypse 6/12-17).

«  [...] Et le ciel se retira comme un livre qui s’enroule, et toute montagne et toute île furent transportées de leur place. (version Darby)

 

A l’exemple de ce verset, la Bible fait à plusieurs reprises référence à ces « bouleversements » passés ou encore à venir où le ciel semble être roulé alors que l’axe de la terre bascule, perturbant ainsi sa révolution.

Mais les Juifs, pleins de jalousie, ayant pris quelques méchants hommes de la populace, et ayant fait un amas de peuple, troublèrent la ville, et ayant assailli la maison de Jason, ils cherchèrent Paul et Silas pour les amener au peuple.
Mais ne les ayant pas trouvés, ils traînèrent Jason et quelques frères devant les magistrats de la ville, en criant: Ces gens qui ont bouleversé la terre habitée, sont aussi venus ici;
et Jason les a reçus chez lui, et ils contreviennent tous aux ordonnances de César, disant qu’il y a un autre roi, Jésus.
et la foule et les magistrats de la ville, qui entendaient ces choses, furent troublés.
9 et après avoir reçu caution de Jason et des autres, ils les relâchèrent.
10 et aussitôt les frères envoyèrent Paul et Silas, de nuit, à Bérée, lesquels étant arrivés, entrèrent dans la synagogue des Juifs.
11 Or ceux-ci étaient plus nobles que ceux de Thessalonique; et ils reçurent la parole avec toute bonne volonté, examinant chaque jour les écritures [pour voir] si les choses étaient ainsi. (Actes 17/5-11)

Intentionnellement, j’ai inclus un 9/11 en fin de cet extrait Biblique pour rappeler au lecteur ce qu’est un événement susceptible de bouleverser une population mondiale. Et c’est tout autant intentionnellement que j’ai surligné le nom de « Jason » et illuminé « examinant chaque jour les écritures [pour voir] si les choses étaient ainsi« .

N’oublions pas que la « fête » de Noël est censée être une fête religieuse « chrétienne ».

Intentionnellement,, à maintes reprises, j’ai évoqué le signe de « JONAS » dans la séquence « JASON » correspond aux 153 jours fixes (que l’année soit bissextile ou pas) de la période « Juillet-Août-Septembre-Octobre-Novembre » ou « July-August-September-October-November » Outre-Atlantique.

Le film « le Pôle Express » est sorti en salle le 1er Décembre en France au lendemain du 30 Novembre, le 153e jour de cette période « JASON« .

 

arbre de Noël au Rockefeller center

Arbre de Noël et statue d’Apollon , le « Dieu du soleil« 

devant le Rockefeller Center à New York

Sources; http://www.newsday.com/media/photo/2003-12/10472367.jpg

C’est au 30 Novembre, chaque année, que ce sapin est mis en lumière devant le Rockefeller Center à New-York.

Apollon?

Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clef du puits de l’abîme lui fut donnée,
et elle ouvrit le puits de l’abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d’une grande fournaise; et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits.
De la fumée sortirent des sauterelles, qui se répandirent sur la terre; et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu’ont les scorpions de la terre.
Il leur fut dit de ne point faire de mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur le front.
Il leur fut donné, non de les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois; et le tourment qu’elles causaient était comme le tourment que cause le scorpion, quand il pique un homme.
En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d’eux.
Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat; il y avait sur leurs têtes comme des couronnes semblables à de l’or, et leurs visages étaient comme des visages d’hommes.
Elles avaient des cheveux comme des cheveux de femmes, et leurs dents étaient comme des dents de lions.
9 elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer, et le bruit de leurs ailes était comme un bruit de chars à plusieurs chevaux qui courent au combat.
10 elles avaient des queues semblables à des scorpions et des aiguillons, et c’est dans leurs queues qu’était le pouvoir de faire du mal aux hommes pendantcinq mois.
11 elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon(Apocalypse 9/1-11)

 

marché de Noël de Lyon 2006

— Marché de Noël de Lyon — Décembre 2006 —

— Document personnel – pas de copyright —

Cliquer sur le panorama pour l’agrandir (2760 x 787 pixels)

En examinant les écritures, ce 9/11, incluant une séquence 9-11, évoque sans détours un des noms de « scène » de Satan. Le 2 Décembre 2004, au lendemain de la sortie du film « le Pôle Express« , le bicentenaire du sacre de Napoléon était « fêté ». Si NAPOLEON se termine par LEON ou NOEL écrit à l’envers, la séquence « APOLEON » est directement inspirée du nom « Apollon« .
Apollyon = « Destructeur », l’ange des abîmes, le Destructeur…

Le Destructeur… à New York?

Apollo 911
Apollo 119

Le premier pas de l’homme sur la lune, selon la thèse officielle, lors de la mission Apollo 11 était précurseur d’un autre passage…

Et si « cinq mois » représentent selon la date de démarrage une période de temps longue de 150 à 153 jours, des essaims de « sauterelles » à la dimension des fléaux décrits dans la Bible se sont répandus en Egypte, en Israël, aux Canaries… tout au long de la deuxième moitié du mois de Novembre 2004.

 

Film lBad Santa

Cette année, le Père Noël ne vous fera pas de cadeaux

- « BAD SANTA«  (« MAUVAIS SANTA« ) – (Décembre 2004) -

 

Sources: http://www.cinema.vrn.ru/images/13dec/bad_santan.jpg

 

Le cinéma, une invention des frères « Lumière« , permet aux Illuminati de répandre leur venin dans le monde entier par le truchement d »Hollywood ».

 

 

HOLY WOOD

« HOLY » signifie « SAINT » ou « SACRE » dans notre langue… On peut donc traduite « HOLY WOOD » par « BOIS SAINT« .

HOLLYWOOD

 

et si « HOLLY » se prononce comme « HOLY« , « HOLLY » signifie « HOUX » dans notre langue, une plante parasite utilisée à Noël par exemple, selon les rites païens rattachés à cette « fête ».

On peut retrouver dans le même pays cette lettre « L » — si riche en évocations sonores dans notre langue — à valeur ajoutée sur une déclaration écrite bien connue, circulant dans le monde entier à savoir le dollar Américain.

In God we trust

« EN DIEU NOUS CROYONS« 

 

 

 

«  [...] Nul ne peut servir deux maîtres; car, ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre: vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. (Matthieu 6/24)

Mammon = « richesse »
1) Mammon
2) trésor
3) richesses (qui sont personnifiées et opposées à Dieu)

en examinant les Ecritures, est-il possible d’écrire une dédicace à Dieu sur un billet, et qui plus est, un support totalement occulte?

In Gold we trust

« A L’OR NOUS CROYONS« 

 

 

«  [...] Le poids de l’or qui arrivait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d’or, (1 Rois 10/14).

 

Disney signature 666

Signature de Walt Disney

Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là.
10 Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, demagicien,
11 d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.
12 Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel; et c’est à cause de ces abominations que l’Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. (Deut 18/9-12)

La notion d’enchanteur est très proche de celle de la magie dans les Ecritures:

enchanteurmagicien, partager, enchantements, troupe;

1) association, compagnie, bande, troupe
2) partage, association, société
3) un magicien, un charmeur, celui qui fait des incantations

«  [...] Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. (Apocalypse 21/8)

«  [...] Dehors les chiens, les magiciens, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge! (Apocalypse 22/15)

Notre génération a eu son enfance baignée par la magie  »Disney » au temps de Noël, que ce soit au cinéma ou plus gravement, dans les « foyers » avec la télévision. On notera au passage que Walt Disney, franc-maçon au 33e degré, dissimulait trois « six » dans sa signature (entourés d’un cercle par mes soins). Et dans cet univers « magique« , la baguette « magique » y tient une grande place dans la main de Mickey, des fées bonnes ou méchantes, des sorcières et bien d’autres personnages « animés« .

Publicité Vodafone

— Cologne — Décembre 2005 — Document personnel — pas de copyright —

Le 666 est parfois présent sur les sapins de Noêl comme cette publicité Vodafone le montre dans une vitrine Allemande.

Il existe, en sorcellerie donc, puisque c’est de cela qu’il s’agit, plusieurs types de baguette magique.

Celle des magiciens, des sorciers et des fées est un bâton court, taillé dans un coudrier, coupé le premier Mercredi de la lune entre 11h et minuit, la onzième et dernière heure de la journée donc, en prononçant les mots « magiques » nécessaires durant cette opération. Cette baguette permet par exemple de tracer un cercle pour invoquer des démons tout en s’en protégeant. Cette baguette magique de « sorcier » est différente de la baguette du « sourcier » (notre langue parfois…), une branche de hêtre, d’aulne ou de coudrier en forme de « fourche« , tenue à deux mains et non une, et permettant de détecter la présence d’eau (ou de minerais) dans le sous-sol.

«  [...] L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, (2 Thess. 2/9-11).

Le houx placé dans une maison est censé protéger le foyer contre les méfaits des Elfes et des Fées. Et comme il est lié aux fêtes de l’hiver et du culte des dieux du soleil, il se rattache tout naturellement à la fête de Noël depuis les origines. Le houx est aussi un symbole de fertilité, de richesse, d’abondance, de chance et de prospérité.

Une baguette de sorcier confère à son utilisateur des pouvoirs dérobées aux puissances célestes ou conférés par des démons.

Caducée

On note les deux ailes

« HOLLY » comporte deux… « L« 

Elle est à l’origine du Caducée des médecins autour duquel deux serpents s’enroulent, porté par Asclépios, le dieu guérisseur et fils d’Appolon, lequel Apollon avait troqué une baguette magique contre une lyre avec Hermés (Mercure) qui la portait comme signe de reconnaissance de sa mission de messager des dieux. Satan, l’ancienmaître de musique, est le chef d’orchestre qui brouille les pistes tout en multipliant les indices de reconnaissance de sa puissance chez ses serviteurs.

Dans le cas d’Harry Potter, la baguette magique est faite à partir d’une branche en bois de houx, ou « HOLLYWOOD » en Anglais. Elle lui permet de partager toutes sortesde pouvoirs, c’est à dire en d’autres mots la puissance de « Lord Voldemort » — Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom — pour le combattre ou sen défendre, d’effectuer des « TOURS » et et des prodiges mensongers pour le bien au lieu du mal! « Lord Voldemort » est un archétype d’Antéchrist.

Harry Potter, cette œuvre impie nous vient d’Angleterre et la nature de l’événement « HOLLYWOODIEN » des « TOURS » du WTC relève de la même nature « magique » et « prodigieuse« .

9 Si Pharaon vous parle, et vous dit: Faites un miracle! tu diras à Aaron: Prends ta verge, et jette-la devant Pharaon. Elle deviendra un serpent.
10 Moïse et Aaron allèrent auprès de Pharaon, et ils firent ce que l’Éternel avait ordonné. Aaron jeta sa verge devant Pharaon et devant ses serviteurs; et elle devint un serpent.
11 Mais Pharaon appela des sages et des enchanteurs; et les magiciens d’Égypte, eux aussi, en firent autant par leurs enchantements.
12 Ils jetèrent tous leurs verges, et elles devinrent des serpents. Et la verge d’Aaron engloutit leurs verges. (Exode 7/9-12)

Intentionnellement une nouvelle fois, j’ai choisi une séquence 9-11 pour rappeler que la magie est reconnue par les Ecritures avec l’exemple bien connu de Moïse et Aaron confrontés à Pharaon et ses magiciens.

«  [...] Mon peuple consulte son bois, et c’est son bâton qui lui parle; Car l’esprit de prostitution égare, et ils se prostituent loin de leur Dieu. (Osée4/12)

branche, bâton, pique, houlette;

1) verge, bâton
1a) branche, bâton
1b) bâton (de voyage)
1c) baguette (de magicien)
«  [...] Je suis trop petit pour toutes les grâces et pour toute la fidélité dont tu as usé envers ton serviteur; car j’ai passé ce Jourdain avec mon bâton, et maintenant je forme deux camps. (Genèse 32/10)

La baguette est aussi un instrument de clairvoyance, de médiation entre les Puissances invisibles, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Il suffit de lire le livre des Nombres et certains passages comme celui du rameau d’Aaron dont la floraison est un signe d’élection divine.

«  [...] Lamentez-vous sur lui, vous tous qui l’environnez, Vous tous qui connaissez son nom! Dites: Comment ce sceptre puissant a-t-il été brisé, Ce bâton majestueux? (Jérémie 48/17)

«  [...] Jonathan ignorait le serment que son père avait fait faire au peuple; il avança le bout du bâton qu’il avait à la main, le plongea dans un rayon de miel, et ramena la main à la bouche; et ses yeux furent éclaircis. (1 Samuel 14/27)

Le nombre 11 étant lié à la silhouettes des tours du WTC, le chapitre 11 mérite qu’on s’y penche à nouveau puisqu’il y est question de roseau ou de canne à mesurer:

on me donna un roseau semblable à une verge, en disant: Lève-toi, et mesure le temple de Dieu, l’autel, et ceux qui y adorent.
Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois.
Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours.
ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre.
Si quelqu’un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis; et si quelqu’un veut leur faire du mal, il faut qu’il soit tué de cette manière.
ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu’il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu’ils le voudront.
Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera.
et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Égypte, là même où leur Seigneur a été crucifié.
9 Des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre.
10 et à cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre.
11 Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient.
12 et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait: Montez ici! et ils montèrent au ciel dans la nuée; et leurs ennemis les virent.
13 A cette heure-là, il y eut un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville, tomba; sept mille hommes furent tués dans ce tremblement de terre, et les autres furent effrayés et donnèrent gloire au Dieu du ciel. (Apocalypse 11/1-13).

 

Boutique X-mas

Boutique de Noël dans le hall de la gare de Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2004

Les 42 mois de 30 jours Bibliques ou mille deux cent soixante jours représentent trois ans et demi, une demi période de tribulation donc, avant que commence celui de la Grande Tribulation, est soulignée par les trois jours et demi de liesse, de réjouissances, d’allégresse et d’échanges à distance de présents dans le monde entier, décrits selon cette séquence 9-11. Les quasi quotidiens tremblements de terre majeurs qui ont frappé de nombreux pays comme jamais encore au cours du mois de Novembre 2004 ne font que renforcer l’aspect eschatologique de ce chapitre reconsidéré dans un futur qui s’annonce de plus en plus proche et au moins probable pour les incrédules et les impies.

Un jour, comme celui du 11 Septembre 2001, compte 24 heures. Et 24 jours séparent le 153e jour de la période Jason du minuit « chrétien », au soir du 24/12… 12 est le symbole de partage d’une journée. Tout comme Enoch âgé de 365 années, fût enlevé avant le déluge Noétique, l’Eglise sera ravie dans le filet Christique symbolisé par le nombre 153 auprès du Seigneur, permettant l’avènement de l’Antéchrist avec un temps de tribulation égal à 2520 jours, plongeant le monde entier dans la détresse, et le numéro d’appel d’urgence 911 en vigueur aux USA ne sera plus d’aucune utilité. Et c’est au milieu de cette nuit, un minuit d’une autre nature depuis longtemps annoncé, et de ces temps de ténèbres épaisses que Satan sera chassé du ciel, « animé » d’une grande colère contre le genre humain.

9 et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.
10 et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, ainsi que la puissance, le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.
11 ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.
12 C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps.
13 quand le dragon vit qu’il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté le fils.
14 et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu’elle s’envole au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent.
15 et, de sa gueule, le serpent lança de l’eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l’entraîner’entraîner par le fleuve.
16 Mais la terre secourut la femme, elle ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule.
17 et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au reste de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui retiennent le témoignage de Jésus. (Apocalypse 12/9-17)

Fin de mise à jour

Faute de temps, la suite de ce chapitre n’a pas été mise à jour. Elle date donc de plusieurs années.

Lyon fête des lumières 2004

— Lyon - Fête des lumières – 8 Décembre 2004 —

— marché de Noël —

— Document personnel – pas de copyright —

Qui est le Père Noël première partie/3 ( du blog Bible et nombres, par Gérard Colombat) dans Réveil linevert

Avant propos

 

 

NOEL

« EL » désignant « DIEU« ,

« NO-EL » devient « pas de Dieu« !

Selon notre désignation actuelle et non étymologique bien entendu!

 

- Tammuz, le Dieu solaire Babylonien, « réincarnation » de Nemrod selon sa veuve Sémiramis infidèle, était né un 25 Décembre

- Sun Ra, le Dieu solaire Egyptien était né un 25 Décembre

- en 168 avant JC, le général Antiochus Epiphane avait installé une statue de Zeus dans le temple à Jérusalem en le proclamant « Dieu », le jour d’anniversaire de Zeus, un 25 Décembre

- Rome fût séduite pendant sa colonisation de la Perse par le culte idolâtre de Mithra, né un 25 Décembre, la version Perse de Tammuz… Et c’est ainsi que le Tau ou croix de Tammuz/Mithra devînt un instrument de sacrifice pour plaire à ces dieux et que les Romains offrirent des sacrifices à leur nouveau dieu solaire en fixant sa date de naissance au… 25 Décembre!

Les lignes qui suivent peuvent choquer le lecteur et j’ai longtemps hésité avant de prendre la décision de les charger. Dieu ne m’a pas créé pour plaire aux hommes et être aimé d’eux mais pour dénoncer l’ampleur des dérives de cette fin de Millénaire, longuement et depuis longtemps concoctées par le Malin pour établir l’Antéchristà la fin des temps et non du monde comme certains le supposent par ignorance de la Parole pourtant très précise à ce sujet. Lorsque les hommes travaillent sans Dieu (« Laboratoire » intègre bien à l’origine les mots « labeur » et « oratoire »), ils sont à leur insu sous inspiration du Prince de ce monde qui ne manque pas de plans pour arriver à ses fins, c’est à dire égarer un maximum d’âmes pour leur faire perdre le salut. Contrairement à ce que chantent certaines stars dépravées du show-business,nous n’irons pas tous au Paradis!

Je suis moi-même affecté d’avoir été pendant longtemps trompé par le monde et ses systèmes mercantiles. La dominante de ce site est l’eschatologie. Je me dois donc d’y être fidèle, par amour du Maître et trop c’est trop. Beaucoup de « chrétiens » ont adopté Halloween (I) et (II) et j’en ai dû en prendre bonne note!

boite aux lettres

Quelque 800 000 enfants postent leur lettre à l’attention du Père Noël chaque année (chiffre officiel 2000) et ce sont autant de désillusions futures! je n’ai jamais écrit de lettre au Père Noël pour ma part mais ce chapitre est une riposte contre l’Imposteur!

 

M. Gorbatchev

 

Il est peut-être surprenant de découvrir le visage de M. Gorbatchev, successeur de Lénine, le « petit père des peuples »,« Le Bon Homme » que représentent encore de nos jours les cartes de vœux Russes, entouré d’enfants près d’un arbre illuminé… sur une page traitant de l’existence du Père Noël! Mais au-delà des disparités paradoxales se trouve une vérité cachée qu’il vaut mieux ne pas méconnaître!

Rentrons donc dans le vif du sujet!

Trois mots-clé: NoéNoëlNobel

Halloween étant venu renforcer le cycle festif de fin d’année, gageons que celui de Carnaval s’amplifiera avant Pâques. Mais par Carnaval, il faut comprendre Char naval. Le porte-avions Charles de Gaulle est prometteur en la matière. C’est Dieu qui a fermé depuis les cieux la porte de l’arche de Noé.

Marché de Noël flottant

Marché de Noël flottant sur un Köln-Düsseldorfer

- Cologne – Document personnel – pas de copyright – Décembre 2004

Car comme nous l’avaient annoncé les Ecritures, nous sommes à présent comme au temps de NoéNoël parce que ce devrait être une période de paix avec ce que l’on appelle la trêve dite des confiseurs ou de Noël de moins en moins respectée. Nobel comme un symbole paradoxal de paix puisque le prix Nobel évoque l’activité industrielle de son Fondateur : les explosifs! On a même vu en 1951, M. Chilsholm déclarer dans le cadre de l’ONU en qualité de directeur de l’Organisation mondiale de la paix qu’il fallait en finir avec le Père Noël! Traité comme un particularisme identitaire national, il fallait gommer cette pierre d’achoppement sur le chemin vers le Nouvel Ordre Mondial.

Le jour de Noël 1991, le président Gorbatchev annonçait à la télévision que l’U.R.S.S. disparaissait pour laisser la place à une nouvelle communauté: la C.E.I.

Ce jour de Noël était le 359e jour de l’année alors que les lettres C.E.I. correspondent à la séquence 3 - 5 - 9 si l’on considère leur position dans l’alphabet. M.Gorbatchev, Prix Nobel de la paix nous rappelait par la même occasion que le « Père Nobel » avait créé sa fondation en Suède, un pays Nordique. Il n’est point besoin d’être devin pour deviner que cette date n’est pas fortuite, pour tenter de détourner le Plan divin, surtout lorsque l’on se rappelle que le premier cosmonaute d’origine Française à bord de MIR en 1981, la station orbitale Soviétique, avait pour nom J.L. Chrétien!

Un prix Nobel peut être aussi un meurtrier, un terroriste notoire. L’exemple le plus flagrant est Y. Arafat qui trompe, ment, tergiverse, et pousse à la haine du juif, la jeunesse de son pays et par médias complices interposés et sciemment détournés, le monde entier. Comment peut-on déclarer un cessez-le-feu lorsqu’on utilise des pierres pour harceler l’ennemi?. Ce genre de fausse ironie est fabuleux. On en oublierait les voitures-pièges bourrées d’explosifs, Nobel oblige puisque ce nom est directement lié à un explosif, le TNT! Dans les écoles Palestiniennes, Israël n’existe nulle part sur les cartes géographiques et autres mappemondes!

Un an auparavant, jour pour jour avant ce Noël 1991, en 1990 donc, le génie des Carpates, je veux dire N. Ceaucescu et son épouse étaient exécutés par ceux qui n’avaient qu’une idée en tête: le remplacer…

 

Y ARAFAT

 

SatanL’Etre aux mille identités, qui se fait appeler Santa Claus sous d’autres latitudes, a mis ses pions et rouages en place depuis longue date pour tromper Israël avec un faux traité de paix qui sera confirmé et consolidé par l’Antéchrist.

Certaines publicités sont explicites, on le verra plus tard, quant à ce rapprochement inattendu entre Santa et Satan.

On est, comme on peut le constater, tout proche de… la marque déposée © ® ™ … sur la main droite ou sur le front!

Publicité Coca-Cola

NOBEL qui donne LEBON en sens inverse a fait fortune grâce au TNT, un explosif puissant qui a coûté la vie à bien des hommes. Les chrétiens eux, ont l’AT et le NT. Rien à voir avec Windows mais plutôt avec l’Ancien et le Nouveau Testament.

En ce qui concerne l’invention du mythe du Père Noël par Satan déguisé en Santa Claus, le but recherché est de détourner l’attention des enfants du Sauveur au profit de cette marionnette de filiation Septentrionale, Gog et Magog donc. L’amour des choses de ce monde prévaut alors sur le salut et l’inclination vers les promesses célestes, avec la consommation du présent en éliminant le futur, tout en menant une vie de consommation égocentrée et non christocentrée.

 

 

Introduction

 

marché de Noël de Cologne

Marché de Noël sur le parvis de la cathédrale à Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

 

La génération d’après guerre dont je fais partie a « cru » au Père Noël jusqu’à l’âge d’entrer en maternelle. Dans mon cas, j’y ai cru jusqu’à l’âge de 6 ans et manque de maturité oblige selon les adultes, je n’ai jamais pu accepter ce mensonge ou tout du moins l’existence d’une telle arnaque, une escroquerie imparable pour un enfant décontenancé par une telle « révélation ». Un Père céleste, bon de nature, prévenant, grand père de substitution car je n’avais qu’une grand-mère, au plus profond des nuits du solstice hivernal, alors que tout est hostile, froid, sombre, humide, envahi par des brumes… ne pouvait rationnellement exister! En effet comment ce père Noël que je croisais dans la rue du commerce devant le « grand magasin » pouvait connaître mes pensées et mes rêves les plus secrets, descendre par des cheminées qui n’existaient que dans les vieilles maisons, ou franchir des fenêtres fermées de l’intérieur, assurer sa distribution de cadeaux dans le monde entier au cours de la même nuit, en supporter le poids de milliers de jouets, dans une hotte manifestement trop exiguë…

La hotte, clinquante et dorée n’est plus de bois mais « en fer« , est devenue aspirante, éclaire à demeure sous la cheminée presque factice dans des foyers où la chaleur n’est plus celle de la famille et s’assimile plutôt à celle des micro-ondes ou de la boite de Pandoree à images Hertziennes. Le Père Noël s’affiche sur tous les médias et envahit nos rues par paquets de dix à la porte des agences intérimaires. (J’ai vu des annonces en ANPE pour des contrats saisonniers du 1er au 24 décembre inclus!). Mieux vaut en rire.

santons de Noêl

Tous mes arguments avancés pour défendre l’existence de ce père Noël étaient battus en brèche à mon grand désarroi. La honte m’accablait d’avoir pu être aussi naïf, la perplexité laissait la place à la confusion, le désespoir de devoir admettre l’erreur d’avoir « cru » au Père Noël.

Demeuraient l’odeur des sapins, la chaleur des flammes de bougies, le scintillement du décorum festif, la féerie des lumières quelques peu éteintes pendant les années d’économie d’énergie consécutive au premier choc pétrolier, et surtout la présence rapprochée, émaillée de signes sans cesse renouvelés, d’un Père Céleste, Celui que je sers et dont je connais le caractère Eternel.

 

Carte de Noêl traditionnelle

 

Même si je suis devenu parfois, ironiquement, à mon corps défendant, avocat du Père auprès des incroyants alors que Son Fils est notre Avocat Universel, je me sens encore orphelin et inconsolable à l’idée d’avoir perdu ce père Céleste l’espace d’un soir. Les années passant, la conviction profonde de connaître l’intimité d’un Père Créateur, omniscient, omniprésent, répondant à la vitesse de l’éclair, à la moindre sollicitation ou requête, instruit des moindres détails de notre quotidien, cautérisait la brèche. Puis vînt l’année du Bac, les cours de philosophie… « Croire en Dieu » relevait de l’indigence à se prendre en charge, à s’assumer, à affronter la vie… bref, une preuve d’immaturité qui confinait à la tare congénitale si le mal persistait. J’ai donc pendant l’espace d’une semaine, ou au moins quelques jours, cessé de croire en Dieu… intellectuellement. Mais le cœur n’y était pas, vraiment pas. Et puis l’Eternel m’avait déjà instruit d’une revanche secrète, incompréhensible… une quête qui s’apparente à une enquête, à savoir traquer celui qui se masquait derrière des traditions et des fausses vérités, L’Adversaire du genre humain, car Lui aussi existe tout aussi réellement. Le Mal ne pouvait exister sans le Bien, les œuvres et autres scénarii du Malin n’étaient qu’un leurre, une épreuve, un miroir aux alouettes inventés par un détourneur de bonne volonté, un maquilleur, un escroc, un voleur, une entité animée d’une haine aussi inextinguible qu’incompréhensible pour le genre humain en général et plus particulièrement ceux qui ne souffrent pas d’entendre blasphémer et ridiculiser notre Sauveur, le Maître qui se tient à la porte de nos cœurs. Mieux vaut risquer de la laisser entrouverte, certains courants d’air devenant des « vents-d’anges » porteurs de promesses d’un vin nouveau et d’une ivresse Noétique avant l’embarquement qui n’ont mais alors vraiment rien de commun avec le Beaujolais nouveau ou les effusions de Toronto mais que la colère divine annonce en contre-P.oint de la Sodome et Gomorrhisation de notre société. (Le paradis que nous promettent des Bill Gates est un piège et son portail est géant. « Porte » ou « Portail » se dit « Gates » en anglais. La première occurrence est dans le verset de la Genèse, lorsque le neveu d’Abraham, Lot (= « voile ») attend les deux anges exterminateurs aux portes de Sodome:

« [...] Et les deux anges vinrent à Sodome sur le soir; et Lot était assis à la porte de Sodome. Et Lot les vit, et il se leva pour aller à leur rencontre, et se prosterna le visage en terre; (Genèse 19/1)

Cette porte dans les Ecritures est aussi celle des cieux ou des enfers…).

Non, le Père Noël n’est certes pas une ordure mais il est l’œuvre du Malin.

Depuis de nombreuses années je n’ai cessé de songer au symbolisme des sabots au pied des cheminées qu’il vaut mieux garder éteintes. Le mot « sabot » a donné « sabotage« , un mot connu pratiquement dans tous les pays. A l’origine, il s’agissait du lancer de sabots dans les métiers à tisser des soieries par les « canuts », les « soyeux » qui travaillaient dans l’industrie de la soie dans la région Lyonnaise et établissaient les premières grèves de notre histoire. Les métiers à tisser constitués de bois étaient ainsi fracassés par les canuts révoltés à juste titre par l’état de servitude et d’exploitation dans lequel ils étaient maintenus par leurs patrons.

Puis il y a quelques années, l’examen d’un jouet dans un super marché m’a conforté dans cette approche « parano » affirmeront certains d’un sabotage en règle programmé pour les temps de la fin que nous vivons actuellement. Il s’agissait d’un train avec des wagons dont l’un portait les couleurs et les logos de Coca-Cola et un autre, une inscription:

« Santa Claus’ spécial Christmas carriage »

 

La voiture spéciale de Santa Claus.

 

Publicité Coca-Cola

 

Cette publicité de Coca-Cola est de même inspiration.

Le train remplaçait le traîneau. Ce train de Satan Klaus était un train « en fer« , et ce chemin de fer devenait le chemin de Lucifer. Ne parle t’on pas de train d’enfer?

« Klaus » sonne comme « claws » en Anglais, signifiant « griffes« . Le « Santn Klaus » se tranforme alors en « Satan Klaus » ou « griffes de Satan« !

 

 

 

 

Publicité Coca Cola géante

Publicité Coca Cola géante

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Sources: http://www.20minutes.fr/societe/diaporama-78-photo-822962-24-heures-images

La présence à peine masquée de Satan dans notre monde moderne avec le culte idolâtre de Santa Maria, les feuilletons insipides et sans fin du style « Santa Barbara« , ou les enseignements spirites du Grand guide spirituel révisionniste «  Sanat Kumara ne révèle que la partie émergée de l’Iceberg Titanesque vers lequel notre monde devenu fou s’engage à toute vapeur… se fiant à des fanaux constituées de citrouilles ricanantes qui en balisent le chemin.

La pénétration presque instantanée et l’imposition d’une autre fête anglo-saxonne « Halloween« , me permet d’illustrer et de faire comprendre les rouages et le modus operandi du Malin pour nous détourner de notre Créateur. On croit que la fête du Père Noël remonte à la nuit des temps! Alors que l’on doit à Coca Cola et au Dieu de ce siècle, l’existence de ce gnome égaré dans notre temps, celui de la nuit naissante qui aboutira inéluctablement aux ténèbres de la grande tribulation car les prophéties de Dieu sont écrites et doivent être accomplies.

Jésus-Christ a déclaré qu’il est l’alpha et l’oméga.

 » [...] Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui Était, et qui vient, le Tout-Puissant(Apocalypse 1/8)

 » [...] Et il me dit: C’est fait! je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement(Apocalypse 21/6)

 » [...] Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. (Apocalypse 22/13).

Le Malin reprend le mot Oméga, en fait une « marque » « de mon« tre pour mesurer le temps à notre poignet. Le dessus de la main n’est plus loin! Il a au cours des millénaires tout perverti, falsifié, retourné, inversé…

 

Quelques traits distinctifs concernant

Jésus-Christ selon les Ecritures

et Santa Klaus selon la tradition affabulatrice des hommes inspirée par le Prince de ce monde.

 

Publicité Coca-Cola

 

 

pointcli dans Réveil Jésus-Christ n’a pas d’enfants et est semblable à Melchisédek

 » [...] qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n’a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité. (Heb 7/3)

button23 Santa Claus n’a ni parents, ni enfants

____________________________________

pointcli Jésus-Christ vient du Nord où il vit

 » [...] Je regardai, et voici, il vint du septentrion un vent impétueux, une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répandait de tous cotés une lumière Éclatante, au centre de laquelle brillait comme de l’airain poli, sortant du milieu du feu. (Ezechiel 1/4)
 » [...] Belle est la colline, joie de toute la terre, la montagne de Sion; Le coté septentrional, c’est la ville du grand roi. (Psaume 48/2) (48/3)

button23 Santa Claus vient d’une région proche du Pôle Nord où il vit

____________________________________

pointcli Jésus-Christ a des cheveux semblables à de la laine;

 » [...] Sa tête et ses cheveux Étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu; (Apoc. 1/14)

button23 Santa Claus a des cheveux semblables à de la laine;

____________________________________

pointcli Jésus-Christ a une barbe

 » [...] J’ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, Et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe; je n’ai pas dérobé mon visage Aux ignominies et aux crachats. (Esaïe 50/6)

button23 Santa Claus a une barbe

____________________________________

pointcli Jésus-Christ vient sans prévenir et de façon mystérieuse

 » [...] Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. (Luc 12/40)
 » [...] Prenez garde, veillez et priez; car vous ne savez quand ce temps viendra. (Marc 13/33)

button23 Santa Claus vient sans prévenir et de façon mystérieuse

____________________________________

pointcli Jésus-Christ travaille le bois comme charpentier

 » [...] N’est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon? (Marc 6/3)

button23 Santa Claus travaille le bois pour construire des jouets

____________________________________

pointcli Jésus-Christ vient comme un voleur dans la nuit

 » [...] Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. 43 Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. 44 c’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. (Matthieu 24/42-44)

button23 Santa Claus vient comme un voleur dans la nuit

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est Eternel, sans âge

button23 Santa Claus est éternel, sans âge

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est omnipotent et Tout Puissant

 » [...] Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant: alléluia! Car le Seigneur notre Dieu tout-puissant est entré dans son règne. (Apoc. 19/6)

button23 Santa Claus est omnipotent et tout puissant

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est omniscient et connaît toutes nos actions et nos coeurs

 » [...] Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. (Hébreux 4/13)
 » [...] car si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. (1 Jean 3/20)

button23 Santa Claus est omniscient et connaît toutes nos actions et nos coeurs

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est omniprésent

 » [...] Où irais-je loin de ton esprit, et où fuirais-je loin de ta face? 8 Si je monte aux cieux, tu y es; Si je me couche au séjour des morts, t’y voilà. 9 Si je prends les ailes de l’aurore, et que j’aille habiter à l’extrémité de la mer, 10 là aussi ta main me conduira, et ta droite me saisira. (Psaumes139/7-10)

button23 Santa Claus est omniprésent. Il doit délivrer son stock de jouets en l’espace d’une seule nuit.

____________________________________

pointcli Jésus-Christ vit au milieu des hommes.

 » [...] Ne savez-vous pas que vous Êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? (1 Cor. 3/16)
 » [...] Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. (2 Cor. 6/16-17)

button23 Santa Claus vit dans le coeur des enfants

____________________________________

pointcli Jésus-Christ délivre des présents

 » [...] C’est pourquoi il est dit: Étant monté en haut, il a emmené des captifs, et il a fait des dons aux hommes. (Ephésiens 4/8)

button23 Santa Claus délivre des présents

____________________________________

 

pointcli Jésus-Christ fait l’objet d’une véritable tradition picturale (ou iconographie).

 

button23 Santa Claus fait l’objet d’une véritable tradition picturale (ou iconographie).

____________________________________

pointcli Jésus-Christ représente la Vérité absolue

 » [...] Jésus lui dit: je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. (Jean 14/6)

button23 Santa Claus est un mythe, une fable absolue

____________________________________

pointcli Jésus-Christ possède un trône

 » [...] Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre Écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux. (Apoc. 5/1)

button23 Santa Claus possède un trône

____________________________________

pointcli Jésus-Christ s’adresse principalement aux enfants à qui il demande de l’approcher

 » [...] Jésus, voyant cela, fut indigné, et leur dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Marc 10/14)

button23 Santa Claus s’adresse principalement aux enfants à qui il demande de l’approcher

____________________________________

pointcli Jésus-Christ demande aux enfants d’obéir aux parents

button23 Santa Claus demande aux enfants d’obéir aux parents

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est le Père Eternel

 » [...] Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-puissant (Apoc. 1/8)
 » [...] Et il me dit: c’est fait! je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. (Apoc. 21/6)

button23 Santa Claus est le Père Noël

____________________________________

pointcli Jésus-Christ fait l’objet de prières et d’adoration

button23 Santa Claus fait l’objet de prières et d’adoration

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est l’Eternel des armées

 » [...] Je m’approcherai de vous pour le jugement, et je me hâterai de témoigner contre les enchanteurs et les adultères, Contre ceux qui jurent faussement, Contre ceux qui retiennent le salaire du mercenaire, Qui oppriment la veuve et l’orphelin, qui font tort à l’Étranger, et ne me craignent pas, Dit l’Éternel des armées. (Mal 3/5)

button23 Santa Claus règne sur une communauté de lutins, gnomes, fées, esprits de la nature, nains et autres démons

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est Prince de paix

 » [...] Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son Épaule; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père …ternel, Prince de la paix. (Esaïe 9/6 (9:5)

button23 Santa Claus est un symbole de paix

____________________________________

pointcli Jésus-Christ est juge

button23 Santa Claus juge les actions des enfants

____________________________________

pointcli Dieu dit : ho, ho

 » [...] Fuyez, fuyez du pays du septentrion! Dit l’Eternel. Car je vous ai dispersés aux quatre vents des cieux, Dit l’Eternel. (Zac 2/6)

(Fuyez a pour équivalence, en traduction à: ah!, hŽlas!, ha!, ho!, O!, malheur…). en cours de chapitre, on reparlera du pays du septentrion…

button23 Santa Claus dit : ho, ho, ho

____________________________________

 

A la lecture de ces lignes, on se rend compte qu’il ne s’agit plus de coïncidences mais bien d’une caricature grossière, une contrefaçon orchestrée où le hasard n’est pas de mise!

L’association de Santa Claus avec des anges ou des symboles appuyés n’est en rien fortuite. Le but recherché par l’Adversaire a toujours été d’éliminer le rôle Salvateur de Jésus-Christ en lui substituant des archétypes d’une telle séduction que même les élus s’y laissent prendre tant les leurres sont habilement élaborés!

Publicité Coca-Cola

La naissance du Messie est un fait historique. Son lieu de naissance est parfaitement connu. L’histoire complète est relatée dans l’Evangile de Luc. Seule la fête de Noël manque. Le Père Noël, sa luge, ses rennes, ses jouets, les elfes et les gnomes, l’échange de cadeaux et de présents, ne font pas partie de l’histoire et transforment nos maisons en temples païens. Beaucoup de chrétiens peu curieux du contenu des Ecritures à ce sujet, suivent ces traditions païennes par habitude et passivité, bref par pure ignorance.

Il est cependant inacceptable de prêcher une naissance de notre Sauveur un 25 décembre, une fête d’origine Babylonienne de renaissance du soleil qui aboutira à la transformation du culte Sabbatique du Samedi au Dimanche, le jour dédié au soleil, (Sunday en anglais). Le culte du SOL INVICTUS, le « soleil invaincu » se fêtait le 25 décembre.

La notion d’anniversaire est d’ailleurs liée à des événements plutôt sinistres dans les Ecritures.

Dans l’Ancien Testament, au jour d’anniversaire du pharaon, le chef des panetiers est pendu.

 » [...] Le troisième jour, jour de la naissance de Pharaon, il fit un festin ˆ tous ses serviteurs; et il éleva la tête du chef des échansons et la tête du chef des panetiers, au milieu de ses serviteurs: il rétablit le chef des échansons dans sa charge d’échanson, pour qu’il mît la coupe dans la main de Pharaon; mais il fit pendre le chef des panetiers, selon l’explication que Joseph leur avait donnée. (Genèse 40/20-22).

 

Dans le Nouveau Testament, Jean le Baptiste est décapité le jour d’anniversaire du roi Hérode.

 » [...] Cependant, un jour propice arriva, lorsque Hérode, à l’anniversaire de sa naissance, donna un festin à ses grands, aux chefs militaires et aux principaux de la Galilée. La fille d’Hérodias entra dans la salle; elle dansa, et plut àHŽrode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille: Demande-moi ce que tu voudras, et je te le donnerai. Il ajouta avec serment: ce que tu me demanderas, je te le donnerai, fût-ce la moitié de mon royaume. Etant sortie, elle dit à sa mère: Que demanderai-je? et sa mère rŽpondit: La tête de Jean Baptiste Elle s’empressa de rentrer aussitôt vers le roi, et lui fit cette demande: Je veux que tu me donnes à l’instant, sur un plat, la tête de Jean Baptiste. Le roi fut attristé; mais, à cause de ses serments et des convives, il ne voulut pas lui faire un refus. Il envoya sur-le-champ un garde, avec ordre d’apporter la tête de Jean Baptiste. Le garde alla décapiter Jean dans la prison, et apporta la tête sur un plat. Il la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna ˆ sa mère. (Marc 6/21-28) et Matthieu 14/6-11).

« anniversaire » en grec « genesia« , signifie anniversaire de naissance

1) célébration d’anniversaire, fête d’anniversaire de naissance

1a) ce mot fut d’abord utilisé pour commémorer l’anniversaire de la mort d’un ami.

L’Eglise primitive s’était surtout attachée à la résurrection de Jésus-Christ.

Ange et bergers

La Bonne Nouvelle annoncée aux bergers par Tom Dubois ©

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Copyright Tom Dubois ©

http://store.t3-christian-art.com/tomdubois.html

http://www.galleryone.com/dubois_prints.htm

http://www.christcenteredmall.com/stores/art/dubois/

http://www.world-wide-art.com/art/shpg10714403214018695ctvasku20000414192955/artworklisting.html

C’est en vertu de ce principe de dérive non contrôlée que l’on accepte des doctrines de Baal accompagnée d’idolâtrie et de coutumes païennes. Les bergers ne passent pas la nuit à la belle étoile en plein hiver avec leurs troupeaux. D’autre part les Romains n’auraient jamais commandé qu’un recensement soit effectué en hiver obligeant les gens à voyager dans ces conditions! Jésus serait certainement né en septembre au moment de la fête du Grand Pardon, dont il est le meilleur symbole vivant. Cette période correspond à l’initialisation des hostilités Judéo Palestiniennes en l’An 2000.

Si les bergers sont venus adorer Jésus dans une étable, les mages eux l’ont visité dans une maison deux années plus tard pour lui porter 3 présents ce qui ne permet pas pour autant de croire qu’ils étaient trois! Les Ecritures nous parlent d’un enfant et non d’un bébé. Et il est fort probable que chacun d’eux possédait les 3 présents à la fois comme signe de reconnaissance de la nature divine de l’enfant. Si Hérode à qui ils avaient rendu visite avait ordonné l’assassinat de tous les enfants mâles âgés de deux ans, c’est que Jésus avait bien cet âge avant leur visite. ET c’est parce que ces mages ont été avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode que nous connaissons l’histoire de notre Sauveur jusqu’à Sa crucifixion. Ceux qui prétendent que l’astrologie est acceptable et Scripturaire par la présence de ces mages nous trompent. Texte sans contexte n’est que prétexte.

étoile animée

 » [...] Quand ils aperçurent l’Étoile, ils furent saisis d’une très grande joie. (Matthieu 2/10)

Cette étoile doit aussi nous rappeler qu’une étoile est aussi un ange dans les Ecritures et qu’en Apocalypse, les étoiles tombant du ciel sont des anges déchus. Cesmagiciens étaient trompés.

Reliquaire des rois mages à Cologne

Reliquaire de la cathédrale de Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2004

Si les Ecritures mentionnent ces magiciens, c’est bien pour indiquer que même les Puissances occultes se soumettront et fléchiront le genou devant le Roi des rois. Unreliquaire censé contenir les vêtements des mages se trouve dans la cathédrale de Cologne.

Mages, magicien

1) un mage

1a) le nom donné par les Babyloniens (chaldéens), Mèdes, Perses, et autres, aux hommes sages, enseignants, prêtres, médecins, astrologues, voyants, interprêteurs de rêves, augures, devins, sorciers etc.

1b) les hommes sages orientaux (astrologues) qui, ayant découvert le lever d’une Étoile remarquable, ont su que le Messie venait de naître, et sont venus à Jérusalem pour l’adorer

1c) un faux prophète et sorcier

 

A ce stade d’investigation sommaire, d’état des lieux et de remise à zéro des compteurs de balivernes, on ne note aucune trace d’arbre de Noël et encore moins de M. ou Mme Santa Claus et autres Père Noël assistés de gnomes œuvrant dans une usine à fabriquer les jouets dans la plus pure tradition Taylorienne..

Dieu n’a pas permis aux pécheurs d’assister à la naissance virginale de Son Fils Unique dans une crèche mais plutôt à Sa crucifixion. L’Esprit de Noël est celui des marchands du temple et de leur business qui nous ont dernièrement imposé la fête de Satan nommément et sans détours quelconques avec Halloween en l’espace de quelques années que les doigts d’une seule main suffisent à compter!

La paganisation outrancière de la naissance du Sauveur implique explicitement les mystères Babyloniens révélés en Apocalypse 17. Ce festival d’idolâtrie qui s’étend sur presque 4 semaines n’est pas acceptable dans un foyer chrétien.

 » [...] Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l’impudicité, et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête Écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement. Et l’ange me dit: Pourquoi t’étonnes-tu? je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dés la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. – c’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. -Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, un existe, l’autre n’est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. Et la bête qui était, et qui n’est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition. Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête ils combattront contre l’agneau, et l’agneau les vaincra, parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. Et il me dit: Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. Car Dieu a mis dans leurs coeurs d’exécuter son dessein et d’exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. Et la femme que tu as vue, c’est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre. (Apoc. 17/1-18).

La couleur écarlate de l’habit du Père Noël est explicite dans ce contexte:

…écarlate

1) cramoisi, couleur écarlate Provient de grappes œufs de la femelle d’un insecte hémiptére du groupe des cochenilles, que les Arabes appellent « kirmiz », origine du mot cramoisi, et la bestiole abonde en Palestine sur le chêne « kermès ». La matière colorante extraite servait à produire un rouge utilisé en teinture, en particulier pour les tentures du tabernacle et les vêtements du souverain sacrificateur

2) vêtement ou habit Écarlate

 

un mystère: Babylone la grande:

Lorsque depuis Rome, la ville aux 7 collines, le pape Jean Paul II a donné son discours d’approbation à la mondialisation le jour même où une réunion exceptionnelle de 165 chefs d’Etats se tenait à New York en septembre 2000, il n’a qu’un peu plus confirmé la véracité et l’infaillibilité des Ecritures.

Une autre coutume place la naissance de Jésus au premier Avril, 5 ans avant notre Ere. La coutume du Jour des fous ou du poisson d’Avril est en relation directe avec cette date dans la mesure où ceux qui connaissaient la date réelle de naissance du Sauveur étaient pris pour des fous. On ne connaît aucune autre origine pour expliquer cette tradition. (se reporter aussi au chapitre: Jésus-Christ et Son calendrier).

 

Santa Klaus

 

Conséquences et impact sur le devenir d’un enfant

 

Le fait de mentir en général et plus particulièrement dans le cas présent à un enfant relève, d’un point de vue éthique, de l’immoralité qu’aucun argument ne saurait justifier. Cette tromperie institutionnalisée sera enregistrée comme un modèle éducatif car on transmet le mythe du Père Noël par habitude, tradition, passivité. Même si les enfants sont de moins en moins dupes, le principe reste exécrable et injustifiable et implique les parents qui sont eux-même trompés par induction atavique, le mythe perdurant par transmission de génération en génération. Après tout il n’y a rien de mal à croire ou à faire croire au Père Noël et pourquoi se remettre en question ou infléchir la tendance!. L’argument est trop simpliste. Comme on le constatera un peu plus loin, le mythe du Père Noël tel qu’on le connaît actuellement a été mis en place pour des raisons purement mercantiles façon Halloween, par la firme Coca-Cola. Tous comme beaucoup de nos besoins d’adultes sont suscités par lecture d’un catalogue ou une partie de lèche vitrines, la fête de Noël est le premier passage obligé pour devenir un consommateur de la World Compagnie qui dégénéra chez certains en fièvre acheteuse… On naît pour consommer, on « positive avec Carrefour » et « la Vie, c’est Auchan » comme nous le rabâchent les publicitaires en mal d’inspiration avec leurs slogans éculés.

Même s’il n’écrit pas toujours une lettre au Père Noël, l’enfant adresse sa demande à l’extérieur du foyer. L’engagement affectif qui s’y rattache est trouble et n’a pas de fondement enraciné dans le coeur mais plutôt dans l’intellect car il faut formaliser cette relation qui s’ancre dans un futur calendaire défini par la période de l’Avent et n’a plus lieu d’être, sitôt la fête passée.

D’autre part la satisfaction du désir est fonction du budget investi par les parents, le nombre de personnes appartenant au cercle familial en relation avec l’enfant et surtout les moyens financiers mis en œuvre. Dans certains cas, le Père Noël devient le grand-père de substitution.

Köln-Düsseldorfer

Marché de Noël, salon de thé et restaurants sur un Köln-Düsseldorfer

- Cologne – Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

Le Père Noël est d’autant plus généreux qu’il gravite dans une société d’opulence. Son obésité a été voulue par les promoteurs de son image. C’est donc une partie plutôt restreinte de la population mondiale qui peut faire appel à sa générosité feinte et ne pas connaître d’absence de réponse à une requête légitimée par la tradition mais que les conditions économiques n’autorisent pas toujours. Au mensonge s’ajoute l’injustice car à première vue… la main invisible n’a aucune raison de ne pas répondre à la demande si le mérite et la récompense sont les critères uniques de rétribution de fin d’année.

 

Cathédrale Notre Dame de Paris et son sapin de Noël

Cathédrale Notre Dame de Paris et son sapin de Noël

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

Cliquer sur l’image pour obtenir un agrandissement

Plus grave, le Donneur de présents est parfois, quand il n’est pas lui-même ambigu de par sa fonction justicière sous certaines latitudes Nordiques, accompagné d’un cornu, un père fouettard, ou une silhouette inquiétante du style « Old Nick« , un des noms du Diable d’où le Français argotique a tiré l’expression « niquer« ! — « argot » vient de « Art Goth« , c’est à dire « Art Gothique« . A une époque où le peuple était en grande majorité analphabète, les compagnons avaient fait surgir des cathédrales où les Ecritures étaient expliquées par les fresques, les bas-reliefs, les tableaux, les vitraux et ce dans un lieu où l’architecture répondait avant tout à un souci d’harmonisation des masses mises en jeu pour mettre l’être humain au diapason de la puissance ainsi suggérée de son Créateur. Puisque les églises et autres cathé-Graal étaient des lieux inviolables et interdits d’accès à la maréchaussée et autres « gardiens de la paix », les manants et autres gueux avaient pour habitude de se maintenir à proximité de ces lieux de soustraction physique aux inquisitions et autres raids punitifs. Utilisant un langage caché pour ne pas être compris de leurs victimes, les citoyens honnêtes, ces argonautes d’un nouveau genre appartenant à une communauté d’exclus comme la cour des miracles avaient installé leur QG autour deNotre Dame de Paris, « Paris » nous rappelant qu’ils juraient « Par Isis« , puis « Par Is« , assimilation phonétique régressive oblige.

 

parisis

Parisis passant devant Notre-Dame

Image avec effet de survol à la souris

— Document personnel — pas de copyright — Paris — Juin 2006 —

 

Selon le même principe d’imprégnation démoniaque du quotidien, « Lourdes » le lieu d’apparitions mariales est en adéquation avec « porte », car Jésus est une porte, celle des cieux ou même avec « Gates », nom bien connu de Bill Brother avec ses fenêtres (« Windows » en anglais) — lorsque l’enfant est comblé, ses parents participent à son bonheur et il ne peut se sentir en dette vis-à vis d’eux. A la fête des mères, puis à celle des pères, il avait dû faire un don d’une manière ou d’une autre. Les marchands du temple sont encore dans ce coup. Avec le Père Noël, la transition se fait sans transaction culpabilisante car le contre don est manifestement matériellement inaccessible.

Prière d'enfant pour le père NoëlEt lorsque les parents proposent à leur enfant de prier le Père Noël pour obtenir l’exaucement de ses vœux, cette démarche se fait aux dépens du Vrai Dieu, L’Unique à qui l’on doit s’adresser comme vrai Père Céleste et ce, sans intermédiaire quelqu’il soit. Le culte marial adressé à une « mère du ciel » procède de la même dérive idolâtre.

La récupération de la fête « chrétienne » est un alibi imparable et il est difficile à une Eglise complice et âpre au gain, qui avait pour politique de récupérer tous les fonds de commerce des cultes païens et de la clientèle affiliée, de mettre un véto sur ces pratiques cultuelles peu orthodoxes à l’origine. carte de NoëlPour ne pas désocialiser leurs enfants et les isoler dans le milieu scolaire, les parents doivent épouser les modes et céder à l’invasion des Pokémon, de Harry Potter et autres démons et merveilles. Et si l’enfant « n’est pas sage », il est alors menacé de ne pas pouvoir se poster devant la boîte à images ou de ne pas être dans les petits papiers du Père Noël, l’œil qui voit tout que l’on retrouve sur le billet vert (IIIIII et IV) ou la main invisible qui distribue selon les mérites alors que le salut Christique est totalement gratuit.

 

 

Saint Nicolas

 

 

Saint Nicolas

 

 

On connaît peu de choses sur ce personnage, un homme d’église venu de Turquie, si ce n’est qu’il a été sanctifié pour avoir ramené à la vie deux enfants tués de manière vicieuse. Il fût archevêque de Myra (dont les consonnes sont M et R. Ces 13e et 18e lettres de l’alphabet nous rappellent que c’est en Apoc. 13/18 que le nombre 666 est cité dans le Nouveau Testament). Rome en a fait le patron des enfants, des marchands et des prêteurs sur gages. On comprend mieux ainsi la véritable origine de la fête organisée par les marchands pour les enfants. Sa fête tombait le 6 décembre, un jour de fête où l’on s’échangeait des cadeaux.

 

666 digital

triple six ou 666  »digital »

On notera à l’occasion, le 666 digital formé parfois à dessein par le pouce et les trois doigts d’une main bien connu des occultistes.

Les Hollandais exportèrent Sinte Niklass vers leurs colonies Américaines. La Nouvelle Amsterdam devenait ainsi par le jeu de colonisations successives, New York. Par transformation phonologique Sinte Niklass deviendra le Santa Claus que l’on doit à la Firme Coca-Cola, des marchands… il me semble, non?

 

Sapin de Noël animé

 

L’arbre de Noël

 

 

C’est en Genèse que l’on trouve le premier arbre associé à des cadeaux. C’est l’arbre de la Connaissance du bien et du mal avec un fruit, un présent que Satan propose à Eve de consommer. Le mot « naissance » révélé par la langue Française est ici hautement significative. (Genèse 3/1-7).

Marché de Noël à Cologne

Marché de Noël sur le parvis de la cathédrale à Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

Dieu commande aux Israélites de ne pas planter d’arbres près de l’autel. La pratique de vénérer un arbre est une fois de plus à mettre aux compte des pratiques de la fausse religion Babylonienne.

 » [...] Tu ne fixeras aucune idole de bois à coté de l’autel que tu élèveras à l’Éternel, ton Dieu. Tu ne dresseras point des statues, qui sont en aversion à l’Éternel, ton Dieu. (Deut. 16/21-22)

 » [...] Car les coutumes des peuples ne sont que vanité. On coupe le bois dans la forêt; La main de l’ouvrier le travaille avec la hache; (Jer 10/3)

Pour conserver une perspective eschatologique, après la défaite de la coalition Islamosoviétique (Gog et Magog), les Juifs n’auront plus besoin de couper du bois dans les forêts

 » [...] Alors les habitants des villes d’Israël sortiront, ils brûleront et livreront aux flammes les armes, Les petits et les grands boucliers, Les arcs et les flèches, Les piques et les lances; ils en feront du feu pendant sept ans. Ils ne prendront point de bois dans les champs, et ils n’en couperont point dans les forêts, Car c’est avec les armes qu’ils feront du feu. Ils dépouilleront ceux qui les ont dépouillés, ils pilleront ceux qui les ont pillés, Dit le Seigneur, l’Éternel. En ce jour-là, je donnerai à Gog un lieu qui lui servira de sépulcre en Israël, La vallée des voyageurs, à l’orient de la mer; ce sépulcre fermera le passage aux voyageurs. C’est là qu’on enterrera Gog et toute sa multitude, et on appellera cette vallée la vallée de la multitude de Gog. La maison d’Israël les enterrera, Afin de purifier le pays; et cela durera sept mois. Tout le peuple du pays les enterrera, et il en aura du renom, Le jour où je serai glorifié, Dit le Seigneur, l’Éternel. (Ezechiel 39/9-13).

 

Arbre de Noël à Genève

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2002

On note 166 occurrences du mot « arbre(s) » en l’espace de 144 versets sur l’ensemble des Ecritures. (tous ces versets sont transcrits sur la page occurrences du mot « arbre(s)« ).

L’importance de ces deux nombres 144 et 166 m’oblige à développer celle de l’arbre dans son contexte de fin d’année, préfigurant celui de la fin des temps.

«  [...] Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? (Genèse 3/1)

«  [...] La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. (Genèse 3/6)

«  [...] L’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. (Genèse 3/22)

En Genèse, le Malin s’était dissimulé parmi les arbres pour entreprendre son discours de séduction, de mise en doute de La parole du Seigneur et de mise en place de son mensonge de mort auprès d’Adam et d’Eve:

«  [...] C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie. (Genèse 3/24)

Cette faute nous a valu de perdre l’immortalité et de devoir travailler pour subsister. Avec le chômage actuel, le travail longtemps considéré comme une malédiction est devenu une bénédiction… Les actualités le rappellent chaque jour.

«  [...] Vous détruirez tous les lieux où les nations que vous allez chasser servent leurs dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines, et sous toutarbre vert. (Deutéronome 12/2)

 

arbre de Noël au Rockefeller center

Arbre de Noël et statue d’Apollon , le « Dieu du soleil« 

devant le Rockefeller Center à New York

8 kilomètres de guirlandes!

Sources; http://www.newsday.com/media/photo/2003-12/10472367.jpg

«  [...] Ils se bâtirent, eux aussi, des hauts lieux avec des statues et des idoles sur toute colline élevée et sous tout arbre vert. ((1 Rois 14/23)

«  [...] Ils se dressèrent des statues et des idoles sur toute colline élevée et sous tout arbre vert. (2 Rois 17/10)

«  [...] Et tous les arbres des champs sauront que moi, l’Éternel, j’ai abaissé l’arbre qui s’élevait et élevé l’arbre qui était abaissé, que j’ai desséché l’arbre vert et fait verdir l’arbre sec. Moi, l’Éternel, j’ai parlé, et j’agirai(Ezechiel 17/24)

L’expression « tout arbre vert » est tout à fait claire quant à sa signification occulte lorsqu’on la transpose dans notre époque de rébellion et d’Apostasie.

«  [...] Voici les visions de mon esprit, pendant que j’étais sur ma couche. Je regardais, et voici, il y avait au milieu de la terre un arbre d’une grande hauteur. (Daniel 4/10)

Cet arbre était devenu grand et fort, sa cime s’élevait jusqu’aux cieux, et on le voyait des extrémités de toute la terre(Daniel 4/11)

Daniel, nomm? Beltschatsar, révèle au roi Nebucadnetsar la signification de sa vision à propos de cet arbre, devenu grand et fort.

Il sera en effet réduit à l’état de Bête sauvage pendant une période de sept ans, la fameuse Septaine de Daniel, qui annonce par anticipation la Grande Tribulation de Sept ans longue de 2520 jours. La référence Strong n° 5020 nous révèle que le nom Nebucadnetsar = « que Nebo protège la couronne« 

1) le grand roi de Babylone qui captura Jérusalem et emmena Juda en captivité

«  [...] Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville! (Apoc. 22/14)

«  [...] et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre. (Apoc. 22/19)

Falsifier le message de l’un des 66 livres Bibliques est sanctionné de mort éternelle comme ces derniers versets de l’Apocalypse le rappellent.

«  [...] Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. (Mr 7/8)
Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. (Col 2/8)

L’adoption de l’arbre de Noël gagne même les musulmans pour des raisons festives et de respect d’une tradition au vernis religieux et faussement spirituel.

Une des fêtes d’où est née celle de Noël remonte à 2 siècles après J.C. Lorsque des religieux Egyptiens l’établirent au 20 de notre mois de mai occidental.

Origène, de son côté, avait écrit à cette époque que seuls les païens et pécheurs fêtent leurs anniversaires. Mais pour remonter à la genèse de cette tradition, c’est à Nemrod, au temps de la Genèse qu’il faut se référer. Il est parmi toutes les abominations recensées celui qui a fait édifier la fameuse tour de Babel. Parmi les raisons de sa construction figurait le défi d’échapper à un nouveau déluge alors que L’Eternel avait promis de ne plus jamais détruire l’humanité, avec le signe de l’arc dans les nuées! Nemrod avait instauré une fausse religion pour être adoré à la place de Dieu, devenant ainsi le premier Antechrist de l’histoire de l’humanité. Marié à sa mère Sémiramis faisant d’elle « la reine des cieux » d’où est issu le culte marial actuel, il se présentait comme un Sauveur, le Messie Libérateur sauvant les hommes du Jugement de Dieu! on pense que Sem, fils de Noé, avait exécuté Nemrod et dispersé des morceaux de son corps aux villes de l’empire Nemrodien comme avertissement pour mettre un terme à cette rébellion et ce faux système religieux idolâtre.

Après s’étre enfuie, Sémiramis revint au pouvoir et instaura sa religion des mystères afin de maintenir le culte de son défunt mari qui devint « Baal » le faux Dieu auquel fait souvent référence l’Ancien Testament. Mettant au monde un enfant illégitime quelques temps après la mort prématurée de Nemrod/Baal, elle proclama qu’il s’agissait d’un miracle et d’une réincarnation de son époux. Sémiramis avait à nouveau un enfant et le culte délivré à cette « mère à l’enfant » est à l’origine du culte de « La Vierge Marie à l’enfant » actuel.

«  [...] Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement. Et l’ange me dit: Pourquoi t’étonnes-tu? je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. – c’est ici l’intelligence qui a de la sagesse. – Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. (Apoc. 17/3-9).

et c’est en découvrant au cours d’une vision l’existence de cette femme prostituée, à savoir Rome, que l’apôtre Jean s’étonne dans son Apocalypse…

La dispersion des hommes depuis Babel a essaimé le culte de la mère à l’enfant dans pratiquement toutes les contrées. l’un des plus connus est celui d’Isis et Horus et ce bien avant la naissance de Jésus-Christ.

Isis avait ressuscité Osiris, son frère et époux défunt par son souffle. Son pouvoir de déesse s’étend sur tout l’Univers, à l’égal du Dieu Rê dont elle avait compris le nom secret. On retrouve ce principe d’universalité céleste dans le culte marial qui à bien des égards partage les arcanes de ces religions à mystères et d’initiation obligée pour y accéder.

Après son assassinat, le corps d’Osiris, en calque de celui de Nemrod, avait été décomposé en 14 morceaux et ceux ci avaient été dispersés. Horus, faisant écho à la fable de Sémiramis/Isis, était né miraculeusement. La légende des 14 stations du chemin de croix que l’on trouve systématiquement dans les édifices où se tient le culte Catholique est directement issu de cette croyance et n’a aucune légitimité Biblique comme on peut le deviner aisément.

C’est aussi l’œil d’Horus que l’on trouve sur la pyramide du dollar américain .

Mais c’est à Sémiramis que l’on doit une autre fable, celle d’un arbre adulte et vert poussé en l’espace d’une nuit à partir d’une souche comme preuve de la réincarnation ou incarnation nouvelle de Nemrod qui était censé revenir chaque année au 25 Décembre, date d’anniversaire de cette naissance miraculeuse en laissant des présents au pied de cet arbre surgi de nulle part, tout comme les citadins peuvent le vivre au moment des fêtes de Noël. Il ne suffit que de quelques heures pour dresser un sapin de grande taille sur une place. Les Saturnales ayant lieu au cours de l’avant dernière semaine de Décembre, c’est au premier Janvier que les festivités se terminaient avec la décoration des foyers Romains de branches d’arbre vertes, de lumières et la distribution de présents aux enfants et aux pauvres. Cette religion solaire du faux Dieu Mithra fit finalement place au Christianisme Romain paganisé car les vrais chrétiens après les persécutions étaient plutôt rares. La dérive a pu s’opérer donc après la « conversion… » fort opportune de l’empereur Constantin.

 

 

Acteur jouanat St Nicolas à Anvers en Belgique

Acteur jouanat St Nicolas à Anvers en Belgique

Sources: http://www.20minutes.fr/societe/diaporama-78-photo-821994-24-heures-images

Nemrod s’étant fait appeler « Santa » ou « Sanctus », il est facile de comprendre la nature véritable des origines du « Santa » actuel et de la greffe qui s’est faite sur le personnage de Saint Nicolas d’où est issu le Santa Claus de New York, la Nouvelle Amsterdam Américaine. Cette substitution est un meurtre spirituel à l’encontre du véritable Christ et l’œil d’Horus Américain est assimilable à Caïn sur lequel L’Eternel ne porta pas un regard favorable, fils aîné d’Adam et Eve et le premier meurtrier, après avoir tué son frère Abel. Abel, Babel… les rimes, même antinomiques sont parfois éloquentes.

«  [...] Cette proposition plut à toute l’assemblée. Ils élurent Étienne, homme plein de foi et d’Esprit-Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas, et Nicolas, prosélyte d’Antioche. (Ac 6/5)

Il existe un « Nicolas » dans le Nouveau Testament et Jésus avait fait part de Sa colère au sujet des sociétés secrètes, comme celle des Nicolaïtes et des faux enseignements de contrefaçon qu’elles véhiculaient pour corrompre la saine doctrine. On peut lire en Apocalypse:

«  [...] Tu as pourtant ceci, c’est que tu hais les oeuvres des Nicolaïtes, oeuvres que je hais aussi. (Apoc. 2/6)

«  [...] De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes. (Apoc. 2/15)

« Nicos » et « laos« , signifient respectivement « conquête » et « destruction« …

Nicolaïtes = « destruction du peuple« 

1) secte mentionnée dans #Apocalypse 2/6, qui, suivant la doctrine de Balaam, enseignaient aux chrétiens qu’à cause du principe de liberté ils pouvaient manger des viandes offertes aux idoles et se permettre des actes immoraux comme les païens.

La Bible annotée rapporte: on n’est pas d’accord sur la question de savoir si le nom des Nicolaïtes est la désignation historique d’une secte, ou si c’est un terme symbolique destiné à caractériser les tendances immorales qui sont ici condamnées. Dans le premier cas, plusieurs font remonter l’origine de cette secte à Nicolas, l’un des sept diacres (#Ac 6/5), qui, au rapport d’Irénée serait plus tard déchu de la foi et tombé dans des erreurs impures. S’il s’agit, au contraire, d’un nom symbolique (comme celui de Jésabel, v. 20), on pourrait être tenté d’y voir l’indication des mêmes égarements qui sont caractérisés au v. 14 sous 1e nom de « doctrine de Balaam, » Nicolas pouvant signifier, en grec: celui qui vainc le peuple, et Balaam, en hébreu: celui qui engloutit le peuple. Plusieurs ont admis cette opinion, sans qu’il soit bien démontré quelle est fondée. Il faudrait pour cela que les v. 14 et 15 parlassent des mêmes tendances sous deux noms différents, ce qui est douteux. Quoi qu’il en soit, nous avons probablement ici les funestes erreurs décrites dans les épîtres de Pierre, de Jean et de Jude, une fausse spiritualité, une liberté charnelle qui se livrait à la sensualité sous prétexte qu’elle ne souille pas l’esprit, et que pour le chrétien il n’y a plus de loi. Les Ephésiens sont loués d’avoir su haïr ces doctrines, et le Seigneur lui-même les hait aussi, par un effet de sa sainteté même.

«  [...] Crie à plein gosier, ne te retiens pas, Élève ta voix comme une trompette, et annonce à mon peuple ses iniquités, A la maison de Jacob ses péchés!(Esaïe 58/1).

«  [...] le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, (Col 1/26)

«  [...] Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait: sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. (Apoc. 18/4).

Jésus-Christ nous a demandé de rompre le pain en Sa mémoire, avec Sa mort pour point de mire alors que rien n’est demandé au sujet de Sa naissance!

«  [...] et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. C’est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. (1 Cor. 11/24-27).

 

Arbre de Noël USA 2001

Arbre de Noël en 2001

aux couleurs du drapeau Américain

commémoratif des événements du 11 Septembre 2001

 

L’arbre de Noël est devenu totémique avec le temps et le poids de la tradition qui ne manque pas de prendre de l’embonpoint avec les siècles nous conditionne dans le mensonge au plus profond de la nuit hivernale. Le choix de l’arbre vert est une reprise falsifiée de la faute en jardin d’Eden avec une nouvelle doctrine concernant la régénération ou la réincarnation avec le buisson de Nemrod ou l’arbre de Baal.

 

Place du Vatican

Sapin de Noël

devant la Basilique St Pierre à Rome

En décembre 2000, l’arbre de Noël placé sur le parvis de la cité de Saint Pierre sur le territoire du Vatican, jouxtant l’obélisque Egyptien bien connu, a été offert par la province Autrichienne dont J. Heider est le gouverneur! Les médias ont qualifié d’accueil froid, l’attitude de Jean Paul II vis à vis de J. Heider lors de sa visite dans la cité papale. A une époque où les archives de l’Histoire dénoncent enfin la complicité des papes avec le régime nazi, on est en droit de s’étonner qu’un pape prétendument infaillible et « Vicaire du Fils de Dieu » n’ait pu opposer son veto et choisir un autre lieu de provenance pour cet arbre hypermédiatisé lors des retransmissions télévisées de la messe de Minuit à Rome. Mais pour qui nous prend-on vraiment?

Les bougies placées sur le sapin sont d’autre part superflues car Dieu est Lui-même Lumière et Il ne vit pas dans les ténèbres, à ce que je sache!. et l’étoile placée au faîte de l’arbre, dans ce cadre que Jean l’Evangéliste appelle la Grande Prostituée évoque plutôt une étoile déchue, le Prince de ce monde figurant au sommet de lapyramide bien connue du dollar. (Se reporter donc au chapitre à propos du billet vert américain). Si le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal n’a rien à voir avec une pomme (origine due au fait que le mot « pomme » est traduit par « malus » en latin), le fruit que l’Antéchrist proposera pour bénéficier de ses générosités, honneurs et autres cadeaux… s’apparente à la pomme de pin: à un détail près cependant… « pin » s’écrira dans ce cas « P.I.N.« ! Comme « Personnal Identification Number » qu’il est inutile de traduire car comme le disait G. Clémenceau, l’anglais n’est que du Français mal prononcé! et ceux qui se prendront pour des dieux l’adoreront comme Dieu et accepteront tout en reniant Jésus-Christ, d’adopter sa marque comme signe de sécurité et de survie sociale.!

Pere Noel scannant

Lors d’une campagne publicitaire en 2001, des affiches publicitaires de Géant Casino montraient un père Noël goguenard, dans sa tenue de travail de faux Père céleste, assis à une caisse de super marché en train de scanner le code à barres d’un flacon.

Ce « P.I.N. » fait l’objet d’un chapitre sur les biochips et le projet maintenant défini d’un numéro d’identification électronique personnelle unique et inviolable des citoyens dans le cadre de l’Etablissement du Nouvel Ordre Mondial, le N.O.M. donc et un esclavagisme « sans nom », au sens propre de l’expression pendant unetribulation longue de 7 ans exactement. (Bibliquement parlant, Dieu marche en Eden, fait construire une arche à Noé, montre son arc-en-ciel, fait construire une arched’alliance à Son peuple… Le Malin passe, suscite Jeanne d’Arc et atteint le summum de la parodie blasphématoire avec le scandale de l’A.R.C.!).

Arche de La Défense à Paris

« Joyeux Noël« 

Arche de La Défense à Paris

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2004

Le houx est censé rappeler la couronne d’épines du Christ. Elle était la parure du Dieu Pan ou de son alter ego, le Dieu Saturne, les Saturnales étant la période de 12 jours depuis le solstice d’hiver à l’Epiphanie. C’est aussi pendant ces 12 jours qu’une bûche de chêne était maintenue dans le foyer de la cheminée pour qu’une braise rallume de façon symbolique le feu de la nouvelle année.

sapinani

De son côté, le sapin de Noël a pour origine l’Allemagne avec la coutume de planter un arbre le 24 décembre, fête d’Adam et Eve. Une pyramide, coiffée d’une étoile, était construite dans la maison avec des bûches constituant des étagères pour pouvoir y pendre ou poser des objets. A partir du 16e siècle, la pyramide et le jardin d’Eden fusionnèrent pour donner la silhouette du sapin de Noël actuel.

Marché de Noël de Rothenburg

Marché de Noël de Rothenburg

http://hvanilla.web.infoseek.co.jp/weihnachtsmarkt/weihnachtsmarkt-rothenburg.html

Située en Bavière, Rothenburg est réputée pour avoir le marché de Noël le plus célèbre et le plus romantique du monde.

Cette pratique solidement ancrée dans la tradition germanique gagna les Iles Britanniques au 19e siècle. Les missionnaires l’exportèrent ensuite aux quatre coins de la planète et popularisèrent cette coutume avec des figurines en papier pour les décorer. Les sapins érigés sur les centres urbains sont souvent décorés de grosses boules rouges, vertes ou jaunes qui rappellent incontestablement la pomme.

Boules de Noël

Martin Luther au 15e siècle marchant sous un ciel étoilé la veille de Noël, ébloui par la beauté du firmament, coupa un arbre pour le rapporter à la maison et le décorer de bougies pour la plus grande joie de ses enfants.

 

Effigie du Père Noël

Effigie de Père Noël Géant assis en surplomb

au-dessus du marché de Noël sur le parvis de la cathédrale à Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

 

 

Le Père Noël

 

Rassemblement de personnes déguisées en Père Noël lors du Santacon 2012, à Londres, le 15 décembre 2012 (SIPA).

Le Père Noël?

Rassemblement de personnes déguisées en Père Noël lors du Santacon 2012, à Londres, le 15 décembre 2012 (SIPA).

Sources: http://leplus.nouvelobs.com/contribution/743786-faut-il-croire-au-pere-noel-ou-prevenir-son-enfant-de-cette-supercherie.html

 

C’était à une semaine de la fin du monde selon le calendier Maya…

Le Père Noël tel qu’on le connaît réunit à peu près tous les archétypes du Septentrion qui rappelons le, enverra ses hordes sur Israël pour détruire le peuple Hébreu et finir comme le disent Y. Arafat et quelques autres leaders Islamiques ce qu’Hitler avait commencé!

La confusion est à ce point que l’on peut aussi bien dire « le Noël » ou « La Noël »… Le genre n’est pas défini en effet.

Le Père Noël est donc affublé de plusieurs attributs identitaires disparates qui le rendent universel:

 un chaman façon Raspoutine. (Le président Putin est selon ses proches le petit-fils de Raspoutine). Les rituels commençaient par la consommation de champignons hallucinogènes tels l’amanite-mouches de couleur rouge.
 un initiateur aux mystères de la nature et du Nord. La nuit cache et il révèle. Son âge lui octroie une expérience inégalable capable de concurrencer celle de l’Eternel dont la barbe est peut-être un peu plus volumineuse et surtout plus longue!
 un psycho-pompe capable de vampiriser les forces des ténèbres se substituant à la lumière de plus en plus faible avec des journées qui s’écourtent de jour en jour.
 Un Roi régnant sur une communauté d’êtres qui vivent la nuit et dans la nature. Ce sont les lutins, elfes, gnomes, fées…
 un justicier car il connaît les actions des enfants.
 Un chasseur. Son vêtement est bordé d »hermine et son attelage est celui des chasseurs du Grand Nord.
 Un druide prêtre capable de vivre à cheval entre notre monde et l’au-delà.
 Un sorcier car il faut avoir plus Dun balai dans sa hotte pour faire le tour de tous les foyers en l’espace d’une nuit! la couleur rouge de sa robe-tunique est celle de la vitalité sanguine et du champignon amanite tue-mouches. L’ingestion de viande de rennes très friands de ces champignons hallucinogènes donne des rêves et réserve des incursions oniriques dans le transdimensionnel aux chasseurs qui sont ainsi doués de facultés dites paranormales.
 Un enchanteur avec une corne d’abondance délivrant un butin inépuisable prélevé dans un au-delà paradisiaque riche de promesses « tangibles »…
 Un magicien car il mène son traîneau dans les airs et se fie aux étoiles pour gagner ses terres. La neige recouvre tout et cache ainsi les indices auxquels nous nous fions pour rentrer au logis.
 Un distributeur de dons et de présents. C’est ce que fera l’Antéchrist au commencement de son règne de séduction. Le contrôle financier total lui permettra d’imposer une justice apparente car la fraude deviendra impossible. La manne ainsi générée et redistribuée servira d’appât pour les hommes aveugles et séduits. Le scénario est prévisible et pourrait faire l’objet Dun roman si l’on songe un instant aux conséquences immédiates Dun contrôle total des finances et flux monétaires en temps réel. Les hommes croiront avoir atteint l’Âge d’Or avec une paix et une justice apparentes.
 Un père adoptif, de substitution, non géniteur, un « grand Père« ?
 Un médiateur Œdipien?

lorsque le Père Noël est accompagné d’un âne pour le délester du poids de sa hotte, on est en pleine parodie de l’entrée triomphale, attendue parce que Messianique et acclamée de Jésus-Christ à Jérusalem le jour des rameaux. RAME-EAUX qui nous rappellent le Char Naval cité en début de chapitre. Ayant connu le Water Gate et avant de vivre la water War, la guerre des eaux prévisible au Moyen Orient (et je ne parle pas des E.A.U en l’occurrence), j’invite le lecteur à visionner la cassette du filmBen-Hur lorsque le centurion romain demande que les fers soient ôtés des membres de Ben-Hur, alias C. Heston, enchaîné à une rame de galère et son destin entre croisé avec celui du Christ. Avec les eaux, on est bien comme au temps de Noé.

Effigie du Père Noël

Effigie de Père Noël Géant assis en surplomb

au-dessus du marché de Noël sur le parvis de la cathédrale à Cologne

Document personnel – pas de copyright – Décembre 2003

65 jours après Halloween (La Bible compte 66 livres) le jour de Noël tombe un 359e ou un 360e jour selon que l’année est bissextile ou non. Non seulement 360° constituent un cercle mais il fait référence au système sexagésimal que nous avons hérité de Babylone. (se reporter par exemple au chapitre traitant de la face occulte du dollar).

Pendant les 2 à 3 jours qui précédent Noël, le soleil semble suspendre sa course avant de remonter dans le ciel et c’est dans les pays du Septentrion que le phénomène est plus particulièrement perçu. Mais avec le jour qui nous manque dans notre calendrier, nous avons un élément de référence reconnu depuis par les scientifiques.

La descente par la cheminée a pour origine la croyance des Norvégiens qui pensaient que la déesse Hertha apparaissait dans le foyer de la cheminée et apportait ainsi la bonne fortune dans le foyer.

Renne

Remarquons au passage la parenté des mots en français entre ETRENNES ET RENNES… Le mot « ETRENNES » étant de plus en plus apparenté à la notion d’argent, on entend souvent dire qu’une prime de Noël est octroyée en guise d’étrennes. Le meilleur exemple est celui de la prime donnée en fin d’année aux RMistes et autres défavorisés sociaux (dont je fais moi-même partie depuis cinq ans).

J’en veux pour preuve une réflexion parmi d’autres, celle d’un Français populaire, David Douillet en décembre 2002, sur la chaîne Canal+. Parlant de la « prime de Noël » de 150 Euros allouée aux chômeurs en « fin de droits », l’animateur Karl Zéro lui demande s’il s’agit d’une bonne nouvelle. Et ce Monsieur Douillet de répondre; « oui, bien sûr, mais il n’est pas certain que même des parents qui travaillent, puissent payer 150 Euros de jouets à leurs enfants« … On entend de tout sur les médias mais cette réflexion en dit long sur l’état d’ignorance (pour rester poli) de certains de nos concitoyens. J’hésite sur l’orthographe de ce dernier terme. Vivre sous le régime du fin de droits comme votre serviteur en l’occurrence, c’est toucher 414,16 Euros (soit 2716,71 francs) pour un mois de 31 jours en tant que célibataire. Ce niveau est inférieur au seuil de pauvreté comme défini par les autorités compétentes.

Le chiffre d’affaires des fabricants de jouets est principalement assuré au cours des 3 derniers mois de l’année. Parmi ces jouets, certains sont mondialement connus et connaissent un succès permanent comme les poupées Barbie. De nombreux adultes, nourrissant une admiration idolâtre pour les stars d’ »Hollywood » et leur mode de vie souvent dissolu, transmettent ce virus spirituel à leur progéniture. Pourtant un commandement de Dieu interdit la confection d’images en 3D, un commandement qui demeure le seul à être assorti d’une bénédiction et d’une malédiction…!

 » [...] Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille gŽnŽrations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements. (Exode 20/4-6).

Ceci dit, je n’ai pas l’intention de m’engager sur un procès de Barbie… mais je reviendrai à la 3D en conclusion de cette page.

La Bible, en Apocalypse mentionne un « Noël » futur où les hommes de la terre entière s’échangeront des cadeaux lorsque les deux témoins prophètes seront mis à mort en mondovision à Jérusalem:

 » [...] Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera. Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Egypte, là même où leur Seigneur a été crucifié. Des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. Et à cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre. Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient. Et ils entendirent du ciel une voix qui leur disait: Montez ici! Et ils montèrent au ciel dans la nuée; et leurs ennemis les virent. (Apoc. 11/7-12).

 

linevert

Suite en deuxième partie

ou

Bouton retour sommaire

 

Retour au sommaire

Documents extraits du chapitre « Lumière et lumières« .

Clan Bush et Clinton

G. W. Bush, Laura Bush, G. Bush et Bill Clinton à genoux

Hom… mage de [—("chrétiens")—] jouant aux rois mages…

On avait eu droit à la mort du « Saint » père (Noël?) en Avril 2005

En Décembre, son successeur reprend le flambeau…

benoit16_pere_noel
 

Le pape adopte la tenue du Père Noël
ROME (Reuters) – Il était certes à bord d’une papamobile et non d’un traîneau, mais quand le pape Benoît XVI est arrivé place Saint-Pierre pour son audience hebdomadaire, nombreux sont ceux qui ont cru voir le Père Noël.

Afin de se protéger du froid, le souverain pontife portait en effet le camauro, un bonnet en velours rouge bordé de fourrure blanche réservé aux papes, et une longue cape écarlate, soit l’uniforme officiel du Père Noël, la barbe blanche en moins.

Fréquemment porté par les papes de la période médiévale, ce dont témoignent de nombreux tableaux de l’époque, le camauro est rarement apparu sur la tête des souverains pontifes contemporains, même si Jean XXIII l’a brièvement remis à la mode au siècle dernier.

Benoît XVI a déjà fait la preuve de son goût pour certains attributs vestimentaires pontificaux abandonnés par ses prédécesseurs, comme les mules rouges, auxquelles Jean Paul II préférait les chaussures de marche.

Le pape s’est ensuite adressé à la foule dans une tenue blanche plus habituelle et a dit aux fidèles que la fête de Noël était l’occasion de se souvenir des véritables racines de la foi.

Sources: http://www.liberation.fr/page.php?Article=346644

 

 

 

Crèche

 

Noël: une fête chrétienne?

Sources: http://www.blogdei.com/index.php/2007/12/20/3025-livres-apocryphes-noel-la-fete-paienne-la-plus-chretienne

L’âne et le boeuf? Nés du talent littéraire d’un allégoriste du IIIe siècle. Les mages? De porteurs d’offrandes, ils sont devenus rois avec des prénoms. La crèche? Etable ou grotte, c’est selon.

Les traditions que nous respectons chaque année ne viennent pas de la Bible, mais d’écrits apocryphes.

Le point avec Frédéric Amsler, professeur assistant en Faculté de théologie et de sciences des religions à Lausanne, spécialiste de l’histoire du christianisme.

Pourquoi ces rites à Noël?

Qui a été en premier sur Terre? L’oeuf ou la poule? De la même manière, on peut se poser la question pour les textes et les croyances. Au début de notre ère, la foi chrétienne s’est définie par une doctrine plutôt que par des pratiques. Au cours des siècles, les rites ont pu se développer librement. Une sorte d’imaginaire en mouvement

Peut-on parler de fête chrétienne si les figures utilisées ne sont pas bibliques?

Je vais vous répondre par une boutade. Noël est la fête païenne la ou la fête chrétienne la plus païenne. Que plus chrétienne célèbre le croyant? La venue de Dieu dans l’Humain, c’est-à-dire l’Incarnation, point de départ de la doctrine. Le reste n’est qu’enrobage folklorique.

Noël pourrait avoir lieu n’importe quand?

La Bible ne donne pas la date exacte de la naissance de Jésus. Au quatrième siècle, l’empereur Constantin, également autorité religieuse suprême, a décidé de faire coïncider la fête païenne du solstice d’hiver et la venue de Jésus ce jour-là. Un calcul habile qui a fonctionné.

Propos recueillis par Virginie Jobé Migros Magazine 51, 17 décembre 2007

Noël : Yéchoua, (Jésus) le Fils de Dieu et l’espérance du monde

DR GERSHON NEREL – beth shalom n° 12 – 31/12 2007

http://www.blogdei.com/index.php/2008/01/05/3065-noel-yechoua-jesus-le-fils-de-dieu-et-l-esperance-du-monde

« Voilà pourquoi c’est le Seigneur lui-même qui vous donnera un signe : la vierge sera enceinte, elle mettra au monde un fils et l’appellera Emmanuel » (Es 7,14).

Yéchoua lui-même nous donne dans les Evangiles le commandement explicite de nous souvenir solennellement de sa mort et de son sang versé pour établir une « nouvelle alliance » avec tous les humains.

La Bible ne nous donne cependant aucune directive relative à la fête de Noël, de la naissance de Yéchoua. Malgré tout, la plupart des Eglises et communautés chrétiennes célèbrent traditionnellement la fête de Noël. Lorsque vient l’hiver, bien des Juifs messianiques se posent à nouveau cette question : « Quelle fête devons-nous célébrer, celle de Noël ou celle de Hanoukhah (fête qui dure 8 jours, appelée aussi « fête des lumières • ou « fête de la consécration », en souvenir de la victoire des Maccabées sur les Syriens enl65av.J.-C.)?»

Certaines communautés messianiques célèbrent uniquement la fête de Hanoukkah selon le calendrier juif. Ces croyants juifs ignorent la fête de Noël car ils estiment que c’est une fête païenne qui accorde une grande place aux sapins décorés et aux cadeaux. Bien que la Bible ne donne pas non plus de directives concernant la fête de Hanoukkah, ces communautés messianiques la célèbrent pour exprimer leur solidarité avec l’histoire et l’identité juives.

D’autres communautés messianiques célèbrent aussi bien la fête de Hanoukkah que celle de Noël, même dans le cas où seulement une ou deux semaines séparent les deux fêtes. Ces croyants juifs établissent ainsi un lien entre leur identité juive – leur « judaïdté >• – et leur foi en Yéchoua le Messie.

Il y a même un troisième groupe parmi les croyants juifs en Yéchoua qui ne célèbre ni la fête de Hanoukkah, ni celle de Noël, parce que la Bible ne mentionne ni l’une ni l’autre. Dans la communauté messianique à laquelle j’appartiens, nous célébrons la fête de Noël, mais d’une manière très différente des célébrations habituelles. Lors de notre culte du sabbat qui précède le 24 décembre, nous prenons la cène tout en étudiant les textes bibliques relatifs à l’incarnation de notre Messie (il y a plus de 2 000 ans).

Nous n’avons pas de sapin de Noël et n’échangeons pas de cadeaux. En célébrant le sabbat de façon spéciale le samedi précédant Noël, nous montrons notre solidarité avec tous les croyants en Yéchoua du monde entier. Chez nous, les jours de Noël ne sont pas fériés. Ce n’est pas uniquement lors de ce culte spécial que nous nous souvenons de la première venue de Yéchoua dans le monde. Durant la semaine précédente, nous portons notre attention sur le grand mystère et miracle de l’incarnation de Yéchoua lors de nos moments de recueillement quotidien en famille, dans nos foyers. Car l’Ancien Testament est plein de prophéties messianiques qui se sont réalisées lors de la venue sur terre de Yéchoua dans l’humilité et la faiblesse.

En voici deux exemples : « …un astre sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël » (Nb 24,17). Et: – Je ferai surgir pour eux, du milieu de leurs frères, un prophète comme toi. Je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur dira tout ce que je lui ordonnerai » (Dt 18,18). Malheureusement, de nos jours encore, certains Juifs messianiques nient la filialité divine de Yéchoua, bien que le nom « Emmanuel « signifie » Dieu avec nous » en hébreu.

Si nous ne croyons pas que Yéchoua est le Fils de Dieu, assis maintenant à la droite du Père (Ps 110,1), notre foi n’est qu’idolâtrie. Or nous, les humains, ne devons adorer que Dieu le Père et son Fils Yéchoua, à l’exclusion de tout autre être de chair et de sang. Pour certaines personnes, la première venue du Messie Yéchoua constitue une grande énigme, parce qu’il y a 2 000 ans il est venu au monde sous l’aspect d’un bébé pauvre et sans défense et qu’une trentaine d’années plus tard il s’est laissé crucifié tel un agneau conduit à l’abattoir. Son retour proche sur cette planète terre sera toutefois tout à fait différent de son incarnation. Lorsqu’il posera les pieds sur le mont des Oliviers à Jérusalem (Za 14,3-4 ; 12,10), tous les humains verront son autorité, sa puissance et sa gloire divines. Alors les habitants de Jérusalem et d’Israël le reconnaîtront comme >> celui qu ‘ils ont transpercé », et se lamenteront de son abaissement et de sa crucifixion.; Seul Yéchoua est en mesure – et veut – résoudre les problèmes de notre planète malade et souffrante.

Les quotidiens et autres médias israéliens ont fait grand cas des avertissements donnés par George W. Bush, le président américain, du risque que l’Iran devienne une puissance nucléaire et qu’éclaté une Troisième Guerre mondiale. Bien des gens vivent de nos jours dans la crainte que des événements apocalyptiques ne se déclanchent. C’est pourquoi nous devons dire à toute l’humanité que le retour de Yéchoua – qui viendra instaurer un nouvel ordre mondial – constitue le plus grand et seul espoir pour ce qui concerne notre univers.

DR GERSHON NEREL – beth shalom n° 12 – 31/12 2007

 

logo point final vox dei infos voxdei

Etats-UnisDes catholiques accusent Wal-Mart de ne plus respecter Noël
(AlternetNet/ Courrier International)
date: 2005-12-02

C’est vrai, nous, à gauche, nous avons toujours critiqué Wal-Mart. Eh bien, nous avions faux sur toute la ligne. La chaîne ne se soucie pas des travailleurs qui s’échinent chez ses sous-traitants ? Ses salariés sont mal payés et n’ont pas de couverture sociale correcte ? Les femmes sont discriminées ? Wal-Mart ne respecte pas les lois sur l’environnement ? Peut-être. Mais je suis heureuse de vous le dire, le leader de la grande distribution prend Noël très à cœur.

Dernièrement, la Ligue catholique des droits civiques et religieux a accusé la chaîne de discrimination envers les chrétiens. Motif : Wal-Mart essaie de “faire disparaître Noël”. Tout a commencé quand une cliente (et une seule…) a remarqué, à son grand regret, que les panneaux “Joyeuses fêtes” avaient remplacé les traditionnels “Joyeux Noël” et que, sur le site web de la chaîne, les décorations de Noël se trouvaient dans la catégorie “fêtes”.

Comme il se doit, la Ligue catholique a donc fait un scandale et appelé au boycott.
“Une femme qui s’était récemment plainte de la disparition des panneaux Joyeux Noël au profit de Joyeuses fêtes a reçu cette réponse du Service clientèle par courrier électronique :

‘Wal-Mart est une multinationale et doit agir en conséquence. La majeure partie des habitants de cette planète ne fêtent pas Noël. Noël est d’ailleurs une tradition ancienne issue du chamanisme sibérien. Les couleurs traditionnellement associées à Noël, le rouge et le blanc, reprennent celles d’un champignon hallucinogène. Quant au Père Noël, il vient du Caucase, le houx nous vient des Celtes, la bûche des Goths et le sapin du culte de Baal. Vive la mondialisation !’” Réaction du président de la Ligue catholique : “Cette déclaration était signée par un certain Kirby. En lisant ce mail, j’ai cru qu’il était saoul. Mais je me trompais. Quand nous avons fait parvenir ce document au siège de Wal-Mart, Dan Fogleman, responsable des relations publiques, n’a pas démenti. Voici sa déclaration : ‘En tant que commerçants, nous savons que certains de nos clients achètent probablement des cadeaux pour Hanoukka [fête juive] ou Kwanza [fête afro-américaine]. Nous respectons l’importance de ce jour pour notre famille de collaborateurs, et nous fermons nos magasins. C’est d’ailleurs le seul jour de l’année où nous sommes fermés.’”

Bill Donohue a alors déclaré : “Nous sommes ravis de savoir que Wal-Mart ferme un jour férié. J’appelle cependant les chefs des 126 groupes religieux, regroupant sept confessions, à boycotter Wal-Mart. Si vous tapez ‘Hanoukka’ sur leur site, vous obtiendrez 200 objets. Cliquez sur ‘Kwanza’ : 77 objets. Tapez ‘Noël’ et vous serez redirigé sur la page Fêtes. En d’autres termes, Wal-Mart fait de la discrimination.”

Pour Donohue, la déclaration de Wal-Mart sur le respect des croyances n’est qu’“arrogance d’entreprise”, et, “si on laisse passer cela chez Wal-Mart, qui est une institution familiale, les autres magasins vont suivre”. Deux jours après l’appel au boycott, Wal-Mart a fait publiquement des excuses, licencié l’auteur de ce courrier électronique teinté de paganisme et bouleversé son site pour que Noël ait enfin sa propre page.

Réponse de Donohue : “C’est une belle victoire pour la Ligue catholique, les chrétiens en général et les gens de toutes les religions.” (Ah oui ? A mon avis, voir des panneaux “Joyeux Noël”, “les gens de toutes religions” s’en tamponnent.) “Wal-Mart va pouvoir profiter de Noël sans cette épée de Damoclès”, a-t-il conclu. (Ouf ! J’avais peur que le boycott m’empêche de claquer tout mon salaire en cadeaux !)
Tant de considération pour une cliente et une poignée de chrétiens bien-pensants… Et si Wal-Mart montrait la même sollicitude pour ses millions de salariés ?
Maria Luisa Tucker
AlterNet, San Francisco

(AlternetNet/ Courrier International – Disclaimer) ajoutée le 2005-12-02

 

Santa Klaus de sable

Sculptures de sable par Sudarsan Pattnaik

Sources: http://www.telegraph.co.uk/news/picturegalleries/howaboutthat/6309340/Sand-sculptures-by-Sudarsan-Pattnaik-from-India.html?image=21

Photo: AFP/GETTY

Laisser un commentaire

Maisonsaintbenoit |
Salut universel |
Le monde de Rikuko |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Wiccanlife
| Nouvelles Disciplines Pasto...
| Ermitage des heritiers